Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony
BONDAIN

Rédacteur en Chef

Du même auteur
Plus d'articles

15 jours

19/10/2020 | 09:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
4

Les soubresauts finaux de l'élection présidentielle américaine, les publications trimestrielles d'entreprises et les décomptes de contaminations au coronavirus vont continuer à dicter leur moral aux investisseurs. Quant au Brexit, la pantalonnade continue. La semaine dernière, l'Europe boursière a généralement fait du surplace, grâce à un vigoureux rebond vendredi, favorisé par les résultats rassurants de quelques entreprises emblématiques.

Ce n'est pas grand-chose 15 jours. C'est le temps des vacances de la Toussaint. C'était aussi la durée du premier confinement annoncé en France le 18 mars dernier, avant qu'il ne soit prolongé bien sûr. 15 jours, c'est le temps qui reste avant l'élection présidentielle américaine. Autant dire pas grande chose. Donald Trump concentre ses efforts sur les "Swing States", les Etats qui sont le plus susceptibles de faire basculer l'élection, en "conduisant le genre de campagne qu'il affectionne, mais pas forcément celle dont il a besoin", comme le souligne le New York Times dans sa dernière édition. Ces derniers jours, il a beaucoup été question des difficultés du Président sortant à faire passer son discours auprès des personnes âgées et des femmes. Deux pans de l'électorat qui pourraient faire basculer le scrutin.

Pour l'heure, tous les sondages donnent Joe Biden gagnant, avec une avance relativement confortable. Il est même question d'une "vague bleue" (la couleur des Démocrates) qui leur garantirait rapidement une majorité parlementaire. Toutes les études montrent que ce sont les cycles économiques et pas la couleur politique du Président américain qui dictent les performances boursières : statistiquement, une présidence Démocrate est même plus favorable aux indices actions. Les investisseurs ne sont donc pas très inquiets. Ils le sont un peu plus de la fiabilité des sondages, qui ont été pris en défaut plusieurs fois lors de récents scrutins dans le monde.

En Europe, la seconde vague de coronavirus inquiète, mais les investisseurs ont trouvé vendredi du réconfort chez LVMH et chez Daimler, dont les résultats, à défaut d'être flamboyants, montrent des signes d'amélioration. Et confirment, s'il en était besoin, la sino-dépendance des grandes entreprises mondialisées. Car la Chine, qui a repris plus rapidement que les autres pays le contrôle sur le coronavirus, a un trimestre d'avance sur tout le monde en matière de reprise économique. Après 3,2% de progression au second trimestre, le PIB chinois a accéléré à 4,9% au troisième. C'est un peu moins vigoureux que prévu, mais la pente est clairement inversée.

Les publications de résultats du 3e trimestre vont à nouveau animer la cote cette semaine. Une vingtaine de poids-lourds entrent en lice, notamment International Business Machine, The Procter & Gamble, Netflix, Tesla, Nestlé, Intel, The Coca-Cola Company ou L'Oréal. Si j'en crois l'agenda Zonebourse, 60 sociétés du S&P500 et 76 du STOXX Europe 600 sont concernées d'ici vendredi.

Comme chaque lundi, quelques informations qu'il ne fallait pas rater ce weekend :

  • Emotion et colère en France après le meurtre de l'enseignant Samuel Paty par un terroriste islamiste.
  • Le couvre-feu a débuté dans plusieurs métropoles françaises.
  • Nouveau cessez-le-feu entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.
  • L'Europe enregistre son 250 000e mort du coronavirus.
  • Boris Johnson a laissé passer la semaine dernière une nouvelle date-butoir qu'il avait lui-même fixée pour un Brexit sans accord. Mais la prochaine fois, c'est sûr, le Royaume-Uni sortira de l'UE avec pertes et fracas.

Le CAC40 gagne 0,5% à 4963 points à l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

Il n'y aura pas d'indicateur majeur aujourd'hui sur les marchés occidentaux. Ce matin, la Chine a fait état d'un PIB en progression de 4,9% au troisième trimestre, qui montre la reprise économique dans le pays, même si les économistes attendaient une performance légèrement supérieure (5,2 %). Le patron de la Fed, Jerome Powell, doit prononcer une allocution en début d'après-midi au cours d'un événement organisé par le FMI.

