Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

A Wall Street, le Dow Jones grimpe de 2% dans un marché optimiste

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
03/06/2020 | 22:40

New York (awp/afp) - La Bourse de New York a terminé nettement dans le vert mercredi, le Dow Jones Industrial Average affichant les gains les plus solides, dans un marché toujours optimiste quant à la réouverture de l'économie américaine.

Le Dow Jones, l'indice vedette de la place new-yorkaise, s'est apprécié de 2,05% à 26.269,89 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 0,78% à 9.682,91 points, finissant proche de son plus haut historique atteint le 19 février.

L'indice élargi S&P 500 a pris 1,36% à 3.122,87 points, lui aussi à quelques encablures de son record de février.

"L'hypothèse du marché est que nous avons touché le fond", avance Quincy Krosby, rappelant la dégringolade de la place new-yorkaise mi-mars avec l'intensification de la pandémie de Covid-19 et des mesures pour l'endiguer.

"Si de nombreuses données économiques restent mauvaises, elles s'améliorent à la marge", ajoute Mme Krosby.

Cela s'est vérifié mercredi avec les 2,7 millions d'emplois détruits par les entreprises privées en mai, selon l'enquête mensuelle de la firme ADP.

Si ce chiffre reste historiquement élevé, il est largement inférieur à celui d'avril (20 millions) et moins pire que ce à quoi s'attendaient les analystes, qui tablaient sur 9 millions d'emplois détruits.

L'activité dans les services a elle continué à se contracter en mai. Mais elle s'est redressée par rapport au plongeon du mois d'avril, qui avait mis fin à plus de dix années de croissance, selon l'indice de l'association professionnelle ISM également publié mercredi.

"En l'absence d'une deuxième vague de contamination, l'économie américaine se renforce, même si c'est à un rythme lent", observe Quincy Krosby.

Les manifestations à travers les Etats-Unis pour protester contre les brutalités policières faites aux minorités, et notamment les Afro-Américains, n'ont quant à elles eu aucune incidence sur le marché jusqu'à présent.

Toutefois, estime Mme Krosby, si ces marches, parfois émaillées de violences et de pillages, venaient à compromettre la reprise de l'activité de certaines entreprises, cela pourrait peser dans la balance.

L'experte pointe aussi du doigt le risque d'une propagation du virus lors de ces manifestations, qui pourrait mettre à mal le ralentissement de la pandémie et donc freiner l'économie.

Warner Music démarre fort

La séance de mercredi a par ailleurs été marquée par le retour réussi à Wall Street de la major musicale Warner Music Group, l'une des trois grandes maisons de disques mondiales, après neuf ans d'absence.

Le titre a décollé de 20,48%, terminant à 30,12 dollars, soit bien plus que le prix d'introduction qui avait été fixé à 25 dollars.

Parmi les autres valeurs du jour, Tiffany a reculé de 2,38%, affectée par des informations de presse faisant état de doutes sur une finalisation de son rachat par le géant français du luxe LVMH. Le titre du joaillier avait plongé de près de 9% mardi.

Zoom a grimpé de 7,59%, profitant de résultats financiers plus que satisfaisants publiés mardi soir. La plateforme californienne de visioconférence a augmenté son chiffre d'affaires de 169% et dégagé un bénéfice de 27 millions de dollars entre janvier et mars, dopée par un engouement massif pour ses services pendant le "Grand confinement".

Snap, la maison-mère du réseau social Snapchat, a cédé 0,10%. Le groupe a annoncé mercredi qu'il ne ferait désormais plus la promotion de messages du président américain Donald Trump "qui incitent à la violence raciale", suivant le même exemple que son rival Twitter.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine montait, évoluant à 0,7442% contre 0,6852% mardi soir.

dho/jul/oaa

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DJ INDUSTRIAL 0.04%26085.8 Cours en différé.-8.59%
LVMH MOËT HENNESSY - LOUIS VUITTON SE -2.46%398.35 Cours en temps réel.-1.41%
NASDAQ 100 -2.16%10602.208002 Cours en différé.21.40%
NASDAQ COMP. -2.13%10390.843369 Cours en différé.15.81%
S&P 500 -0.94%3155.22 Cours en différé.-2.34%
SNAP INC. -4.94%24.27 Cours en différé.48.62%
TIFFANY & CO. -0.11%121.17 Cours en différé.-9.34%
TWITTER -4.46%33.82 Cours en différé.5.52%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
11:07CAC 40 : dans le rouge dans le sillage de Wall Street
CF
10:14BOURSE DE LONDRES : Londres en forte baisse, déprimée par le PIB
AW
09:30BOURSE DE PARIS : Paris lestée par les tensions sino-américaines
AW
09:16Francfort ouvre en baisse, inquiète des tensions internationales (Dax:-1,12%)
AW
09:01BOURSE DE WALL STREET : L'indice stoxx de la technologie perd 1,7% après le recul du nasdaq la veille à wall street
RE
08:54Les valeurs à suivre aujourd'hui à la Bourse de Paris Mardi 14 juillet 2020
AO
08:46Bourse Zurich: ouverture en nette baisse, la saison des résultats démarre
AW
08:45BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
08:40CAC 40 : les investisseurs se montrent un peu plus nerveux
CF
08:15NIKKEI : À Tokyo, l'indice Nikkei finit en baisse de 0,87%
RE
Dernières actualités "Marchés"