Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Italie-Salvini jugé à Palerme pour avoir bloqué un bateau de migrants

23/10/2021 | 14:56
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

par Wladimir Pantaleone

PALERME, Italie, 23 octobre (Reuters) - Matteo Salvini, chef de file de la Ligue en Italie, a comparu samedi devant un tribunal de Palerme où il est poursuivi pour séquestration après avoir bloqué en mer un navire de migrants en 2019, alors qu'il était ministre de l'Intérieur.

L'audience, la deuxième depuis l'ouverture du procès le mois dernier, était consacrée à la recevabilité des témoins, ce qui a donné lieu à une passe d'armes entre accusation et défense sur l'opportunité de convoquer l'acteur américain Richard Gere, qui était en Italie à l'époque de l'incident et avait aidé l'ONG espagnole Open Arms - qui affrétait le navire - à distribuer de la nourriture aux quelque 150 migrants à bord.

"Maintenant, dites-moi quel est le sérieux d'un procès où Richard Gere vient d'Hollywood pour dire à la barre comme je suis méchant", a déclaré Matteo Salvini devant la cour.

Les représentants d'Open Arms ont fait valoir que l'acteur serait en mesure de livrer un témoignage direct sur les conditions de vie à bord du bateau, bloqué pendant 19 jours au large de l'île sicilienne de Lampedusa avant que la justice n'ordonne l'évacuation de ses passagers.

Le tribunal a validé la convocation de Richard Gere, ainsi que celle de l'ancien président du Conseil Giuseppe Conte et de plusieurs autres responsables politiques.

Matteo Salvini, qui a bâti une grande partie de sa carrière politique en prenant pour cible l'immigration, s'est défendu en disant avoir simplement rempli ses obligations de ministre et il a dénoncé des accusations "surréalistes".

Le secrétaire fédéral de la Ligue risque jusqu'à 15 ans de prison s'il est reconnu coupable. La prochaine audience a été fixée au 17 décembre. (Rédigé par Giulio Piovaccari; version française Jean-Stéphane Brosse)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
05:19Par crainte de voir les rayons vides, les "lève-tôt" du Black Friday se rendent dans les magasins américains.
ZR
05:14Iles Salomon-La police retrouve trois corps, procède à des arrestations après les émeutes
RE
04:28France-Le gouvernement est prêt à parler de "l'autonomie" de la Guadeloupe, dit Lecornu
RE
02:58L'offre de KKR suscite un débat au sein du conseil d'administration de Telecom Italia sur l'avenir du PDG.
ZR
02:46Soudan-Des hommes politiques libérés après avoir entamé une grève de la faim
RE
01:15Coronavirus-Le Brésil interdit les arrivées en provenance de six pays d'Afrique australe
RE
01:10L'OMC reporte sa réunion ministérielle à cause du nouveau variant du coronavirus
RE
00:51Coronavirus-Le Brésil va interdire les arrivées en provenance de six pays d'Afrique australe
RE
00:46Mexique-Au moins 19 morts dans un accident de bus
RE
26/11Antilles-Couvre-feu prolongé en Guadeloupe jusqu'au 29 novembre
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"