Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Iran: Appels à une enquête de l'Onu sur les exécutions de 1988 et le rôle de Raïssi

27/01/2022 | 13:27
IRAN: APPELS À UNE ENQUÊTE DE L'ONU SUR LES EXÉCUTIONS DE 1988 ET LE RÔLE DE RAÏSSI

GENÈVE (Reuters) - D'ex-juges et enquêteurs de l'Onu demandent jeudi dans une lettre ouverte à Michelle Bachelet, Haut-commissaire aux droits de l'homme, l'ouverture d'une enquête sur les exécutions présumées de milliers de prisonniers politiques en Iran en 1988 et sur le rôle joué alors par l'actuel président Ebrahim Raïssi.

Le document, consulté par Reuters, compte quelque 460 signataires, dont l'ancien président de la Cour pénale internationale (CPI) Sang-Hyun Song et l'ancien ambassadeur américain pour les crimes de guerre du président Barack Obama, Stephen Rapp.

Ebrahim Raïssi, qui a pris ses fonctions en août dernier, est sous le coup de sanctions américaines pour son implication présumée dans les exécutions de 1988. Membre à l'époque du système judiciaire islamique, il comptait au nombre des quatre juges qui ont supervisé l'élimination d'opposants. Il conteste les faits reprochés.

Ses services à Téhéran n'ont fait aucun commentaire jeudi.

L'Iran a toujours rejeté les accusations d'exécutions extrajudiciaires et de disparitions forcées d'opposants sous l'ayatollah Ruhollah Khomeini, mort en juin 1989.

Amnesty International, qui estime le nombre d'exécutions à quelque 5.000, a indiqué dans un rapport publié en 2018 que "le nombre réel pourrait être plus élevé".

"Les auteurs de ces exécutions continuent de bénéficier de l'impunité. Parmi eux figurent l'actuel président iranien Ebrahim Raïsi et le chef du pouvoir judiciaire Gholam-Hossein Mohseni Ejei", peut-on lire dans la lettre ouverte.

Ce dernier a succédé à Ebrahim Raïsi à la tête de l'appareil judiciaire de la République islamique.

La lettre, une initiative du groupe "Justice for Victims of the 1988 Massacre in Iran", basé en Grande-Bretagne, a également été envoyée au Conseil des droits de l'homme des Nations unies.

(Reportage Stephanie Nebehay, avec la contribution de Parisa Hafezi à Dubaï; version française Diana Mandiá, édité par Sophie Louet)

par Stephanie Nebehay


© Reuters 2022
Dernières actualités "Economie & Forex"
14:53Qatar Investment Authority ne peut pas quitter le marché russe
ZR
14:51Les Britanniques sont prévenus que leurs factures d'énergie pourraient encore augmenter de 40 % en octobre.
ZR
14:51Ralph Lauren s'attend à un CA annuel en hausse grâce à une forte demande
RE
14:50France/Variole du singe-La HAS recommande de vacciner les cas contacts
RE
14:50Bitcoin souffre d’intentions ponziennes
14:42Les États-Unis affirment que l'exercice de bombardement de la Chine et de la Russie montre la profondeur de leur alignement
ZR
14:41France-Perquisition dans les bureaux parisiens de McKinsey
RE
14:38Uber conclut un accord avec IT Taxi pour développer son activité en Italie
RE
14:37La Chine et la Russie organisent leur premier exercice militaire depuis l'invasion de l'Ukraine
ZR
14:32Alexeï Navalny dénonce la "guerre stupide" de Poutine en Ukraine
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"