Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Liban-Le ministre de la Justice dit soutenir le juge chargé d'enquêter sur l'explosion de 2020

16/10/2021 | 17:55
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

LE CAIRE, 16 octobre (Reuters) - Le ministre libanais de la Justice Henry Khoury a apporté samedi son soutien à Tarek Bitar, le juge chargé de l'enquête sur l'explosion du port de Beyrouth en août 2020, affirmant qu'il avait le droit de convoquer toute personne qu'il souhaitait, selon la télévision Al Jadeed.

Les tensions autour de l'enquête sur l'explosion meurtrière dans le port de Beyrouth ont donné lieu jeudi aux pires violences dans la capitale libanaise depuis plus de dix ans, six chiites ayant été abattus lors d'une manifestation au cours d'une journée ravivant le souvenir de la guerre civile de 1975-1990.

Des échanges de coups de feu ont été entendus pendant plusieurs heures, provoquant des mouvements de panique à Tayouneh, là même où passait l'ancienne ligne de front entre quartiers chiites et chrétiens lors de la guerre civile dont le Hezbollah et les Forces libanaises (FL) furent deux acteurs majeurs.

Ces incidents, qui ont aussi fait des dizaines de blessés, illustrent l'escalade de la crise autour de l'enquête sur l'explosion dans le port le 4 août 2020, ayant fait plus de 200 morts et ravagé des pans entiers de Beyrouth, alors même que le gouvernement tente de lutter contre l'une des pires crises économiques de l'histoire du pays.

"Je soutiens l'enquêteur", aurait déclaré Henry Khoury.

Des sources judiciaires ont déclaré plus tôt dans la journée de samedi que le Conseil supérieur de la magistrature libanaise rencontrerait Tarek Bitar mardi pour l'entendre sur le déroulement de l'enquête.

Le ministre de la Justice a ajouté qu'il n'avait pas le pouvoir de remplacer Tarek Bitar et qu'il ne subissait aucune pression pour le faire.

De son côté, Gebran Bassil, le dirigeant du Courant patriotique libre, a dit lors d'un discours que l'enquête ne devait pas être arrêtée.

"Le Courant patriotique libre est pour la poursuite de l'enquête, la révélation de la vérité et traduire les responsables devant la justice", a-t-il déclaré. (Reportage Omar Fahmy, version française Matthieu Protard)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
22:13Le directeur financier de visa inc. affirme que la variante omicron aura un impact à court terme.
ZR
22:07La France entreprend de raviver ses liens avec l'Algérie
RE
21:28La livre britannique souffre des restrictions sanitaires
AW
21:18Coronavirus/Finlande-La PM accusée de ne pas s'être isolée après avoir été cas contact
RE
21:06Coronavirus-Johnson lance le "plan B" en Angleterre face au variant Omicron
RE
21:05Southwest prévoit une amélioration de la croissance des recettes d'exploitation grâce à la reprise des voyages.
ZR
21:05L'industrie met en garde le Congrès contre le risque de réglementation "paralysante" des crypto-monnaies aux États-Unis
ZR
20:41France-Hidalgo réclame une primaire de la gauche pour la présidentielle
RE
19:19Coronavirus-Le Danemark impose de nouvelles mesures sanitaires
RE
19:18Le directeur général de l'organisme de surveillance financière britannique déclare qu'il ne faut pas indemniser les investisseurs pour les pertes liées aux cryptomonnaies.
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"