Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie & Forex

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Liban-Démission du chef de la diplomatie faute de "volonté de réforme"

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
03/08/2020 | 11:39

par Ellen Francis

BEYROUTH, 3 août (Reuters) - Le ministre libanais des Affaires étrangères Nassif Hitti a présenté lundi sa démission, déplorant l'absence de volonté politique de réforme alors que son pays traverse sa pire crise économique depuis la guerre civile des années 1975-1990.

"Compte tenu de l'absence de volonté effective de réaliser une réforme structurelle et globale appelée de ses voeux par notre pays et la communauté internationale, j'ai décidé de démissionner", écrit le chef de la diplomatie libanaise dans un communiqué.

"J'ai participé à ce gouvernement pour travailler pour un patron appelé le Liban, puis j'ai trouvé dans mon pays plusieurs patrons et des intérêts contradictoires", déplore-t-il. "S'ils ne s'entendent pas pour sauver le peuple libanais, Dieu nous en préserve, le navire coulera avec tout le monde dessus", poursuit-il.

Nassif Hitti, ancien ambassadeur du Liban auprès de la Ligue arabe, a été nommé ministre des Affaires étrangères en janvier lors de la formation du gouvernement du Premier ministre Hassan Diab.

Sa démission est également liée à des divergences avec ce dernier, en particulier à la suite d'une visite à Beirouth du ministre des Affaires étrangères français, ont déclaré à Reuters des sources proches du ministère.

Le 23 juillet dernier, Jean-Yves Le Drian avait exhorté les dirigeants libanais à mettre en oeuvre d'urgence des réformes "attendues depuis trop longtemps" afin de bénéficier d'une aide du Fonds monétaire international (FMI), des propos qui avaient été semble-t-il mal accueillis par Hassan Diab.

L'effondrement depuis octobre dernier de la monnaie libanaise a provoqué une crise économique qui a alimenté un mouvement de contestation et de remise en cause des élites, accusées de corruption.

Le Liban sollicite depuis le mois de mai une aide du FMI sur la base d'un plan de sauvetage mis au point par le gouvernement, mais des dissensions internes persistent, notamment en ce qui concerne les pertes à faire assumer au secteur financier et les moyens de les couvrir.

(Ellen Francis; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
21:34PLF 2021 : le budget du ministère de l'Agriculture «quasi» stable à 4,8 milliards d'euros
PU
21:27L'Arabie saoudite dit avoir démantelé une cellule terroriste entraînée par l'Iran
RE
20:58Coronavirus-4.070 nouveaux cas et 81 nouveaux décès en France
RE
20:39Coronavirus-Les Pays-Bas durcissent les règles sociales
RE
20:10A Vilnius, Macron défend un dialogue "sans naïveté" avec la Russie
RE
19:53L'Espagne rapporte 31.785 nouveaux cas de coronavirus depuis vendredi
RE
19:46Coronavirus-4.069 nouvelles hospitalisations sur les sept derniers jours, dont 780 en réanimation (4.204 et 786 dimanche)-autorités sanitaires
RE
19:46Coronavirus-4.070 nouveaux cas et 81 nouveaux décès en France
RE
19:45Coronavirus- 31.808 décès dénombrés depuis le début de l'épidémie en france (+81 en 24h00)-autorités sanitaires
RE
19:43Coronavirus-4.070 nouveaux cas diagnostiqués en 24h00 en france (11.123 dimanche)-autorités sanitaires
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"