Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie & Forex

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

J&J devrait lancer son vaccin en mars, vise toujours un milliard de doses en 2021

13/01/2021 | 19:55
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
J&J DEVRAIT LANCER SON VACCIN EN MARS, VISE TOUJOURS UN MILLIARD DE DOSES EN 2021

CHICAGO (Reuters) - Johnson & Johnson est en bonne voie pour déployer son candidat vaccin contre le COVID-19 en mars et prévoit d'avoir des données claires quant à son efficacité d'ici la fin de ce mois ou début février.

Paul Stoffels, le responsable scientifique du groupe pharmaceutique, a déclaré dans une interview accordée mardi que J&J prévoyait toujours d'atteindre son objectif de livrer un milliard de doses de son candidat vaccin d'ici la fin de l'année.

Le New York Times a rapporté plus tôt dans la journée de que J&J connaissait des retards dans la fabrication de son vaccin, ce qui réduirait notamment le nombre de doses initialement disponibles.

Paul Stoffels s'est néanmoins refusé à dire combien de doses seraient disponibles en mars, si le vaccin reçoit une autorisation d'urgence de l'agence américaine des médicaments (FDA).

"Nous visons un milliard de doses en 2021. S'il s'agit d'une seule dose, cela signifie un milliard de personnes. Mais ce sera en augmentation tout au long de l'année", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il était encore trop tôt pour donner des chiffres définitifs sur ce qui pouvait être fourni au cours des deux premiers mois.

La capacité de lancement initiale du vaccin, qui est produit aux Etats-Unis, en Europe, en Afrique du Sud et en Inde, dépend en effet en partie de la validation des usines de fabrication.

La FDA exige notamment au moins deux mois de données sur la moitié des participants à l'étude afin de s'assurer de l'absence d'effets secondaires et demande également des données sur des populations spécifiques telles que les personnes âgées.

La société a franchi ce seuil de deux mois début janvier, suffisamment près de l'analyse finale pour que J&J décide de se passer d'analyse intermédiaire, selon Paul Stoffels.

Le groupe américain, qui surveille de près les changements et les mutations du virus, mène une partie de ses essais cliniques en Afrique du Sud, ce qui devrait lui permettre de disposer de données sur l'efficacité de son vaccin contre la nouvelle variante du virus qui est apparue.

Un haut fonctionnaire de l'UE à également indiqué mercredi à Reuters s'attendre à ce que Johnson & Johnson livre les premières doses de son vaccin en avril, après l'approbation de l'agence européenne des médicaments.

(version française Charles Regnier)

par Julie Steenhuysen


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
16:14USA : +1,6% de ventes de logements neufs en décembre
CF
15:48Le tourisme mondial a perdu 1.300 milliards de dollars en 2020 (ONU)
AW
15:40USA : baisse des inscriptions au chômage mais hausse du nombre total de chômeurs
AW
15:3028 JANVIER 2021 AVANT-PROJET DE LOI "CLIMAT" : une ambition citoyenne qui reste à concrétiser
PU
15:26Aux USA, 2020 a été la pire année depuis 1946 pour l'économie
RE
15:16ALLEMAGNE : L'inflation bondit à 1,6% sur un an
RE
15:16USA : Contraction de 3,5% du PIB en 2020, pire année depuis 1946
AW
15:12Légère décrue du chômage au Brésil, à 14,1% (septembre à novembre)
AW
14:50USA : baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage
CF
14:47ALLEMAGNE : retour de l'inflation en janvier
AW
Dernières actualités "Economie & Forex"