Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Bruxelles  >  Telenet Group Holding NV    TNET   BE0003826436

TELENET GROUP HOLDING NV

(TNET)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Telenet : Communiqué de presse

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
21/05/2020 | 09:54

COMMUNIQUE DE PRESSE

Résultatspremier trimestre 2020

Accélération de la dynamique commerciale avec un afflux net de 8.100 abonnés haut débit, notre meilleure performance depuis le 2e trimestre 2016, ceci grâce à l'amélioration des ventes et à un taux de désabonnement réduit.

Excellente performance financière avec une croissance du bénéfice net de 994% et de l'Adjusted EBITDA de 4% sur une base remaniée.

Bien positionné pour l'avenir et pour naviguer à travers les impacts COVID-19: réaffirmant nos perspectives 2018-2021, tout en ajustant modestement nos prévisions pour l'exercice 2020 en raison des impacts liés à COVID.

L'information ci-jointe constitue de l'information réglementée au sens de l'arrêté royal du 14 novembre 2007 concernant

les obligations des émetteurs des instruments financiers qui sont admises à la négociation sur un marché réglementé. Information privilégiée..

Malines, 30 avril 2020 - Telenet Group Holding SA ('Telenet' ou la 'Société') (Euronext Bruxelles: TNET) publie ses résultats consolidés (non audités) pour les trois mois se terminant le 31 mars 2020. Les résultats sont conformes aux International Financial Reporting Standards tels qu'approuvés par l'Union européenne ('EU IFRS').

FAITS MARQUANTS

  • Fidélité à nos objectifs - garder une longueur d'avance dans le monde numérique, connecter les gens et créer des expériences pour une meilleure qualité de vie - comme en témoignent les nombreuses initiatives volontaires pour nos clients et notre communauté pendant la pandémie deCovid-19, sous l'appellation #samenerdoor/fairefaceensemble.
  • Solide croissance continue des clients FMC, qui atteignaient 575.800 à la fin du 1er trimestre 2020, soit une hausse de 34% en glissement annuel, représentant environ 28% du total des relations client et générant un afflux net de 23.800 abonnés mobiles en postpayé sur le trimestre.
  • La proportion croissante de clients « multiple play » et d'abonnés haut débit du segment supérieur et l'avantage de certaines révisions tarifaires ont conduit à une saine croissance de 2% en glissement annuel de l'ARPU fixe par relation client, qui s'établit à 58,3 €.
  • Chiffre d'affaires de 653,0 millions € au 1er trimestre 2020, soit une hausse de 4% en glissement annuel
    qui reflète la contribution pour le trimestre entier de De Vijver Media, acquise en juin 2019. Sur une base remaniée(1), notre chiffre d'affaires est resté globalement inchangé, l'évolution positive de nos revenus d'abonnement ayant été presque entièrement contrebalancée par la baisse des services aux entreprises et autres produits, suite notamment à l'impact du COVID-19 sur nos revenus ICT, publicitaires et liés aux combinés.
  • Bénéfice net de 153,2 millions € au 1er trimestre 2020, en nette progression en glissement annuel, soutenu par des produits financiers en forte hausse sur la période et des charges d'impôt sur le résultat en diminution, partiellement contrebalancé par l'amortissement accéléré des droits de diffusion liés au sport en raison de la pandémie deCOVID-19.
  • Adjusted EBITDA(2)de 345,6 millions € au 1er trimestre 2020, soit une hausse de 8% en glissement annuel en base rapportée, ce qui inclut l'impact de l'acquisition de De Vijver Media. Sur une base remaniée, notre Adjusted EBITDA a augmenté de 4% en glissement annuel, l'impact négatif de la perte du contrat MVNO MEDIALAAN et certains facteurs défavorables d'ordre réglementaire ayant été plus que compensés par (i) la baisse des frais de vente et de marketing en raison d'un échelonnement et de l'impact de la migration des clients SFR l'an dernier et (ii) une stricte maîtrise des coûts permanente.
  • Dépenses d'investissement à imputer(3)de 172,7 millions € au 1er trimestre 2020, un chiffre inchangé par rapport à la même période de l'année précédente. Nos dépenses d'investissement à imputer représentent 26% du chiffres d'affaires de la période et reflètent (i) l'impact de l'acquisition de De Vijver Media, (ii) la constitution proactive de stocks pour sauvegarder nos processus de chaîne d'approvisionnement pendant la pandémie de COVID-19 et (iii) l'augmentation saisonnière des dépenses liées à notre programme de mise à niveau IT visant à renforcer nos capacités numériques pour l'avenir.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 2

  • Flux de trésorerie opérationnel disponible(4)de 172,9 millions € au 1er trimestre 2020, ce qui constitue une baisse de 8% en glissement annuel, la forte croissance de l'Adjusted EBITDA ayant été plus que compensée par la hausse saisonnière des investissements au cours du trimestre.
  • Flux de trésorerie nets liés aux activités d'exploitation, affectés aux activités d'investissement et affectés aux activités de financement de 282,5 millions €, 117,4 millions € et 129,0 millions € respectivement au 1er trimestre 2020. Le flux de trésorerie disponible ajusté(5)a plus que triplé au 1er trimestre 2020 pour
    atteindre 83,4 millions € grâce à l'échelonnement de notre paiement d'impôts en espèces et à une forte croissance de l'Adjusted EBITDA. Au 1er trimestre, nous avons enregistré des paiements nets de 26,3 millions € sous notre programme de financement par le fournisseur par rapport à un bénéfice de 43,9 millions € au 1er trimestre 2019. Hors cet impact, la croissance de notre flux de trésorerie disponible ajusté aurait été encore plus élevée.
  • Les prévisions de flux de trésorerie opérationnel disponible d'un TCAC de 6,5 à 8,0%(a)sur la période 2018-2021 sont maintenues, tout en ajustant légèrement nos perspectives pour l'exercice 2020 en raison des impacts temporaires de la pandémie mondiale de COVID-19 (voir 3. Perspectives pour plus d'informations). Cela reflète les effets anticipés du blocage actuel à la mi-mars 2020 et exclut les effets de tout blocage supplémentaire au second semestre, qui pourraient affecter davantage nos opérations. Il suppose également que nous sortirons progressivement du blockage en mai avec une reprise économique progressive par la suite.
  • Nous prévoyons une baisse du chiffre d'affaires et de l'Adjusted EBITDA(b)d'environ 2% et d'environ 1% respectivement, sur une base remaniée pour 2020. En excluant les autres revenus(c), qui comprennent entre autres les revenus d'interconnexion, les revenus liés aux combinés et les revenus de publicité et de production générés par notre entreprise de médias locaux De Vijver Media, nos revenus devraient rester globalement stables par rapport à 2019, soutenant la résilience de notre secteur résidentiel et segments de connectivité d'entreprise. Nous prévoyons toujours un flux de trésorerie disponible ajusté de 415,0 à 435,0 millions € (f,g), mais nous le situons dans le bas de la fourchette. Nous tablons sur une croissance du flux de trésorerie opérationnel(d,e)disponible de 1 à 2%, ayant prouvé notre capacité à appliquer une stricte maîtrise des coûts et à équilibrer soigneusement les investissements futurs. Pour conclure cette section, nous reconfirmons notre intention de maintenir le ratio de dette nette du point médian de 4,0x, tout en continuant à honorer la stratégie de rémunération de nos actionnaires présentée lors de la Capital Markets Day de décembre 2018.
  1. Le rapprochement entre le TCAC de notre flux de trésorerie opérationnel disponible ("Operating Free Cash Flow") pour la période2018-2021 et un critère EU-IFRS, n'est pas disponible dans la mesure où tous les éléments de ce rapprochement ne sont pas retenus dans nos prévisions, certains éléments pouvant varier fortement d'une période à l'autre.
  2. Un rapprochement de nos prévisions d'EBITDA ajusté pour 2020 avec une mesure IFRS de l'UE n'est pas fourni car tous les éléments du rapprochement ne sont pas projetés dans le cadre de notre processus de prévision, car certains éléments peuvent varier considérablement d'une période à l'autre.
  3. Les autres revenus comprennent principalement (i) les revenus d'interconnexion de nos clients de téléphonie fixe et mobile, (ii) les revenus de publicité et de production de De Vijver Media NV, que nous avons consolidés par intégration globale au 3 juin 2019, (iii) les ventes de téléphones portables, y compris les revenus générés par nos programmes "Choisissez votre appareil", (iv) les revenus de gros générés par nos activités de vente en gros commerciales et réglementées, (v) les frais d'activation et d'installation des produits et (vi) les revenus de vente des décodeurs .
  4. Hors reconnaissance des droits de retransmission du football et des licences de spectre mobile et hors impact d'IFRS 16 sur nos dépenses d'investissement cumulées.
  5. Un rapprochement de nos prévisions de flux de trésorerie disponibles d'exploitation pour 2020 avec une mesure IFRS de l'UE n'est pas fourni car tous les éléments du rapprochement ne sont pas projetés dans le cadre de notre processus de prévision, car certains éléments peuvent varier considérablement d'une période à l'autre.
  6. Un rapprochement de nos prévisions de flux de trésorerie disponibles ajustés pour 2020 avec une mesure IFRS de l'UE n'est pas fourni car tous les éléments du rapprochement ne sont pas projetés dans le cadre de notre processus de prévision, car certains éléments peuvent varier considérablement d'une période à l'autre.
  7. En supposant que certains paiements sont effectués sur nos licences actuelles de spectre mobile 2G et 3G au quatrième trimestre 2020 et que le paiement de la taxe sur notre déclaration de revenus 2019 n'aura lieu qu'au début de 2021.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 3

Pour les trois mois se terminant au 31 mars

2020

2019

Variation %

CHIFFRES CLÉS FINANCIERS (en millions €, sauf montants par action)

Produits

653,0

626,0

4 %

Résultat opérationnel

153,2

150,9

2 %

Bénéfice net de la période

153,2

14,0

994 %

Marge bénéfice net

23,5 %

2,2 %

Bénéfice ordinaire par action en €

1,39

0,13

N.M.

Bénéfice dilué par action en €

1,39

0,13

N.M.

Adjusted EBITDA (2)

345,6

319,5

8 %

Marge Adjusted EBITDA

52,9 %

51,0 %

Dépenses d'investissement à imputer (y exclut la comptabilisation des

172,7

131,4

31 %

droits de retransmission pour le football et des licences pour le spectre

mobile) (3)

Dépenses d'investissement à imputer en tant que % des produits (y

26,4 %

21,0 %

exclut la comptabilisation des droits de retransmission pour le football et

des licences pour le spectre mobile) (3)

Flux de trésorerie opérationnel disponible (4)

172,9

188,1

(8)%

Flux net de trésorerie générés par les activités opérationnelles

282,5

165,5

71 %

Flux net de trésorerie utilisés pour les activités d'investissement

(117,4)

(102,3)

15 %

Flux net de trésorerie utilisés pour les activités de financement

(129,0)

(104,2)

24 %

Adjusted Free Cash Flow (5)

83,4

19,8

321 %

CHIFFRES CLÉS OPERATIONNELS (SERVICES TOTAUX)

Télévision câblée

1 852 000

1 916 800

(3)%

Télédistribution de base (6)

147 400

191 400

(23)%

Télévision premium (7)

1 704 600

1 725 400

(1)%

Internet haut débit (8)

1 672 500

1 658 100

1 %

Téléphonie fixe (9)

1 206 300

1 243 200

(3)%

Téléphonie mobile (10)

2 814 800

2 704 800

4 %

Postpayé

2 387 600

2 228 100

7 %

Prépayé

427 200

476 700

(10)%

Clients triple play

1 106 800

1 135 300

(3)%

Services par relation client (11)

2,29

2,29

- %

ARPU par relation client (€ / mois) (11) (12)

58,3

57,3

2 %

N.M. - Not Meaningful (Non Significatif)

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 4

John Porter, Chief Executive Officer de Telenet, commente les résultats comme suit :

  • Avant de revenir sur le premier trimestre 2020, je tiens à exprimer mon soutien personnel, et celui de Telenet, à toutes nos parties prenantes et à leur souhaiter une bonne santé en ces temps incertains et sans précédent. Il va sans dire que leCOVID-19 impacte lourdement notre façon de vivre et de travailler ensemble. En tant que société, nous avons pris dès le départ notre pleine responsabilité en veillant à favoriser le bien- être de nos collaborateurs, clients, fournisseurs et de la communauté tout entière, sous le mot-clé « #samenerdoor/fairefaceensemble ».

La majorité de nos collaborateurs travaillent à domicile depuis la mi-mars et nous les tenons informés avec un site web interne dédié et des newsletters régulières. Nous avons également décidé d'autoriser temporairement les collaborateurs à prendre deux jours ouvrables pour aider bénévolement dans les hôpitaux et les soins de santé. En outre, nous donnons à nos collaborateurs la possibilité de faire don d'une partie de leur bonus à DigitalForYouth.be, une ONG qui récolte des ordinateurs portables pour les enfants de communautés défavorisées.

Notre objectif est de garder une longueur d'avance dans le monde numérique, de connecter les gens et de créer des expériences pour une meilleure qualité de vie. Voilà pourquoi nous nous sommes engagés dans plusieurs initiatives communautaires. Nous avons offert des routeurs Tadaam gratuits à la société Zorabots qui a mis 100 robots à la disposition de maisons de repos et de soins, permettant aux personnes âgées d'être connectées via des communications virtuelles. Nous avons étendu notre réseau Wi-Free dans toute notre zone de couverture pour permettre aux élèves sans accès Internet de rester en contact avec leur école. Nous avons soutenu plus de 600 écoles et organisations sociales dans les deux premières semaines et étendu l'initiative aux universités et hautes écoles. De plus, 500 ordinateurs portables et 500 cartes SIM BASE ont été offertes, avec une offre de divertissement gratuite, pour aider à surmonter l'isolement dans les hôpitaux et les maisons de repos.

Pour favoriser la connectivité de nos clients à la maison et en déplacement pendant ces moments, nous avons doublé les allocations de données fixes et mobiles sans frais supplémentaires, en y incluant des films et séries gratuits. Avec la plupart de nos magasins de détail fermés depuis la mi-mars, nous changeons rapidement la manière d'opérer les échanges d'équipement CPE et nous avons entièrement remanié notre processus de livraison à domicile en moins de 72 heures. Nous avons lancé un site dédié - telenetsamenerdoor.be/ telenetfairefaceensemble.be - où les collaborateurs de Telenet partagent leurs conseils et astuces pour rendre la vie et le travail plus faciles pendant ces moments. Pour nos clients B2B, nous nous efforçons de favoriser la continuité de l'activité par une extension des connexions IPVPN/fibre dans les 24 heures, un soutien financier, des allocations de données doublées et une offre de divertissement gratuite. Pour tout ce qui est livraison, nous donnons la priorité aux secteurs critiques comme les soins de santé. Après le déferlement au service clientèle, nous avons lancé les appels de type « Comment allez-vous ? » auprès des clients afin de répondre à leurs besoins urgents en matière de connectivité et IT. ​

Dans les circonstances exceptionnelles que nous connaissons actuellement, je suis très satisfait des solides performances opérationnelles sous-jacentes enregistrées au 1er trimestre, confirmant ainsi l'amélioration de la dynamique depuis le second semestre de l'an dernier. Si les ventes brutes ont nettement diminué depuis la fermeture des magasins de détail à la mi-mars, cet effet a été plus ou moins compensé par la baisse du taux de désabonnement annualisé. Nous avons connu un excellent trimestre en internet haut débit en gagnant 8.100 nouveaux abonnés en chiffres nets et en réalisant notre meilleure performance trimestrielle depuis le 2e trimestre 2016. Ce bon résultat se marque aussi par un retour à la croissance pour notre clientèle haut débit résidentielle. Nous avons réussi à relever encore le taux de convergence fixe-mobile pour le porter à 28%, soit une hausse de 8 points de pourcentage par rapport à la même période de l'an dernier avec un gain de 28.400 abonnés FMC. Cela a également contribué à un nouveau gain net substantiel de 23.800 abonnés en mobile postpayé sur le premier trimestre 2020. Côté divertissement, nous observons un taux de désabonnement plus élevé parmi notre base d'abonnés Play Sports suite à la suspension temporaire de tous les grands championnats de football. Pour pallier ce manque, nous incluons gratuitement l'entièreté du catalogue Play More dans le forfait Play Sports.

Alors que nous offrons déjà des vitesses de 1 gigabit sur notre réseau HFC depuis septembre dernier, je constate, non sans fierté, que nos deux réseaux - fixe et mobile 4G+ - absorbent sans heurt la consommation croissante en voice et data, confirmant ainsi que nos investissements ciblés proactifs dans et en dehors de la

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 5

maison portent leurs fruits, particulièrement en cette période. Le trafic de données fixes sur notre réseau gigabit HFC au cours des dernières semaines a augmenté de 80%, tandis que nous avons observé l'effet du WiFi offload sur le trafic de données mobiles avec une diminution de 20% grâce à l'excellente connectivité WiFi au domicile de nos clients.

Nous avons pris note du projet de décision amendé de la CRC concernant les tarifs de gros pour l'accès aux réseaux câblés, qui constitue une amélioration par rapport au précédent projet de décision suite à certains changements au modèle de coût tel qu'établi dans le projet de décision notifié à la Commission européenne. Il subsiste néanmoins un traitement inégal entre les régions flamande et wallonne, qui selon nous n'est pas justifié et devrait être rectifié. D'autre part, les tarifs de gros pour l'accès aux réseaux câblés ne reflètent toujours pas, semble-t-il, les coûts réels et représenteraient toujours un recul significatif par rapport aux tarifs actuels. Les circonstances exceptionnelles actuelles mettent plus que jamais en évidence la nécessité de réseaux fixes et mobiles hautement performants à la pointe de la technologie. Enfin, je voudrais souligner que, malgré la situation exceptionnelle que nous connaissons, nous restons fort bien positionnés pour l'avenir grâce à notre infrastructure réseau gigabit HFC et 4G+ convergente de premier plan, combinée à notre stratégie FMC créatrice de valeur. Forts d'une conversion optimale de notre Flux de trésorerie disponible ajusté, de solides liquidités et d'un profil d'échéance de dette à long terme de 8,3 ans, nous sommes toujours en excellente position pour générer une valeur d'actionnaire attrayante en 2020 et au-delà. »

Erik Van den Enden, Chief Financial Officer de Telenet, commente les résultats comme suit :

  • Je me réjouis de notre solide performance financière au premier trimestre et du fait que nous ayons réussi, jusqu'à présent, à éviter pour l'essentiel les impacts duCOVID-19 sur nos états financiers depuis la mi-mars. Nous avons généré un chiffre d'affaires de 653 millions €, en hausse de 4% en glissement annuel, un chiffre qui inclut la contribution pour le trimestre entier de De Vijver Media, acquise en juin de l'année dernière. En excluant cet impact non organique, notre chiffre d'affaires en base remaniée est resté globalement inchangé par rapport à la même période de l'année précédente. L'évolution positive de nos revenus d'abonnement récurrents a été entièrement contrebalancée par une baisse des services aux entreprises et des autres produits reflétant certains impacts du COVID-19 sur nos revenus ICT, publicitaires et liés aux combinés depuis la mi-mars.

