Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 22H00 GMT (13/08)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
14/08/2019 | 00:00

ITALIE

LE SÉNAT DONNE DU TEMPS À CONTE ET FRUSTRE SALVINI

ROME - Le Sénat italien a décidé mardi de reporter à la semaine prochaine le débat sur la motion de censure déposée contre le gouvernement de Giuseppe Conte par la Ligue, frustrant les attentes de son chef Matteo Salvini qui veut au plus vite des élections anticipées.

Le Sénat a décidé que le président du Conseil viendrait s'exprimer devant la chambre haute du parlement le mardi 20 août sur la crise politique que traverse l'Italie.

Le Sénat a notamment refusé la demande du parti d'extrême droite d'organiser ce débat dès mercredi et a souhaité donner du temps à Giuseppe Conte.

Le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini a ouvert une crise politique jeudi en affirmant que la coalition formée par son parti et par le Mouvement 5 Etoiles (M5S) ne fonctionnait plus.

La Ligue a déposé vendredi une motion de défiance contre le gouvernement de Giuseppe Conte qui n'appartient à aucune des deux formations au pouvoir afin de parvenir à des élections anticipées.

Salvini fait le pari que son actuelle cote popularité lui permettra, s'il revient très vite devant les électeurs, de remporter le scrutin et de pouvoir gouverner seul.

---

HONG KONG

NOUVEAUX HEURTS À L'AÉROPORT, CARRIE LAM PARLE DE "CHAOS" HONG KONG - Des heurts se sont produits entre manifestants et forces de police mardi soir à l'aéroport international de Hong Kong dont le trafic a à nouveau été suspendu pour la deuxième journée consécutive alors que la ville s'enfonce dans le conflit.

La chef du gouvernement de la région administrative spéciale, Carrie Lam, a estimé que le mouvement de contestation a plongé Hong Kong dans un "état de panique et de chaos" dont le territoire mettra du temps à se relever.

Les échauffourées ont débuté dans la soirée lorsqu'une personne blessée a été évacuée du principal terminal par les équipes de secours.

Plusieurs véhicules de la police ont alors été bloqués par les protestataires et les unités anti-émeutes sont intervenues repoussant les manifestants en utilisant du gaz au poivre dans une ambiance tendue.

Les manifestants ont alors érigé des barricades à l'aide de chariots et d'autres objets pour obstruer les accès à l'aéroport.

Les services aéroportuaires ont indiqué que le trafic aérien avait été "sérieusement perturbé" et que les voyageurs en partance n'avaient pas réussi à se rendre aux guichets d'embarquement.

LA CHINE RÉFUTE LES CRITIQUES DES ÉTATS-UNIS ET DE L'ONU

HONG KONG - Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré mardi que les Etats-Unis devaient se tenir à l'écart des affaires internes de la Chine après que plusieurs parlementaires américains ont condamné la violence des forces de police contre les manifestants à Hong Kong.

Pour la porte-parole Hua Chunying, les commentaires faits par plusieurs parlementaires du Congrès, dont la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi et le leader de la majorité républicaine au Sénat Mitch McConnell, constituent "une nouvelle preuve forte" d'une éventuelle ingérence américaine.

Les autorités chinoises ont également dénoncé les "déclarations malvenues" de Michelle Bachelet, Haut-Commissaire de l'Onu aux droits de l'homme, qui appelait à la retenue.

---

DROITS AMÉRICAINS SUR CERTAINS PRODUITS CHINOIS REPOUSSÉS WASHINGTON/HONG KONG - Les Etats-Unis reporteront à décembre des droits de douane de 10% sur certains produits chinois importés, dont les téléphones mobiles, les ordinateurs portables et les consoles de jeu vidéo, qui auraient dû s'appliquer le mois prochain, virage soudain d'une ligne de conduite qui se voulait intransigeante dans le conflit commercial qui les opposent à la Chine.

Le décision prise par l'Office du représentant américain au Commerce (USTR) est tombée quelques minutes après que le ministère du Commerce chinois eut annoncé que le vice-Premier ministre Liu He avait eu une conversation téléphonique avec des responsables commerciaux américains.

Ce délai sera un soulagement pour les distributeurs américains.

Même si certains comptaient de toute façon faire le plein d'articles à vendre en fin d'année avant même la date d'origine d'imposition des droits de douane, soit le 1er septembre, certains auraient subi l'impact de ces taxes sur des commandes complémentaires intervenant durant la période des fêtes de fin d'année.

