Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Impeachment: Trump juge inéluctable sa mise en accusation par la Chambre des représentants

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
21/10/2019 | 19:37

WASHINGTON, 21 octobre (Reuters) - Donald Trump a déclaré lundi qu'il était inévitable que la Chambre des représentants, à majorité démocrate, vote sa mise en accusation dans le cadre de la procédure de destitution lancée contre lui.

Le président s'exprimait devant la presse au début d'une réunion de son cabinet.

Les démocrates estiment que Donald Trump est passible d'une destitution pour avoir demandé à un dirigeant étranger, le président ukrainien Volodimir Zelenski, que l'Ukraine enquête sur Joe Biden, ex-vice-président de Barack Obama et candidat à l'investiture démocrate qu'il pourrait donc affronter lors de l'élection présidentielle de novembre 2020.

Si la Chambre vote sa mise en accusation ("impeachment") - la majorité simple suffit pour cela -, un procès de déroulera alors au Sénat, où les républicains sont majoritaires et où une éventuelle décision de culpabilité devrait être votée à la majorité qualifiée des deux tiers.

A ce stade, les élus républicains ne semblent pas être enclins à destituer leur président, même si le sénateur Mitt Romney, ancien candidat républicain à la Maison blanche, a tenu des propos très critiques à l'encontre de Donald Trump.

A un journaliste lui demandant si sa mise en accusation par la Chambre des représentants était inéluctable, Trump a répondu "oui". Il a ensuite appelé les républicains à resserrer les rangs, soulignant que le Parti démocrate présentait un front uni. "Ils n'ont pas de Mitt Romney, eux", a-t-il ajouté.

La procédure a été formellement lancée le 24 septembre par la présidente démocrate de la Chambre, Nancy Pelosi.

Pour que la procédure aboutisse, il faudrait qu'au moins 20 des 53 sénateurs républicains votent la destitution de Trump en plus de la totalité des 45 élus démocrates et des deux indépendants.

Trump assure pour sa part que la procédure va galvaniser sa base et l'aidera à décrocher un second mandat dans un an. (Lisa Lambert et Patricia Zengerle Henri-Pierre André pour le service français, édité par Tangi Salaün)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
03:18Liban-Accord politique pour nommer Mohammad Safadi Premier ministre
RE
01:21Washington et Pékin sont proches d'un accord commercial-Kudlow
RE
00:46"Impeachment"-Nancy Pelosi accuse Donald Trump de corruption
RE
14/11Liban-Accord politique pour nommer Mohammad Safadi Premier ministre-médias
RE
14/11USA-Fusillade dans un lycée en Californie, deux morts
RE
14/11L'euro monte un peu face au dollar, aidé par la croissance allemande
AW
14/11France-Les députés réintègrent l'huile de palme dans les biocarburants
RE
14/11Orange prépare la scission de ses tours de téléphonie mobile dans une entité séparée-financial times
RE
14/11Londres refuse de nommer un commissaire, l'UE lance une procédure
RE
14/11L'économie américaine, une "star" parmi les pays avancés (président Fed)
AW
Dernières actualités "Economie / Forex"