Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Patrick
Rejaunier

Analyste marchés

267
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Forex Focus : Positions longues sur l'Euro et le...Yuan.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
07/09/2020 | 15:46

L'euro de démarque depuis plusieurs mois face au billet vert et vient de toucher la ligne symbolique des 1.20 USD. De l'autre coté de la planète, la Chine aimerait que le yuan rentre dans la cour fermée des grandes devises de réserves.

EURO : Le mur des 1.20 

La parité majeure a dominé les échanges lors de ces dernières journées sur le marché des devises. En effet, Les cambistes ont poussé, dans un premier temps, la monnaie unique sur les niveaux symboliques de 1.20 USD, un plus haut de juin 2018.  Celle embellie trouvait sa source dans l’annonce de la FED de maintenir ses taux bas, couplée à une prévision de croissance allemande moins pessimiste. 

Néanmoins le mur des 1.20 USD a servi de blocage, générant un repli marqué de l’EUR / USD sur 1.18 USD. Cette consolidation de la monnaie unique s’est intensifiée avec l’idée de la BCE, traditionnellement à l’écart des commentaires sur l’euro, de juger l’appréciation de la monnaie unique trop vivace. Néanmoins, les baisses sur cette paire ont généralement été considérées comme une opportunité d'achat ( ligne oblique verte).

Cela dit, une correction plus prononcée des marchés des actions pourrait déclencher un retour de la demande de sécurité et du dollar américain. La prédominance de positions longues sur l'euro exposerait l'EUR-USD à un certain risque temporaire dans ce scénario.

La Chine pousse pour un yuan fort

A un moment où le président chinois Xi Jinping milite pour une économie autonome, la stratégie déployée sur leur monnaie marque un changement par rapport au moment où les responsables craignaient qu'un yuan fort nuise aux exportations de la nation vers le monde.
En effet, la Chine se veut désormais sereine envers l'accélération des gains du yuan, la banque centrale s'abstenant d'envoyer des signaux d'avertissement clairs. Le rallye de la devise depuis le nadir de cette année à la fin du mois de mai, se monte à 5% face au billet vert. Cela en fait l’une des meilleures performances d’ASIE.

Un taux de change plus fort contribue également à supprimer un point critique dans les relations avec les Etats Unis, le président Trump ayant longtemps accusé la Chine de maintenir le yuan artificiellement faible. De plus, les banques nationales seront plus enclin à détenir une devise qui ne se déprécie pas, cela réduisant la dépendance du secteur financier au dollar.

Le yuan pourrait être la troisième plus grande monnaie de réserve d’ici 2030 d'après un rapport Morgan Stanley (10% au lieu de 2% à ce jour). L’importante prime des taux d’intérêts du yuan par rapport au rendement du dollar a également contribué à stimuler la demande. En fait, les dirigeants chinois seront moins tentés d’utiliser la dépréciation pour stimuler l’économie, car le secteur des exportations joue désormais un rôle secondaire dans la croissance.

CFETS ; China Foreign Exchange Trade System

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader