Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices & Marchés

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

CAC40 : limite la casse, malgré DAX à -2,3%, DowJones à -1,5%

26/10/2020 | 15:29
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
La Bourse de Paris limite la casse (-1,1%) malgré les inquiétudes suscitées par la recrudescence des cas de contaminations au Covid-19 en Europe, susceptible d'engendrer une mise à l'arrêt plus ou moins sévère de pans entiers de l'économie qui viendront ralentir la reprise économique sur le Vieux Continent, voir provoquer une nouvelle récession.

Les statistiques publiées ce week-end montrent que les pays européens peinent à endiguer la deuxième vague de contaminations au coronavirus apparue depuis la rentrée.

'L'Europe continue d'aller dans la mauvaise direction, et à un rythme rapide, en ce qui concerne l'évolution du Covid-19, avec désormais plus de 100.000 nouveaux cas quotidiens', s'alarment ce matin les équipes de Danske Bank.

Vendredi, les Etats-Unis avaient déjà battu leur record du nombre de nouvelles contaminations au Covid-19, avec plus de 80.000 nouveaux cas journaliers.

C'est tout particulièrement l'augmentation du nombre de cas graves de la maladie qui semble inquiéter les investisseurs.

Pour Danske Bank : 'Le plus préoccupant pour ce qui concerne l'Europe, c'est la remontée des hospitalisations et des décès (même si l'on est encore loin des niveaux atteints au printemps dernier)'.
Notamment en Suède qui a joué la carte de l'immunité collective et où les décès quotidiens liés au Covid se comptent certains jours sur les doigts d'une seule main ce mois-ci.

En cas de reconfinement, les marchés tablent sur une politique plus accommodante de la part de la BCE, qui doit réunir son conseil des gouverneurs jeudi... et dont on attend qu'elle confirme son soutien illimité (sous forme d'injections via le 'programme d'achats d'urgence pandémique', ou PEPP) ) et peut-être même qu'elle explore de nouvelles pistes (comme les taux négatifs).

Les intervenants de marché ont pris connaissance, ce matin, de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne. Le climat des affaires s'est fragilisé en Allemagne en octobre après cinq mois consécutifs d'amélioration, à en croire l'enquête mensuelle de l'institut Ifo, qui attribue cette dégradation à la recrudescence de l'épidémie de Covid.

L'indice du climat des affaires calculé par l'Ifo s'est établi à 92,7 ce mois-ci, contre 93,2 en septembre, un niveau inférieur aux prévisions des économistes qui l'attendaient autour de 93 points.

La bourse de Francfort chute de -2,3%, le DAX30 est lourdement impacté par le plongeon de SAP (de -20% vers 100E) après la publication de résultats en baisse et l'abandon de ses objectifs de 2021 à 2023.

Wall Street a rouvert en baisse de -1,5% mais l'espoir d'un accord sur le 'stimulus package' n'est pas éteint (Trump y serait favorable).

Les premiers chiffres du PIB de 3ème trimestre des Etats-Unis et de la zone euro, attendus à la fin de la semaine, devraient également être très surveillés, au même titre que la rafale de résultats d'entreprise (Alphabet, GE, Nokia, Amazon, Apple,...) devant déferler durant les jours qui viennent.

Du coté des valeurs à Paris, la perspective d'un ralentissement de la consommation de produits pétroliers fait chuter le baril de -2,5% et Technip de -5,6%, CGG de -5%, Vallourec de -3%, Total de -2,5%.

Parmi les grandes victimes de la pandémie, le loueur Europcar annonce que son C.A est en repli de -47 % à 537 millions d'euros au 3ème trimestre 2020 e chiffre d'affaires d'
À périmètre et taux de change constants (sur une base proforma), le chiffre d'affaires a diminué de -50 % sur le trimestre. Il a enregistré une perte nette de -9,7 millions d'euros au 3ème trimestre 2020, contre un bénéfice net de +129 millions d'euros à la même période l'année dernière.

Michelin procédera ce jour au lancement d'une émission obligataire en euros en trois tranches, à maturité 8 ans, 12 ans et 20 ans respectivement. ' Le produit de l'émission obligataire serait affecté aux besoins généraux de financement du Groupe ' indique la direction.

Le cabinet de conseil indépendant Proxinvest recommande aux actionnaires d'URW (Unibail) de voter 'pour' l'augmentation de capital de 3,5 milliards d'euros

Cette augmentation de capital de 3,5 milliards d'euros sera soumise à l'approbation de l'assemblée générale extraordinaire de la société qui se tiendra le 10 novembre 2020... le titre perd à peine -1%.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 -1.42%5518.55 Cours en temps réel.-6.35%
DAX -0.33%13291.16 Cours en différé.0.32%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
30/11Wall Street : repli limité en conclusion d'un novembre record
CF
30/11BOURSE DE WALL STREET : Wall Street clôture en baisse mais boucle un mois de novembre record
RE
30/11Wall Street termine en baisse mais conclut son meilleur mois depuis 1987
AW
30/11EUROPE : Les marchés européens reculent après un mois en fanfare
AW
30/11CAC40 : fin de mois record gâché par une bien étrange clôture
CF
30/11Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Mardi 1er décembre 2020
AO
30/11Bourse de Paris: prises de bénéfices ternissent
AW
30/11Bourse Zurich: les indices entament la semaine sur une note négative
AW
30/11BOURSE DE LONDRES : Londres faiblit au terme d'un mois de novembre favorable
AW
30/11BOURSE DE FRANCFORT : Francfort freine après un mois de novembre euphorique (-0,33%)
AW
Dernières actualités "Marchés"