Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : En bourse, les arbres montent-ils jusqu'au ciel ?

19/04/2021 | 09:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
2
Recevoir par email

Du vert, du vert et encore du vert. Rien ne contrarie la marche en avant des marchés actions, qui restent focalisés sur la reprise économique. Force est de constater que les premiers résultats d'entreprises cotées vont dans le sens d'une belle dynamique, qu'il faudra confirmer cette semaine avec plusieurs entreprises phares de leur secteur. Pendant ce temps, les poches d'exubérance continuent à alimenter la volatilité.

Trouver des entrées en matière originales alors que les marchés financiers ont l'air d'avoir décidé d'évoluer de façon linéaire dans le seul sens de la montée n'est pas une tâche vraiment facile, vous pouvez me croire. J'ai renoncé depuis longtemps à essayer de ne pas employer des mots comme "records" et "plus hauts", ni "pics" ou "sommets" d'ailleurs. Restaient les arbres, qui ne "montent pas jusqu'au ciel" selon un adage boursier qui n'a jamais paru aussi obsolète. Dans ma liste de solutions de secours quand l'angoisse de la page blanche commence à monter, il y a le calendrier et les dates anniversaires. Que s'est-il passé le 19 avril 2020 ? Malheureusement, pas grand-chose qui me soit utile ce matin. Mais le 20 avril, si, ce qui va me permettre de sauver cette introduction matinale en anticipant de vingt-quatre heures la date anniversaire de la première incursion du baril de pétrole en territoire négatif.

Souvenez-vous, il y a un an, le baril de brut léger américain WTI ne valait plus rien. Pire, il était même entré en territoire négatif. Je ne reviens pas sur les raisons de cette situation inédite, qui avait secoué les marchés. Vous trouverez beaucoup de littérature sur le sujet sur Zonebourse, notamment sous la plume de mon collègue Jordan Dufee, fin connaisseur de l'industrie pétrolière. Cet événement est probablement à ranger parmi les nombreuses incongruités qui ont émaillé les douze derniers mois, qui va de la séquence boursière krach / rebond express à l'émergence des covid-traders, en passant par les surenchères de hausses lors des introductions en bourse d'entreprises du numérique, par la multiplication des SPAC et par l'explosion du bitcoin. Tout ça est très rock'n'roll, à la limite du punk en fait. D'ailleurs, j'aurais aimé titrer "la finance punk" ce matin, mais je découvre une chronique de l'économiste Jézabel Couppey-Soubeyran dans Le Monde daté du 17 avril qui parle de "finance punk qui ne dit pas son nom" à propos du choix de l'Europe d'autoriser la titrisation des prêts d'entreprises en difficultés. Il va falloir trouver autre chose, mais cela n'empêche pas de réécouter l'hymne des Sex Pistols, qui permet au surplus de rendre un hommage décalé au deuil national britannique. Ni de penser que la finance est en train de s'émanciper pour échapper à son microcosme d'origine. 

Je reviens sur le bitcoin qui a encore fait jaser, puisqu'il a connu un week-end pour le moins agité, qui illustre la volatilité qui peut s'emparer des cryptomonnaies. Après avoir flirté avec les 65 000 USD jeudi dernier, le bitcoin est descendu à 55 000 USD hier, soit une chute de 15% en quelques jours. Il remonte légèrement ce matin à 57 165 USD. On a beau lire partout que les cryptomonnaies sont en train de conquérir leurs lettres de noblesses, cela reste des actifs à risque.

Sur les marchés actions, l'ambiance est toujours au beau fixe alors que se profile une semaine assez intense de publication de résultats du 1er trimestre. Coca-Cola, International Business Machines, Johnson & Johnson, The Procter & Gamble, Netflix, Kering, Roche, ASML, Nestlé, Intel, SAP SE et Hermès sont par exemple programmées. En tout, une bonne cinquantaine de sociétés dont les capitalisations dépassent 50 milliards de dollars. Les premières annonces ont été particulièrement solides, ce qui explique en partie la bonne tenue des indices au cours des dernières séances. Parmi les autres événements importants de la semaine, la décision de la BCE sur ses taux jeudi et une présentation de produits par Apple demain.

