Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony
BONDAIN

Rédacteur en Chef

Du même auteur
Plus d'articles

Les GAFA ne guérissent pas tous les maux

30/10/2020 | 09:04
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

La BCE a confirmé hier qu'elle jouera les pompiers de service de l'économie européenne, mais uniquement à partir du mois de décembre. En attendant, les gouvernements s'emploient à protéger des structures hospitalières qui sont éreintées, d'un afflux trop massif de patients atteints du coronavirus. Et les marchés financiers se dirigent vers leur pire semaine depuis le printemps. Bienvenue pour cette dernière séance d'octobre 2020. Enfin, si l'on peut dire.

La Banque centrale européenne a fait hier ce que les observateurs attendaient d'elle, c'est-à-dire qu'elle a temporisé sur de nouvelles mesures de soutien économique, tout en promettant ou presque que ces mesures seront au rendez-vous en décembre. L'institution aura alors un peu plus de recul sur la seconde lame du coronavirus et sur l'impact économique et sanitaire des décisions prises à Berlin, à Paris et dans les autres capitales. La chaîne de transmission n'est pas toujours facile à comprendre, mais pour vulgariser à l'extrême, disons que les actions de la banque centrale permettent en ce moment à la fois à la Caisse d'Epargne de continuer à financer votre entreprise et mon crédit immobilier et à Bruno Le Maire d'aligner comme des perles les milliards au budget. J'ai pris deux exemples en France mais cela aurait pu être le cas en Espagne, en Italie ou ailleurs.

Aux Etats-Unis, c'était hier le Grand Soir des résultats des stars technologiques américaines, moins Microsoft qui avait communiqué mardi. Tout le monde gagne toujours beaucoup d'argent, alors les investisseurs chicanent sur des détails. Ils s'enthousiasment sur le rebond de la publicité chez Alphabet (Google), mais punissent Apple à cause d'un nombre d'iPhones écoulés décevant, en particulier en Chine, où l'absence de technologie 5G a été rédhibitoire pour une partie de la clientèle. Côté Amazon.com, les résultats sont au rendez-vous mais les coûts liés au coronavirus enflent, donc le titre a baissé post-séance. Ce qui n'empêchera pas l'ancien libraire en ligne se réaliser des bénéfices records au 4e trimestre, surtout si une partie du globe est condamnée à commander en ligne ses cadeaux de Noël. Chez Facebook, les annonceurs sont revenus mais le groupe est prudent pour 2021, d'où une réaction légèrement négative post-séance. On notera aussi même la belle gamelle en vue pour Twitter, à qui il est reproché une croissance insuffisante de ses joyeux inscrits au 3e trimestre. A moins que ce ne soit le retour de bâton de sa politique de contrôle des contenus inconsistante et illisible ?

L'ambiance est bien, bien lourde en cette fin de semaine, à moins de cinq jours du scrutin présidentiel aux Etats-Unis. L'Amérique regarde la situation se dégrader en Europe avec la condescendance de ceux qui pensent qu'ils sont mieux armés que les autres. Pas aussi marquée que celle des Français ou des Britanniques vis-à-vis des Italiens en mars dernier, mais quand même bien réelle. Il est plus que probable qu'une seconde vague touche les Etats-Unis avant qu'un vaccin ne permette d'obtenir une immunité suffisante. Il y a actuellement une petite dizaine de candidats-vaccins sérieux à un stade avancé ou proches d'un stade avancé de développement dans le monde. Même avec l'importante mobilisation de l'industrie et des réseaux de distribution qui se dessine, il faudra attendre au mieux le printemps pour atteindre des niveaux de protection satisfaisants. 

Si l'on en croit les indicateurs avancés, les comptes trimestriels des GAFA ne vont pas galvaniser les marchés, au contraire. Le CAC40 perdait 0,8% à 4533 points au début de la séance

Les temps forts économiques du jour

A suivre aujourd'hui à 11h00, la première indication sur l'inflation d'octobre dans la zone euro, et les chiffres du chômage sur le vieux continent. Aux Etats-Unis, place à 13h30 aux revenus et dépenses des ménages, à 14h45 à l'indice PMI de Chicago puis à 15h00 à l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan. Ce matin, le Japon a fait état d'une production industrielle plus dynamique que prévu en septembre. Quant à la France, le PIB du T3 a rebondi de 18,2%.

