Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  Twitter    TWTR

TWITTER

(TWTR)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Brexit: Johnson campe sur ses positions, malgré un nouveau désaveu

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
08/09/2019 | 12:34

LONDRES (awp/afp) - Le Premier ministre britannique Boris Johnson campe sur ses positions en matière de Brexit, malgré le désaveu d'un des poids lourds du gouvernement, Amber Rudd qui a démissionné avec fracas samedi soir.

Amber Rudd, 56 ans, qui avait voté pour rester dans l'Union européenne lors du référendum de juin 2016, estime que l"objectif principal" du gouvernement n'est plus d'obtenir un accord de sortie avec l'Union européenne, dans sa lettre de démission.

"Le gouvernement consacre beaucoup d'énergie à se préparer à un +no deal+ mais je n'ai pas vu le même degré d'intensité dans nos discussions avec l'Union européenne", dénonce-t-elle.

Elle critique également la décision d'exclure du Parti conservateur 21 députés modérés ayant voté cette semaine avec l'opposition une proposition de loi destinée à éviter un Brexit sans accord.

La députée Thérèse Coffey remplace Amber Rudd au poste de ministre du Travail et des Retraites, a annoncé dimanche le gouvernement.

Ce départ est un coup dur de plus pour le chef du gouvernement, qui n'a plus de majorité au Parlement et dont la stratégie sur le Brexit a été court-circuitée. Les députés puis les Lords ont adopté une proposition de loi qui le contraint à repousser de trois mois la date du Brexit, prévu le 31 octobre, s'il ne trouve pas d'accord de divorce avec l'UE d'ici le 19 octobre, soit juste après le prochain conseil européen.

Le texte doit recevoir l'accord de la reine Elizabeth II, dès lundi, pour devenir loi.

Cependant, Boris Johnson ne semble pas bouger d'un iota de sa position, refusant fermement de prolonger l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne.

"Je refuse d'accepter ce report inutile de Corbyn", le chef de l'opposition travailliste, a écrit M. Johnson aux lecteurs du tabloïd Sunday Express.

"La semaine a été difficile, mais en réalité, le Premier ministre s'en tient à ce qu'il a dit" sur le Brexit, a déclaré son ministre des Affaires étrangères Dominic Raab dimanche sur SkyNews.

"Dernière chance"

Après un premier échec cette semaine, Boris Johnson compte donner une "dernière chance" lundi à l'opposition de voter en faveur d'élections anticipées. Il espère se donner une nouvelle majorité, le Parti conservateur arrivant en tête des sondages.

Si c'est un échec, le gouvernement va "simplement continuer", selon le Sunday Express.

Selon le Sunday Times, Boris Johnson est prêt à ignorer la loi et laisser la cour suprême trancher.

"S'il n'y a pas d'accord d'ici le 18, nous saboterons le report", a déclaré une source au 10 Downing Street au Sunday Times, tandis qu'une autre source a déclaré au journal que Boris Johnson était prêt à s'attaquer "à la tronçonneuse" à tout obstacle sur son chemin.

"Bien sûr qu'il ne va pas enfreindre la loi", a assuré Dominic Raab dimanche. "Ce que nous allons faire avec cette loi c'est de vérifier très soigneusement ce qu'elle exige ou non", a-t-il avancé.

Le Premier ministre n'a en tout cas "absolument pas" l'intention de demander un délai supplémentaire lors du Conseil européen des 17 et 18 octobre, a rapporté dimanche sur la BBC le ministre des Finances Sajid Javid.

Le texte anti "no deal" exige de demander un report si aucun accord n'est trouvé avec l'UE d'ici le 19 octobre. "Si nous arrivons à ce point, nous étudierons toutes les options", a déclaré M. Javid, sans plus de précisions.

Toute demande de report du Brexit devra être approuvé à l'unanimité des 27 autres Etats membres de l'UE. Toutefois, "Dans l'état actuel des choses, c'est non", a prévenu dimanche le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian.

Les Britanniques "disent qu'ils veulent proposer d'autres solutions, des arrangements alternatifs pour assurer le retrait (...) Nous ne les avons pas vus, donc c'est non, on ne va pas recommencer tous les trois mois", a déclaré M. Le Drian dans l'émission politique Le Grand Rendez-vous Europe1/CNEWS/Les Echos.

Au Royaume-Uni, l'opposition se renseigne sur les conséquences d'un éventuel passage en force de Boris Johnson.

Selon l'avis d'avocats de premier plan destiné au Labour et consulté par le magazine The Observer, Boris Johnson s'exposerait à une série de sanctions s'il décidait d'ignorer la loi.

L'un des avocats consultés, Philippe Sands, explique qu'il pourrait même se retrouver en prison s'il ne respectait pas la volonté du Parlement, mais que ce scénario était improbable: "Il se pliera (à la loi) ou démissionnera".

pau/cr/

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) -0.03%0.86577 Cours en différé.-3.94%
IOTA - BITCOIN -0.80%Cours en clôture.-64.22%
IOTA - ETHEREUM 0.57%0.0016 Cours en clôture.-40.32%
IOTA - EURO -2.51%0.2432 Cours en clôture.-25.20%
IOTA - UNITED STATES DOLLAR -2.36%0.2707 Cours en clôture.-27.53%
TWITTER 0.63%39.685 Cours en différé.37.82%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur TWITTER
13/10EQUATEUR : chaos à Quito, sous couvre-feu et contrôle militaire
AW
12/10EQUATEUR : les indigènes acceptent le dialogue, couvre-feu à Quito
AW
12/10EQUATEUR : des manifestants saccagent un bâtiment public de Quito (AFP)
AW
12/10CONSEIL RÉGIONAL BOURGOGNE-FRANCHE-C : vidéo virale d'un élu RN prenant à
AW
10/10Wall Street stimulée par la reprise sans accroc des négociations commerciales
AW
10/10Wall Street se raffermit à l'ouverture des négociations Chine-USA
AW
09/10EN DIRECT DES MARCHES : Renault, EDF, Plastic Omnium, Bourbon, DBV Technologi..
09/10BOURSE DE PARIS : J-1 avant des négociations vouées à l'échec ?
09/10TWITTER : des numéros de téléphone d'usagers ont été utilisés pour de la pub
AW
06/10BARRAGE SUR LE NIL : l'Egypte appelle à une médiation internationale
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur TWITTER
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 3 557 M
EBIT 2019 450 M
Résultat net 2019 1 551 M
Trésorerie 2019 4 190 M
Rendement 2019 -
PER 2019 19,9x
PER 2020 59,1x
VE / CA2019 7,41x
VE / CA2020 6,08x
Capitalisation 30 548 M
Graphique TWITTER
Durée : Période :
Twitter : Graphique analyse technique Twitter | TWTR | US90184L1026 | Zone bourse
Tendances analyse technique TWITTER
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 44
Objectif de cours Moyen 41,92  $
Dernier Cours de Cloture 39,61  $
Ecart / Objectif Haut 38,9%
Ecart / Objectif Moyen 5,84%
Ecart / Objectif Bas -41,9%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Jack Dorsey Chief Executive Officer & Director
Omid R. Kordestani Executive Chairman
Ned D. Segal Chief Financial Officer
Parag Agrawal Chief Technology Officer
David S. Rosenblatt Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
TWITTER37.82%30 548
FACEBOOK45.24%543 173
MATCH GROUP, INC.77.23%21 298
LINE CORPORATION3.91%8 486
SINA CORPORATION-22.97%2 874
NEW WORK SE16.00%1 722