Nous avons une fois de plus fait preuve d'une stricte maîtrise des coûts au cours du trimestre, avec une diminution de nos charges d'exploitation d'un peu plus de 4% en glissement annuel sur une base remaniée. En conséquence, notre Adjusted EBITDA a atteint 346 millions € au 1er trimestre 2020, soit une hausse de 8% en glissement annuel, un chiffre qui reflète l'impact non organique précité de l'acquisition de De Vijver Media. Si l'on exclut cet impact non organique, notre Adjusted EBITDA remanié a augmenté de 4% en glissement annuel, l'impact négatif de la perte du contrat MVNO MEDIALAAN et certains facteurs défavorables d'ordre réglementaire ayant été plus que compensés par (i) la baisse des frais de vente et de marketing par rapport à la même période de l'année précédente en raison d'un échelonnement et de l'impact de la migration des clients SFR l'an dernier et (ii) une stricte maîtrise des coûts permanente. Sur une base remaniée, nous avons réussi à améliorer notre marge d'Adjusted EBITDA de 220 points de base pour atteindre près de 53% par rapport au même trimestre de l'an dernier.

Au premier trimestre, nos dépenses d'investissement à imputer représentaient 173 millions €, un chiffre inchangé en glissement annuel et qui équivaut à environ 26% du chiffre d'affaires du trimestre. Si l'on exclut la comptabilisation des droits de diffusion de la Premier League britannique de football au 1er trimestre 2019, nos dépenses d'investissement à imputer ont augmenté de 31% au 1er trimestre 2020 en raison de (i) l'impact non organique de l'acquisition de De Vijver Media,, (ii) la constitution proactive de stocks pour sauvegarder nos processus de chaîne d'approvisionnement pendant la pandémie de COVID-19 et (iii) l'augmentation saisonnière des dépenses liées à notre programme de mise à niveau IT visant à renforcer nos capacités numériques pour l'avenir.

Notre Flux de trésorerie opérationnel disponible a atteint 173 millions €, ce qui représente une baisse de 8% en glissement annuel, la forte croissance de l'Adjusted EBITDA ayant été plus que compensée par la hausse saisonnière des investissements au cours du trimestre. Enfin, notre Flux de trésorerie disponible ajusté au 1er trimestre 2020 a plus que triplé pour atteindre 83 millions € grâce à l'échelonnement de notre paiement d'impôts en espèces et à une forte croissance de l'Adjusted EBITDA, qui ont plus que compensé 26,3 millions € nets paiements dans le cadre de notre programme de financement des fournisseurs.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 6

Comme John l'a mentionné, Telenet bénéficie d'un profil de liquidité et d'échéance de dette très solide avec (i) un solde de trésorerie de 138 millions € au 31 mars 2020, (ii) une échéance moyenne pondérée de 8,3 ans et

  1. aucun amortissement de dette avant mars 2028, à l'exception des engagements à court terme sur nos obligations en matière de financement par le fournisseur. Notre ratio d'endettement net atteignait 4,0x au 31 mars 2020, ce qui correspond au point médian de notre cadre d'endettement tel que nous l'avions présenté lors du Capital Markets Day de décembre 2018. Au 1er trimestre, nous avons conclu avec succès notre Programme de rachat d'actions 2020 après avoir racheté 1,1 million d'actions pour un montant total de 33,5 millions €. Hier, les actionnaires ont également approuvé l'annulation de 814.966 actions et le paiement d'un dividende brut complémentaire de 1,3050 € par action, qui sera mis en paiement le 6 mai. Ce faisant, nous continuons à respecter notre calendrier de rémunération des actionnaires tel qu'établi précédemment et restons déterminés à poursuivre cela à l'avenir.

En ce qui concerne l'avenir, l'impact de la pandémie mondiale de COVID-19 sur nos états financiers, qui est resté relativement limité au 1er trimestre 2020, devrait être un peu plus marqué au 2e trimestre 2020 et le reste de l'année, surtout si l'on considère l'exposition de notre filiale De Vijver Media aux marchés plus cycliques des médias et de la publicité. Nous restons sur la bonne voie pour atteindre un TCAC de flux de trésorerie opérationnel disponible de 6,5 à 8,0% sur la période 2018-2021 (à l'exclusion de la comptabilisation des droits de diffusion du football et des licences du spectre mobile et de l'impact de l'IFRS 16, applicable à compter du 1er janvier 2019). En ce qui concerne l'exercice 2020, nous pensons que le Covid-19 aura un impact modérément négatif - mais temporaire sur nos produits et notre Adjusted EBITDA de 2 points de pourcentage. Cela reflète les effets anticipés du confinement actuel au mi-mars 2020 et exclut les effets de tout blocage supplémentaire au second semestre, qui pourrait affecter davantage nos opérations. Il suppose également que nous sortirons progressivement du confinement en mai avec une reprise économique par la suite. Dans ce contexte, nous anticipons une baisse du chiffre d'environ 2% sur un base rebasée. À l'exclusion de nos autres revenus, qui comprennent (i) les revenus d'interconnexion de nos deux lignes fixes et les clients de téléphonie mobile, (ii) les revenus de publicité et de production de De Vijver Media NV, qui nous avons consolidé intégralement le 3 juin 2019, (iii) les ventes de téléphones portables, y compris les revenus des programmes «Choose Your Devicel», (iv) les revenus de gros générés par nos services commerciaux et les entreprises de gros réglementées, (v) les frais d'activation et d'installation des produits et (vi) les revenus de vente des décodeurs, nous prévoyons que notre chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année restera globalement stable par rapport à 2019, soutenant la résilience de nos segments de connectivité résidentielle et commerciale. Nous poursuivrons la maîtrise de notre base de coûts, veillant ainsi à générer un levier opérationnel dans l'ensemble des activités. Ce faisant, nous prévoyons un impact plus limité sur notre Adjusted EBITDA, à savoir jusque -1% en base remaniée. Vu l'excellence de notre infrastructure fixe et mobile et notre capacité - démontrée à maintes reprises - à équilibrer soigneusement les investissements futurs, nous tablons toujours sur une croissance du Flux de trésorerie opérationnel disponible, plus précisément de 1

  • 2% en base remaniée. Enfin, nous visons toujours un Flux de trésorerie disponible ajusté de 415,0 à 435,0 millions €, même si nous pensons que ce chiffre, pour l'exercice entier, se situera plutôt dans le bas de la fourchette. Sur ce, nous reconfirmons notre intention de maintenir un effet de dette net total autour du point médian 4.0x, tout en poursuivant la mise en œuvre de notre stratégie de rémunération des actionnaires telle que présentée au cours du mois de décembre 2018 Capital Markets Day "»

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 7

  • Faits marquants sur le plan opérationnel

1.1 Packs de produits

VUE D'ENSEMBLE ET PACKS

Au 31 mars 2020, nous servions 2.064.600 relations clients uniques, ce qui représentait environ 61% des 3.394.200 résidences desservies par notre principal réseau HFC (hybride fibre-coaxial) dans notre zone de couverture en Flandre et à Bruxelles. Notre réseau câblé est constitué d'un axe de fibre optique dense avec des boucles locales de connexion coaxiales, avec un spectre allant jusqu'à 1,2 GHz. Tant avec la technologie EuroDocsis 3.0 que 3.1, nous offrons des vitesses en aval allant jusqu'à 1 Gbps dans toute notre zone de couverture, confirmant ainsi notre position de leader du marché en tant que fournisseur de services internet le plus rapide.

Au 31 mars 2020, nous fournissions 4.730.800 services fixes (« RGU ») comprenant 1.852.000 abonnements

  • la télévision, 1.672.500 abonnements à l'internet haut débit et 1.206.300 abonnements de téléphonie fixe. En outre, au 31 mars 2019, environ 92% de nos abonnés en télévision avaient opté pour notre plateforme de télévision premium, générant un ARPU plus élevé. Les abonnés à la télévision premium profitent d'une expérience TV plus riche, avec l'accès illimité à un plus large éventail de chaînes numériques payantes en HD pour le sport, les séries et les films, une vaste bibliothèque de contenu national et international de vidéo à la demande (« VOD ») et notreplate-forme OTT « Yelo Play ». Au 31 mars 2020, nous servions également 2.814.800 abonnés mobiles, dont environ 85% étaient abonnés à l'un de nos plans tarifaires mobiles ou fixes-mobiles convergents (« FMC »). Nous avons achevé le 1er trimestre 2020 avec un ratio de groupage de 2,29 RGU fixes par relation client unique, un chiffre stable par rapport à la même période de l'année précédente. Au 31 mars 2020, environ 31% de nos abonnés au câble avaient souscrit à un pack quadruple play (à l'exclusion des abonnements mobiles sous la marque BASE), soit une belle progression de 3 points de pourcentage par rapport à la même période de l'année précédente, ce qui témoigne du succès persistant de notre stratégie de convergence fixe-mobile.

La croissance nette du nombre d'abonnés aux forfaits FMC est restée solide au 1er trimestre 2020, avec un gain net de 28.400 abonnés au cours du trimestre. Ce chiffre est globalement stable par rapport au 1er trimestre 2019, malgré l'impact du COVID-19 qui a entraîné une fermeture temporaire de nos magasins de détail à partir de la mi-mars 2020 et a affecté à la fois les ventes brutes et l'évolution du taux de désabonnement annualisé depuis cette date. Au 31 mars 2020, notre base de clients FMC, qui englobe nos clients (B2B) « WIGO », « YUGO » et « KLIK », atteignait un total de 575.800 clients, un chiffre en hausse de 34% en glissement annuel. Ce faisant, le taux de pénétration des abonnés FMC par rapport au nombre total de relations clients représentait environ 28% à la fin du 1er trimestre 2020, contre 20% environ un an auparavant.

REVENU MOYEN PAR RELATION CLIENT (ARPU)

L'ARPU, qui exclut les revenus de la téléphonie mobile et certains autres types de revenus, est l'une de nos principales données statistiques opérationnelles dans la mesure où nous visons à obtenir une plus grande part des dépenses en télécommunications et en divertissement de nos clients. Pour les trois mois clôturés au 31 mars 2020, nous avons réalisé un ARPU par relation client de 58,3 €, ce qui représente une belle progression de 2% par rapport à la même période de l'année précédente. La croissance de l'ARPU par relation client a été déterminée par (i) une proportion plus élevée d'abonnés « multiple play » dans notre mix client général, (ii) une part plus importante d'abonnés à l'internet du segment supérieur dans notre mix et (iii) l'avantage de certaines révisions tarifaires, ceci étant en partie contrebalancé par une plus grande proportion de remises liées aux forfaits (y compris des promotions temporaires) et une baisse des revenus hors forfait liés à l'utilisation.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 8

1.2 Internet haut débit

Au 31 mars 2020, nous servions 1.672.500 abonnés à l'internet haut débit, ce qui représente une augmentation nette de 8.100 RGU par rapport au 31 décembre 2019. Il s'agit de notre meilleure performance trimestrielle depuis le 2e trimestre 2016, malgré l'impact du COVID-19 qui a entraîné une fermeture temporaire de nos magasins de détail à partir de la mi-mars 2020 et qui, depuis lors, a affecté à la fois les ventes brutes et l'évolution du taux de désabonnement annualisé. Notre base de clients haut débit professionnels a continué de croître, mais nous avons également réussi à inverser la tendance du côté résidentiel avec un gain net de 2.800 abonnés, notre meilleur résultat trimestriel depuis la mi-2016. Dans l'ensemble, nous avons réussi à compenser la perte de nos points de distribution physiques en déplaçant une partie importante de nos ventes vers nos canaux en ligne et en affinant nos processus de livraison à domicile et d'auto-installation. Le taux de désabonnement annualisé a atteint 8,3% au 1er trimestre 2020, ce qui représente une baisse de 430 points de base par rapport aux 12,6% du 1er trimestre 2019 - ce dernier chiffre étant encore influencé par la phase finale de la migration des clients SFR Belux durant cette période -, revenant ainsi au niveau du 2e trimestre 2019.

Dans le but d'optimiser constamment l'expérience client en matière de connectivité à domicile, nous avions distribué plus de 594.000 boosters WiFi à la fin du 1er trimestre 2020, un résultat en hausse de 9% par rapport au trimestre précédent et de nature à améliorer sensiblement la satisfaction du client et notre score NPS (« Net Promotor Score »). Cinq ans après le lancement de notre programme de mise à niveau du réseau fixe « De Grote Netwerf », nous avons commencé à commercialiser des vitesses de téléchargement de données de 1 gigabit par seconde dans toute notre zone de couverture. Au 3e trimestre 2019, nous avons aussi relevé de 50% à 150% les vitesses de toutes les offres internet existantes pour plus de 1,2 million de clients et lancé une toute nouvelle option « GIGA Speedboost » qui permet d'obtenir la vitesse maximale de 1 gigabit par seconde pour un supplément de 15 € par mois. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, nous avons observés une augmentation de 80% du trafic de données fixes sur notre réseau HFC. Nous avons également enregistré un doublement du nombre de clients avec une option Speedboost par rapport à la même période de l'année précédente. La montée continue de notre base de clients Internet haut débit a entraîné une augmentation de la vitesse de téléchargement moyenne pondérée des données, atteignant 202 Mbps au 31 mars 2020. Cette représente une croissance impressionnante de 44% contre 140 Mbps il y a un an.

1.3 Téléphonie fixe

Au 31 mars 2019, nous servions 1.206.300 abonnés à la téléphonie fixe, ce qui représente une diminution de 3% par rapport à la même période de l'année précédente, un recul qui reflète un déclin général du marché. Par rapport au 31 décembre 2019, notre base d'abonnés en téléphonie fixe s'est réduite de 6.200 RGU en net, ce qui représente une amélioration par rapport à la perte nette organique de 8.700 RGU au 4e trimestre 2019 et qui constitue notre meilleure performance trimestrielle depuis le 2e trimestre 2018. Depuis le déclenchement de la pandémie de COVID-19, nous avons vu une augmentation des communications vocales fixes dans toute notre base de clients, avec une hausse moyenne de 50% par rapport au trafic moyen au 1er trimestre 2020 avant l'épidémie de COVID-19. À l'instant de l'internet haut débit, le taux de désabonnement annualisé en téléphonie fixe a enregistré une nette amélioration de 520 points de base par rapport à la même période de l'année précédente pour s'établir à 9,6% au 1er trimestre 2020, ce qui est le taux le plus bas depuis le 2e trimestre 2017.

1.4 Téléphonie mobile

Notre base d'abonnés en téléphonie mobile, qui ne prend pas en compte les abonnés dans le cadre de nos partenariats commerciaux 'wholesale' et nos clients PME, atteignait 2.814.800 SIM à la fin du 1er trimestre 2020, dont 2.387.600 abonnés en postpayé. Les 427.200 abonnés mobiles restants sont des abonnés en prépayé sous la marque BASE. La croissance nette du nombre d'abonnés en postpayé est restée solide avec un gain de 23.800 SIM au 1er trimestre 2020, principalement attribuable à la croissance accélérée de notre base d'abonnés FMC.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 9

1.5 Télévision

TOTAL TELEVISION CÂBLÉE

Au 31 mars 2020, les abonnés à nos services de télévision de base et premium atteignaient au total 1.852.000 RGU. Nous avons perdu en net 14.600 abonnés à la télévision au 1er trimestre 2020, ce qui constitue une nouvelle amélioration par rapport aux trimestres précédents grâce, principalement, à l'évolution

  • la hausse des abonnés à la télévision premium. La perte nette précitée ne tient pas compte des migrations vers nos services de télévision premium et représente les clients qui se désabonnent au profit de plateformes de concurrents, comme d'autres fournisseurs de services de télévision numérique, OTT et satellite, ou les clients ayant résilié leur abonnement TV ou ayant quitté la zone couverte par nos services.

Début octobre 2019, nous avons lancé notre campagne « Signal Switch » afin d'anticiper l'arrêt des signaux analogiques, tant en radio qu'en télévision, entre 2020 et 2021. Cela libérera de la capacité sur le réseau pour le trafic numérique sans cesse croissant. Nous avons décidé de reporter temporairement ce projet en raison des mesures de précaution prises dans le cadre de la crise du COVID-19. Ce projet sera relancé à nouveau en fonction de l'évolution de la crise actuelle.

TÉLÉVISION PREMIUM

Au 31 mars 2020, 1.704.600 abonnés à la télévision avaient opté pour notre plate-forme de télévision premium, générant un ARPU plus élevé, ce qui leur permet de profiter d'une expérience TV beaucoup plus riche, avec notamment l'accès gratuit à notre application « Yelo Play » grâce à laquelle ils bénéficient d'une expérience unique en termes de contenu sur plusieurs appareils connectés à leur domicile et en déplacement. Cela inclut notre toute dernière plate-forme de télévision numérique, comprenant notre décodeur nouvelle génération basé sur le Cloud avec des capacités de reconnaissance vocale, que nous avons lancée fin avril 2019. Au 1er trimestre 2020, notre base d'abonnés aux services de télévision premium a augmenté en net de 2.700 RGU. Avec une amélioration substantielle par rapport au trimestre précédent, où nous avions perdu 3.400 RGU en net, ceci représente notre meilleure performance trimestrielle depuis le 3e trimestre 2016. L'amélioration au cours du trimestre a été soutenue par (i) de solides ventes FMC comme indiqué précédemment et (ii) la campagne de sensibilisation sur le « Signal Switch », qui a entraîné la migration d'abonnés à la télévision analogique vers une offre numérique.

Nos forfaits VOD « Play » et « Play More » comptaient 421.000 clients au 1er trimestre 2020, ce qui représente une diminution de 10.300 abonnements par rapport au 31 décembre 2019, liée principalement à un plus grand nombre de désabonnements de clients au terme de leur période promotionelle et donc biaiser la tendance globale. Nous proposons toujours l'offre la plus étendue en matière de sport grâce à « Play Sports » qui combine le football belge et étranger, y compris la Premier League britannique, avec d'autres événements sportifs majeurs tels que golf, tennis ATP, Formule 1, volleyball, basketball et hockey. À la fin du 1er trimestre 2020, nous servions 218.800 clients « Play Sports », ce qui représente une perte nette de 19.900 clients par rapport au 31 décembre 2019. Ceci résulte principalement de l'arrêt (temporaire) des championnats de football nationaux et internationaux et d'autres événements sportifs majeurs en raison de la pandémie de COVID-19. De plus, bien qu'aucun match en direct ne soit actuellement joué en raison de la pandémie de COVID-19, nous offrent à nos clients Play Sports d'autres contenus premium liés au sport, y compris des plans pour retransmettre des matchs légendaires.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 10

  • Faits marquants sur le plan financier

CHANGEMENT IMPORTANT DE RAPPORTS:

Croissance en base remaniée: Aux fins du calcul des taux de croissance remaniés sur une base comparable pour le trimestre clôturé au 31 mars 2020, nous avons ajusté le chiffre d'affaires et l'Adjusted EBITDA historiques de manière à inclure le chiffre d'affaires et l'Adjusted EBITDA pré-acquisition de De Vijver Media (consolidée intégralement depuis le 3 juin 2019) dans nos chiffres remaniés pour le trimestre clôturé au 31 mars 2019, proportionnellement à l'inclusion du chiffre d'affaires et de l'Adjusted EBITDA de cette entité dans nos résultats pour le trimestre clôturé au 31 mars 2020. Voir les Définitions pour d'autres déclarations. Pour plus d'informations sur les différences entre nos résultats financiers en base rapportée et remaniée, veuillez consulter l'Investor & Analyst Toolkit sur notre site web Relations Investisseurs.

Allocation des revenus d'abonnement liés aux offres groupées: A la suite de la récente restructuration de notre portefeuille autonome Internet haut débit, une part de revenus plus faible de nos offres fixes et FMC est affectée aux revenus Internet haut débit au 1er janvier 2020. Cela a un impact négatif sur nos revenus Internet haut débit, entièrement compensé par une allocation plus élevée à nos revenus de vidéo, de téléphonie fixe et de téléphonie mobile. La modification susmentionnée a également un impact sur l'ARPU par client (car elle exclut les revenus de téléphonie mobile), mais n'a pas d'incidence sur nos revenus d'abonnement totaux.

Retraitement du bilan du 31 décembre 2019: Au cours du 1er trimestre de 2020, Telenet a poursuivi l'exécution de sa comptabilisation de l'acquisition par étapes de De Vijver Media conclue le 3 juin 2019 («répartition du prix d'achat»), qui a entraîné la reconnaissance de 4,6 millions € d'impôts différés passifs sur goodwill. Le bilan du 31 décembre 2019 a été retraité en conséquence.

2.1 Produits

Au 1er trimestre 2020, nous avons généré des produits pour 653,0 millions €, ce qui représente une hausse de 4% par rapport aux 626,0 millions € réalisés sur la même période de l'exercice précédent. Nos produits pour le 1er trimestre 2020 incluent une contribution pour le trimestre entier de la société de médias locaux De Vijver Media NV, dont nous avons acquis les 50% de parts restantes le 3 juin 2019 et qui est consolidée intégralement à partir de cette date. Si l'on exclut cet effet inorganique, notre chiffre d'affaires remanié du 1er trimestre 2020 est resté globalement inchangé par rapport au même trimestre de l'année précédente. Nous avons réussi à augmenter nos revenus d'abonnement, qui incluent à la fois les revenus d'abonnement au câble et à la téléphonie mobile, de 1% au cours du trimestre sur une base rapportée et remaniée. Cette amélioration résulte d'une bonne dynamique persistante pour nos forfaits FMC à la fois dans le segment résidentiel et professionnel et de l'avantage des révisions tarifaires d'août 2019. Cet effet a été presque entièrement contrebalancé par la baisse des autres produits et des revenus des services aux entreprises, reflétant une diminution en glissement annuel de 3% et 4% respectivement sur une base remaniée, comme indiqué en détail ci-après et essentiellement impacté par COVID-19..

TÉLÉVISION CÂBLÉE

Nos produits en télévision câblée comprennent les montants payés mensuellement par nos abonnés pour les chaînes de base qu'ils reçoivent et les revenus générés par nos abonnés à la télévision premium, ce qui inclut essentiellement (i) les montants récurrents pour la location des décodeurs, (ii) le coût des offres de contenu premium en supplément, y compris nos forfaits VOD « Play », « Play More » et « Play Sports », et

  1. les services transactionnels et de retransmission à la demande. Au 1er trimestre 2020, les produits en télévision câblée ont atteint 144,4 millions €, un chiffre globalement stable par rapport au 1er trimestre de l'année dernière, à la fois en base rapportée et remaniée. L'évolution positive de nos produits en télévision câblée résultent principalement d'une part plus importante des revenus provenant des forfaits FMC, comme indiquéci-dessus, et de l'avantage de nos révisions tarifaire, contrebalancés en grande partie par la perte nette persistante d'abonnés à la télévision câblée.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 11

INTERNET HAUT DÉBIT

Les revenus générés par les RGU en internet haut débit pour clients résidentiels et petites entreprises s'élèvent à 160,2 millions € au 1er trimestre 2020, un chiffre globalement stable par rapport à la même période de l'année précédente, à la fois en base rapportée et remaniée. Suite au récent remaniement de notre portefeuille autonome haut débit, une part moins importante des revenus provenant de nos forfaits fixes et FMC est allouée aux revenus en internet haut débit depuis le 1er janvier 2020. Cela a un impact négatif sur notre chiffre d'affaires en internet haut débit, ceci étant entièrement compensé par une allocation plus élevée aux revenus en télévision, téléphonie fixe et téléphonie mobile. Ce changement dans notre mix de revenus a entièrement contrebalancé la hausse des revenus en internet haut débit liés aux entreprises, l'avantage de nos révisions tarifaire en août 2019 et le nivellement constant vers le haut de notre clientèle haut débit.

TÉLÉPHONIE FIXE

Nos produits en téléphonie fixe comprennent les revenus d'abonnements récurrents de nos abonnés à la téléphonie fixe et les revenus variables liés à l'utilisation, à l'exception des revenus liés à l'interconnexion générés par ces clients, qui sont comptabilisés sous les autres produits. Pour les trois mois clôturés au 31 mars 2020, nos produits en téléphonie fixe ont augmenté de 2% à la fois en base rapportée et remaniée pour s'établir à 56,8 millions €, contre 55,6 millions € pour la période correspondante de l'exercice précédent. Cette hausse est principalement attribuable à l'impact favorable de la réaffectation susmentionnée des revenus de forfaits fixes et FMC et de la hausse des revenus liés à l'utilisation en mars résultant d'une tendance croissante aux appels sur ligne fixe suite à la pandémie de COVID-19.

TÉLÉPHONIE MOBILE

Nos produits en téléphonie mobile comprennent les revenus liés aux abonnements générés par nos abonnés directs à la téléphonie mobile et les revenus hors forfaits, à l'exception (i) des revenus liés à l'interconnexion générés par ces clients, (ii) des revenus issus des ventes d'appareils et (iii) des revenus comptabilisés sous nos programmes « Choisissez votre appareil » qui sont tous repris sous les autres produits. Au 1er trimestre 2020, nous avons généré des revenus de téléphonie mobile de 113,6 millions €, soit une augmentation de 6% en glissement annuel tant en base rapportée que remaniée. Cette hausse est principalement attribuable

  • l'impact favorable de la réaffectation susmentionnée des revenus de forfaits fixes et FMC et de la solide croissance nette persistante des abonnés en postpayé, tirée par la vente croisée et nos offres FMC haut de gamme. Ces éléments ont plus que contrebalancé (i) une baisse des revenus hors forfait générés par nos abonnés mobilesau-delà de leur forfait mensuel, ceci en raison de nos offres quadruple play « WIGO » améliorées et du glissement vers les offres mobiles autonomes illimitées sous les marques Telenet et BASE, (ii) une augmentation des remises liées aux forfaits suite au succès de nos offres quadruple play « WIGO » et (iii) une baisse constante du nombre d'abonnés en prépayé.

SERVICES AUX ENTREPRISES

Les produits attribués aux services aux entreprises comprennent (i) les revenus générés sur les produits non coaxiaux, y compris la fibre et les lignes DSL louées, (ii) les revenus de téléphonie mobile générés par nos clients PME, (iii) nos activités d'opérateur, et (iv) des services à valeur ajoutée tels que l'hébergement réseau et les services gérés de protection des données. Les produits liés à nos services aux entreprises comprennent également les revenus générés par l'intégrateur ICT local Nextel, acquis le 31 mai 2018. Les revenus générés par nos clients professionnels sur l'ensemble des produits liés au câble, comme notre pack de référence « KLIK » (anciennement« WIGO Business »), sont attribués aux revenus d'abonnement au câble et ne sont pas repris dans Telenet Business, notre division de services aux entreprises.

Telenet Business a généré un chiffre d'affaires de 50,0 millions € pour les trois mois clôturés au 31 mars 2020, ce qui représente une diminution de 4% par rapport à la même période de l'année précédente, tant en base rapportée que remaniée. La baisse résulte principalement (i) d'une moindre contribution provenant de nos activités de sécurité et d'intégration ICT, le COVID-19 ayant entraîné des retards et des ajournements de projets, (ii) d'une diminution des revenus hors forfait générés par nos abonnés mobiles PME et (iii) un passage progressif des revenus ponctuels, tels que les ventes d'équipements ou les revenus liés aux projets, aux revenus récurrents générés par ces transactions.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 12

AUTRES PRODUITS

Les autres produits comprennent principalement (i) les revenus liés aux services d'interconnexion provenant de nos clients en téléphonie à la fois fixe et mobile, (ii) revenus publicitaires et de production de De Vijver Media NV, consolidée intégralement à partir du 3 juin 2019, (iii) les ventes d'appareils mobiles, y compris les revenus générés par nos programmes « Choisissez votre appareil », (iv) les revenus wholesale générés par nos activités wholesale à la fois commerciales et réglementées, (v) les frais d'activation et d'installation et (vi) le produit des ventes de décodeurs. Nos autres produits ont atteint 128,0 millions € au 1er trimestre 2020, soit une hausse de 22% en glissement annuel sur une base rapportée suite à une contribution pour le trimestre entier de De Vijver Media comme indiqué ci-dessus. Sur une base remaniée, nos autres produits ont diminué de 3% en glissement annuel, une baisse qui reflète (i) la diminution des revenus wholesale suite

  • la perte du contrat MVNO MEDIALAAN, lequel a commencé à affecter nos revenus en avril de l'année dernière, (ii) une moindre contribution de De Vijver Media, leCOVID-19 ayant impacté les recettes publicitaires télé et (iii) la baisse du produit des ventes de combinés en raison de la fermeture temporaire de nos magasins de détail à la mi-mars suite aux mesures de prévention pour le COVID-19.

2.2 Charges

Pour les trois mois clôturés au 31 mars 2020, nous avons engagé des charges pour un total de 499,8 millions €, ce qui représente une augmentation de 5% par rapport à la même période de l'exercice précédent, nos charges totales au 1er trimestre 2020 reflétant l'impact inorganique susmentionné de l'acquisition de De Vijver Media et un amortissement accéléré de 9,2 millions d'euros des droits de diffusion compte tenu de l'arrêt temporaire de tous les grands événements sportifs en raison de la pandémie COVID-19. Les charges totales représentaient environ 77% des produits sur les trois mois clôturés au 31 mars 2020 (T1 2019 : environ 76%). Le coût des services fournis représentait, en pourcentage, environ 53% de nos produits au 1er trimestre 2020 (1er trimestre 2019 : environ 55%), tandis que les frais de vente et les frais généraux et administratifs représentaient environ 23% du total des produits au 1er trimestre 2020 (1er trimestre 2019 : environ 21%).

Nos charges d'exploitation, qui comprennent (i) les frais d'exploitation du réseau, (ii) les coûts directs, (iii) les frais de personnel, (iv) les frais de vente et de marketing, (v) les frais de sous-traitance et de services professionnels et (vi) les autres coûts indirects, sont restées globalement stables en base rapportée pour les trois mois clôturés au 31 mars 2020 en dépit de l'impact non organique de l'acquisition susmentionnée. Nous avons ainsi réussi à intégrer De Vijver Media dans nos activités tout en maintenant nos charges d'exploitation stables au cours du trimestre. Sur une base remaniée, si l'on corrige les charges de la même période de l'année précédente en fonction des effets d'acquisition non organiques, nos charges d'exploitation ont diminué d'un peu plus de 4% par rapport à la même période de l'année précédente. Cette diminution résulte principalement (i) d'une baisse de 21% de nos coûts indirects, tirée principalement par la baisse des coûts liés aux installations et un contrôle strict des coûts (ii) d'une réduction de 18% de nos frais de vente et de marketing, le 1er trimestre 2019 ayant été influencé par la campagne de migration intensive des abonnés SFR restants, (iii) d'une diminution de 2% de nos coûts directs, la hausse des coûts de programmation ayant été plus que compensée par une baisse des frais d'interconnexion et des coûts liés aux achats de combinés suite à la pandémie de COVID-19.

COÛTS D'EXPLOITATION DU RÉSEAU

Les charges d'exploitation du réseau ont atteint 54,3 millions € au 1er trimestre 2020, un chiffre inchangé par rapport aux 54,3 millions € du 1er trimestre 2019, à la fois sur une base rapportée et remaniée.

COÛTS DIRECTS (PROGRAMMATION ET DROITS D'AUTEUR, INTERCONNEXION ET AUTRES)

Nos coûts directs comprennent toutes les dépenses directes telles que (i) les coûts liés à l'interconnexion, y compris les frais liés au MVNO, (ii) à la programmation et aux droits d'auteur et (iii) aux ventes d'appareils et aux subsides. Au 1er trimestre 2020, nos coûts directs ont atteint 130,3 millions €, un chiffre en hausse de 3% par rapport à la période correspondante de l'année précédente sur une base rapportée. Sur une base remaniée, nos coûts directs ont affiché une diminution de 2% en glissement annuel, la hausse des coûts de programmation ayant été plus que compensée par la baisse des frais d'interconnexion et des coûts liés aux achats de combinés suite à la pandémie de COVID-19.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 13

FRAIS DE PERSONNEL

Les frais de personnel pour les trois mois clôturés au 31 mars 2020 s'établissent à 68,7 millions €, un chiffre qui représente une augmentation de 7% par rapport à la même période de l'exercice précédent sur une base rapportée et qui reflète l'impact inorganique de l'acquisition de De Vijver Media. Sur une base remaniée, les frais de personnel pour les trois mois clôturés au 31 mars 2020 ont diminué d'un peu plus de 1% par rapport

  • la même période de l'exercice précédent et reflètent une réduction des effectifs par rapport à l'année précédente et l'impact de la pandémieCOVID-19 sur nos dépenses de personnel.

FRAIS DE VENTE ET DE MARKETING

Nos frais de vente et de marketing au 1er trimestre 2020 s'élèvent à 21,2 millions €, soit une baisse en glissement annuel de 10% en base rapportée et de 18% en base remaniée, le 1er trimestre 2019 ayant été influencé par la campagne de migration intensive des abonnés SFR restants.

SOUS-TRAITANCE ET SERVICES PROFESSIONNELS

Les frais de sous-traitance et de services professionnels ont atteint 9,5 millions € au 1er trimestre 2020, ce qui représente une augmentation en glissement annuel de 6% sur une base rapportée. Sur une base remaniée également, les frais de sous-traitance et de services professionnels ont augmenté de 5% par rapport à la même période de l'année précédente.

AUTRES COÛTS INDIRECTS

Les autres coûts indirects ont atteint 23,4 millions € pour les trois mois clôturés au 31 mars 2020, ce qui représente une forte réduction de 17% par rapport à la même période de l'année précédente. Sur une base remaniée, les autres coûts indirects ont diminué de 21% en glissement annuel sous l'effet d'une diminution des coûts liés aux installations et grâce à une attention constante pour le levier opérationnel et à une stricte maîtrise des coûts..

AMORTISSEMENTS ET RESTRUCTURATION, Y COMPRIS LA DÉPRÉCIATION D'ACTIFS AVEC UNE DURÉE DE VIE LONGUE ET LE GAIN SUR LA VENTE DE FILIALES

Les amortissements, y compris la dépréciation d'actifs avec une durée de vie longue, la perte (le gain) sur la vente de filiales et les charges de restructuration, ont atteint 189,5 millions € pour les trois mois clôturés au 31 mars 2020, contre 165,7 millions € pour la même période de l'année précédente et comprenait un amortissement accéléré de 9,2 millions € des droits de diffusion en raison de l'arrêt temporaire de tous les grands événements sportifs en raison de la pandémie de COVID-19.

2.3 Résultat net

PRODUITS FINANCIERS ET CHARGES FINANCIÈRES

Sur les trois mois clôturés au 31 mars 2020, les produits financiers nets ont totalisé 5,8 millions €, contre des charges financières nettes de 115,0 millions € sur la même période de l'année précédente. Les produits financiers ont augmenté au 1er trimestre 2020 pour s'établir à 152,0 millions €, contre 4,0 millions € l'année précédente, grâce principalement à une augmentation de 148,1 millions € des gains hors trésorerie sur nos produits dérivés. Au 1er trimestre 2020, les charges financières ont augmenté de 23% pour atteindre 146,2 millions €, contre 119,0 millions € au 1er trimestre 2019, et incluaient une perte de 18,0 millions € sur l'extinction de dettes suite au refinancement, en janvier 2020, de nos facilités de prêt à terme libellées en EUR et USD, tandis que nous avons également subi une perte de change hors trésorerie sur notre dette libellée en USD durant le trimestre.

IMPÔTS SUR LE RÉSULTAT

Nous avons enregistré une charge d'impôt sur le résultat de 6,2 millions € au 1er trimestre 2020, contre 20,9 millions € au 1er trimestre 2019. Notre charge d'impôt sur le résultat pour le trimestre a été influencée favorablement par la comptabilisation de la déduction d'impôt sur le résultat pour innovation, y inclus un effet non-récurrent des déductions liées aux périodes précédentes.

RÉSULTAT NET

Nous avons réalisé un bénéfice net de 153,2 millions € au 1er trimestre 2020, contre un bénéfice net de 14,0 millions € sur la même période de l'année précédente. L'augmentation substantielle de notre bénéfice net est

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 14

principalement attribuable aux produits financiers nets en forte hausse sur la période et à des charges d'impôt sur le résultat en baisse, ceci étant en partie contrebalancé par l'amortissement accéléré des droits de diffusion liés au sport. Sur les trois mois clôturés au 31 mars 2020, nous avons réalisé une marge bénéficiaire nette de 23,5%, contre 2,2% l'année précédente.

2.4 Adjusted EBITDA

Au 1er trimestre 2020, nous avons réalisé un Adjusted EBITDA de 345,6 millions €, soit une hausse de 8% par rapport aux 319,5 millions € réalisés sur la même période de l'exercice précédent. L'Adjusted EBITDA du 1er trimestre 2020 reflète l'impact non organique susmentionné de l'acquisition de De Vijver Media, contribuant à raison de 5,1 millions € à notre Adjusted EBITDA du trimestre. Sur une base rapportée, notre marge d'Adjusted EBITDA a atteint 52,9% au 1er trimestre 2020, contre 51,0% au 1er trimestre 2019.

Sur une base remaniée, notre Adjusted EBITDA enregistre une solide progression de 4% par rapport au 1er trimestre 2019, l'impact négatif de la perte du contrat MVNO MEDIALAAN et certains facteurs défavorables d'ordre réglementaire ayant été plus que compensés par (i) la baisse des frais de vente et de marketing en raison d'un échelonnement et de l'impact de la migration des clients SFR l'an dernier et (ii) une stricte maîtrise des coûts permanente. Sur une base remaniée, nous avons réussi à améliorer notre marge d'Adjusted EBITDA de 200 points de base par rapport au même trimestre de l'an dernier.

Tableau 1 : Rapprochement entre le bénéfice sur la période et l'Adjusted EBITDA (non audité)

Pour la période de trois

mois se terminant au

(en millions €)

31 mars

2020

2019

Variation %

Bénéfice de la période

153,2

14,0

994 %

Impôts

6,2

20,9

(70) %

Quote-part dans le résultat des entités mises en équivalence

(0,4)

1,1

N.M.

Perte (gain) sur la vente d'actifs à une coentreprise

-

(0,1)

(100) %

Charges (produits) financières nettes

(5,8)

115,0

N.M.

Amortissements et dépréciations

188,5

165,3

14 %

EBITDA

341,7

316,2

8 %

Rémunération en actions

1,8

2,5

(28) %

Charges d'exploitation liées aux acquisitions ou cessions

1,1

0,4

175 %

Coûts de restructuration

1,0

0,4

150 %

Adjusted EBITDA

345,6

319,5

8 %

Marge Adjusted EBITDA

52,9 %

51,0 %

Marge bénéfice net

23,5 %

2,2 %

N.M. - Not Meaningful (Non Significatif)

2.5 Dépenses d'investissement

Les dépenses d'investissement à imputer ont atteint 172,7 millions € sur les trois mois clôturés au 31 mars 2020, un chiffre inchangé par rapport à la même période de l'année précédente et qui équivaut à environ 26% du chiffre d'affaires du trimestre. Nos dépenses d'investissement à imputer du 1er trimestre 2020 reflètent l'impact de l'acquisition de De Vijver Media pour le trimestre entier, tandis qu'au 1er trimestre 2019, elles incluaient la comptabilisation des droits de diffusion de la Premier League britannique pour une période de trois saisons. En vertu des EU-IFRS, ces droits de diffusion du football ont été actés en tant qu'immobilisation incorporelle et seront amortis à mesure que la saison progresse, sauf pour la saison 2019-2020 durant laquelle l'arrêt temporaire de tous les grands événements sportifs suite à la pandémie de COVID-19 a entraîné un amortissement accéléré des droits de diffusion comme indiqué ci-dessus. Si l'on

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 15

exclut la comptabilisation des droits de diffusion du football au 1er trimestre 2019, nos dépenses d'investissement à imputer ont augmenté de 31% au 1er trimestre 2020 en raison (i) de l'impact inorganique susmentionné, (ii) de la constitution proactive de stocks pour sauvegarder nos processus de chaîne d'approvisionnement pendant la pandémie de COVID-19 et (iii) de l'augmentation saisonnière des dépenses liées à notre programme de mise à niveau IT visant à renforcer nos capacités numériques pour l'avenir.

Les dépenses d'investissement liées aux équipements privés d'abonnés, comprenant entre autres les dépenses en boîtiers décodeurs, modems et lignes WiFi, ont atteint 29,7 millions € au 1er trimestre 2020. Cela représente une diminution de 13% par rapport à la même période de l'exercice précédent, une évolution qui reflète l'impact de nos campagnes fructueuses de connectivité à domicile et le lancement de notre décodeur nouvelle génération au 1er trimestre de l'an dernier. Au 1er trimestre 2020, les dépenses d'investissement liées aux équipements privés d'abonnés représentaient environ 17% de la totalité de nos dépenses d'investissement à imputer.

Les dépenses d'investissement à imputer pour le développement et la modernisation du réseau s'élevaient à 22,7 millions € au 1er trimestre 2020, soit une diminution de 20% par rapport à la même période de l'exercice précédent, un chiffre qui reflète l'achèvement, pour l'essentiel, de nos programmes d'amélioration des infrastructures réseau, fixes comme mobiles, et dans une moindre mesure l'impact du COVID-19 sur nos activités de terrain. Pour les trois mois clôturés au 31 mars 2020, les dépenses d'investissement liées au réseau représentaient environ 13% du total de nos dépenses d'investissement à imputer.

Les dépenses d'investissement en produits et services, qui recouvrent entre autres nos investissements dans le développement de produits et la mise à niveau de nos plateformes et systèmes IT, ont atteint 36,0 millions

  • au 1er trimestre 2020. Ceci représente une forte augmentation de 40% en glissement annuel, ce qui reflète la hausse des dépenses liées à notre programme de mise à niveau IT comme indiqué plus haut. Les dépenses d'investissement en produits et services représentaient environ 21% du total des dépenses d'investissement à imputer pour les trois mois clôturés au 31 mars 2020.

Les autres dépenses d'investissement à imputer comprennent (i) des rénovations et remplacements d'équipements réseau, (ii) des frais de programmation et d'acquisition de contenus sportifs, y compris certains contenus acquis par De Vijver Media, (iii) certains investissements récurrents dans notre plate-forme et nos systèmes IT et (iv) des dotations aux locations en vertu de l'IFRS 16. Celles-ci ont atteint 84,3 millions € pour le trimestre clôturé au 31 mars 2020.

Cela implique qu'environ 51% des dépenses d'investissement à imputer au 1er trimestre 2020 étaient évolutives et liées à la croissance du nombre d'abonnés. Nous continuerons à surveiller étroitement nos dépenses d'investissement afin de nous assurer qu'elles soient porteuses de rendements croissants.

Tableau 2 : Rapprochement entre les investissements à imputer et les investissements nets (non audité)

Pour la période de trois

mois se terminant au

(en millions €)

31 mars

2020

2019

Variation %

Dépenses d'investissement à imputer

172,7

172,7

- %

Actifs via des dispositifs de financement par le fournisseur lié au capital

(29,8)

(68,1)

(56) %

Actifs via des contrats de location

(27,1)

(19,1)

42 %

Variations en passifs courants liés aux investissements

1,7

17,1

(90) %

Dépenses d'investissement en espèces

117,5

102,6

15 %

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 16

2.6 Flux de trésorerie opérationnel disponible

Au 1ertrimestre 2020, la somme de notre Adjusted EBITDA et de nos dépenses d'investissement à imputer a généré un flux de trésorerie opérationnel disponible (Operating Free Cash Flow)de 172,9 millions €. Par rapport au 1er trimestre 2019, notre flux de trésorerie opérationnel disponible a diminué de 8% et a été principalement influencé par une augmentation de 31% de nos dépenses d'investissement à imputer (hors comptabilisation des droits de diffusion de la Premier League britannique de football), qui a plus que compensé l'augmentation de notre Adjusted EBITDA.

Tableau 3 : Rapprochement flux de trésorerie opérationnel libre (non audité)

Pour la période de trois

mois se terminant au

(en millions €)

31 mars

2020

2019

Variation %

Adjusted EBITDA

345,6

319,5

8 %

Dépenses d'investissement à imputer

(172,7)

(172,7)

- %

Comptabilisation des droits de retransmission du football

-

41,3

100 %

Dépenses d'investissement à imputer (y exclut la comptabilisation des

droits de retransmission pour le football et des licences pour le spectre (172,7) (131,4) 31 % mobile)

Flux de trésorerie opérationnel libre

172,9

188,1

-8 %

2.7 Flux de trésorerie et liquidité

FLUX DE TRÉSORERIE NETS LIÉS AUX ACTIVITÉS D'EXPLOITATION

Sur les trois mois clôturés au 31 mars 2020, nos activités d'exploitation ont généré 282,5 millions € de trésorerie nette, contre 165,5 millions € pour la même période de l'exercice précédent. La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation pour le 1er trimestre 2020 inclut l'impact non organique de l'acquisition de De Vijver Media. Le flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation inclut les effets de l'application de l'IFRS 16 à partir du 1er janvier 2019, contrebalancé par la trésorerie nette utilisée dans des opérations de financement. Notre flux de trésorerie d'exploitation net a enregistré une forte hausse de 71% en glissement annuel, soutenu par l'échelonnement du paiement annuel d'impôts en espèces et l'augmentation précitée de notre Adjusted EBITDA. Comme nous prévoyons de régler notre paiement d'impôts en espèces au troisième trimestre 2020, cela aura une incidence négative sur la comparaison d'une année à l'autre au 3e trimestre 2020.

FLUX DE TRESORERIE NETS AFFECTÉS AUX ACTIVITÉS D'INVESTISSEMENT

Nous avons utilisé 117,4 millions € de trésorerie nette dans des opérations d'investissement au 1er trimestre 2020, contre 102,3 millions € au 1er trimestre 2019. Nous utilisons un programme de financement par le fournisseur qui nous permet d'étendre nos délais de paiement vis-à-vis de certains fournisseurs à 360 jours pour un coût global intéressant. Au 1er trimestre 2020, nous avons acquis 29,8 millions € d'actifs via des dispositifs de financement par le fournisseur lié au capital, avec un impact positif sur la trésorerie nette utilisée dans des opérations d'investissement pour le même montant. Cela représente une baisse de 56% en glissement annuel. Veuillez consulter la Section 2.5 - Dépenses d'investissementspour un rapprochement entre les dépenses d'investissement à imputer et les dépenses d'investissement en espèces.