L'euro a reculé à 1,1688 USD sous les coups de boutoir de la BCE. L'once d'or se reprend un peu à 1872 USD. Le pétrole gagne quelque cent après avoir été sous pression hier, avec un Brent qui se négocie 37,82 USD et un WTI qui s'échange à 36,85 USD. Le rendement de la dette américaine ressort à 0,81% sur 10 ans. Le Bitcoin reste solidement ancré près de ses meilleurs niveaux récents, à 1456 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Air Liquide : DZ Bank passe de conserver à acheter.
  • Airbus : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 89 à 92 EUR.
  • Banco Santander : RBC reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 2,10 à 2,20 EUR.
  • BASF : Goldman Sachs reste neutre avec un objectif de cours relevé de 53 à 54 EUR.
  • Boohoo : Credit Suisse passe de sousperformance à neutre en visant 300 GBp.
  • Burberry : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 1400 à 1500 GBp.
  • DiaSorin : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 160 à 180 EUR.
  • Geberit : Jefferies reste à sousperformance avec un objectif de cours relevé de 356 à 372 CHF. Credit Suisse relève son objectif de cours de 450 à 490 CHF.
  • Givaudan : Morgan Stanley relève son objectif de cours de 3265 à 3400 CHF.
  • Glanbia : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 11,70 à 12 EUR.
  • Metso Outotec : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 7,30 EUR.
  • Neoen : Citigroup démarre le suivi à neutre en visant 45 EUR.
  • Nokia : Liberum reste à conserver avec un objectif réduit de 4 à 3,30 EUR.
  • Orsted : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 1150 DKK.
  • Rieter : Baader Helvea passe de vendre à alléger en visant 78 CHF.
  • RWE : Jefferies passe de conserver à acheter avec un objectif de cours relevé de 25,50 à 40 EUR.
  • Saint-Gobain : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 33,50 à 36 EUR.
  • Siltronic : Deutsche Bank passe de conserver à acheter en visant 90 EUR. Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 105 à 110 EUR.
  • Sodexo : Citigroup passe de neutre à achat en visant 70 EUR.
  • Swisscom : Barclays passe de pondération en ligne souspondérer en visant 450 CHF.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des entreprises

  • Air France-KLM : les résultats trimestriels sont naturellement en berne, tandis que la dette nette a enflé à 9,3 Mds€, en hausse de plus de 3,5 Mds€ par rapport à fin 2019. Le groupe est dans l'attente de la validation de ses plans de restructuration en France et aux Pays-Bas. Le quatrième trimestre sera encore très difficile, avec un Ebitda qui sera nettement inférieur à celui du troisième trimestre.
  • Amundi : le gestionnaire d'actifs lié au Crédit Agricole a profité de l'intégration de Sabadell AM et de la hausse des marchés pour faire croître ses encours sous gestion au T3. Le bénéfice net a renoué avec la croissance sur le trimestre.
  • Casino : le distributeur a amélioré son chiffre d'affaires et ses résultats au troisième trimestre, grâce à une forte dynamique en Amérique latine, même si la France a stagné durant l'été, à cause du manque de touristes à Paris et dans le Sud-Est.
  • Ubisoft : le groupe a amélioré ses résultats semestriels au-delà des objectifs, mais ajuste ses prévisions annuelles en raison des décalages de Far Cry 6 et de Rainbow Six Quarantine dus à la Covid-19.
  • Safran : légère embellie sur l'activité au T3, et objectif 2020 confirmés avec confiance pour l'industriel de l'aéronautique.
  • Saint-Gobain : le chiffre d'affaires a progressé de 3,2% en données comparables au troisième trimestre, ce qui permet au spécialiste des matériaux de construction de relever son objectif de résultat d'exploitation pour le second semestre.
  • Total : la major pétrolière a subi une contraction de 72% de son bénéfice net au troisième trimestre, mais le dividende trimestriel de 0,66 EUR par action est maintenu. Total a révisé en baisse ses prévisions d'investissement 2020.
  • Verallia : l'industriel spécialisé dans les emballages en verre a relevé ses objectifs 2020 après des comptes du T3 en amélioration sur une base comparable.

Annonces importantes

Dans le monde

Résultats des entreprises

  • Alphabet : le titre est en vive hausse hors séance après la publication de résultats plus élevés que prévu.
  • com : le quatrième trimestre devrait permettre d'afficher des résultats records, après un troisième trimestre déjà très solide, grâce notamment à AWS. Le marché accueille mollement la nouvelle à cause d'une inflation sur les coûts.
  • Apple : le titre perd plus de 4% hors séance, car si les résultats ont dépassé les attentes, les ventes d'iPhone sont un peu décevantes.
  • Facebook : l'action perd du terrain après la clôture dans le sillage de bons résultats, mais de commentaires prudents sur 2021.
  • LafargeHolcim : le cimentier a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, à la fois au niveau du chiffre d'affaires et du résultat opérationnel. Il s'est montré relativement confiant pour la suite de l'exercice.
  • NatWest : les résultats sont un peu plus élevés que prévus, et les provisions annuelles seront dans la fourchette basse annoncée précédemment.
  • Starbucks : résultats mi-figue mi-raisin pour la société, dont le titre évolue peu après les chiffres.
  • Twitter : le titre décroche de 17% après la séance à l'annonce de trimestriel moins solide que prévu sur le nombre d'utilisateurs.

