Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Coronavirus-Le taux d'incidence en Allemagne au plus haut depuis la mi-mai

23/10/2021 | 12:28
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

BERLIN, 23 octobre (Reuters) - Le taux d'incidence de l'épidémie de COVID-19 en Allemagne est remonté samedi à 100 cas pour 100.000 habitants sur sept jours, au plus haut depuis la mi-mai.

Ce taux de 100 cas pour 100.000 habitants a longtemps été considéré en Allemagne comme le seuil à partir duquel un confinement strict doit être déclenché mais le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, s'est voulu rassurant samedi à ce sujet, estimant que le pays était mieux armé face à la maladie grâce à la vaccination.

Il a toutefois laissé entendre que certaines règles de distanciation comme le port du masque ou la limitation des activités en intérieur pour les personnes non vaccinées resteraient en vigueur jusqu'au printemps.

Au total, 15.145 nouvelles infections ont été recensées au cours des dernières 24 heures dans le pays, contre 4.196 une semaine plus tôt, a précisé l'Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses.

Le taux d'incidence sur sept jours s'établissait à 95 vendredi et autour de 70 il y a une semaine.

Le nombre de décès quotidiens dus au Covid s'est élevé samedi à 86, pour un total de 95.077 morts depuis le début de l'épidémie.

Les autorités fédérales et les Länder sont actuellement en train de débattre de la sortie de l'état d'urgence sanitaire le 25 novembre prochain, qui s'accompagnera de la levée automatique des restrictions mises en place contre la maladie à moins qu'une prolongation soit votée par le Parlement.

"Nous pouvons sans aucun doute mieux, bien mieux faire face à des incidences plus élevées sans surcharger le système de santé, parce que de nombreuses personnes sont déjà vaccinées", a déclaré Jens Spahn samedi à la radio Deutschlandfunk.

Le ministre a ensuite évoqué une "transition d'un état d'urgence à un état de prudence puis à un état de normalité, probablement au printemps, s'il n'y a pas de nouveau variant".

Il a toutefois observé qu'en raison de la hausse des contaminations, la pression augmentait sur les hôpitaux de certains Länder comme la Saxe ou la Thuringe, qui affichent des taux plus bas de vaccination.

Environ les deux tiers des Allemands bénéficient d'un schéma vaccinal complet. (Reportage Emma Thomasson; version française Jean-Stéphane Brosse)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
17:11Les bénéfices de base du troisième trimestre du détaillant britannique EG Group chutent de 10,2 %.
ZR
17:07USA : l'activité manufacturière de Chicago dérape en novembre (ISM)
AW
17:02Résumé des principales informations économiques du mardi 30 novembre
AW
16:52La Banque de Nouvelle-Écosse dépasse les prévisions de bénéfices trimestriels
ZR
16:46Les bénéfices des banques américaines diminuent légèrement alors que les banques ralentissent la diminution des provisions pour pertes de crédit
ZR
16:42USA : l'inflation fait perdre confiance aux consommateurs
AW
16:18USA : baisse de la confiance du consommateur en novembre
CF
16:08La raffinerie canadienne Come-by-Chance sera rebaptisée "Braya Renewable Fuels".
ZR
16:06ESPAGNE : Telefonica précise son plan de départs volontaires, dit l'UGT
RE
15:49LDLC : un incident de cybersécurité sans impact boursier
AO
Dernières actualités "Economie & Forex"