---

TRUMP PROPOSE UN ACCORD COMMERCIAL AU ROYAUME-UNI LE 01/11

LONDRES - Londres et Washington discutent d'un accord commercial partiel qui pourrait prendre effet le 1er novembre, au lendemain de la sortie prévue du Royaume-Uni de l'Union européenne, a dit mardi un haut responsable de l'administration Trump.

John Bolton, le conseiller présidentiel à la sécurité nationale en visite à Londres, et la ministre britannique du Commerce Liz Truss ont aussi évoqué la possibilité que les dirigeants des deux pays signent une feuille de route en vue d'un accord commercial quand ils se verront en fin de mois au sommet du G7 en France, a ajouté le responsable.

Bolton et le ministre britannique des Finances Sajid Javid ont discuté de la possibilité d'un accord commercial provisoire qui couvrirait tous les secteurs et durerait environ six mois, a poursuivi ce responsable.

---

MOSCOU AFFIRME GAGNER LA COURSE AUX ARMEMENTS NUCLÉAIRES MOSCOU - La Russie est en train de gagner la course aux armements nucléaires face aux Etats-Unis avec la mise au point de nouvelles armes stratégiques, a annoncé le Kremlin quelques jours après une mystérieuse explosion sur une base militaire du nord du pays qui a provoqué un pic des niveaux de radiation.

L'incident s'est produit jeudi dernier lors d'un essai d'un engin balistique sur une plateforme maritime dans la mer Blanche, près d'Archangelsk, tuant cinq personnes et faisant trois blessés, a précisé Rosatom, l'agence nucléaire russe.

Malgré cet incident, Rosatom a assuré que la Russie continuait à développer de nouvelles armes, présentant les personnes qui avaient été tuées comme des héros.

Donald Trump a indiqué lundi sur Twitter que les Etats-Unis "avaient beaucoup appris" de cette explosion qui pourrait avoir eu lieu lors d'un test d'un nouveau missile dont Vladimir Poutine avait vanté l'an passé l'invulnérabilité face aux systèmes de défense aérienne.

Ce missile qui serait d'une "portée illimitée" est désigné sous le nom de 9M730 Bourevestnik par Moscou et sous le nom de SSC-X-9 Skyfall par l'Otan.

---

LE HCR DEMANDE UNE SOLUTION POUR LES MIGRANTS DE L'OCEAN VIKING ET DE L'OPEN ARMS

ROME - L'agence des Nations unies pour les Réfugiés (HCR) a appelé jeudi les gouvernements européens à autoriser le débarquement de 507 migrants récemment secourues en Méditerranée centrale et actuellement bloquées en mer à bord de deux navires humanitaires.

"Une course contre la montre est maintenant engagée", a déclaré l'envoyé spécial du HCR pour la Méditerranée centrale, Vincent Cochetel, dans un communiqué.

"Des tempêtes sont prévues et les conditions à bord ne feront qu'empirer. Laisser des personnes affronter une mer démontée alors qu'elles ont fui la guerre et la violence en Libye leur infligera de nouvelles souffrances. Ces personnes doivent être immédiatement autorisées à débarquer et à recevoir l'aide humanitaire dont elles ont tant besoin", ajoute-t-il.

Quelque 151 migrants ont été recueillis à bord de l'Open Arms, le bateau humanitaire de l'ONG espagnole du même nom, les 356 autres ont été secourues ces derniers jours par l'Ocean Viking, affrété par l'ONG Médecins sans Frontières (MSF) et SOS Méditerranée.

Le HCR réclame que ces deux navires puissent mettre le cap sur un "port sûr" où leurs passagers puissent être débarqués avant d'être répartis entre différents Etats européens.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) 0.76%65.994 Cours en différé.-5.35%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
19:16G7-Paris a "bon espoir" que Washington signe la charte internet à Biarritz
RE
19:06Mercosur-Londres et Berlin prennent leurs distances avec Paris et Dublin
RE
19:00L'essentiel de l'actualite a 17h00 gmt (24/08)
RE
18:30Amazonie-Le Brésil dit avoir les forces pour lutter contre le feu
RE
18:03Le prince Andrew dit avoir fait "une erreur" en voyant Jeffrey Epstein
RE
12:07Le pétrolier iranien parti de Gibraltar se dirige vers la Turquie
RE
11:40Hong Kong-Londres salue la libération d'un employé du consulat de Hong Kong
RE
11:23La Russie teste des missiles de deux sous-marins dans l'Arctique
RE
11:02L'essentiel de l'actualite a 09h00 gmt (24/08)
RE
11:01Hong Kong-Gaz lacrymogènes pour disperser une manifestation
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité