Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Devises  >  US Dollar / Japanese Yen (USD/JPY)    USDJPY   

US DOLLAR / JAPANESE YEN (USD/JPY)
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAnalysesDérivésCommunauté 
Synthèse analysesAnalyses Zonebourse

Trois grands facteurs de pression

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Analyse du 08/03/2018 | 14:15
Alors que le Yen s’apprécie de façon significative depuis le début de l’année, on entend souvent que sa force s’explique par son statut de valeur refuge, sur fond de hausse de la volatilité. Pertinent mais incomplet.

Flux de capitaux

La tendance actuelle s’explique d’abord essentiellement par un mécanisme de flux de capitaux.

Parmi eux, les plus remarquables en cette période sont les rapatriements de fonds, notamment les bénéfices réalisés à l’étranger par les entreprises nippones, liés à la fin de l’année fiscale japonaise le 31 Mars. En effet, comme le phénomène de carry trade, ce type de stratégie visant à profiter d’un différentiel de taux d’intérêt en achetant la devise la plus rémunératrice, n’exerce plus d’influence sur les changes depuis maintenant un certain temps, le billet vert perd en moyenne 3.2% face au Yen sur les trois premiers mois des quatre dernières années, en particulier entre février et mi-mars. Le pire trimestre pour la monnaie américaine.

Depuis le 1er janvier 2018, le couple USD/JPY dégringole même de plus de 6%. Le mouvement est à présent amplifié par les tensions sur le marché obligataire américain, la valeur des bonds baissant à mesure que les taux montent. Les investisseurs japonais, habituellement friands d’emprunts d’Etat US, seraient désormais net vendeurs selon le Ministère des Finances de la péninsule.

L’excédent commercial de Tokyo et les rallyes baissiers sur d’autres paires telles que GBPJPY, AUDJPY ou encore CADJPY participent également aux arbitrages qui font flamber la devise nippone.

Politique monétaire

En dehors de ces ajustements, un deuxième catalyseur réside dans les récents propos du président de la Banque du Japon (BoJ).

Fraîchement reconduit à son poste pour cinq années supplémentaires, Haruhiko Kuroda, s’est un peu emporté devant le Parlement en faisant pour la première fois explicitement référence à la fin des rachats d’actifs. Dévoilant que l’autorité monétaire tablait sur un retour de l’inflation vers sa cible de 2% dans le courant de l’année fiscale se terminant en mars 2020, il a reconnu qu’un tel évènement forcerait la BoJ à examiner la possibilité d’une sortie du QE.

Malgré de nombreuses inconnues, comme les effets de la hausse de la TVA prévue en octobre 2019, le marché s’est empressé de sanctionner une erreur classique de rhétorique, forçant l’intéressé à rétropédaler cette semaine. En vain. La prochaine réunion de politique monétaire de la BoJ se tiendra les 8 et 9 Mars.

Aversion au risque

Enfin, l'optimisme de la FED et surtout le nouvel élan protectionniste de Donald Trump alimentent l'aversion au risque, permettant au Yen de bénéficier de son statut de devise non rémunératrice.

En effet, les derniers propos des responsables de la banque centrale américaine entérinent une nouvelle hausse de taux dès ce mois-ci et suggèrent une possible hausse des projections pour 2018. Les marchés craignent par conséquent un relèvement trop rapide du loyer de l'argent qui pourrait pénaliser la croissance.

Du côté de l'exécutif, l'annonce par le président américain d'une potentielle taxe sur les importations d'aluminium et d'acier ont fait réagir bon nombre de personnalités, depuis ses partenaires internationaux jusque dans son propre camp. Ainsi plusieurs pays comme la Chine, l'UE, le Canada ou le Mexique ont menacé de mettre en place des mesures de rétorsion sur les produits en provenance des Etats-Unis tandis que son conseiller économique Gary Cohn vient d'ajouter son nom à la longue liste de démissions qui éclabousse la Maison-Blanche depuis l'investiture du magnat de l'immobilier.

Graphiquement, la paire consolide après avoir franchi ses points bas annuels du 16 février dernier, dans des niveaux inédits depuis novembre 2016. Tandis que d’importantes positions d’options polarisent provisoirement les échanges autour de 105.50 JPY cette semaine, le billet vert pourrait rapidement reprendre le chemin de la baisse et plonger en direction de 104 JPY dans le deuxième tiers du mois de mars.

Mathieu Burbau
© Zonebourse.com 2018
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail

Avertissement : Les informations, graphiques, chiffres, opinions ou commentaires mis à disposition par SURPERFORMANCE SAS s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations développées. Ces informations sont données à titre informatif et ne représentent en aucun cas une obligation d'investissement ni une offre ou sollicitation d'acquérir ou de vendre des produits ou services financiers. Elles ne constituent par ailleurs pas un conseil en investissement.
L'investisseur est seul responsable de l'utilisation de l'information fournie, sans recours contre SURPERFORMANCE SAS, qui n'est pas responsable en cas d'erreur, d'omission, d'investissement inopportun ou d'évolution du marché défavorable aux opérations réalisées.

Graphique US DOLLAR / JAPANESE YEN (
Durée : Période : Jour
US Dollar / Japanese Yen ( : Graphique analyse technique US Dollar / Japanese Yen ( | USDJPY | Zone bourse
Durée : Période : Semaine
US Dollar / Japanese Yen ( : Graphique analyse technique US Dollar / Japanese Yen ( | USDJPY | Zone bourse