Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie & Forex

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Coronavirus-Pas de fête du samedi soir à Paris alors qu'a débuté le couvre-feu

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
18/10/2020 | 00:12

PARIS, 18 octobre (Reuters) - Les rues et terrasses de Paris et de huit autres villes françaises se sont vidées samedi soir alors qu'entrait en vigueur un couvre-feu instauré pour endiguer une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus qui a provoqué un nombre record de nouveaux cas de contamination quotidiens en France.

Le chef de l'Etat Emmanuel Macron a annoncé mercredi l'imposition d'un couvre-feu dans les neuf métropoles du pays où le virus est le plus actif, avec notamment pour objectif de limiter les moments de convivialité privés considérés comme des "vecteurs d'accélération" de la crise sanitaire.

Si certains ont compris la nécessité de stopper la propagation du virus, des propriétaires de restaurant ont averti de l'impact de ce couvre-feu sur un secteur déjà lourdement affecté par le confinement en vigueur au printemps.

"Ça impactera sur le chiffre d'affaires, il y aura sûrement des employés qui vont perdre leur boulot, il y a plusieurs restaurants qui vont faire faillite", a déclaré Stefano Anselmo, 44 ans, responsable du restaurant italien Bianco, à Paris. "C'est une catastrophe", a-t-il ajouté.

De même que d'autres pays européens, la France peine à trouver la manière d'endiguer la crise sanitaire et d'alléger la pression à laquelle fait à nouveau face le système de santé tout en maintenant l'économie ouverte et en préservant les emplois.

"Pour les restaurateurs je comprends que ce soit difficile, mais il y a un moment où il faut faire un équilibre entre santé publique et santé économique", a dit Bastien Delaunay, 22 ans, étudiant en droit.

Le couvre-feu, en vigueur de 21h00 à 06h00, doit durer au moins quatre semaines.

"Le samedi soir on sortait tout le temps, et là plus rien. On doit rentrer chez nous à 21h, c'est l'heure a laquelle on sort normalement", a déclaré Jeanne Baudin, étudiante de 22 ans attablée en terrasse avec des amis. (Antoine Boddaert, Sybille de La Hamaide; version française Jean Terzian)


share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
05:51Coronavirus-Plus de 48.000 cas supplémentaires en Inde
RE
05:44COMMUNIQUÉ CONJOINT : réunion virtuelle entre les dirigeants de l'Union européenne et du Canada
PU
05:39Coronavirus-Record du nombre de nouveaux cas aux Etats-Unis
RE
03:33La Nouvelle-Zélande approuve l'euthanasie
RE
03:17USA 2020-Trump et Biden s'affrontent sur le coronavirus lors de meetings en Floride
RE
01:33Coronavirus-La Chine fait état de 25 cas supplémentaires
RE
01:23Twitter enregistre un nombre d'utilisateurs inférieur aux attentes au T3
RE
29/10Exxon prévoit de supprimer 14.000 emplois
RE
29/10FRANCE : L'Etat mobilisera ?15 mds par mois de confinement pour l'économie
RE
29/10France-L'Etat mobilisera €15 mds par mois de confinement pour l'économie
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"