Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
147
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Les banquiers centraux sont-ils devenus fous ?

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
42
17/06/2019 | 12:04
Taux d'intérêt à zéro voir négatifs, politiques monétaires non-conventionnelles, les banquiers centraux, notamment la Banque Centrale Européenne sont-ils devenus fous ? Trader puis manager dans des banques d'investissement et banques privées à Paris, Londres et Genève, Xavier nous donne son avis.



Xavier Delmas
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
42
Autres vidéos
Le match: milieu ou fin de cycle  ?
Le match: milieu ou fin de cycle ?
Trouver des dividendes solides
Trouver des dividendes solides
Le critère N°1de Warren Buffett
Le critère N°1de Warren Buffett
Acheter au plus haut historique ?
Acheter au plus haut historique ?
Réagir à cet article
Marie72 - Il y a 5 mois arrow option
Super vidéo très claire et pédagogique.
5
  
paulwal1 - Il y a 5 mois arrow option
Merci pour cette excellente analyse
  
  
Naudark - Il y a 5 mois arrow option
Grâce aux taux négatifs la BCE a pu sauver l'euro.
C'est toi qui inverse la fable de la cigale et de la fourmi en vérité.

La fourmi, celle qui travaille, représente l'entrepreneur qui fait des efforts. La cigale, celle qui s'amuse et qui profite, c'est en fait le rentier qui prenait ses bénéfices (coupons) sans rien faire, avant que les taux deviennent négatifs. Donc non ce n'est pas l'inverse de la fable, c'est un retour au bon sens au contraire: on récompense celui qui fait des efforts et on pénalise le profiteur qui se la coule douce.

Bref je ne vais pas partager cette vidéo, ça ne vaut vraiment pas le coup.
  
1
emiled1 - Il y a 5 mois arrow option
Ces taux bas ont aussi des conséquences macroéconomiques de maquillage (passif) des comptes publics et des entreprises. En effet ils engendrent des gains "de productivité" fantomes et autorisant les acteurs à des hausses dépenses ce qui accroit encore plus la dette et la demande pour la baisse des taux. Un vrai cercle vicieux
2
  
Marie72 - Il y a 5 mois arrow option
-0.30 sur le 10 ans allemand là ça devient vraiment n'importe quoi... surtout que les stats sont mitigées... on va à combien s'il y a vraiment une récession ?
1
  
Voir les 5 réponses précédentes
papymobil - Il y a 5 mois arrow option
de la morphine pour soulager le mourant...
  
  
jmomk - Il y a 5 mois arrow option
Merci Xavier,
Super clair, pedagogique, et concis, comme toujours.
Si je comprends bien donc, ils ont decidé de creuser notre tombe plus profondement et de nous enterrer vivant!
Jusqu'ou vont-ils osé aller? -1, -2% sur les Bunds?!
Je vis entre l'Autriche et l'Allemagne, et on en est déjā à 0.01% sur les livrets!
J'attends avec impatience la prochaine baisse...
Tout ca va tres mal finir, sauve qui peut!
3
  
jmomk - Il y a 5 mois arrow option
Je cite: "La cigale, celle qui s'amuse et qui profite, c'est en fait le rentier qui prenait ses bénéfices (coupons) sans rien faire, avant que les taux deviennent négatifs."

Degré zéro de reflexion...

L'investisseur qui fait un effort de recherche et de reflexion sur un titre et l'achete (= participe aux activites de l'entreprise et lui fournit des liquidites) avec son argent dument et laborieusement gagné et epargné (au lieu de le laisser sur son AV ou autre livret et le confier à un état dispendieux et improductif) a autant de merite que l'entrepreneur!

Il risque tout son capital! Ce sont les epargnants qui n'ont aucun merite... et ils vont justement recevoir ce qu'ils meritent: tout perdre!

Vive la bourse, vive le capitalisme!
1
  
texmik - Il y a 4 mois arrow option
très bien , comme d'habitude.Mais les génies autoproclamés( Trichet comme exemple dans le passé) qui nous gouvernent, notamment ceux de la banque centrale européenne n'ont pas fini de sévir. La facilité et la démagogie marchent depuis toujours,; hélas
  
  
MAILLETTE - Il y a 4 mois arrow option
superbe video
le'autre paradoxe, c'est que les pib mondiaux sont en baisse et globalement les résultats des grosses entreprises au t2 tiennent très bien. question: Est ce que la baisse des taux n'a pas permis à certaines entreprises d'améliorer leur bilan (+ endettement ou renégo taux )...ou n'est ce pas parce que les bilans sont des reflets du passé... ? en tout cas, un écart est visible...
  
  
  • Publier
    loader