Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Automobile : Carlos Tavares met en garde contre une transition vers l’électrique trop rapide

01/12/2021 | 16:49
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Le monde automobile est lancé à pleine vitesse dans la transition électrique. Cette année, les grands constructeurs ont multiplié les annonces de grands plans d’investissements en la matière à coup de dizaines de milliards de dollars. Une grande course qui intervient sous la pression des gouvernements qui veulent réduire les émissions de gaz à effet de serre, et souhaitent donc la disparition à terme des moteurs thermiques conventionnels.

Si nécessaire soit-elle, attention au dérapage si cette transition est menée trop vite ! L'emploi dans la filière et la qualité des véhicules pourraient en pâtir. C'est en substance l'avertissement lancé par Carlos Tavares, dans une interview publiée mercredi à l'occasion du sommet Reuters Next.

" Ce qui a été décidé, c'est d'imposer à l'industrie automobile une électrification qui ajoute 50% de coûts additionnels à un véhicule conventionnel ", a déclaré le dirigeant, " il est impossible que nous répercutions 50% de coûts additionnels au consommateur final, parce que la majeure partie de la classe moyenne ne sera pas capable de payer. "

Pour résoudre une partie de l'équation, les constructeurs devront dégager d'importants gains de productivité.

" Au cours de cinq prochaines années, nous devons digérer 10% de productivité par an (...) dans une industrie habituer à délivrer (des gains de) 2 à 3% de productivité ", a détaillé Carlos Tavares, " l'avenir nous dira qui sera en mesure de digérer cela, et qui n'y parviendra pas. Nous sommes en train de pousser l'industrie à ses limites. "

Au final, Carlos Tavares a donc plaidé pour que le temps nécessaire soit accordé au monde automobile pour réaliser une transition dans de bonnes conditions.

Pour mémoire, en juillet dernier, Stellantis avait promis d'investir 30 milliards d'euros d'ici 2025 dans l'électrification et les logiciels nécessaires. Concrètement, à l'horizon 2030, Stellantis souhaite que les véhicules ‘Low Emission' (électriques + hybrides) représentent plus de 70 % de ses ventes en Europe et plus de 40 % aux Etats-Unis.


© AOF 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
12:12SOLOCAL : Eric Klipfel aborde le plan de recrutement de 120 commerciaux sur BFM Business
PU
12:12FRANCE : les radiations d'entreprises ont bondi de plus de 30% en 2021
AW
12:09Des experts de l'UE contre le classement du gaz et du nucléaire comme énergie verte
RE
12:05Carrefour, plus forte hausse du CAC 40 à la mi-séance du vendredi 21 janvier 2022
AO
12:05BOIRON : bondit, le ciel s'éclaircit
AO
12:02SOTEB NATIONAL ELECTRO : «Security and CCTV»
PU
12:02L'euro se reprend face au dollar et à la livre
AW
12:01ZSCALER, INC. : Stifel Nicolaus maintient sa recommandation à l'achat
ZM
12:01CLOUDFLARE, INC. : Stifel Nicolaus dégrade son opinion à neutre
ZM
12:01H.B. FULLER COMPANY : JPMorgan Chase révise son opinion et passe à neutre
ZM
Dernières actualités "Sociétés"