Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCommuniqués

France: l'OCDE plaide pour une réduction de la dépense publique

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
14/09/2017 | 09:00

Paris (awp/afp) - L'OCDE a appelé jeudi la France à mettre au point une "stratégie de long terme" de réduction de la dépense publique, recommandant d'abaisser la masse salariale de la fonction publique, les retraites ou encore l'aide au logement.

"L'élaboration d'une stratégie à long terme pour réduire les dépenses publiques par rapport au PIB contribuerait à réduire les impôts élevés qui entravent le développement économique et la croissance de l'emploi", assure l'institution dans son étude économique consacrée à la France, présentée à Bercy par son secrétaire général Angel Gurria au ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

Après avoir rappelé que la dépense publique de la France, qui atteint 54% de son PIB, était la plus élevée des pays de l'OCDE, l'organisation donne quelques pistes au gouvernement pour la réduire et pour "dégager une marge permettant de baisser et de simplifier les impôts", convaincue que la fiscalité actuelle est 'importante" et qu'elle "limite la capacité des entreprises à investir et à créer des emplois".

Cette stratégie de long terme "devrait inclure la réduction des dépenses de retraite par rapport au PIB", souligne l'OCDE qui constate que "l'âge effectif de départ à la retraite (est) toujours bas, même si les réformes récentes contribuent à le relever progressivement".

L'institution suggère aussi "d'abaisser l'importante masse salariale de la fonction publique", qui est "nettement supérieure à la moyenne de l'OCDE", et de "s'attaquer à l'inefficacité des dépenses publiques", notamment en poursuivant "la rationalisation des collectivités territoriales qui permettrait de réaliser des économies substantielles".

Par ailleurs, en pleine polémique sur la baisse des APL de 5 euros, l'organisation constate que "les politiques publiques d'aide au logement sont un autre domaine où la dépense publique élevée ne procure que relativement peu d'avantages".

Le gouvernement d'Edouard Philippe s'est engagé à faire passer le déficit public français sous la barre des 3% cette année et prévoit de le réduire à 2,7% en 2018.

L'OCDE, qui reconnaît que "la pauvreté et les inégalités restent relativement modestes en France grâce à une très bonne couverture sociale et au salaire minimum", pointe aussi du doigt le code du travail qui "ne laisse pas assez d'espace aux négociations pour ajuster les salaires et les conditions de travail".

L'institution basée à Paris table sur une croissance de 1,6% pour cette année et la prochaine, après avoir abaissé sa prévision à 1,3% en juin, à contre-courant des autres institutions qui l'avaient revue à la hausse après la victoire d'Emmanuel Macron en mai à la présidentielle.

Dans un autre rapport présenté en juillet, l'OCDE estimait que la France était certes le pays qui dépensait le plus, mais elle bénéficiait aussi de taux de satisfaction élevés à l'égard des services publics, notamment les plus coûteux comme la santé ou l'éducation.

afp/al

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Economie / Forex"
13:15 RPT-France: Une mesure pour attirer les banques en vue du Brexit
12:56 La hausse des banques dope les Bourses de la zone euro
12:56 En Europe aussi, les distributeurs misent sur le "Black Friday"
12:20 Natixis et Oddo étudient un mariage du courtage actions
12:20 GB : la confiance des consommateurs au plus bas depuis juillet 2016
12:17 DEVISES : l'euro poursuit sa reprise vendredi midi.
12:15 Le bitcoin, une "monnaie ubérisée" mais pas sans danger
12:06 AIDES D'ÉTAT : la Commission autorise le mécanisme de capacité conjoint pour l'Irlande et l'Irlande du Nord
11:49 Allemagne-Le moral des entreprises n'a jamais été aussi élevé
11:17 L'euro grimpe face au dollar, aidé par un indicateur allemand
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité