Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

L'Opep et ses alliés conviennent de baisses de production supplémentaires

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
06/12/2019 | 16:39

Vienne (awp/afp) - Les membres de l'Opep et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé vendredi à Vienne s'être entendus pour accroître leurs baisses de production d'au moins 500.000 barils par jour (mbj) afin de soutenir les cours du brut, ce qui a été aussitôt suivi d'effet.

Cette réduction va porter l'effort total de limitation de production à 1,7 million de barils par jour pour l'ensemble du groupe de 24 pays, a indiqué un communiqué à l'issue d'une réunion qui s'est tenue à Vienne. Plusieurs pays producteurs, dont l'Arabie Saoudite, vont ajouter à ce nouvel objectif des baisses "volontaires et supplémentaires" de volume, selon le texte.

Cette baisse est calculée à partir des niveaux de production d'octobre 2018 et fera l'objet d'un examen d'étape en mars 2020, ont précisé les ministres du pétrole de l'Opep dans leur communiqué.

En réaction, les prix du pétrole ont nettement progressé atteignant des niveaux plus vus depuis fin septembre: ainsi vers 15H20 GMT (16H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 64,61 dollars à Londres, en hausse de 1,92% par rapport à la clôture de jeudi, tandis qu'à New York, le baril américain de WTI pour janvier prenait 1,85% à 59,51 dollars.

Les 14 membres de l'Opep s'étaient mis d'accord fin 2016 avec dix autres pays pétroliers, dont le géant russe, pour limiter leur production afin de faire face au boom du gaz de schiste américain. Cette alliance, connue sous le nom d'"Opep+", pompe environ la moitié du pétrole mondial.

Face à une demande mondiale faiblissante et à la concurrence américaine, le cartel des pays exportateurs souhaite continuer à brider sa production pour soutenir les cours.

L'Arabie saoudite supporte à elle seule l'essentiel du fardeau et produit déjà en dessous de son quota.

Ryad s'agace du non-respect des objectifs de production par plusieurs pays, comme l'Irak, le Nigeria ou la Russie, et ces tensions ont prolongé les négociations qui avaient débuté jeudi dans la capitale autrichienne.

afp/rp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
LONDON BRENT OIL 0.73%65.11 Cours en différé.-2.06%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) 0.03%61.555 Cours en différé.-0.48%
WTI 0.24%58.74 Cours en différé.-4.50%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
10:26CRISE AU LIBAN : la violence monte d'un cran, près de 400 blessés à Beyrouth
AW
06:46Fronde en Allemagne contre l'obligation d'imprimer les tickets de caisse
AW
00:02GRÈVES : des opérateurs de fret ferroviaire demandent des compensations à l'Etat
AW
18/01La première édition de Swiss Expo à Palexpo à Genève
AW
18/01VENEZUELA : Washington accorde un nouveau répit au géant pétrolier PDVSA
AW
18/01CAE : Santé lance le simulateur d'écographie CAE Vimedix 3.0 avec vues du cœur en réalité augmentée, en 3D et en 4D
PU
18/01A l'Alpe d'Huez, Youtube fait de l'oeil au cinéma
AW
18/01Des traversées vers l'Algérie et la Corse annulées depuis Marseille ce week-end
AW
18/01"CHOOSE FRANCE" : tapis rouge pour les investisseurs étrangers au château de
AW
18/01Le Royaume-Uni mise sur l'éolien en mer pour sa transition énergétique
AW
Dernières actualités "Sociétés"