Annonces importantes

  • Le CEO de Continental doit démissionner pour raison de santé.
  • Netflix a progressé de 3% hier à l'issue de la séance après avoir annoncé un relèvement de ses prix aux États-Unis.
  • BP Plc va fermer la plus grosse raffinerie australienne pour la transformer en terminal d'importation.
  • Les actionnaires de LG Chem ont approuvé le principe d'une scission de l'activité batterie.
  • Exxon Mobil va supprimer 14 000 emplois dans le monde, soit environ 15 % de ses effectifs, pour faire face à la nouvelle donne pétrolière.
  • Takeda signe un contrat de distribution du futur vaccin Covid-19 de Moderna au Japon, avec l'appui des autorités.
  • AMP Limited a été approché par Ares Management pour un rachat.
  • Prosus va racheter 5 Mds$ d'actions Naspers et Prosus.
  • Roche obtient un nouveau feu vert de la FDA pour son test Cobas.
  • Partners Group et UBS Group s'allient dans les produits dans la gestion de fortune.

Ça publie. Novo Nordisk, AbbVie, Exxon Mobil, Chevron, Honeywell, Total, Altria, LafargeHolcim, Colgate-Palmolive, Safran, Itochu, Cellnex, Glencore, Swiss Re, NatWest, Amundi

Lectures


© Zonebourse.com 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ABBVIE INC. 0.23%104.2 Cours en différé.17.42%
AIR FRANCE-KLM 2.10%5.05 Cours en temps réel.-50.16%
AIR LIQUIDE -0.07%135.9 Cours en temps réel.7.77%
AIRBUS SE -2.14%91.5 Cours en temps réel.-28.34%
ALPHABET INC. 0.01%1764.13 Cours en différé.31.69%
AMAZON.COM, INC. 2.15%3185.07 Cours en différé.68.74%
AMUNDI 1.10%68.75 Cours en temps réel.-2.72%
BALYO -3.36%1.15 Cours en temps réel.-32.31%
BOOHOO GROUP PLC 0.48%290.3 Cours en différé.-3.02%
BURBERRY GROUP PLC 1.48%1709.5 Cours en différé.-23.61%
CASINO, GUICHARD-PERRACHON -1.21%24.59 Cours en temps réel.-40.31%
CELLNEX TELECOM, S.A. 2.35%50.46 Cours en différé.37.81%
CHEVRON CORPORATION -3.64%92.14 Cours en différé.-20.65%
CLASQUIN -1.41%35 Cours en temps réel.1.43%
CNOVA N.V. 0.00%2.58 Cours en temps réel.4.03%
COLGATE-PALMOLIVE COMPANY 0.05%84.75 Cours en différé.23.05%
DBV TECHNOLOGIES -3.27%4.024 Cours en temps réel.-78.81%
DIASORIN S.P.A. 1.45%167.5 Cours en différé.43.07%
DRONE VOLT 9.67%0.295 Cours en temps réel.180.99%
FACEBOOK INC -0.48%275.59 Cours en différé.34.92%
GAUSSIN SA -5.12%6.411 Cours en temps réel.250.83%
GIVAUDAN SA -0.31%3581 Cours en différé.18.51%
GLANBIA PLC 1.19%9.81 Cours en différé.-5.51%
GOLD BY GOLD 0.00%1.11 Cours en temps réel.-5.13%
GROUPE PARTOUCHE -2.38%20.5 Cours en temps réel.-24.46%
JCDECAUX SA -3.40%18.75 Cours en temps réel.-29.37%
LAFARGEHOLCIM LTD -0.12%48.3 Cours en différé.-9.94%
NASPERS LIMITED -0.74%3157.4 Cours en clôture.37.83%
NATWEST GROUP PLC -1.63%163.45 Cours en différé.-30.86%
NEOEN 1.51%47 Cours en temps réel.49.84%
NETFLIX, INC. 0.44%485 Cours en différé.49.24%
NOVO NORDISK A/S -0.34%411.4 Cours en différé.6.76%
ORSTED A/S 2.78%1092.5 Cours en différé.54.28%
OSE IMMUNOTHERAPEUTICS -0.28%7 Cours en temps réel.89.73%
PARTNERS GROUP HOLDING AG 0.97%955.2 Cours en différé.6.60%
PAULIC MEUNERIE 0.95%6.4 Cours en temps réel.0.00%
PLANT ADVANCED TECHNOLOGIES 3.37%18.4 Cours en temps réel.-10.10%
RWE AG 0.88%34.43 Cours en différé.24.79%
SAFRAN 0.90%124 Cours en temps réel.-10.72%
SAINT-GOBAIN -1.45%40 Cours en temps réel.11.21%
SILTRONIC 5.94%107.85 Cours en différé.13.46%
SODEXO -1.23%70.92 Cours en temps réel.-32.04%
SWISSCOM AG 1.37%480.5 Cours en différé.-7.53%
TOTAL SE -1.02%37.775 Cours en temps réel.-22.43%
TWITTER 2.65%46.43 Cours en différé.41.12%
UBISOFT ENTERTAINMENT 0.31%77.1 Cours en temps réel.24.81%
UBS GROUP AG -1.12%13.25 Cours en différé.9.61%
VOLUNTIS -2.55%4.585 Cours en temps réel.87.45%
WAVESTONE -0.79%25.1 Cours en temps réel.-2.69%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader