Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Bourse Zurich: prudence et scepticisme de mise après l'accord sur le Brexit

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
17/10/2019 | 18:15

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé sur une note négative jeudi. Comme ailleurs dans le monde, la séance a été marquée par l'annonce d'un accord entre le Royaume-Uni et l'Union européenne sur le Brexit. Cette dernière a dans un premier temps dopé les marchés, mais le soufflé est assez rapidement retombé.

Les experts de VP Bank par exemple ont soupiré un "alléluia, on a un accord". Mais ils ont immédiatement tempéré leur enthousiasme en relevant que Boris Johnson se trouve désormais face au même problème que Theresa May: il doit faire voter l'accord par le Parlement. Ce dernier a accepté de se réunir samedi à cet effet. Le farouche ex-député eurosceptique Nigel Farage a donné le ton en affirmant que ce "nouvel accord" n'est pas un Brexit.

Pour les analystes d'ActivTrades, il est largement admis que, sans le soutien du DUP (parti unioniste nord-irlandais), l'accord est condamné à être rejeté par le Parlement, car les ailes du parti conservateur au pouvoir ont subordonné leur soutien à l'acceptation de l'accord par le DUP. Concrètement, cela signifie qu'une nouvelle extension de la date de sortie est désormais plus probable, selon eux.

A New York, Wall Street gagnait un peu terrain en matinée. Les investisseurs étaient plutôt rassurés par l'annonce de l'accord sur le Brexit. "L'approbation par le Parlement britannique est toutefois loin d'être acquise, car le DUP a déjà exprimé son désaccord avec la proposition de compromis, tout comme le parti travailliste", a commenté Patrick O'Hare de Briefing.

Le SMI a terminé en recul de 0,23% à 10'008,94 points, avec un plus bas à 10'002,65 et un plus haut à 10'096,48. Le SLI a cédé 0,39% à 1534,55 points et le SPI 0,51% à 12'121,34 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 20 ont reculé et 10 avancé.

Le trio des principaux perdants se compose de Temenos (-15,0%), Nestlé (-2,0%) et AMS (-1,5%).

L'action du concepteur de logiciels bancaires a dévissé au lendemain de résultats trimestriels mitigés. Ce jeudi, Credit Suisse, JPMorgan, et Bryan Garnier ont raboté leur objectif de cours, alors que Vontobel l'a relevé. L'analyste de la banque de gestion zurichoise a relevé que des revenus moindres qu'escompté risquent d'ébranler la confiance des investisseurs dans l'immédiat. La direction va devoir démontrer que les mesures adoptées sont judicieuses pour redresser la barre au cours des prochains partiels.

Nestlé a reculé nettement malgré des résultats largement conformes aux projections des analystes. La multinationale veveysane a profité de l'occasion pour dévoiler une réorganisation de ses activités dans les eaux, annoncer un changement de direction dans le café en capsules et promettre un vaste programme de rémunération de ses actionnaires sur plusieurs années.

Sonova (+1,6%) a fini en tête du classement du classement SMI/SLI, devant Swiss Life (+1,1%) et Roche (+1,0%).

Le bon de jouissance Roche avait été sévèrement sanctionné la veille, malgré des résultats sur neuf mois bien accueillis par la plupart des observateurs. Ce jeudi, plusieurs analystes ont revu leur copie et tous ont relevé l'objectif de cours et confirmé leur recommandation (entre neutre et acheter). JPMorgan est convaincu que les investisseurs sous-estiment le potentiel de croissance du groupe rhénan. Goldman Sachs anticipe pour sa part une croissance annualisée moyenne de 4% à l'horizon 2022, malgré l'impact des biosimilaires.

Le concurrent Novartis (-0,3%) a terminé dans le rouge.

Lonza (-0,4%) a conclu avec le développeur américain de thérapies cellulaires Mesoblast un accord de sous-traitance en vue de la production commerciale du premier produit de ce dernier, le remestemcel-L, destiné à combattre la maladie aiguë du greffon contre l'hôte.

Sur le marché élargi, le gestionnaire d'actifs en délicatesse désormais chronique GAM (-2,9%) a une nouvelle fois perdu des plumes au troisième trimestre, avec des sorties d'argent plus importantes qu'escompté. La firme zurichoise constituerait désormais selon des analystes une cible d'acquisition.

Le fabricant d'instruments de mesure Inficon (-9,6%) a présenté des résultats trimestriels inférieurs aux prévisions. L'industriel de Bad Ragaz assure nonobstant être en mesure de tenir ses objectifs sur l'exercice en cours.

rp/buc

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
SMI 1.40%9824.54 Cours en différé.-8.74%
SPI 1.31%12241.89 Cours en différé.-5.87%
SWITZERLAND SWISS LEADER 1.70%1447.99 Cours en différé.-12.82%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
06:00BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
25/05Les commerces pourront rouvrir à la mi-juin en Grande-Bretagne - Johnson
RE
25/05Coronavirus-Le bilan officiel proche des 37.000 morts au Royaume-Uni
RE
25/05EUROPE : Les Bourses européennes misent sur une reprise économique rapide
AW
25/05CAC40 : +2,15% et 1,4Mds d'échange, y'a-il t'il eu une séance?
CF
25/05Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Mardi 26 mai 2020
AO
25/05Les actions montent malgré la fermeture à Londres et Wall Street
RE
25/05Bourse Zurich: le SMI s'installe à nouveau au-dessus des 9800 points
AW
25/05BOURSE DE PARIS : Paris optimiste quant au déconfinement
AW
25/05La Bourse de Francfort retrouve son niveau de début mars (Dax: +2,87%)
AW
Dernières actualités "Marchés"