Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

CAC40 : fin de semaine à 4500, gain hebdo+8,5% grâce à la FED

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
09/04/2020 | 18:38
La Bourse de Paris (+1,44% à 4.507) finit la semaine au-dessus des 4.500Pts après que le CAC40 ait été ballotté entre +2% et -1% ce jeudi (4.543/4.410) au fil des rumeurs et des annonces.

Le CAC aligne une quatrième journée consécutive de progression, soit un encourageant 4/4 pour un gain de +8,5% 'hebdo', les intervenants étant encouragés à prendre position avant le long week-end de Pâques du fait de la vigueur de Wall Street (avec +2,2% sur le Dow Jones et le S&P500).

L'autre 'fait du jour' c'est une 'brève' de Reuters, selon laquelle le sommet de l'OPEC devrait se solder par un accord entre la Russie et l'Arabie sur une forte réduction de la production: rien d'officiel ce soir, le baril a fait le grand écart entre 28,3$ à New York à 16H30 et 25,8$ ce soir.

Le second 'fait du jour' provient de la FED qui vient de frapper un grand coup en annonçant un nouveau plan de soutien de 2.300Mds $ à l'économie US, Jerome Powell confirme la poursuite de rachats massifs d'actifs jusqu'à ce que la pandémie permette une reprise d'activité normale.

Jerome Powell dévoile une enveloppe de 600 milliards$ de prêts en faveur des petites et moyennes entreprises (prêts sur 4 ans, remboursement différé d'une année, soit une première échéance à fin avril 2021).
Ces prêts seraient accordés par les banques commerciales puis rachetés à 95% par la FED (la banque émettrice ne conservant que 5% de l'encours).

La FED achètera également pour 500 milliards de $ de prêts court terme émis par les États, les comtés et les villes (les 'muni-bonds').
Beaucoup de ces émissions sont en catégorie 'high yield' et ne font pas partie des actifs éligibles pour un 'QE': pour contourner l'obstacle, la FED achèterait des ETF contenant des tranches 'high yield' et leur valeur serait garantie par l'état fédéral en cas de problème (défauts, faillites).

Le solde des 1.200Mds$ du plan consistera dans des rachats de Fed de prêts adossés à des obligations émises par des entreprises, des prêts hypothécaires, etc.
Lors d'une interview accordée à CNBC entre 16H15 et 16H30 (avec David Wessel), Jerome Powell affirme que l'inflation n'est pas le 'souci le plus immédiat', la priorité étant le soutien aux entreprises... mais nombre d'entre elles ont davantage besoin d'un soutien fiscal (exemption de taxes) que de nouveaux prêts.

La FED continuera de racheter des MBS (dettes adossées aux prêts hypothécaires) afin de soutenir l'immobilier et écarter le risque de l'éclatement d'une bulle (le marché est très tendu en Californie)

Jerome Powell indique qu'il redoute de 'faux départ' lors du redémarrage de l'économie, tout dépendra de l'extinction de la pandémie, ce que personne ne maitrise.
Suite au gonflement de son bilan (qui devrait doubler cette année), elle commencera à le réduire quand l'économie sera vraiment sur pied : elle avertira les marchés d'un processus de réduction 'très en amont'.

Ce nouveau déferlement de crédit a restauré la mécanique des flux: le Dow Jones est passé d'une préouverture négative de -1% à un gain de +2%/2,5% et les gains spectaculaires de Wall Street depuis lundi trouvent une justification a posteriori avec les annonces de la FED.

Les chiffres hebdomadaires du chômage publiés à 14H30 furent pires que prévus : +6,6 millions de nouveaux inscrit (le consensus tablait sur 5 millions), le chiffre de la semaine précédente a été révisé à la hausse, de 6,65 vers 6,87 millions, cela représente un total de plus de 15 millions d'inscrits en 3 semaines.
Les prix à la production ont reculé des -0,2% au lieu de -0,4% anticipé (l'impact du recul des prix de l'énergie est moins marqué que prévu... mais c'est déjà du lointain passé) : tout ceci est éclipsé par les annonces de la FED.

Sur le FOREX, le Dollar accuse le coup des annonces de la FED et reperd -0,6% vers 1,0920/E, l'Or s'envole de +1,8% vers 1.720$/oz et pourrait inscrire sa meilleur clôture depuis le printemps 2012.
Le pétrole progresse de +8% vers 27$ sur le NYMEX alors que des annonces 'fortes' vont bien couronner le sommet de l'OPEC ce soir (réduction de production, rachats de stocks).
Les annonces de la FED dopent le secteur bancaire : BNP-Paribas prend +5,4%, Crédit Agricole +4%... mais Sodexo restait en tête du classement avec +12,9%, devant Unibail avec +9,6%, puis Safran avec +6,6%.

Dans l'actualité des valeurs, Air France-KLM fait part d'un trafic passage total divisé par deux (-50,6%) au titre du mois de mars, sur la base d'une capacité diminuée de 35,5%, ce qui a abouti à un coefficient d'occupation dégradé de 20,5 points à 67,1%.

Solvay annonce la mise à jour de certains éléments financiers suite à l'impact de la pandémie de coronavirus, dont le retrait de ses perspectives pour l'année 2020, en raison de l'incertitude accrue et de la durée de la crise. Parallèlement, le chimiste confirme sa recommandation de dividende total de 3,75 euros brut par action, se traduisant par un dividende final brut de 2,25 euros par action payable le 20 mai, 'témoignant d'une génération de cash, un bilan et un niveau de liquidité solides'.

Seb annonce que 'la trajectoire de croissance organique des ventes et de progression du résultat opérationnel d'activité (ROA) hors Covid-19 mentionnée préalablement n'est plus de mise', et que son chiffre d'affaires et son ROA 2020 seront en baisse sensible. Il estime que la perte de chiffre d'affaires (grand public et professionnel) devrait être de l'ordre de 270 millions d'euros sur le premier trimestre, et anticipe une perte de chiffre d'affaires qui devrait être sensiblement supérieure à ce montant au deuxième trimestre.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 1.50%4765.06 Cours en temps réel.-21.46%
DJ INDUSTRIAL 0.13%25404.06 Cours en différé.-11.06%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) 0.19%1.11244 Cours en différé.-0.86%
NASDAQ 100 0.28%9578.179688 Cours en différé.9.42%
NASDAQ COMP. 0.40%9523.647273 Cours en différé.5.77%
S&P 500 0.11%3046.94 Cours en différé.-5.77%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
16:15BOURSE DE WALL STREET : Wall Street commence juin dans le rouge
RE
16:04Wall Street, scrutant les relations Chine-USA, hésite
AW
15:23Wall Street : en légère baisse sur fond de regain de tensions
CF
15:19CAC40 : aucun nuage à l'horizon ne peut inquiéter les marchés
CF
15:00BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
14:49Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street Lundi 1er juin 2020
AO
14:10EN DIRECT DES MARCHES : Renault, Sanofi, Airbus, EDF, Unibail, Bonduelle, Lufthansa, Masmovil Ibercom...
13:22BOURSE DE WALL STREET : Prudence en vue à Wall Street, la violence dans les villes pourrait peser
RE
11:45Agenda AOF / Sociétés France - Semaine du lundi 1er juin 2020
AO
11:44La réouverture des écoles inquiète en Grande-Bretagne
RE
Dernières actualités "Marchés"