Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
522
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Bourse de Paris : Le virus proche du point d'inflexion ?

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
20/02/2020 | 09:03

Les marchés financiers continuent à avancer pied au plancher. Ils ont tenu le choc malgré la montée des craintes sur la croissance mondiale en raison des tensions commerciales. Ils ont continué à le faire quand le coronavirus a commencé à effrayer la planète. Maintenant que ces deux événements sont plus ou moins sous contrôle, qu'est-ce qui les empêchera de poursuivre sur leur lancée ?

Ce matin, les données publiées par les autorités chinoises laissent penser que le pic de contamination se rapproche. Le nombre de patients officiellement infectés atteint 74 576, soit 394 cas de plus que la veille, contre une hausse de 1749 sur la journée précédente. J'aurais bien aimé vous confirmé que c'était là le point d'inflexion pour le rebond des marchés en 2003 lors de l'épidémie de SRAS, mais cela ne servirait pas à grand-chose dans la mesure où ils n'ont pas baissé en 2020. Comme je l'écrivais plus tôt dans la semaine, le secteur qui risque de payer le plus lourd tribut à la crise est celui des croisières, puisque deux des passagers du Diamond Princess, le paquebot géant en quarantaine au Japon, sont décédés malgré leur prise en charge en hôpital. Il faudra du temps pour rebâtir le lien de confiance.

Autre victime collatérale probable, le conglomérat chinois HNA. Les analystes prédisent depuis longtemps la chute du groupe qui a toujours eu les yeux plus gros que le ventre. Bloomberg affirme que les autorités chinoises vont "nationaliser" le holding et ses filiales pour le sauver. HNA est présent dans plusieurs domaines, notamment la finance et l'immobilier mais aussi le transport aérien et la logistique, deux secteurs particulièrement touchés par les conséquences du virus. Pour tenter de rassurer le monde, la PBOC, la banque centrale chinoise, continue à activer certains de outils, dernièrement sur les taux des prêts aux ménages et aux PME. Elle a en outre déclarer s'attendre à un impact économique modeste. Methode Coué ?

Pour rester dans le domaine des banques centrales, la Fed a publié hier soir le compte rendu de sa dernière réunion. Dormez tranquilles, la politique accommodante est toujours de mise, alors même que la banque n'aura, cela reste à confirmer, brûlé aucune cartouche pour compenser l'effet du coronavirus. La BCE doit publier à la mi-journée le compte rendu de sa propre réunion de politique monétaire de janvier.

Le CAC40 démarre la séance en repli de 0,05% à 6107 points. 

Les temps forts économiques du jour

Parmi les temps forts de la journée en Europe, citons les données finales sur l'inflation française du mois de janvier (8h45), les ventes de détail britanniques (10h30) et le compte rendu de la dernière réunion de la Banque centrale européenne (13h00). Aux États-Unis l'indice manufacturier Philly Fed et les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30) précéderont l'indice des indicateurs avancés du Conference Board (16h00) et les stocks pétroliers (17h00).

L'euro évolue toujours autour de 1,08 USD. L'once d'or est ferme à 1609 USD. Le pétrole repart légèrement en arrière, à 53,66 USD pour le brut léger américain WTI et à 59,22 USD pour le Brent de Mer du Nord. Le rendement du T-Bond 10 ans ressort à 1,55%. Le Bitcoin perdu du terrain à 9 594 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Anheuser-Busch Inbev : J.P. Morgan passe de pondération en ligne à souspondérer en visant 60 EUR.
  • Covestro : Berenberg reste à la vente avec un objectif de cours relevé de 32 à 34 EUR.
  • Electricité de France : HSBC reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 13,50 à 15,20 EUR.
  • Engie : HSBC reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 17,40 à 19,10 EUR.
  • Euronext : Deutsche Bank reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 78 à 88 EUR.
  • Inditex SA : Citigroup relève son objectif de cours de 31 à 36 EUR.
  • National Grid : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 1075 GBp.
  • Nexi : Deutsche Bank démarre le suivi à l'achat avec un objectif de cours de 21 EUR.
  • Nextedia : GreenSome Finance reste à l'achat avec un objectif de cours ajusté de 1,11 à 1,06 EUR.
  • Puma : MainFirst passe de vendre à conserver en visant 75 EUR.
  • Renault : Citigroup reste à la vente et réduit son objectif de cours de 30 à 20 EUR.
  • Roche : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 354 à 400 CHF.
  • Schindler : Research Partners reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 250 à 230 CHF.
  • Sixt SE : DZ Bank reste à l'achat avec un objectif de cours relevé 204 à 114 EUR.
  • Suez : HSBC passe de conserver à acheter en visant 19 EUR.
  • Swedish Match : J.P. Morgan démarre le suivi à surpondérer en visant 700 SEK.
  • Travis Perkins : Citigroup passe de neutre à achat en visant 1900 GBp.
  • Veolia : HSBC reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 27 à 31 EUR.

