Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony
BONDAIN

Rédacteur en Chef

Du même auteur
Plus d'articles

Les résultats et les couvre-feux se ramassent à la pelle

23/10/2020 | 09:05
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Les places européennes ont gommé leurs pertes de séance hier, pour clôturer à l'équilibre, tandis que la situation était contrastée à Wall Street. Une forme d'attentisme domine assez logiquement à l'approche d'importantes échéances, alors que l'Europe se reconfine progressivement. Pendant ce temps, les résultats des sociétés pleuvent, plutôt meilleurs que prévu. Mais tout est relatif, n'est-ce pas ?

Et ça tombe, et ça tombe. Pas les couvre-feux, les résultats d'entreprises qui s'amoncellent sur les places financières. Leur nombre sera probablement suffisant ce soir pour que les bureaux d'études dressent un premier bilan : la saison automnale des trimestriels sera-t-elle rassurante ? Le rapport qui fait référence est celui de FactSet. Chaque début de semaine, la firme américaine dresse un bilan chiffré imparable des annonces qui ont eu lieu jusque-là, pour déterminer la qualité globale des résultats des sociétés du S&P500 : sont-ils plus hauts ou plus bas que l'année précédente à pareille époque mais surtout, sont-ils plus bas ou plus haut que ce que les analystes attendaient ? C'est ce dernier calcul qui aide en général les marchés à se mouvoir en zone rouge ou en zone verte. Dans les faits, les résultats trimestriels des sociétés sont moins bons que ceux du 3e trimestre 2019, évidemment, mais ils peuvent être "meilleurs que prévu" si les anticipations étaient prudentes. Tout est relatif.

A partir de ce soir, FactSet sera en mesure de donner une tendance assez fiable, puisque plus de 120 des 500 entreprises de l'indice large américain auront levé le voile sur leurs performances. Il manquera toutefois des gros clients : Microsoft, Apple, Amazon.com, Alphabet et Facebook, tout ce que le monde compte de GAFAM, en somme. Depuis quelques années, ils sont capables à eux seuls de faire la tendance. Les technologiques garderont-elles une force de traction incroyable ? Si l'on en croit les courbes de contamination et le retour de la distanciation physique, les champions des activités à distance ont encore de beaux jours devant eux. Plus en tout cas que le bistrot du coin.

J'ai déjà parlé ici des courtes études quotidiennes du bureau d'études AlphaValue, qui permettent de prendre de la hauteur sur les marchés financiers, et accessoirement de me donner des idées en cas d'angoisse de la page blanche ou de réveil compliqué. Mercredi, le papier quotidien proposait une sorte de nouvelle classification sectorielle très, très épurée. D'un côté les activités avec une marque forte et une faible intensité capitalistique qui peuvent s'adapter rapidement, et de l'autre tout le reste. Devinez qui a gagné la bataille du coronavirus cette année ? "Pour schématiser à l'extrême, on dirait que l'argent qui n'a pas été dépensé dans les voyages longue distance et les sorties nocturnes s'est retrouvé dans les sacs Hermès", écrit AlphaValue. La question que tout le monde se pose est de savoir jusqu'à quel point le transfert a déjà eu lieu et si un choc de réalité se profile (on peut raisonnablement penser, poursuit le bureau d'études, que "le pilote qui n'a plus de travail n'achètera sûrement pas la dernière BMW"). Pour le moment, les centaines de milliards injectés par les banques centrales et les gouvernements colmatent les fuites. Mais pour combien de temps ?

Trêve de prospective. Aux États-Unis, il paraît que les positions sont en train de converger sur le plan de soutien fédéral et que l'heure serait aux débats pratiques et sémantiques sur le rédaction du projet. Cette nuit, l'ultime débat entre Joe Biden et Donald Trump fut plus courtois que le précédent, mais non dénué d'attaques sous la ceinture de part et d'autre. Les premiers commentateurs ont l'air de dire qu'il n'y a pas eu de moment clef qui permettrait d'inverser la domination du challenger dans les sondages, à 11 jours du scrutin.

Le CAC40 cédait 0,02% à 4850 points peu après l'ouverture. 

Les temps forts économiques du jour

Les indicateurs PMI d'octobre sont au programme aujourd'hui partout sur la planète et constitueront les principaux points d'intérêt macroéconomiques du jour.

L'euro est redescendu à 1,18 USD. L'once d'or est toujours placée juste au-dessus de 1900 USD. Le pétrole remonte légèrement à 40,60 USD pour le WTI et à 42,40 USD pour le Brent. Elle monte, elle monte la rémunération du T-Bond 10 américain, à 0,85%. C'est toujours la fête pour le Bitcoin, qui flirte avec les 13 000 USD.

