Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices & Marchés

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

CAC40 : repli contenu, W-Street colmate les brêches

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
25/09/2020 | 18:39
La Bourse de Paris s'en sort bien, avec un repli d'à peine -0,7%, vers 4.729 (contre -2% vers 4.666 ce midi): le recul hebdo avoisine cependant -5%.
Idem pour l'Euro-Stoxx50 avec -0,7% et qui reste plombé par Francfort (-0,9%).

Le CAC40 doit ce rebond vers 4.730 à la résilience de Wall Street avec un Dow Jones en hausse de +0,3% et un S&P500 qui affiche un surprenant +0,5% (vers 3.263).
Le rebond des 2 dernières heures pourrait aussi avoir été favorisé par la remontée du Dollar (+0,5%) qui grimpait vers 1,1620/E, un sommet pour la semaine écoulée.
Il se pourrait que les places européennes aient été une fois de plus victimes de la stratégie consistant pour les gérants US à vendre sur le vieux Continent pour soutenir les indices US et sauver des support-clé.

A Paris, en l'absence d'un retour sur la base des moyennes mobiles de court terme entre 4850 et 4885 points, l'indice CAC 40 reste dans une spirale négative, préviennent les analystes de Kiplink Finance.

'Sur ce niveau de valorisation, les éléments d'inversion sont inexistants', estiment la société de Bourse parisienne.

Seule statistique au programme ce vendredi, les commandes de biens durables aux Etats-Unis sont ressorties en hausse de +0,4% après un bond de 11,7% en juillet (+11,2% en estimation initiale), selon le Département du Commerce alors que le consensus visait une hausse de l'ordre de 1%.

En excluant le secteur des transports, les commandes de biens durables américaines ont aussi progressé de 0,4% le mois dernier, une progression toujours inférieure à l'estimation moyenne des économistes (+1%).

D'après les économistes, les indices manufacturiers encourageants publiés durant l'été Outre-Atlantique laissent présager une nouvelle hausse des commandes, mais aussi des livraisons de biens d'équipement.

Du coté des valeurs, rude séance pour le secteur bancaire avec Crédit Agricole et Natixis à -3,4% et -3,1%, BNP-Paribas à -2,9% et Société Générale s'enfonce sous les 11E (nouveau plancher historique).

Suez (+5,7%) fait part de sa volonté de faire appel de la décision de l'Autorité des marchés financiers au terme de laquelle elle considère que la communication de Veolia n'est pas constitutive d'une 'pré-offre' au titre du règlement général.

Le groupe de services aux collectivités considère que 'la structure de l'opération hostile, en deux étapes, proposée par Veolia est contraire à la règlementation et va former un recours devant la Cour d'appel de Paris'.

Total (-1,1%) fait part d'un accord avec le développeur espagnol Ignis en vue de développer 3,3 gigawatts (GW) de projets solaires situés à proximité de Madrid et en Andalousie, permettant au géant énergétique de se renforcer sur le marché de l'électricité en Espagne.

Les familles Arnault et Lagardère (le titre s'envole de +32%) ont finalisé leur partenariat annoncé le 25 mai 2020.

Groupe Arnault détient désormais, à travers sa filiale Financière Agache, une participation représentant environ 27% du capital de la société Lagardère Capital & Management, renommée Lagardère Capital, laquelle détient 7,26 % du capital et 11,00% des droits de vote de Lagardère SCA et 99,88% de Arjil Commanditée - Arco, gérant commandité de Lagardère SCA. Groupe Arnault a acquis de la même façon une participation directe dans Lagardère SCA et détient plus de 5% de son capital.

Invest Securities réitère son opinion 'achat' sur Faurecia, titre qui demeure dans sa 'Sélection IS' avec un objectif de cours relevé de 48 à 54 euros, estimant que 'le risque de flow back semble très sur-joué'.

Barclays adopte une recommandation 'pondérer en ligne' et un objectif de cours de 35 euros sur Neoen, reconnaissant un intérêt thématique du titre du groupe d'énergies renouvelables, mais mettant aussi en avant la valorisation.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 -1.77%4730.66 Cours en temps réel.-19.44%
DJ INDUSTRIAL -0.80%27463.19 Cours en différé.-2.99%
NASDAQ 100 0.82%11598.945265 Cours en différé.31.74%
NASDAQ COMP. 0.64%11431.350522 Cours en différé.26.60%
S&P 500 -0.30%3390.68 Cours en différé.5.27%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
27/10Wall Street : la hausse des GAFAM éclipse repli des bancaires
CF
27/10BOURSE DE WALL STREET : Wall Street finit en baisse pénalisée par les résultats
RE
27/10Wall Street hésite entre craintes politiques et prouesses technologiques
AW
27/10EUROPE : Les Bourses européennes dévissent sous l'effet des contaminations au Covid-19
AW
27/10CAC40 : finit pile sur support des 4730, l'E-Stoxx50 décroche
CF
27/10Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Mercredi 28 octobre 2020
AO
27/10BOURSE DE PARIS : Paris encore éclaboussée par la deuxième vague de Covid-19
AW
27/10Bourse Zurich: le SMI redescend à la cave, sous les 9900 points
AW
27/10RENAULT : plus forte baisse du CAC 40 à la mi-séance du mardi 27 octobre 2020
AO
27/10CAPGEMINI : plus forte hausse du CAC 40 à la clôture du mardi 27 octobre 2020
AO
Dernières actualités "Marchés"