Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie & Forex

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Bourses et taux chutent après l'annonce de Trump sur le Mexique

31/05/2019 | 14:00
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
WALL STREET ATTENDU EN NET REPLI, DANS LA FOULÉE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en très net repli vendredi à l'ouverture, dans la foulée des Bourses européennes, après le choc provoqué par la décision de Donald Trump de taxer tous les produits mexicains, qui entraîne parallèlement une nouvelle chute des rendements obligataires de référence.

A ce nouveau front ouvert sur le dossier commercial s'ajoutent des inquiétudes plus générales sur la croissance mondiale, notamment après l'annonce d'une contraction de l'activité manufacturière en Chine en mai.

Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en repli de 1,1% pour le Dow Jones ainsi que le S&P 500 et en recul de 1,4% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 lâche 1,39% à 5.176,02 points vers 11h30 GMT, au plus bas depuis le 20 février. À Francfort, le Dax abandonne 1,7% et à Londres, le FTSE recule de 0,98%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 cède 1,27%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 1,5% et le Stoxx 600 1,23%.

Le président américain a annoncé jeudi que les Etats-Unis prélèveraient à partir du 10 juin des droits de douane de 5% sur tous les produits importés du Mexique et que ces taxes, progressivement relevées, seraient en vigueur tant que les flux de migrants clandestins traversant le Mexique ne seraient pas stoppés.

"Cette annonce surprise, qui intervient dans le sillage du tout récent nouvel accord USMCA sur le commerce, était complètement inattendue et pourrait bien remettre en cause tout l'accord", relève Michael Hewson, chez CMC Markets.

"Il est également beaucoup plus difficile pour les pays de croire les États-Unis sur parole lorsqu'il s'agit de négociations commerciales si leur président peut si facilement lancer une grenade sur la voie d'un accord déjà conclu", ajoute-t-il.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Les actions du secteur automobile pourraient souffrir après la décision de Donald Trump de taxer les importations mexicaines, qui a fait reculer les constructeurs et les équipementiers au Japon et en Europe.

Les géants de la technologie (FAANG) pourraient aussi réagir à l'aggravation des tensions commerciales internationales.

VALEURS EN EUROPE

Le nouveau coup d'éclat de Donald Trump frappe en premier lieu le secteur de l'automobile, parce que de nombreux constructeurs se servent du Mexique comme base pour exporter vers les Etats-Unis mais aussi parce que les constructeurs européens ne peuvent que craindre d'être les suivants sur la liste.

L'indice Stoxx de l'automobile perd 3,02%, au plus bas depuis le 8 janvier. Renault cède 4,93%, Valeo lâche 3,47%, Faurecia perd 5,13% et Volkswagen abandonne 3,98%.

L'indice Stoxx des ressources de base, très sensible lui aussi à la thématique commerciale, perd 2,34%.

Les banques espagnoles, comme Santander (-1,97%), Sabadell (-2,05%) et BBVA (-3,78%) souffrent également en raison de leur exposition au marché mexicain.

A Paris, Natixis recule de 7,35% alors que le titre se négocie ex-dividende et qu'il fait l'objet d'un abaissement de l'objectif de cours de Jefferies, qui s'inquiète de l'exposition de la banque à l'économie américaine.

Lanterne rouge du Stoxx 600, Wirecard chute de 9,75% après la publication d'informations de presse selon lesquelles le spécialiste allemand des paiements électroniques figure parmi les sociétés visées par une enquête sur des soupçons de transactions frauduleuses.

TAUX

Le regain d'aversion au risque provoque une nouvelle chute des rendements obligataires de référence, celui du Bund allemand à dix ans ayant même touché un plus bas record à -0,213%.

Le taux de référence de la zone euro a enfoncé le précédent plus bas de -0,204%, inscrit en juillet 2016 après la décision de la Grande-Bretagne de quitter l'Union européenne.

De son côté, le rendement des Treasuries à dix ans a cédé jusqu'à plus de sept points de base pour passer brièvement sous 2,15%, avant de revenir vers 2,17%.

Le mouvement est général puisque le rendement des emprunts d'Etat grecs à 10 ans est passé pour la première fois sous 3% (-7 points de base à 2,982%).

De leur côté, les rendements des emprunts d'Etat italiens continuent d'évoluer à contre-courant, traduisant une défiance des investisseurs en raison des tensions renouvelées entre Bruxelles et Rome sur les finances italiennes.

Le taux du dix ans italien avance de plus de quatre points de base, à 2,688%, au plus haut depuis deux semaines.

CHANGES

Le yen joue à plein son rôle de valeur refuge et prend 0,8% face au dollar, au plus haut depuis début février.

Malgré tout, le dollar reste pratiquement stable face à un panier de devises de référence alors que le peso mexicain chute de plus de 3% face au billet vert pour tomber à un plus bas depuis la fin décembre. Il s'agit de son plus fort repli en une séance depuis octobre dernier.

L'euro est en légère hausse face au dollar à 1,1142.

PÉTROLE

La chute se poursuit sur les cours du pétrole, qui perdent encore plus de 2% après un recul de près de 4% la veille, ce qui les conduit vers leur plus forte baisse mensuelle en six mois.

Le contrat à terme sur le baril de Brent retombe à moins de 65 dollars et celui du brut léger américain (WTI) revient à 55,42 dollars, des plus bas depuis le 8 mars.

(Édité par Marc Angrand)

par Blandine Henault


© Reuters 2019
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ARCELORMITTAL -1.78%24.495 Cours en temps réel.32.15%
BANCO BILBAO VIZCAYA ARGENTARIA, S.A. -2.23%4.385 Cours en différé.11.16%
BANCO DE SABADELL, S.A. -2.54%0.4592 Cours en différé.33.31%
BANCO SANTANDER, S.A. -1.62%2.8595 Cours en différé.14.60%
CAC 40 0.51%6241.65 Cours en temps réel.11.84%
CANADIAN DOLLAR / JAPANESE YEN (CAD/JPY) -0.28%86.762 Cours en différé.7.11%
CANADIAN DOLLAR / MEXICAN PESO (CAD/MXN) -0.56%16.082342 Cours en différé.2.52%
DAX 0.32%15257.1 Cours en différé.10.86%
DJ INDUSTRIAL 0.79%33996.91 Cours en différé.10.03%
EURO / JAPANESE YEN (EUR/JPY) -0.26%130.147 Cours en différé.3.35%
EURO / MEXICAN PESO (EUR/MXN) -0.76%23.8748 Cours en différé.-1.25%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) -0.07%1.1975 Cours en différé.-2.14%
EURO STOXX 50 0.42%3993.16 Cours en différé.11.92%
FAURECIA SE -0.80%47.06 Cours en temps réel.13.19%
LONDON BRENT OIL 0.74%66.78 Cours en différé.23.66%
MEXICO IPC 1.66%48307.39 Cours en temps réel.7.78%
NASDAQ 100 1.42%13998.764238 Cours en différé.7.10%
NASDAQ COMP. 1.13%14012.655193 Cours en différé.7.52%
NATIXIS -0.17%4.062 Cours en temps réel.45.89%
PEUGEOT SA -4.21%21.85 Cours en clôture.-2.32%
RENAULT -0.04%35.52 Cours en temps réel.-0.62%
S&P 500 0.88%4160.77 Cours en différé.10.26%
STOXX EUROPE 600 0.49%438.73 Cours en différé.9.41%
US DOLLAR / JAPANESE YEN (USD/JPY) -0.19%108.683 Cours en différé.5.55%
VALEO -0.37%27.02 Cours en temps réel.-15.99%
VOLKSWAGEN AG 1.35%237.15 Cours en différé.53.59%
Réagir à cet article
Sansdents - Il y a 1 an arrow option
Après l'Iran, le Venezuela, maintenant le Mexique, Trump va se mettre à dos tous les pays qui disposent des plus grosses réserves de Pétrole et qui fournissait le pétrole aux USA sans avoir le droit de le rafiner, avec des accords impérialistes des major US.
Comme en plus la Chine communiste est maintenant vent de bout contre Trump elle va récupérer tous ces producteurs de pétrole de premier choix en leur construisant des raffineries (infrastructures chinoises obligent) ce qui interdira aux major US tout retour dans ces pays.
Ce trump est un fou à lier qui va achever la destruction de l'impérialisme US.
Excellent!
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
16:50Les marchés boursiers soutenus par des données américaines radieuses
AW
16:31La BNS lance un projet contre les risques de cyberattaques
AW
16:26Le FMI prévoit une faible reprise pour l'Afrique subsaharienne en 2021
AW
16:25USA : la production industrielle repart en petite hausse en mars (Fed)
AW
16:18Citigroup triple son bénéfice au premier trimestre, reprend 3,85 milliards de dollars de provisions
RE
16:15Delta Air Lines espère renouer avec les bénéfices d'ici fin 2021 après un mauvais premier trimestre
RE
16:14USA  : +0,5% de stocks des entreprises en février
CF
15:49CARLOS TAVARES : Tavares précise les objectifs dans l'électrique
RE
15:34USA  : la production industrielle rebondit moins que prévu
CF
15:12PORTUGAL : le gouvernement abaisse ses prévisions de croissance, à 4% pour 2021
AW
Dernières actualités "Economie & Forex"