L'euro est faible à 1,1707 USD. L'once d'or se stabilise sur les 1900 USD. Le pétrole baisse légèrement à 42,74 USD le Brent et à 40,68 USD le WTI. Le rendement de l'obligation d'Etat américaine à 10 ans remonte à 0,76%. Le Bitcoin gagne 1% à 11 436 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Accor : AlphaValue passe d'acheter à accumuler avec un objectif de cours réduit de 35,20 à 25,10 EUR.
  • Barclays : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 233 à 228 GBp.
  • BE Semiconductor : Kempen passe d'acheter à neutre en visant 40 EUR.
  • Brewin Dolphin : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 350 à 370 GBp.
  • Engie : Morgan Stanley reprend le suivi à surpondérer en visant 15 EUR.
  • Inditex : Bernstein passe de neutre à surperformance en visant 31 EUR.
  • Orange : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 12,50 à 11,50 EUR.
  • Publicis : HSBC passe de conserver à acheter en visant 36,50 EUR.
  • Rathbone : Jefferies passe de conserver à acheter avec un objectif de cours de 1670 GBp.
  • Rotork : Berenberg passe de conserver à acheter avec un objectif de cours de 370 GBp.
  • Siemens Energy : Morgan Stanley démarre le suivi à surpondérer en visant 30 EUR.
  • Spire Healthcare : Liberum reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 120 à 155 GBp.

L’actualité des sociétés

En France

Danone fixe de nouveaux objectifs et engage un plan d'action pour revenir à un objectif moyen terme de croissance rentable comprise entre 3 et 5%. Comme cela était pressenti, une vaste revue stratégique des marques du portefeuille va être lancée. Getlink abandonne ses objectifs. Bruno Le Maire regrette "la précipitation" qui a entouré l'affaire du rachat des parts d'Engie dans Suez par Veolia et aimerait conserver "deux champions industriels". TechnipFMC a remporté un contrat "significatif" (compris entre 75 et 250 M$) avec Equinor, pour le projet Breidablikk. La métropole de Lille a résilié sa convention avec BlueLib (Bolloré) pour l'installation de bornes de recharge pour véhicules électriques, à cause du retard accumulé par l'entreprise. Nextedia rachète Anetys. Europcar avance la publication de ses résultats du troisième trimestre du 5 novembre au 26 octobre 2020. Transgene présentera les données de l'essai clinique de TG4001 et avelumab dans les cancers HPV-positifs au SITC 2020. Décès du PDG de Drone Volt, Olivier Gualdoni, remplacé par un binôme Dimitri Batsis / Marc Courcelle. Quantum Genomics conclut un accord de licence et de collaboration exclusif avec Qilu Pharmaceutical. Korian, Geneuro, Bluelinea et Maroc Telecom ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Traton signe un accord de principe pour racheter Navistar à 44,5 USD par action, contre 43 USD précédemment. Atlantia vend ses parts dans Telepass à Partners Group pour 1,06 Md€. American Airlines prévoit de faire voler des Boeing 737 MAX avant fin 2020. Altice USA améliore son offre sur Cogeco pour obtenir l'appui des différentes parties prenantes, mais la famille Audet (Gestion Audem) repousse la proposition. Le gouvernement italien a signé un décret ouvrant la voie à la vente de la participation de 68% de l'Etat dans Banca Monte dei Paschi di Siena. G4S exhorte ses actionnaires de rejeter l'OPA hostile de son concurrent canadien GardaWorld. Alibaba récupère la totalité de Sun Art en payant 3,6 Mds$ pour récupérer les parts d'Auchan dans leur coentreprise chinoise. Le casinotier australien Crown Resorts secoué en bourse après l'ouverture d'une enquête des autorités australiennes pour des soupçons de manquements dans des processus anti blanchiment du groupe.

Ça publie. International Business Machine, Vale, Investor AB, Koninklijke Philips, Danone, PPG Industries, Julius Bär

