Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Hong Kong-Pas de manuels scolaires contraires à la loi sécuritaire

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
06/07/2020 | 13:40

HONG KONG, 6 juillet (Reuters) - Les écoles de Hong Kong ne devraient pas fournir d’ouvrages qui violent la nouvelle loi sur la sécurité nationale, à moins qu'elles ne l'utilisent pour enseigner "de façon positive" le sujet aux élèves, a déclaré lundi le ministère de l'Education de la région administrative spéciale.

La nouvelle législation, qui est entrée en vigueur la semaine dernière, est destinée à lutter contre la subversion, le terrorisme, le séparatisme et la collusion avec des forces étrangères à Hong Kong.

Les critiques la considèrent comme un outil de répression qui servira contre les détracteurs du gouvernement. Les responsables de Hong Kong et de Pékin insistent sur le fait que les libertés de la ville restent intactes et que la loi ne fait que combler des "lacunes" en matière de sécurité nationale.

Malgré ces assurances, les bibliothèques publiques ont retiré de leurs rayons certains livres écrits par des militants et prodémocrates le temps de savoir s'ils violaient la loi ou non.

Dans un communiqué envoyé à Reuters, le ministère de l'Education a déclaré que les écoles étaient les gardiennes de leurs ressources pédagogiques et de leur gestion, et que les enseignants devraient vérifier "tout le matériel pédagogique, y compris les livres".

Lors d’une visite dans une bibliothèque publique, des journalistes de Reuters ont pu voir que des livres traitant de l'indépendance de Hong Kong, un tabou pour la Chine, et les livres du dissident politique chinois Liu Xiaobo, lauréat du prix Nobel de la paix, étaient encore disponibles.

"C'est très arbitraire", a déclaré Fu King-wa, professeur associé à l'Université de Hong Kong, qui étudie les médias sociaux chinois et le contrôle de l'information par la Chine.

Selon lui, le public ne doit pas s'attendre à des critères clairs ou à une justification de la censure, qui, selon lui, va probablement s’étendre au secteur numérique. (Marius Zaharia; version française Laura Marchioro, édité par Jean-Stéphane Brosse)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
15:55L'Afghanistan va libérer 400 taliban radicaux pour ouvrir la voie à un accord de paix
RE
15:07Loukachenko brigue un nouveau mandat en Biélorussie, où l'opposition présente un front uni
RE
14:39-Macron pour une aide rapide et efficace, car l'avenir du Liban est en jeu
RE
14:07MACRON : "nous devons tout faire pour que ni violence ni le chaos ne puissent l’emporter"
RE
14:07Macron appelle à agir vite pour une aide "efficace" aux Libanais
RE
14:04Emmanuel macron, ouvrant la visioconférence de soutien au liban, souligne que l'aide doit aller "le plus efficacement possible" à la population de beyrouth
RE
12:52Les traversées clandestines de la Manche au menu de discussions entre Londres et Paris
RE
12:10Twitter intéressé par le rachat des opérations US de TikTok
RE
11:50CORONAVIRUS : Rouvrir les écoles est une priorité nationale, dit Boris Johnson
RE
11:26Le chef des chrétiens maronites du Liban fait pression sur le gouvernement
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"