Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Le Nasdaq digère mal la galette

06/01/2022 | 09:04
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

La Fed s'est rappelée au bon souvenir des investisseurs hier soir, via le compte-rendu de sa dernière réunion qui montre que la banque centrale a le tournevis monétaire qui la démange. Plus que la galette, c'est la perspective d'un rythme de hausse de taux directeurs plus intense que prévu qui a assommé le Nasdaq et le reste de la cote américaine. On se doutait un peu que c'était possible, mais le voir écrit noir sur blanc a plombé l'ambiance. Explications.

Eh ben mes cocos, la séance du 5 janvier 2022 a été salement éprouvante pour les marchés américains, Nasdaq 100 en tête. L'indice riche en valeurs technologiques a perdu plus de 3,1% avec 8 hausses seulement, sans pouvoir compter sur ses aristocrates. Apple a perdu plus de 2,5%, Microsoft presque 4% et Alphabet ou Nvidia encore plus. Meta Platforms n'a pas trouvé de cachette dans le métavers non plus : -3,7% à la cloche pour l'ex-Facebook. Pour avoir une idée du mini-séisme enduré par les valeurs de croissance, le mieux est encore d'aller voir le fonds Ark Innovation de Cathie Wood, un concentré de paris audacieux sur des actions en devenir : -7% hier après -4,4% la veille. La papesse de la tech voit son principal ETF reculer à 86,12 USD après avoir flirté avec les 160 USD en février 2021.

La glissade des valeurs de croissance a balayé le S&P500, qui a cédé 1,9% en fin de parcours et n'a pas épargné le Dow Jones, en retrait de -1,07%, aidé par sa vieille garde : Merck, Walmart et Verizon. Petite incongruité quand même, Intel a gagné 1,4% : cela fait quelques temps que le leader des processeurs est décorrélé de ses comparables parce qu'il est sévèrement jugé par les investisseurs pour avoir raté des virages technologiques. Mais les innovations présentées hier au CES de Las Vegas, en particulier le processeur mobile autoproclamé le plus rapide du monde, ont redoré le blason du groupe. Intel, la technologique bon marché de l'année ? Affaire à suivre.

Mais au fait, d'où nous vient ce gros coup de déprime ? Du compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine en décembre, qui a été publié hier. Pour rappel, la Fed se réunit huit fois par an en comité de politique monétaire (FOMC) pour communiquer sur sa politique et l'ajuster au besoin. Les débats entre banquiers centraux durent deux jours et le verdict condensé est annoncé à 14h00 heure de Washington le deuxième jour (20h00 heure de Paris). Une conférence de presse de présentation suit, orchestrée par le président en exercice, en l'occurrence Jerome Powell. Mais le contenu détaillé des débats entre banquiers centraux n'est révélé que trois semaines après la réunion. Hier donc pour le FOMC tenu les 14 et 15 décembre.

Or le compte-rendu, que l'on appelle "minutes" en français comme en anglais, montre que Jerome et sa bande sont plus nerveux que prévu au sujet de l'inflation. C'est d'autant plus gênant qu'ils avaient passé une bonne partie de 2021 à en sous-estimer l'impact, avant un rétropédalage pas si mal bâti en fin d'année dernière. En réaction aux informations d'hier, les économistes sont désormais plus nombreux à anticiper l'annonce d'un tour de vis sur les taux d'un quart de point lors de la réunion prévue les 16 et 17 mars prochain (il s'agira du second FOMC de l'année, le premier étant programmé pour les 26 et 27 janvier prochains).

La Fed ne relève pas les taux pour le plaisir, mais pour éviter la surchauffe de l'économie américaine, où le marché du travail a perdu sa fluidité et où l'inflation sur les coûts fait valser les étiquettes de prix. En augmentant les taux, une banque centrale renchérit le coût de l'emprunt pour les ménages et les entreprises, ce qui signifie que les banques réduisent le nombre de prêts accordés, ce qui réduit par ricochet la quantité d'argent en circulation et permet de limiter les débordements économiques. Tout l'art et le doigté d'une banque centrale consiste par la suite à éviter d'aller trop loin, pour que l'économie ne sombre pas dans le marasme, sans quoi le remède serait pire que le mal. Les valeurs technologiques sont suraffectées parce qu'elles sont en général richement valorisées et que des taux plus élevés rabotent les multiples que les investisseurs sont prêts à payer.