Comme chaque lundi, quelques informations qui ont attiré mon attention au cours du weekend :

  • Le bilan du coronavirus dépasse les 3 millions de morts officiels dans le monde
  • En Inde, la situation sanitaire dérape à nouveau avec un record de cas quotidiens, 273 000.
  • SpaceX retenu par la NASA pour concevoir la prochaine navette capable d'alunir.
  • Douze grands clubs européens, dont six britanniques, lancent la création d'une ligue de football fermée.
  • Au Royaume-Uni, les conservateurs sont bien embêtés par le lobbying de leur ancien leader, David Cameron, en faveur de Greensill. Le David Cameron du Brexit.

Le CAC40 gagne 0,2% à l'ouverture et flirte avec les 6300 points.

Les temps forts économiques du jour

Il n'y aura pas d'indicateurs macro-économiques majeurs aujourd'hui sur les marchés occidentaux. Ce matin, le Japon a annoncé une flambée de ses exportations en mars, tandis que sa production industrielle s'est moins contractée que prévu sur la période. Au Royaume-Uni, l'indicateur immobilier Rightmove flambe.

La paire euro / dollar évolue à 1,1955 USD. L'once d'or est ferme à 1777 USD. Sur le marché pétrolier, le baril de Brent se négocie 66,46 USD et le baril WTI 62,90 USD. Le rendement de la dette américaine à 10 ans s'établit à 1,57 %, en légère baisse. Le Bitcoin, qui a lourdement chuté hier, rebondit à 57 200 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Bilfinger : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 35 EUR.
  • BMW : Goldman Sachs reste neutre avec un objectif relevé de 99 à 108 EUR.
  • Coface : Deutsche Bank reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 10,20 à 11,20 EUR.
  • DS Smith : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 440 à 470 GBp.
  • Flatexdegiro : Goldman Sachs reste acheteur avec un objectif relevé de 100 à 120 EUR.
  • Hays : Liberum reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 155 à 175 GBp.
  • La Française des Jeux : Deutsche Bank passe d'acheter à conserver en visant 44 EUR.
  • Nordea : Arctic Securities passe d'acheter à conserver en visant 92 SEK.
  • Oxford Instruments : Jefferies reste à conserver avec un objectif relevé de 2020 à 2415 GBp.
  • Skandinaviska Enskilda Banken : Arctic Securities passe d'acheter à conserver en visant 110 SEK.
  • SMA Solar Technology : Jefferies reste neutre avec un objectif réduit de 65 à 56 EUR.
  • Tesco : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 286 à 280 GBp.
  • TinyBuild : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 295 GBp.
  • Unifiedpost : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 33 à 35 EUR.
  • VAT Group : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 300 à 315 CHF.

Actualités des sociétés

En France

Résultats des entreprises

  • Faurecia : le groupe confirme ses objectifs 2021 après un début d'année marqué par une progression organique du chiffre d'affaires de 12,2 %, malgré la pénurie de composants qui a pénalisé l'activité.

Annonces importantes

  • Luca de Meo, le nouvel homme fort de Renault, fait le point sur le groupe dans le JDD (cf. plus bas).
  • Bruxelles approuve Sarclisa de Sanofi pour le traitement du myélome multiple en rechute.
  • Veolia prêt à communiquer l'accord d'achat de Suez aux syndicats.
  • Korian achète la société allemande de soins ambulatoires intensifs IPDL.
  • Pharmagest signe un partenariat stratégique avec ELSAN.
  • Europlasma signe une OCABSA de 100 M€.
  • Focus Home Interactive féminise son conseil de surveillance.
  • Vers une OPA simplifiée à 2,60 EUR l'action sur Videlio.
  • Erytech boucle le recrutement de la première cohorte de son étude de phase I avec eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.
  • Wasatch Global Investors prend 6% de Winfarm à 34,50 EUR pièce auprès d'ANVIC, holding de la famille Etienne.
  • Signature du traité d’apport de la division imagerie médicale de DMS Group à ASIT Biotech.
  • Société Marseillaise du Tunnel Prado-Carénage, Spineway, Nicox, Immobilière Dassault, Pixium Vision, Makheia, Integragen et ont publié leurs comptes et/ou leurs perspectives.

Dans le monde

Annonces importantes

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
2
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ABN AMRO BANK N.V. -1.82%12.422 Cours en temps réel.57.76%
ALLKEM LIMITED -2.96%9.18 Cours en clôture.105.37%
APPLE INC. -1.17%161.84 Cours en différé.24.18%
ASIT BIOTECH SA 6.41%0.249 Cours en temps réel.12.16%
ASML HOLDING N.V. -1.38%681.2 Cours en temps réel.73.74%
ATLANTIA SPA -0.71%16.16 Cours en différé.10.60%
AUSTRALIAN DOLLAR / EURO (AUD/EUR) -1.27%0.6187 Cours en différé.-0.50%
BILFINGER SE 0.00%29 Cours en différé.12.14%
BITCOIN (BTC/EUR) -8.27%43586 Cours en temps réel.113.08%
BITCOIN (BTC/USD) -8.24%49322 Cours en temps réel.98.34%
BMW AG -1.05%87.5 Cours en différé.21.14%
BORUSSIA DORTMUND GMBH & CO. KOMMANDITGESELLSCHAFT AUF AKTIEN -0.24%4.18 Cours en différé.-20.96%
BP PLC 1.25%340.8 Cours en différé.32.10%
BRITISH POUND / EURO (GBP/EUR) -0.61%1.169 Cours en différé.5.12%
CAC 40 -0.44%6765.52 Cours en temps réel.22.41%
CANADIAN DOLLAR / EURO (CAD/EUR) -0.26%0.688326 Cours en différé.7.22%
CHINA HUARONG ASSET MANAGEMENT CO., LTD. 0.00%1.02 Cours en clôture.18.60%
COCA-COLA EUROPACIFIC PARTNERS PLC 3.66%46.4 Cours en temps réel.13.46%
COFACE SA -0.57%12.3 Cours en temps réel.49.82%
COINBASE GLOBAL, INC. -6.69%265.65 Cours en différé.0.00%
COSMO PHARMACEUTICALS N.V. -2.24%61.2 Cours en différé.-26.35%
DAIMLER AG -0.56%85.63 Cours en différé.48.17%
DANSKE BANK A/S 0.13%112.1 Cours en différé.11.23%
DEUTSCHE BANK AG -1.65%10.742 Cours en différé.22.05%
DS SMITH PLC -0.32%370.9 Cours en différé.-0.67%
ERYTECH PHARMA S.A. -0.88%2.26 Cours en temps réel.-67.93%
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) 0.58%0.85503 Cours en différé.-4.85%
EUROPLASMA -2.36%0.1865 Cours en temps réel.-91.68%
FAURECIA SE 1.45%38.51 Cours en temps réel.-9.43%
FLATEXDEGIRO AG -9.26%19.51 Cours en différé.22.90%
FOCUS HOME INTERACTIVE 2.40%38.4 Cours en temps réel.-40.19%
GAZTRANSPORT & TECHNIGAZ -1.40%70.35 Cours en temps réel.-11.17%
HAYS PLC 0.00%150 Cours en différé.4.90%
HSBC HOLDINGS PLC -0.44%429.7 Cours en différé.13.42%
INDIAN RUPEE / EURO (INR/EUR) -0.48%0.011743 Cours en différé.5.32%
INTEL CORPORATION -0.51%49.25 Cours en différé.-1.14%
INTERNATIONAL BUSINESS MACHINES CORPORATION 1.66%118.84 Cours en différé.-5.59%
KERING -1.37%684 Cours en temps réel.15.07%
KORIAN -0.61%26.18 Cours en temps réel.-15.95%
LONDON BRENT OIL -0.84%69.87 Cours en différé.36.29%
MAKHEIA GROUP -2.11%0.186 Cours en temps réel.-31.11%
MANCHESTER UNITED PLC 0.00%14.92 Cours en différé.-10.87%
NETFLIX, INC. -2.33%602.13 Cours en différé.11.36%
NICOX SA. -1.63%3.01 Cours en temps réel.-30.80%
NORDEA BANK ABP -1.38%107.24 Cours en différé.59.54%
OLYMPIQUE LYONNAIS GROUPE 0.00%2.12 Cours en temps réel.-1.85%
OXFORD INSTRUMENTS PLC 0.21%2345 Cours en différé.17.47%
PHARMAGEST INTERACTIVE -2.10%84 Cours en temps réel.-24.60%
PIXIUM VISION -2.91%0.868 Cours en temps réel.9.56%
RENAULT -1.10%28.715 Cours en temps réel.-19.70%
RIGHTMOVE PLC -0.91%738 Cours en différé.13.40%
S&P GSCI CORN INDEX 0.99%482.1465 Cours en différé.18.39%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX -2.42%363.148 Cours en différé.37.26%
SANOFI -0.50%83.77 Cours en temps réel.6.44%
SAP SE 0.04%114.16 Cours en différé.6.47%
SKANDINAVISKA ENSKILDA BANKEN AB -1.02%131.6 Cours en différé.57.34%
SMA SOLAR TECHNOLOGY AG -2.07%40.74 Cours en différé.-25.65%
SPINEWAY 0.00%0.001 Cours en temps réel.-16.67%
STEEL DYNAMICS, INC. -0.39%59.37 Cours en différé.61.03%
SUEZ 0.18%19.77 Cours en temps réel.21.89%
TESCO PLC 0.81%280.1 Cours en différé.21.05%
TESLA, INC. -6.42%1014.97 Cours en différé.53.70%
THE BOEING COMPANY -1.92%198.49 Cours en différé.-7.27%
THE GOLDMAN SACHS GROUP, INC. -1.24%382.73 Cours en différé.42.76%
TINYBUILD, INC 0.00%196 Cours en différé.0.00%
TOSHIBA CORPORATION 2.53%4743 Cours en clôture.64.40%
UNIFIEDPOST GROUP SA -1.06%14.9 Cours en temps réel.-40.40%
UNITED AIRLINES HOLDINGS, INC. -2.47%40.61 Cours en différé.-6.10%
US DOLLAR / EURO (USD/EUR) -0.08%0.883939 Cours en différé.8.04%
VAT GROUP AG -0.32%432 Cours en différé.95.65%
VEOLIA ENVIRONNEMENT 1.51%28.87 Cours en temps réel.47.41%
VIDELIO 0.00%2.6 Cours en clôture.64.56%
WINFARM 0.00%27.995 Cours en temps réel.-19.32%
WTI -1.39%66.387 Cours en différé.37.48%
Réagir à cet article
--- - Il y a 7 mois arrow option
En bourse les arbres ne montent pas jusqu'au ciel mais les imbéciles restent par terre. Vous devriez citer plutôt une déclaration du plus grand trader de tous les temps : Jesse Livermore : " Un marché n'est jamais assez cher pour être acheté et jamais assez bas pour être vendu". Nul ne sait quand la correction va se produire. En 1982, au démarrage du super bull market du siècle dernier, le US 500 s'échangeait à 111 points, certains idiots ont pris leur bénéfice 2 ans plus tard en faisant 100 % à 230 points. Ils déclaraient alors les mêmes imbécilités habituelles, du type, les marchés sont chers, les arbres... etc. 13 ans après, le marché avait été multiplié par 6 en net return et s'échangeait à plus de 1000 points. Bien sûr que les corrections arrivent régulièrement, mais les investisseurs solides acceptent la volatilité et vont chercher ce que l'on appelle "le big money". Les autres se ventent d'aller chercher 11 %... puis ils sortent, ils ratent 10 %, mais ils reprennent position, puis se prennent la méga porte de saloon dans la tronche alors ils coupent leur pertes comme ils disent... puis paient des frais, encore des frais, puis des impôts sur leurs maigres plus values, puis ils passent leur vie devant les bougies heures quand ce ne sont pas les bougies minutes qui les ipnotisent... Si l'on veut vraiment s'enrichir et faire le gros du mouvement il faut accepter les corrections et la volatilité . Les mouvement de hausses se font sur 10, 14 voire 20 ans parfois.Bien sûr, ils sont entrecoupés de corrections parfois supérieures à 25% mais qui ne durent généralement que 9 à 15 mois. Mais à la sortie, on sait qui triomphe et qui a mal choisi son process. Pour un Ed Seykota ou autre Marty Shwartz qui savent maitriser leurs émotions et réussissent dans le market timing, vous avez 98 autres opérateurs qui sousperforment le marché voire perdent leur argent en essayant de le timer. Mais bon, certains gagnent quand ils perdent et ne changent jamais... Cela s'appelle l"égo.
3
  
VONMISES - Il y a 7 mois arrow option
Avec les plans de relance alimentés par les planches à billets, un tsunami de liquidités va bientôt arriver. Les arbres risquent de sortir de l'atmosphère ! Quant aux monnaies elles ne vaudront plus rien. Les gilets jaunes et les gens de rien vont adorer.
2
  
  • Publier
    loader