Les principaux changements de recommandations 

  • ABN Amro : Goldman Sachs passe de conserver à acheter en visant 11,40 EUR.
  • Bâloise : Credit Suisse reprend le suivi à surperformance.
  • BioMérieux : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 120 à 124 EUR.
  • BPER Banca : Goldman Sachs passe de conserver à acheter en visant 2,20 EUR.
  • Dassault Systèmes : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 152 à 155 EUR.
  • International Consolidated Airlines : Liberum passe de conserver à sous revue en visant 100 GBp.
  • Intesa Sanpaolo : Oddo BHF passe de neutre à achat en visant 2,25 EUR.
  • Logitech : Research Partners relève son objectif de cours de 60 à 80 CHF.
  • Michelin : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif de cours relevé de 105 à 110 EUR.
  • Nestlé : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 109 à 113 CHF.
  • Roche : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 442 à 436 CHF.
  • STMicroelectronics : Goldman Sachs reste à vendre avec un objectif de cours relevé de 24 à 26 EUR.
  • Telefonica : Jefferies reste neutre avec un objectif de cours réduit de 4,40 à 3 EUR.
  • Unilever : l'Allemagne Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 5520 à 5430 GBp.
  • Yara : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 486 à 458 NOK.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des entreprises

  • Accor : le chiffre d'affaires du troisième trimestre est en berne, à 329 M€, soit une contraction de près de 64% en glissement annuel. La période de vaches maigres devrait continuer avec le retour en force du coronavirus.
  • Air Liquide : les revenus ont légèrement rebondi au troisième trimestre, et les perspectives 2020 sont confirmées.
  • Bureau Veritas : la contraction de l'activité a ralenti durant l'été, mais le management reste prudent, en visant une marge opérationnelle ajustée "faible à deux chiffres" en 2020, pour un chiffre d'affaires en baisse plus ou moins marqué selon le scénario qui dominera.
  • Elis : les revenus de la société sont toujours en repli, mais les trois quarts des activités sont revenues à un niveau proche de la normale au troisième trimestre. Les objectifs 2020 de marge d'Ebitda et de cash-flows libre sont relevés.
  • Faurecia : l'équipementier automobile a dégagé des résultats nettement supérieurs aux attentes au troisième trimestre, ce qui lui permet de relever ses projections pour le second semestre 2020.
  • Groupe ADP : l'opérateur aéroportuaire a subi une baisse de plus de moitié de son chiffre d'affaires après neuf mois d'activité, à 1,67 Md€. Compte tenu de la recrudescence de coronavirus, les projections 2020 ont été abaissées. Le chiffre d'affaires annuel devrait ressortir entre 2,3 et 2,6 Mds€. Le management prévoit de renforcer son plan d'économie.
  • Kering : le chiffre d'affaires du troisième trimestre dépasse les attentes, mais le navire amiral Gucci déçoit. Les autres marques ont pris le relais comme Bottega Veneta, Balenciaga ou Ulysse Nardin.
  • Klépierre : la foncière parvient à collecter plus des neuf-dixièmes de ses loyers, tandis que ses commerçants sont parvenus à générer 90% de leur niveau de ventes de l'année précédente au troisième trimestre. Le management reste prudent pour la suite de l'exercice, en misant sur sa rigueur budgétaire et sur la solidité du bilan de l'entreprise.
  • L'Oréal : la croissance a fait son retour au troisième trimestre, une bonne nouvelle puisque le marché redoutait une légère contraction. Le chiffre d'affaires devrait progresser au quatrième trimestre, mais le management reste prudent face à la résurgence du coronavirus.
  • Michelin : le troisième trimestre est un peu plus robuste que prévu, ce qui permet à l'entreprise de relever ses prévisions 2020. Le niveau d'activité 2019 devrait être retrouvé à partir du second semestre 2022.
  • Renault : les revenus sur neuf mois sont en baisse de 3,2% en données comparables, mais le groupe fait état d'un redressement à partir de septembre, avec une vive hausse des carnets de commande et une baisse des stocks. Le groupe devrait réaliser un free cash-flow opérationnel de l’automobile positif au second semestre.

Annonces importantes

Dans le monde

Résultats des entreprises

  • Daimler : le constructeur allemand mise sur un résultat opérationnel 2020 proche de celui de 2019.
  • Intel : les trimestriels déçoivent, notamment à cause de l'activité liée au centre de données. Le titre perdait 10% hors séance.
  • Mattel : les trimestriels du propriétaire de Barbie séduisent, avec un titre qui gagne plus de 5% après la séance.
  • Moncler : la marque de luxe italienne confirme la bonne orientation du secteur avec des chiffres trimestriels supérieurs aux attentes.
  • Nordea : la banque scandinave a dégagé un bénéfice net de 837 M€ au premier semestre, pour un consensus de 697 M€. Les objectifs 2020 et 2022 ont été réitérés.
  • Norsk Hydro : le producteur d'aluminium a largement amélioré ses performances opérationnelles au troisième trimestre, bien au-delà de ce qui était attendu.
  • Schindler : l'ascensoriste suisse subit logiquement une contraction de ses comptes au troisième trimestre, mais les chiffres sont plus élevés que ce que redoutait le marché.

