Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Le Canada s'oppose au retour de la Russie dans le G8

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
22/08/2019 | 22:06

(Actualisé avec ministre des Affaires étrangères)

22 août (Reuters) - Le Canada demeure opposé à la réintégration de la Russie aux côtés des pays du G7 et au retour à une configuration à huit abandonnée après l'annexion de la Crimée par l'armée russe en 2014, a indiqué la ministre canadienne des Affaires étrangères jeudi avant l'ouverture du sommet à Biarritz samedi.

"La violation du droit international commise par la Russie en envahissant la Crimée et en annexant celle-ci, ainsi que son soutien à la guerre dans le Donbass, est quelque chose que nous ne pouvons pas admettre", a déclaré Chrystia Freeland s'exprimant devant la presse en compagnie du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo.

Si Moscou entend revenir dans le concert des sept pays, il doit mettre fin à la guerre dans le Donbass et quitter la Crimée, a-t-elle ajouté.

Si ces conditions sont remplies, "je pense que nous serons tous ravis d'accueillir une Russie qui souhaite à nouveau être un membre de notre groupe de pays partageant le même esprit", a poursuivi Freeland.

Donald Trump a estimé mardi qu'il serait "approprié" que la Russie puisse réintégrer ce club dont elle a été exclue aux côtés des Etats-Unis, du Japon, du Canada, de l'Allemagne, de la Grande-Bretagne et de la France.

La position du Canada fait écho à celles de la France, de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne qui ne sont pas sur la même ligne que Donald Trump.

La question de cette réintégration a été abordée lors de la rencontre entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron au Fort de Brégançon, la situation en Ukraine demeurant toujours un point de tension entre Moscou et une partie des pays occidentaux. (Kelsey Johnson; Pierre Sérisier pour le service français)

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) -0.22%63.8486 Cours en différé.-7.22%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
14:10XL Airways, en cessation de paiement, suspend ses ventes de billets
RE
13:13DEVISES : calme plat vendredi midi après la Réserve fédérale
CF
12:21La production reviendra à la normale d'ici à la fin du mois, dit Aramco
RE
11:33THALES : va créer une académie de cybersécurité à Oman
CF
11:18La livre stable, les investisseurs guettent les nouvelles sur le Brexit
AW
10:52L'Acea s'attend à une baisse des ventes de voitures dans l'UE en 2019
DJ
10:33L'AIE s'attend à un rebond des énergies renouvelables en 2019
RE
10:27Les Bourses en Europe prudentes sur fond d'incertitudes
RE
10:19Macron promet l'aide de la France au Premier ministre libanais
RE
10:14Le point sur les changements de recommandations à Paris
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"