Les minutes de la dernière réunion de la Fed ont aussi provoqué des dégâts sur les cryptomonnaies, avec un Bitcoin qui est passé sous la barre de 43 000 l'unité. Plus logique, la position plus "faucon" que prévu de la banque centrale a enfin fait réagir le marché obligataire, avec un T-Bond US 10 ans dont le rendement est passé à 1,73%, soit une hausse de 20 points de base par rapport à son niveau de fin d'année dernière.

Dans la mesure où les marchés européens avaient fait mieux que tenir hier, à l'image d'un CAC40 qui s'était adjugé 0,8% pour signer un nouveau record, le réveil sera un peu douloureux ce matin sur le vieux continent, avec des indicateurs avancés rouge vif. Dans une Amérique toujours aussi divisée, on fête si l'on peut dire ce 6 janvier le premier anniversaire de l'envahissement du Capitole par les aficionados de Donald Trump. Joe Biden, qui démarre une année cruciale pour son mandat en donnant l'impression d'être en panne sèche d'inspiration, doit prononcer un discours en début d'après-midi heure européenne. Le CAC40 perdait 1,38% à 7274 points peu après l'ouverture. 

Les temps forts économiques du jour

Programmé chargé avec les commandes d'usine allemandes de novembre (8h00), suivies de l'étude Challenger sur les licenciements de décembre aux Etats-Unis (13h30) et la première estimation de l'inflation allemande de décembre (14h00). Retour aux Etats-Unis à 14h30 avec la balance commerciale de novembre et les nouvelles demandes d'allocations chômage hebdomadaires, puis les commandes de biens durables et l'ISM des services (16h00).

L'euro remonte à 1,13132 USD. L'or évolue peu à 1805 USD l'once. Le pétrole perd 0,5% après sa hausse de la veille, à 79,69 USD le Brent et 76,83 USD le WTI. Le rendement du 10 ans américain remonte à 1,72%. Le bitcoin chute lourdement à 42 854 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Aker BP : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 313 à 257 NOK.
  • Alfen : Bryan Garnier démarre le suivi à l'achat en visant 105 EUR.
  • Allianz : Exane BNP Paribas passe de neutre à surperformance en visant 250 EUR.
  • Assicurazioni Generali : Deutsche Bank passe d'acheter à conserver en visant 19 EUR.
  • BNP Paribas : J.P. Morgan relève son objectif de 63 à 69 EUR.
  • Esker : Berenberg reste acheteur avec un objectif relevé de 320 à 400 EUR.
  • Essity : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé 280 à 300 SEK.
  • Eurazeo : Berenberg reste à l'achat avec un objectif relevé de 97 à 102,50 EUR.
  • ID Logistics : Berenberg reste à conserver avec un objectif relevé de 330 à 360 EUR.
  • Ipsen : Société Générale passe de conserver à acheter en visant 94,30 EUR.
  • Johnson Matthey : Bernstein passe de surperformance à performance de marché en visant 2500 GBp.
  • LNA Santé : Berenberg reste à conserver avec un objectif relevé de 44 à 49 EUR.
  • Lundin Energy : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 358 SEK.
  • Reckitt Benckiser : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 6100 à 6150 GBp.
  • Recticel : Berenberg reste à l'achat avec un objectif relevé de 19 à 20,50 EUR.
  • SFS : UBS passe de neutre à achat en visant 155 CHF.
  • Stellantis : RBC démarre le suivi à performance sectorielle.
  • Swedish Stirling : Bryan Garnier démarre le suivi à l'achat en visant 22 SEK.
  • UBS Group : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 22 à 23 CHF.
  • Unilever : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 4700 à 4650 GBp.
  • Veolia : Barclays relève son objectif de cours de 36 à 40 EUR.
  • Vidrala : Berenberg reste à l'achat avec un objectif réduit de 117 à 113 EUR.
  • X-Fab : Berenberg reste à l'achat avec un objectif relevé de 10,50 à 11 EUR.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Carrefour a gagné hier 5% après une nouvelle rumeur, propagée par Bloomberg, sur des discussions de rapprochement avec Auchan.
  • Crédit Agricole aurait soumis une offre de rachat pour Banca Carige à l'euro symbolique.
  • Stellantis s'allie à Amazon pour le futur cockpit de ses voitures.
  • Danone renforce son comité exécutif avec trois nouvelles nominations.
  • Dassault Aviation a livré 30 Falcon et 25 Rafale en 2021, pour 51 Falcon et 49 rafale commandés.
  • Sodexo confirme ses objectifs pour 2021-2022 mais ne désigne toujours pas son futur directeur général.
  • ALD (Société Générale) va racheter LeasePlan en titres pour 4,9 Mds€. La SG descendra à 53% du capital.
  • Natixis a l'intention de céder l'intégralité de sa participation dans Coface, soit 10,04% du capital.
  • ARPEGE, un consortium français pluridisciplinaire dont fait partie BioMérieux, obtient un financement public de près de 9 M€ pour combattre l'antibiorésistance.
  • Valneva confirme le calendrier des essais cliniques et des demandes d'autorisation de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001.
  • Ubisoft a lancé une service d'abonnement Ubisoft+, permettant de jouer à plus d'une centaine de titres, sur la console Xbox de Microsoft.
  • Eiffage et l’État du Sénégal signent un avenant au contrat de concession de l’autoroute de l’Avenir.
  • Tikehau Capital réalise une collecte nette record en 2021 avec 6,3 Mds€ levés pour son activité de gestion d'actifs.
  • Bastide réalise des acquisitions en France.
  • Prodways vend quatre machines à un nouveau client australien.
  • Claranova va racheter progressivement les minoritaires de Planet Art.
  • Un actionnaire de SMCP réclame le report de son AG.
  • Le laboratoire qui évaluait le NOX-A12 de Noxxon dans une indication non-oncologique renonce à poursuivre dans cette voie.
  • ECA Group franchit un jalon important pour le programme belgo-néerlandais de lutte contre les mines sous-marines.
  • SES-imagotag finalise l’acquisition de la start-up irlandaise MarketHub.
  • Valbiotis communique ses échéances cliniques 2022.
  • Drone Volt renforce son offre avec le lancement d’une nouvelle version de drone Heliplane.
  • Nanobiotix recrute le premier patient de l'étude de phase III nanoray-312 avec NBTXR3 dans les cancers de la tête et du cou.
  • Crypto-Blockchain Industries va diviser par 10 le nominal de ses actions.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