L’actualité des sociétés

Avalanche de publications. Beaucoup de sociétés françaises annoncent leurs résultats ce matin. Que faut-il retenir ? Que Bouygues va verser un dividende exceptionnel, qui porte son coupon à 2,60 EUR par action. Qu'Air France-KLM voit un impact négatif compris entre 150 et 200 M€ sur son résultat d'exploitation à cause du coronavirus. Qu'Accor tient ses objectifs 2019 mais n'a pas encore de visibilité sur l'impact du virus. Qu'AXA accélère son processus de transformation après des résultats 2019 en demi-teinte. Que Schneider Electric estime que le coronavirus lui coûtera environ 300 M€ au premier trimestre 2020. Que Nexans entrevoit un Ebitda compris entre 440 et 460 M€ cette année, et propose un dividende de 0,40 EUR.

Airbus va supprimer plus de 2 300 postes dans sa branche Défense et Espace en raison "de l'atonie du marché spatial et du report de plusieurs contrats de défense". Total a acheté de nouveaux titres SunPower, à un prix compris entre 8,27 et 8,90 USD, ce qui porte sa participation théorique dans l'Américain, en incluant les obligations convertibles, à 51,25% du capital. La justice française a ouvert une information judiciaire visant notamment Carlos Ghosn (Ex-Renault, Ex-Nissan) dans le cadre d'une enquête portant notamment sur l'organisation de deux soirées au château de Versailles. Vallourec a amélioré ses résultats mais doit encore lever des fonds : une augmentation de capital d'environ 800 M€ se profile au second trimestre. Eramet espère atteindre 400 M€ d'EBE cette année, moins que les 630 M€ de 2019, et encore, sans l'impact éventuel du coronavirus. Deinove étoffe sa gamme commerciale d'ingrédients cosmétiques. Mediawan et Zag posent leurs valises en Chine. Biocorp signe un partenariat marketing Mallya et iSage Rx dans la digitalisation du diabète. Theradiag participe à l'élaboration d'un nouveau standard international de l'OMS pour le monitoring des biothérapies. Roctool et Novacyt font le point sur leurs dernières émissions de BSA. Accor, Nexans, CNP AssurancesGecina, Axway, Lisi, Xilam, CBo Territoria, Dalet, Nextedia, Courtois, Paref, Linedata ont publié leurs comptes.

La Chine pourrait nationaliser le conglomérat surendetté HNA pour éviter sa faillite à cause du coronavirus. Le successeur de Sergio Ermotti aux commandes d'UBS Group sera Ralph Hamers, actuel patron d'ING Groep. Tesla obtient 2,3 Mds$ grâce à son augmentation de capital. L Brands céderait le contrôle de la marque de lingerie Victoria's Secret à un fonds de capital investissement sur la base d'une valorisation de 1,1 Md$, a appris Reuters d'une bonne source. Le gendarme de la bourse allemande s'intéresse à des délits d'initiés potentiels avant l'annonce du rachat de RIB Software par Schneider Electric. Virgin Galactic devient un must-have sur la cote américaine, après avoir gagné 400% depuis décembre et enterré quelques vendeurs à découvert. Diageo trouve un compromis à 5 M$ avec la SEC dans une affaire de lissage comptable. Les résultats trimestriels de Lenovo dépassent les attentes. La Finma tape sur les doigts de Julius Bär en évoquant de graves lacunes dans la lutte contre le blanchiment.

Ça publie. Axa, Schneider Electric, Lloyds Banking Group, Telefonica, Swiss Re, Fresenius, BAE Systems, UCB, Bouygues, Teleperformance et bien d'autres.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ACCOR -9.85%26.26 Cours en temps réel.-37.10%
AIRBUS SE -5.70%68.17 Cours en temps réel.-47.75%
AXA -5.29%15.49 Cours en temps réel.-38.31%
BOUYGUES -8.77%28.31 Cours en temps réel.-25.26%
CAC 40 -4.23%4351.49 Cours en temps réel.-24.00%
CNP ASSURANCES -9.64%9.47 Cours en temps réel.-46.59%
L BRANDS, INC. -4.19%12.59 Cours en différé.-30.52%
VIRGIN GALACTIC HOLDINGS, INC. -9.85%15.38 Cours en différé.33.16%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader