Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Bourse de Londres : La Bourse de Londres termine à -3,39% et signe sa pire semaine depuis 2008

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
28/02/2020 | 17:59

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres a plongé de 3,39% vendredi au terme de sa pire semaine depuis 2008 dans un marché effrayé par l'avancée du coronavirus dans le monde et ses conséquences sur l'économie.

A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 230,60 points à 6.565,80 points, après avoir dégringolé de près de 5% en séance. En séance, il a touché un plus bas depuis 2016.

Sur la semaine écoulée, il a chuté de 11,32%, soit une baisse inédite depuis 2008, année marquée par la crise financière internationale.

"C'est une nouvelle journée catastrophique" et "c'est l'une des pires semaines sur les marchés depuis très longtemps, avec des dégâts sur les portefeuilles des investisseurs", souligne Russ Mould, analyste chez AJ Bell.

Les marchés ont continué de s'affoler de la propagation du nouveau coronavirus qui affecte de plus en plus de pays et se renforce notamment en Europe.

L'activité économique commence à en faire les frais, comme en témoignent les nombreux avertissements des grandes entreprises. Le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney a prévenu que la croissance britannique devrait être pénalisée.

Les investisseurs ne repasseront pas à l'achat "tant qu'il n'est pas possible de connaître l'ampleur du coronavirus et comment les différents pays essaient de le contenir", selon M. Mould.

LE SECTEUR DU VOYAGE PLONGE. Ces valeurs ont pâti du ralentissement de l'activité touristique dans le monde et des annulations de vols décidées par les compagnies qui prennent des mesures d'économies pour atténuer l'impact financier de l'épidémie, comme le groupe IAG (-8,42% à 472 pence) et EasyJet (-0,86% à 1.100,50 pence).

ROLLS-ROYCE GRIMPE (+3,23% à 620 pence). Le motoriste est parvenu à réduire un peu sa perte nette en 2019 malgré les coûts liés à un problème de moteur d'avion défectueux, profitant de l'amélioration de ses performances commerciales.

LE SECTEUR PETROLIER SOUFFRE en raison de la chute des cours du brut. Les investisseurs estiment que l'épidémie de coronavirus va plomber la demande de pétrole, ce qui pèse sur les prix. BP a perdu 4,35% à 396,15 pence et Royal Dutch Shell (action "B") 3,97% à 1.663,60 pence.

afp/rp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
LONDON STOCK EXCHANGE PLC 6.89%7200 Cours en différé.-7.10%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
04/04Coronavirus-Le nombre de décès augmente de 20% au Royaume-Uni
RE
04/04Coronavirus-La Grande-Bretagne probablement confinée jusqu'à fin mai-expert
RE
03/04Wall Street : l'envol du WTI ne suffit pas, chute small caps
CF
03/04Wall Street recule face à la montée brutale du chômage
RE
03/04Wall Street rattrapée par la remontée brutale du chômage aux Etats-Unis
AW
03/04CAC40 : triste fin de semaine, la hausse du pétrole sans effet
CF
03/04BOURSE DE PARIS : Paris déprimée par l'emploi américain
AW
03/04Point marchés-L'Europe ploie sous le coup du coronavirus malgré la hausse du pétrole
RE
03/04Les valeurs à suivre lundi 6 avril à la Bourse de Paris
AO
03/04BOURSE DE LONDRES : Londres plombée par l'impact économique de la pandémie
AW
Dernières actualités "Marchés"