Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  Verizon Communications    VZ

VERIZON COMMUNICATIONS (VZ)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Huawei, un géant chinois des télécoms frappé de soupçons

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
06/12/2018 | 15:15
HUAWEI, UN GÉANT CHINOIS DES TÉLÉCOMS FRAPPÉ DE SOUPÇONS

(Reuters) - L'arrestation au Canada de Meng Wanzhou, dirigeante et fille du patron et fondateur du groupe chinois Huawei Technologies, a provoqué jeudi un choc sur les marchés financiers mondiaux et alimenté les craintes d'une relance de la guerre commerciale entre les Etats-Unis, à l'origine de cette arrestation, et la Chine.

Voici quelques éléments sur Huawei et les divers volets de cette affaire:

QU'EST-CE QUE HUAWEI?

Huawei est le premier fournisseur au monde d'équipements de réseaux de télécommunications et le deuxième fabricant mondial de smartphones, avec un chiffre d'affaires d'environ 92 milliards de dollars (81 milliards d'euros) en 2017. Contrairement à d'autres géants chinois des nouvelles technologies, il réalise l'essentiel de son activité à l'étranger et occupe une place de leader dans de nombreux pays d'Europe, d'Asie et d'Afrique.

Le groupe a été créé en 1987 par Ren Zhengfei, un ancien officier de l'armée. Il n'est pas coté en Bourse et dit appartenir à ses employés, même si sa structure actionnariale reste opaque. Il est basé à Shenzhen, pôle technologique dans le sud de la Chine, et emploie environ 180.000 personnes.

COMMENT HUAWEI A-T-IL PROSPÉRÉ?

Huawei a été un pionnier dans la fourniture de matériel pour les télécommunications au moment où la Chine investissait massivement pour moderniser ses réseaux et importait l'essentiel de ses équipements. Le groupe chinois a commencé à se lancer sur les marchés internationaux dans les années 1990 avec la réputation de casser les prix.

Ses concurrents l'ont accusé de vendre des produits copiés avec des rabais importants et des entreprises telles que Cisco Systems et Motorola l'ont poursuivi en justice pour vol présumé de secrets commerciaux.

Huawei a cependant fortement investi dans la recherche et développement et il est désormais considéré comme un leader mondial dans les technologies de réseaux et les smartphones haut de gamme. Son dynamisme contraste avec les difficultés rencontrées ces dernières années par ses principaux concurrents occidentaux, Nokia et Ericsson.

Huawei poursuit aujourd'hui son développement en élargissant ses activités aux puces, à l'intelligence artificielle et à l'informatique dématérialisée ("cloud").

POURQUOI DES PAYS INTERDISENT-ILS LES ÉQUIPEMENTS HUAWEI?

Les services de renseignement américains affirment que Huawei est lié au pouvoir chinois et que ses équipements sont susceptibles de contenir des logiciels clandestins destinés à de l'espionnage. Aucune preuve n'a été présentée publiquement et Huawei a constamment rejeté ces accusations.

Des soupçons demeurent toutefois. Ils se focalisent aujourd'hui sur le déploiement de la nouvelle génération de réseaux mobiles, la 5G, sur laquelle Huawei est en pointe. Les doutes ont aussi été nourris par l'adoption d'une nouvelle loi en Chine imposant à toute entreprise chinoise de collaborer avec les autorités si ces dernières l'exigent.

L'administration fédérale aux Etats-Unis a pris une série de mesures pour entraver l'accès de Huawei au marché américain. Elle interdit ainsi aux pouvoirs publics d'acheter du matériel de Huawei et retire son assistance à tout opérateur utilisant des équipements du groupe chinois. Verizon et AT&T, les deux premiers opérateurs télécoms aux Etats-Unis, ont mis fin cette année à des accords de distribution de smartphones Huawei.

La plupart des autres pays n'ont pas pris d'initiatives similaires à l'encontre de Huawei mais l'Australie et la Nouvelle-Zélande ont récemment exclu Huawei du déploiement de leurs réseaux 5G. Des signes montrent que d'autres pays, comme l'Allemagne, réfléchissent au sujet.

L'ARRESTATION DE MENG WANZHOU EST-ELLE LIÉE À CES SOUPÇONS?

Les Etats-Unis n'ont pas révélé les motifs de cette arrestation. Une personne proche du dossier a dit à Reuters qu'elle était liée à une violation de sanctions commerciales américaines. Reuters a publié il y a près de six ans une enquête la concernant, elle et les liens de Huawei avec une entreprise baptisée Skycom qui essayait de vendre du matériel informatique Hewlett-Packard à un opérateur mobile iranien, en violation de sanctions américaines.

HUAWEI EST-IL LE SEUL GROUPE CHINOIS SOUPÇONNÉ D'ENFREINDRE LES SANCTIONS US CONTRE L'IRAN?

ZTE, concurrent de plus petite taille de Huawei, a plaidé coupable l'an dernier de complot destiné à contourner les sanctions américaines en vendant des équipements américains à l'Iran.

Le département américain de la Justice a accusé cette année ZTE de ne pas avoir respecté cet accord et a interdit à ses fournisseurs américains de continuer à lui livrer des composants. Cette décision a entraîné l'arrêt d'une grande partie des activités de ZTE.

Un nouvel accord a ensuite été conclu et l'interdiction de commercer avec ZTE a été levée à la suite d'une intervention du président américain Donald Trump.

CES DOSSIERS SONT-ILS LIÉS À LA GUERRE COMMERCIALE USA-CHINE?