Annonces importantes

  • Les Etats-Unis autorisent pleinement l'antiviral remdesivir de Gilead contre la Covid-19.
  • Syncapay rachète les actifs nord-américains de Wirecard.
  • L'agence Reuters croit savoir que Wells Fargo est en train de réfléchir à une cession de sa division gestion d'actifs, qui pourrait valoir plus de 3 Mds$.
  • EQT Corp rachèterait CNX Resources, selon Bloomberg.
  • Equinor change de directeur financier.
  • Walmart attaque les Etats-Unis en justice pour se prémunir d'une éventuelle offensive fédérale dans le domaine des opiacées.
  • Premiers pas boursiers difficiles pour McAfee.
  • Uber et Lyft perdent en appel sur le statut des chauffeurs en Californie.
  • Novartis obtient une désignation de médicaments orphelins en Europe pour
  • Palantir va aider les autorités américaines à pister le coronavirus.

Ça publie. American Express, Air Liquide, Daimler, ABB, Nordea, Schindler, Barclays, Epiroc, Hyundai, Royal Caribbean, ICA Gruppen, Renault, Faurecia

Lectures


© Zonebourse.com 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ABBOTT LABORATORIES -1.12%106.41 Cours en différé.22.51%
ABN AMRO BANK N.V. -1.37%9.498 Cours en différé.-41.44%
ACCOR -1.65%30.37 Cours en temps réel.-27.26%
AIR LIQUIDE 1.25%137.6 Cours en temps réel.7.69%
AIRBUS SE -1.86%89.8 Cours en temps réel.-31.18%
ALPHABET INC. 0.01%1764.13 Cours en différé.31.71%
ALTURA MINING LIMITED 0.00%0.07 Cours en clôture.42.86%
AMAZON.COM, INC. 2.15%3185.07 Cours en différé.72.37%
AURES TECHNOLOGIES 4.76%18.7 Cours en temps réel.-25.05%
BIOMÉRIEUX 2.54%117.1 Cours en temps réel.47.57%
CELLNEX TELECOM, S.A. -0.04%50.44 Cours en différé.41.00%
CHRISTIAN DIOR SE 0.46%434 Cours en temps réel.-4.99%
CNX RESOURCES CORPORATION -2.20%9.77 Cours en différé.10.40%
COGELEC SA -0.28%7.18 Cours en temps réel.12.89%
DAIMLER AG -2.30%56.09 Cours en différé.16.29%
DASSAULT SYSTÈMES SE 0.36%153.35 Cours en temps réel.4.64%
ECONOCOM GROUP SE -0.20%2.435 Cours en différé.0.12%
ELIS -0.50%13.83 Cours en temps réel.-25.24%
EPIROC AB 0.46%143.15 Cours en différé.24.62%
EQT CORPORATION -3.57%15.4 Cours en différé.41.28%
EQUINOR ASA -1.37%143.75 Cours en différé.-16.95%
FACEBOOK INC -0.48%275.59 Cours en différé.34.27%
FAURECIA SE -0.68%42.28 Cours en temps réel.-11.97%
FOCUS HOME INTERACTIVE 1.41%43.3 Cours en temps réel.81.55%
FREELANCE.COM -0.49%4.1 Cours en temps réel.52.99%
GROUPE ADP 0.18%109.5 Cours en temps réel.-37.82%
GROUPE GUILLIN -1.72%22.85 Cours en temps réel.40.53%
HORIZONTAL SOFTWARE S.A. 0.00%1.04 Cours en temps réel.2.97%
I2S 0.58%3.44 Cours en temps réel.-4.44%
ID LOGISTICS GROUP -1.61%196 Cours en temps réel.8.65%
INNATE PHARMA -0.23%4.35 Cours en temps réel.-27.01%
LOGITECH INTERNATIONAL S.A. 2.25%78.14 Cours en différé.66.75%
MATTEL 1.29%15.71 Cours en différé.15.94%
MONCLER S.P.A. -1.05%41.46 Cours en différé.4.57%
NACON 0.40%7.53 Cours en temps réel.0.00%
NICOX S.A. 23.01%5.56 Cours en temps réel.27.67%
NORDEA BANK ABP. -1.00%74.24 Cours en différé.-0.86%
NORSK HYDRO ASA -0.14%36.5 Cours en différé.11.98%
OSE IMMUNOTHERAPEUTICS 2.29%7.16 Cours en temps réel.93.51%
PALANTIR TECHNOLOGIES INC. 21.96%29.05 Cours en différé.0.00%
PAULIC MEUNERIE -0.31%6.38 Cours en temps réel.0.00%
PIXIUM VISION -1.15%0.69 Cours en temps réel.-1.29%
PRODWAYS GROUP 0.00%1.81 Cours en temps réel.-32.71%
ROYAL CARIBBEAN CRUISES LTD -1.90%80.08 Cours en différé.-40.02%
SCHINDLER HOLDING LTD. 0.17%241 Cours en différé.1.43%
UV GERMI 0.60%8.4 Cours en temps réel.103.88%
WELLS FARGO & COMPANY -0.07%28.59 Cours en différé.-46.86%
WIRECARD AG 4.38%0.5 Cours en différé.-99.55%
YARA INTERNATIONAL ASA -2.08%362.2 Cours en différé.1.29%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader