Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Devises : la monnaie unique toujours atone

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
11/04/2019 | 13:16
Jeudi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne était toujours aussi inerte contre le dollar : après + 0,10% la veille, jour de la réunion de la BCE, l'euro reste aussi étale ce jeudi midi, à 1,1279 dollar (+ 0,04%), suivant des tendances proches contre les autres devises.

Hier, la BCE n'a pas modifié sa politique monétaire, puisqu'elle avait déjà annoncé des mesures importantes (sur la 'forward guidance' et la nouvelle édition du TLTRO) lors de sa réunion du début mars.

Du côté conjoncturel, 'si la vue centrale ne paraît pas avoir changée (la croissance va progressivement se renforcer et l'inflation dans une perspective de moyen terme se fera plus marquée), l'emphase est mise sur un scénario alternatif négatif', souligne cependant le bureau d'études de la Banque Postale AM.

'Les éléments d'incertitude sont nombreux et les risques en matière de tempo de l'activité économique restent à la baisse. (...) In fine, comment ne pas considérer que la BCE a envoyé un message assez dovish ? Le marché l'a bien compris', ajoutent-ils.

'Les détails des opérations de refinancement à long terme seront définis et communiqués plus tard. L'information principale est la confirmation que la BCE pourrait étudier des manières de mitiger l'impact des taux négatifs sur l'intermédiation bancaire. Néanmoins, Mario Draghi a rappelé que le secteur bancaire européen est sans doute trop encombré et que le niveau élevé des coûts pèse sans doute davantage sur la rentabilité des banques que les taux négatifs', ajoute Lazard Frères Gestion.

Par ailleurs, les devises ne réagissent pas non plus au délai de six mois supplémentaire accordé au Royaume-Uni par les 27 pour le 'Brexit'.

'Pour le gouvernement et aussi le Parlement, le message envoyé est contradictoire : d'un côté plus de temps pour se mettre d'accord ; de l'autre la nécessité d'aller vite, car qui peut préjuger des équilibres politiques dans le Royaume au lendemain du scrutin européen ? Comme quoi donner du temps n'implique pas forcément apporter de la clarté', ajoute Lazard.

EG




Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
18:14Point marchés-L'Europe termine dans le désordre, tiraillée entre le commerce et la Fed
RE
18:10BUDGET 2020 : la Confédération prévoit 600 millions de francs d'excédent
AW
18:04Ethiopie-Le putsch manqué a fait des dizaines de morts
RE
18:03Les Français pour prohiber l'avion et prendre le train-sondage
RE
18:03France-UFC Que Choisir lance une action collective contre Google
RE
17:47France-Annulation partielle d'un arrêté sur les pesticides
RE
17:42UMIH UNION DES MÉTIERS ET DES INDUSTRIES : Observatoire des performances hôtelières UMIH - GNC – OlaKala destination mai 2019
PU
17:41Gilets jaunes-Un automobiliste condamné pour avoir foncé sur les gendarmes
RE
17:41BOURSE DE LONDRES : Londres finit stable, ralentie par la Fed
AW
17:26Résumé des principales informations économiques du mercredi 26 juin 2019
AW
Dernières actualités "Economie / Forex"