  • Meta Platforms interrompt son projet de système d'exploitation VR et AR, selon The Information.
  • Atlantia a déposé une offre ferme en vue d'acquérir Yunex Traffic, l'activité de Siemens spécialisée dans la signalisation routière.
  • WarnerMedia (AT&T) et ViacomCBS explorent une cession de CW Network, selon le WSJ. Nexstar serait sur les rangs.
  • Next relève ses prévisions.
  • Le second plus important actionnaire de Toshiba veut empêcher le projet de scission.
  • M&C Saatchi a déclaré jeudi avoir reçu une approche préliminaire de Vin Murria, un directeur de la société, qui pourrait aboutir à une offre de rachat.
  • Flatexdegiro vise 2,7 à 2,9 millions de clients fin 2022.
  • Harris (Constellation Software) fait l'acquisition du portefeuille de produits i2 d'IBM.
  • Montea veut racheter jusqu'à 70 000 actions.
  • Principales publications de résultats : Constellation Brands, Walgreens Boots, Conagra, Sodexo

Lectures


© Zonebourse.com 2022
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AKER BP ASA 1.87%386.3 Cours en temps réel.39.62%
ALD 1.32%13.78 Cours en temps réel.5.10%
ALFEN N.V. 1.65%96.16 Cours en temps réel.7.20%
ALLIANZ SE 1.24%198.06 Cours en différé.-5.81%
ALPHABET INC. -1.34%2178.16 Cours en différé.-24.81%
AMAZON.COM, INC. 0.25%2151.82 Cours en différé.-35.46%
APPLE INC. 0.17%137.59 Cours en différé.-22.52%
ASSICURAZIONI GENERALI S.P.A. -4.42%17.2 Cours en différé.-3.41%
AT&T INC. 0.94%20.4 Cours en différé.9.81%
ATLANTIA SPA -2.57%22.35 Cours en différé.31.42%
BANCA CARIGE S.P.A. - CASSA DI RISPARMIO DI GENOVA E IMPERIA 0.00%0.79 Cours en différé.5.19%
BASTIDE LE CONFORT MÉDICAL -0.56%35.75 Cours en temps réel.-20.11%
BIOMÉRIEUX -0.07%91.4 Cours en temps réel.-26.77%
BNP PARIBAS -0.19%49.955 Cours en temps réel.-11.62%
CARREFOUR -0.37%19.035 Cours en temps réel.18.63%
CLARANOVA SE -4.02%3.056 Cours en temps réel.-42.84%
COFACE SA 2.19%10.75 Cours en temps réel.-16.04%
CONAGRA BRANDS, INC. -0.06%31.72 Cours en différé.-7.12%
CONSTELLATION BRANDS, INC. -0.14%234.5 Cours en différé.-6.56%
CONSTELLATION SOFTWARE INC. 1.40%1982 Cours en différé.-15.55%
CRYPTO-BLOCKCHAIN INDUSTRIES, SA -2.73%1.14 Cours en temps réel.-45.92%
CRÉDIT AGRICOLE S.A. 1.58%10.56 Cours en temps réel.-17.18%
DANONE -0.44%54.63 Cours en temps réel.0.51%
DASSAULT AVIATION 1.38%154.2 Cours en temps réel.62.74%
DRONE VOLT 12.37%0.0336 Cours en temps réel.-52.31%
EIFFAGE S.A. 0.07%90.8 Cours en temps réel.0.31%
ESKER 1.03%146.7 Cours en temps réel.-59.83%
ESSITY AB 0.35%255.3 Cours en différé.-13.85%