Les enquêtes sur de possibles violations des sanctions américaines ont été ouvertes bien avant l'émergence des tensions commerciales entre les deux premières puissances économiques mondiales. Les Bourses à travers le monde ont toutefois été ébranlées par l'annonce de l'arrestation de Meng Wanzhou, de crainte qu'elle ne saborde la trêve commerciale tout juste conclue au cours du week-end entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping.

Rien n'indique cependant qu'il s'agisse d'une provocation américaine et pas d'une coïncidence malheureuse.

QUE VA-T-IL SE PASSER POUR HUAWEI?

Une interdiction d'acheter des composants américains, telle que celle ayant frappé ZTE, serait dévastatrice mais rien dans l'immédiat ne permet de penser que Huawei subira une telle sanction. Cette affaire pourrait tout de même avoir un impact à long terme sur sa croissance et son influence si elle amène des pays européens à se détourner de Huawei.

Le groupe reste cependant un pilier du secteur stratégique des nouvelles technologies en Chine, un statut qui devrait lui éviter un affaiblissement brutal dans les années à venir.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

par Jonathan Weber

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AT&T 1.04%30.22 Cours en différé.-22.27%
CISCO SYSTEMS -3.48%45.82 Cours en différé.19.63%
ERICSSON -0.60%82.2 Cours en différé.52.65%
NOKIA OYJ 0.04%5.28 Cours en différé.35.59%
VERIZON COMMUNICATIONS -0.02%57.08 Cours en différé.7.84%
ZTE CORPORATION --Cours en clôture.
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir
Publier
loader
RiBo
Le 07/12/2018 17:41
arrow option
Les produits Huawei sont utilisés par des opérateurs téléphoniques dans le monde entier, notamment en Europe et en Afrique. Mais le groupe connaît des déboires aux Etats-Unis, où il a été banni des projets d'infrastructures pour des raisons invoquées de sécurité nationale et de craintes d'espionnage au profit de Pékin.

Des craintes relayées en Europe: le vice-président de la Commission européenne Andrus Ansip a estimé vendredi à Bruxelles que l'Union européenne avait de bonnes raisons de "s'inquiéter" des risques que des entreprises chinoises de technologies comme Huawei faisaient courir en matière de sécurité.

Huawei s'est immédiatement dit "surpris et déçu" par les propos de M. Ansip.

afp/rp
  
  
RiBo
Le 07/12/2018 17:38
arrow option
Le géant chinois des télécommunications Huawei, objet d'une méfiance grandissante au niveau international, "a une place importante en France", et "ses investissements sont les bienvenus", a déclaré vendredi le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire
  
  
Sansdents
Le 07/12/2018 14:27
arrow option
Huawei ne risque strictement rien vu que l'Etat communiste Chinois le soutient à coups de centaines de milliards d'Euros.
Il sera N°1 mondial de la 5G et de la FTTH et des cœurs de réseaux ne serait-ce qu'avec le marché Chinois.
C’est pour cette raison que l’impérialisme US fulmine contre Huawei et la Chine communiste.
Par contre les autres équipementiers vont être exclus du marché Chinois en représailles ce qui va les faire sombrer.
La Chine communiste est le seul grand pays à avoir une politique industrielle à long terme.
Mais cela les banques occidentales toutes mafieuses ne peuvent pas le prendre ne voyant que leurs pieds et encore...
1
  
Toute l'actualité sur VERIZON COMMUNICATIONS
12/12BOURSE DE WALL STREET : Wall Street finit en hausse, l'optimisme sur le commerce..
RE
12/12Point marchés-Wall Street finit en hausse, l'optimisme sur le commerce l'empo..
RE
12/12BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
11/12VERIZON COMMUNICATIONS : inscrit plus de 6 milliards de dollars de charges avec ..
RE
11/12BOURSE DE PARIS : Les "techs" et un coup de fil en soutien
11/12EN DIRECT DES MARCHES : Renault, Axa, Airbus, Engie, Dassault Systèmes, Huawe..
10/12Verizon annonce 10'400 départs volontaires
AW
06/12VERIZON COMMUNICATIONS : USA-L'ex-ministre de la Justice William Barr pourrait r..
RE
06/12Huawei, un géant chinois des télécoms frappé de soupçons
RE
03/12BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur VERIZON COMMUNICATIONS
Plus de recommandations
Données financières ($)
CA 2018 131 Mrd
EBIT 2018 29 255 M
Résultat net 2018 18 065 M
Dette 2018 109 Mrd
Rendement 2018 4,18%
PER 2018 13,05
PER 2019 12,05
VE / CA 2018 2,63x
VE / CA 2019 2,55x
Capitalisation 236 Mrd
Graphique VERIZON COMMUNICATIONS
Durée : Période :
Verizon Communications : Graphique analyse technique Verizon Communications | VZ | US92343V1044 | Zone bourse
Tendances analyse technique VERIZON COMMUNICATIONS
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 27
Objectif de cours Moyen 58,6 $
Ecart / Objectif Moyen 2,7%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Hans Erik Vestberg Chief Executive Officer & Director
Lowell C. McAdam Chairman
Matthew D. Ellis Chief Financial Officer & Executive Vice President
Kyle J. Malady Chief Network Operations & Technology Officer
Nicola Palmer Head-Technology & Product Development
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
VERIZON COMMUNICATIONS7.84%235 855
DEUTSCHE TELEKOM2.10%81 322
NIPPON TELEGRAPH AND TELEPHONE CORP-12.91%80 792
SAUDI TELECOM COMPANY SJSC--.--%46 179
TELEFONICA-4.11%45 739
ORANGE0.45%43 732