Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Aides d'État: la Commission ouvre une enquête approfondie sur des mesures d'aide publique hongroises en faveur de Malév Ground Handling

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
29/10/2019 | 11:51

La Commission européenne a ouvert une enquête approfondie afin de déterminer si diverses mesures de financement, d'un montant total d'environ 21 millions d'euros, prises par des entités publiques hongroises en faveur de Malév Ground Handling (ci-après «Malév GH») constituent des aides d'État et si elles respectent les règles de l'UE en matière d'aides aux entreprises en difficulté.

Malév GH est une ancienne filiale de Malév, la compagnie aérienne hongroise qui a fait faillite en 2012. La société, actuellement détenue par l'agence chargée de la gestion des actifs de l'État hongrois MNV Zrt. (ci-après «MNV»), opère sur le marché de l'assistance en escale à l'aéroport de Budapest.

Depuis la faillite de Malév en 2012, Malév GH connaît des difficultés financières. MNV, ainsi qu'une autre entreprise d'État dénommée Tiszavíz et la banque hongroise de développement, Magyar Fejleszesti Bank (ci-après «MFB»), ont pris une série de mesures de financement en faveur de l'entreprise depuis 2012.

En août 2017, Budport, une entreprise privée concurrente et ancien sous-traitant de Malév GH, a déposé une plainte auprès de la Commission, alléguant que divers apports de capitaux, annulations de dettes et prêts accordés à Malév par MNV, par Tiszavíz et par MFB constituaient des aides d'État, ce qui n'est pas compatible avec les règles applicables de l'UE.

La conclusion préliminaire de la Commission est que cinq mesures prises en faveur de Malév GH, sous la forme de prêts, d'augmentations de capital ou de conversion de dettes en capitaux propres, peuvent constituer des aides d'État au sens des règles de l'UE. À ce stade, la Commission craint que ces mesures aient conféré à l'entreprise un avantage concurrentiel indu par rapport à d'autres opérateurs d'assistance en escale à l'aéroport de Budapest, en violation des règles de l'UE en matière d'aides d'État.

Les règles de l'UE relatives aux aides d' État, en particulier les lignes directrices de 2014 concernant les aides d'État au sauvetage et à la restructuration, autorisent l'intervention de l'État en faveur d'une entreprise en difficulté financière dans des conditions spécifiques, prévoyant notamment que l'entreprise doit faire l'objet d'un plan de restructuration solide et contribuer de manière significative au coût de sa restructuration, et que les distorsions de concurrence potentielles doivent être limitées.

À ce stade, la Commission doute que ces mesures satisfassent aux conditions prévues par les lignes directrices.

La Commission va à présent mener une enquête plus approfondie pour déterminer si ses craintes initiales sont confirmées. L'ouverture d'une enquête donne la possibilité aux tiers intéressés de faire part de leurs observations. Elle ne préjuge en rien de l'issue de l'enquête.

Contexte

Les interventions des pouvoirs publics en faveur d'entreprises peuvent être considérées comme ne constituant pas des aides d'État au sens des règles de l'UE dès lors qu'elles sont effectuées à des conditions qu'un opérateur privé guidé par les critères du marché aurait acceptées (principe dit de l'investisseur en économie de marché).

Si ce principe n'est pas respecté, ces interventions constituent des aides d'État au sens de l'article 107 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne, car elles procurent à leur bénéficiaire un avantage économique dont ne bénéficient pas ses concurrents. Les critères d'appréciation des interventions publiques en faveur des entreprises en difficulté sont définis dans les lignes directrices concernant les aides d'État au sauvetage et à la restructuration.

De plus amples informations sur la présente affaire seront disponibles sur le site web de la Commission consacré à la concurrence dans le registre public des affaires de concurrence, sous le numéro SA.49073.

La Sté European Commission - Directorate-General for Competition a publié ce contenu, le 29 octobre 2019, et est seule responsable des informations qui y sont renfermées.
Les contenus ont été diffusés par Public non remaniés et non révisés, le29 octobre 2019 10:50:00 UTC.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
19:48France-Trente-six produits contenant du glyphosate interdits à la vente
RE
19:47MEDIA-HSBC France va ouvrir des discussions sur la vente de la banque de détail - Les Echos
RE
18:59Le commerce chinois freine l'appétit pour le risque
RE
18:04Valeo vise une marge d’ebitda à plus de 15% de son chiffre d’affaires en 2022, à comparer au taux de marge d’ebitda de 12,6 % en 2018
RE
18:03Valeo-sur la période 2020-2022, le groupe ambitionne une croissance organique de son chiffre d’affaires de 5 points environ au-delà de celle de la production automobile mondiale
RE
18:02Poutine et Zelenski à Paris pour conforter les avancées en Ukraine
RE
18:01Valeo prévoit un doublement de la génération de cash flow libre sur la période 2020-2022 par rapport à 2017-2019, à un niveau compris entre 1,3 et 1,5 milliard d’euros
RE
17:58France-Une nouvelle journée très compliquée dans les transports mardi
RE
17:57Canal+/bein-le président du directoire de canal+ dit au figaro avoir étudié tous les scénarios possibles avec bein et conclu qu'un accord commercial était la meilleure solution
RE
17:51GOVERNMENT OF GRAND DUCHY OF LUXEMBOURG : Jean Asselborn au Conseil "Affaires étrangères" de l'Union européenne
PU
Dernières actualités "Economie / Forex"