Lectures


© Zonebourse.com 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
4
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ACCOR -1.65%30.37 Cours en temps réel.-27.26%
ALIBABA GROUP HOLDING LIMITED -0.80%277.72 Cours en différé.30.94%
ALTICE USA, INC. -0.61%34.37 Cours en différé.25.71%
AMERICAN AIRLINES GROUP INC. 0.81%14.94 Cours en différé.-47.91%
ATLANTIA SPA -1.58%15.275 Cours en différé.-25.35%
BANCA MONTE DEI PASCHI DI SIENA S.P.A. -3.33%1.16 Cours en différé.-14.16%
BE SEMICONDUCTOR INDUSTRIES N.V. -0.07%42.49 Cours en différé.23.30%
BLUELINEA -0.22%4.58 Cours en temps réel.-8.40%
BOLLORÉ SE -1.14%3.31 Cours en temps réel.-14.91%
BREWIN DOLPHIN HOLDINGS PLC -2.33%272.5 Cours en différé.-26.83%
COGECO COMMUNICATIONS INC. 0.15%94.98 Cours en différé.-15.82%
CROWN RESORTS LIMITED -1.78%9.96 Cours en clôture.-17.07%
DAIMLER AG -2.30%56.09 Cours en différé.16.29%
DANONE S.A 1.23%52.86 Cours en temps réel.-29.34%
DJ INDUSTRIAL -0.58%29872.47 Cours en différé.4.67%
DRONE VOLT 4.07%0.307 Cours en temps réel.220.68%
ENGIE -0.87%12.525 Cours en temps réel.-13.02%
EQUINOR ASA -1.37%143.75 Cours en différé.-16.95%
EUROPCAR MOBILITY GROUP SA 2.09%1.171 Cours en temps réel.-72.98%
GENEURO SA 5.14%3.07 Cours en temps réel.-17.03%
GETLINK SE -1.52%14.21 Cours en temps réel.-8.38%
INTEL CORPORATION 0.09%47.05 Cours en différé.-21.39%
INTERNATIONAL BUSINESS MACHINES CORPORATION -0.18%124.2 Cours en différé.-7.34%
INVESTOR AB 0.47%597.8 Cours en différé.16.39%
KONINKLIJKE PHILIPS N.V. 0.38%42.805 Cours en différé.0.35%
KORIAN SA -0.42%28.22 Cours en temps réel.-27.12%
L'ORÉAL 0.46%305.8 Cours en temps réel.15.83%
LVMH MOËT HENNESSY - LOUIS VUITTON SE 0.31%495.75 Cours en temps réel.19.69%
NASDAQ 100 0.60%12152.215271 Cours en différé.39.15%
NASDAQ COMP. 0.48%12094.402197 Cours en différé.34.15%
NAVISTAR INTERNATIONAL CORPORATION 0.02%44.01 Cours en différé.52.07%
NESTLÉ S.A. 0.43%102.38 Cours en différé.-2.71%
NETFLIX, INC. 0.44%485 Cours en différé.49.89%
NEXTEDIA -2.86%0.95 Cours en temps réel.29.08%
ORANGE 1.20%10.535 Cours en temps réel.-19.70%
PARTNERS GROUP HOLDING AG 0.10%956.2 Cours en différé.7.64%
PPG INDUSTRIES, INC. -0.84%146.69 Cours en différé.9.89%
PUBLICIS GROUPE SA -0.34%38.57 Cours en temps réel.-4.44%
QUANTUM GENOMICS -2.09%5.15 Cours en temps réel.52.37%
RATHBONE BROTHERS PLC -3.58%1454 Cours en différé.-31.74%
ROTORK PLC -2.05%306.4 Cours en différé.-8.54%
SIEMENS ENERGY AG 0.00%25.29 Cours en différé.0.00%
SPIRE HEALTHCARE GROUP PLC 0.73%138 Cours en différé.-2.82%
SUEZ SA -0.12%16.2 Cours en temps réel.20.13%
TECHNIPFMC PLC -6.31%9.06 Cours en différé.-57.74%
TESLA, INC. 3.35%574 Cours en différé.586.06%
THE COCA-COLA COMPANY -0.54%52.93 Cours en différé.-4.37%
THE PROCTER & GAMBLE COMPANY 0.27%138.68 Cours en différé.11.03%
TRANSGENE 4.27%1.662 Cours en temps réel.7.23%
TRATON SE -0.20%22.285 Cours en différé.-6.63%
VEOLIA ENVIRONNEMENT 1.10%19.705 Cours en temps réel.-16.89%
Réagir à cet article
maxx34000 - Il y a 1 mois arrow option
pas un mot sur le New York Post et les revelations embarrassantes ( pour rester mesure) sur les pratiques financières de la famille BIDEN ? un oubli surement
1
  
Anthony BONDAIN - Il y a 1 mois arrow option
Cher Monsieur, j'en ai parlé deux fois la semaine dernière
  
  
maxx34000 - Il y a 1 mois arrow option
parfait , vous ne manquerez donc pas d'évoquer les prochains episodes des turpitudes du candidat démocrate avec la meme maestria que vous développez pour nous informer des errements de Trump :-)
Et je me garde bien de parler politique mais plutôt des consequences boursières des elections US
CDL
  
1
maxx34000 - Il y a 1 mois arrow option
Cher Monsieur je voulais vous informer que la National University of Singapore start up aurait , selon des sources bancaires , mis au point un one minute test covid avec une efficacité de + de 90% .
Cordialement
  
  
  • Publier
    loader