EURAZEO SE 1.93%71.3 Cours en temps réel.-8.92%
FLATEXDEGIRO AG -2.00%12.995 Cours en différé.-34.49%
ID LOGISTICS GROUP -2.03%265 Cours en temps réel.-26.39%
INTEL CORPORATION -0.86%41.65 Cours en différé.-19.13%
IPSEN 1.21%96.35 Cours en temps réel.18.26%
JOHNSON MATTHEY PLC 0.25%2366 Cours en différé.15.35%
LNA SANTÉ -0.55%36.25 Cours en temps réel.-27.53%
LUNDIN ENERGY AB (PUBL) 2.98%453 Cours en différé.35.59%
M&C SAATCHI PLC 2.72%218.8 Cours en différé.26.41%
MERCK & CO., INC. 1.59%93.55 Cours en différé.22.06%
META PLATFORMS, INC. 1.18%193.54 Cours en différé.-42.46%
MICROSOFT CORPORATION -0.23%252.56 Cours en différé.-24.90%
MONTEA NV 0.00%98.6 Cours en temps réel.-25.42%
NANOBIOTIX 1.17%5.2 Cours en temps réel.-29.69%
NEXSTAR MEDIA GROUP, INC. -0.45%174 Cours en différé.15.25%
NEXTERA ENERGY 1.08%71.22 Cours en différé.-23.71%
NOXXON PHARMA N.V. -12.39%0.07 Cours en temps réel.-65.85%
NVIDIA CORPORATION -2.51%166.94 Cours en différé.-43.24%
PRODWAYS GROUP -1.49%2.645 Cours en temps réel.-8.98%
RECKITT BENCKISER GROUP PLC -0.51%6210 Cours en différé.-1.58%
RECTICEL 0.90%17.98 Cours en temps réel.1.71%
SES-IMAGOTAG 2.04%85 Cours en temps réel.10.77%
SFS GROUP AG 0.72%111.6 Cours en différé.-12.20%
SMCP S.A 0.00%6.315 Cours en temps réel.-13.91%
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1.35%24.825 Cours en temps réel.-18.90%
SODEXO 0.36%71.54 Cours en temps réel.-7.50%
STELLANTIS N.V. 0.03%13.54 Cours en différé.-18.85%
SWEDISH STIRLING AB (PUBL) -1.93%9.4 Cours en différé.-36.94%
TIKEHAU CAPITAL 1.18%21.4 Cours en temps réel.-9.03%
TOSHIBA CORPORATION 0.63%5587 Cours en différé.17.38%
UBISOFT ENTERTAINMENT 1.40%48.42 Cours en temps réel.10.87%
UBS GROUP AG 1.39%17.465 Cours en différé.4.90%
UNILEVER PLC -0.51%3499 Cours en différé.-10.87%
VALBIOTIS 0.75%5.36 Cours en temps réel.-22.34%
VALNEVA SE -1.81%11.665 Cours en temps réel.-51.51%
VEOLIA ENVIRONNEMENT -0.70%25.71 Cours en temps réel.-19.81%
VERIZON COMMUNICATIONS 0.88%49.53 Cours en différé.-4.68%
VIACOMCBS INC. 1.30%32.64 Cours en différé.8.15%
VIDRALA, S.A. 0.84%71.8 Cours en différé.-17.78%
WALGREENS BOOTS ALLIANCE, INC. 0.86%40.96 Cours en différé.-21.47%
WALMART INC. 0.11%119.2 Cours en différé.-17.62%
X-FAB SILICON FOUNDRIES SE 0.14%7.16 Cours en temps réel.-21.77%
Plus d'actualités
Un point bas qui baisse
Un point bas qui baisse
La mini-planche de salut est chinoise
La mini-planche de salut est chinoise
Un pas en avant, deux pas en arrière
Un pas en avant, deux pas en arrière