FLUX DE TRÉSORERIE NETS LIÉS AUX ACTIVITÉS DE FINANCEMENT

Pour les trois mois clôturés au 31 mars 2020, le flux de trésorerie net lié aux opérations de financement a été de 129,0 millions €, contre 104,2 millions € pour le premier trimestre 2019. La trésorerie nette utilisée dans des opérations de financement au 1er trimestre 2020 reflète une sortie de fonds nette de 55,7 millions € liée

  • des remboursements d'emprunts, ce chiffre incluant des remboursements planifiés d'engagements à court terme au titre du financement par le fournisseur. En outre, nous avons dépensé 29,0 millions € en rachats d'actions au 1er trimestre 2020 en vertu de notre Programme de rachat d'actions 2020. Dans le cadre de ce programme, nous avons acheté 1,1 million d'actions au cours du mois de mars 2020 au prix moyen de 30,43

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 17

  • pour un montant total de 33,5 millions €. Le paiement final à l'intermédiaire financier indépendant de 4,5 millions € a été réglé en début avril 2020. Nous avons également payé, durant le trimestre, 10,6 millions € liés à l'émission de nos facilités de prêt à terme libellées en EUR et USD en janvier 2020. Le reste de la trésorerie nette utilisée dans des activités de financement se compose principalement de remboursements au titre de contrats delocation-financement et autres paiements financiers.

FLUX DE TRÉSORERIE DISPONIBLE AJUSTÉ

Au 1er trimestre 2020, nous avons généré un flux de trésorerie disponible ajusté (Adjusted Free Cash Flow) de 83,4 millions €, contre 19,8 millions € au 1er trimestre 2019. Par rapport à la même période de l'année dernière, notre flux de trésorerie disponible ajusté a plus que triplé en raison de l'échelonnement susmentionné de notre paiement d'impôts en espèces. Comme nous prévoyons de régler notre paiement d'impôts en espèces au troisième trimestre 2020, cela aura une incidence négative sur la comparaison d'une année à l'autre au 3e trimestre 2020. Au 1er trimestre 2020, nous avons enregistré des paiements nets de 26,3 millions € sous notre programme de financement par le fournisseur par rapport à un bénéfice de 43,9 millions € au 1er trimestre 2019. Hors cet impact, la croissance de notre flux de trésorerie disponible ajusté aurait été encore plus élevée.

2.8 Profil de dette, solde de trésorerie et ratio de dette nette

PROFIL DE DETTE

Au 31 mars 2020, le solde total de la dette (y compris les intérêts courus) s'établissait à 5.738,7 millions €, dont un montant en principal de 1.511,5 millions € lié aux Senior Secured Fixed Rate Notes libellées en USD échéant en mars 2028 et un montant en principal de 3.201,9 millions € dû au titre de notre facilité de crédit de premier rang modifiée de 2018 échéant entre avril 2028 et avril 2029. Le solde total de la dette au 31 mars 2020 comprenait également un montant en principal de 328,6 millions € lié à notre programme de financement par le fournisseur et 4,0 millions € pour la partie restante des licences des spectres mobiles 2G et 3G. Le solde correspond pour l'essentiel aux obligations au titre de contrats de location liées à l'acquisition d'Interkabel et aux passifs au titre de contrats de location suite à l'adoption de l'IFRS 16 au 1er janvier 2019.

Au 31 mars 2020, nous avions une dette à court terme de 328,6 millions € liée à notre programme de financement par le fournisseur, échéant entièrement dans les douze mois. Ce chiffre représente une diminution de 26,3 millions € par rapport au 31 décembre 2019. Pour toute l'année 2020, nous prévoyons toujours un programme de financement par le fournisseur relativement stable par rapport à fin 2019. À compter de février 2020, nous avons réduit la marge applicable sur nos futurs engagements à court terme au titre du programme de financement par le fournisseur de 15 points de base, à 2,10% au-dessus de l'EURIBOR (seuil de 0%). Compte tenu de la taille susmentionnée du programme, cela aura un léger impact relutif sur notre Flux de trésorerie disponible ajusté.

En janvier 2020, nous avons émis avec succès et tarifé un nouveau prêt à terme à 8,25 ans de 2.295 millions USD (« Facilité AR ») et un nouveau prêt à terme à 9,25 ans de 1.110 millions € (« Facilité AQ »). Nous avons utilisé le produit net de ces émissions pour racheter intégralement les prêts à terme AN et AO antérieurs de 2.295 millions USD et 1.110 millions € respectivement. Grâce à cette transaction, neutre en termes de levier, nous avons réussi à réduire la marge sur les deux prêts à terme de 25 points de base, ce qui renforce davantage notre profil de flux de trésorerie disponible ajusté après le refinancement, en octobre 2019, des Senior Secured Notes à 4,875% échéant en 2027.

En avril 2020, nous avons émis avec succès une nouvelle facilité de crédit renouvelable sur 6,2 ans de 510,0 millions € qui remplace nos actuelles facilités de crédit renouvelables de 460,0 millions €, avec certaines disponibilités jusque juin 2023. Ce faisant, nous avons réussi à étendre et relever nos facilités de crédit renouvelables, ce qui renforce encore notre profil de liquidité. Voir 3.2 Événements survenus après la date du

bilanpour plus d'informations.

En avril 2020, nous avons également achevé le rachat de 10% de nos Senior Secured Fixed Rate Notes à 3,50% de 600,0 millions € échéant en mars 2028. Suite à cette transaction, le montant en principal au titre de ces Notes est descendu à 540,0 millions €, avec à la clé une économie de 2,1 millions € sur les intérêts

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 18

annuels en espèces, ce qui renforce d'autant notre solide profil de Flux de trésorerie disponible ajusté. Voir

3.2Événements survenus après la date du bilan pour plus d'informations.

En excluant les dettes à court terme liées à notre programme de financement par le fournisseur, nous ne devons faire face à aucun amortissement de dettes avant mars 2028, avec une durée moyenne pondérée améliorée de 8,3 ans au 31 mars 2020 suite au refinancement, en janvier 2020, de nos facilités de prêt à terme, comme indiqué précédemment. En outre, nous avions pleinement accès aux 505,0 millions € d'engagements non utilisés au titre de nos facilités de crédit au 31 mars 2020, avec certaines disponibilités jusque juin 2023. Sur une base pro forma - pour tenir compte de l'émission de la nouvelle FCR comme mentionné ci-dessus - nos engagements non utilisés auraient atteint 555,0 millions € au 31 mars 2020 avec certaines disponibilités jusqu'en mai 2026.

SYNTHÈSE DES DETTES ET PLANS DE PAIEMENT

Le tableau ci-dessous donne un aperçu de nos instruments de dette et de nos plans de paiement au 31 mars 2020.

Tableau 4 : Synthèse des dettes au 31 mars 2020

Facilité

Montant

Montant

Paiement des

totale

Échéance

Taux d'intérêt

au

prélevé

disponible

intérêts dus

31 mars 2020

(en millions €)

Senior Credit Facility

ajusté en 2018

Prêt à terme AR

2 091,9

2 091,9

-

30 avril 2028

Flottant | LIBOR 6 mois

Bi-annuel (janvier et

(0% seuil) + 2,00%

juillet)

Prêt à terme AQ

1 110,0

1 110,0

-

30 avril 2029

Flottant | EURIBOR 6

Bi-annuel (janvier et

mois (0% seuil) + 2,25%

juillet)

Facilité de crédit

400,0

-

400,0

30 juin 2023

Flottant | EURIBOR 1

Mensuel

renouvelable AG

mois (0% seuil) + 2,75%

Facilité de crédit

60,0

-

60,0

31 décembre

Flottant | EURIBOR 1

Mensuel

renouvelable AP

2021

mois (0% seuil) + 2,25%

Senior Secured Fixed Rate Notes

600 millions € Senior Secured Notes venant

  • échéance en 2028 (Facilité AK)

1 milliard USD Senior Secured Notes venant

  • échéance en 2028 (Facilité AJ)

600,0

600,0

-

1 mars 2028

Fixe | 3,50%

Bi-annuel (janvier et

juillet)

911,5

911,5

-

1 mars 2028

Fixe | 5,50%

Bi-annuel (janvier et

juillet)

Autre

Facilité de crédit

20,0

-

20,0

30 septembre

Flottant | EURBOR 1

Mensuel

renouvelable

2021

mois (0% seuil) + 2,00%

Facilité overdraft

25,0

-

25,0

31 mars 2021

Flottant | EURIBOR 1

Pas applicable

mois (0% seuil) + 1,60%

Montant total nominal

5 218,4

4 713,4

505,0

Remarque: Dans le tableau ci-dessus, la dette de Telenet en USD a été converti en € sur base du taux de change EUR/ USD du 31 mars 2020. Comme Telenet a conclu des contrats dérives afin de fixer le taux d'intérêt flottant et le risque du taux de change, les montants fixés en € étaient de 2.041,5 millions € (Term Loan AR de 2.295,0 millions USD) et 882,8 millions € (Senior Secured Notes venant à échéance en 2028 de 1,0 milliard USD). Pour le calcul de son ratio d'endettement net total, Telenet utilise les montants fixés en € vue le risque économique sous-jacent.

SOLDE DE TRÉSORERIE ET MOYENS DISPONIBLES

Au 31 mars 2019, nous détenions 137,5 millions € de trésorerie et équivalents de trésorerie, contre 101,4 millions € au 31 décembre 2019. Afin de réduire le risque lié à la concentration des contreparties, nos équivalents de trésorerie et fonds du marché monétaire cotés AAA sont placés auprès d'institutions financières européennes et américaines de premier ordre. Par rapport au 31 décembre 2019, notre solde de trésorerie a augmenté grâce à un solide flux de trésorerie disponible ajusté durant le trimestre, en partie

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 19

contrebalancé par (i) une sortie de fonds nette de 55,7 millions € liée à des remboursements d'emprunts, ce chiffre incluant des remboursements planifiés d'engagements à court terme au titre du financement par le fournisseur, (ii) 29,0 millions € de trésorerie nette utilisée dans le cadre du Programme de rachat d'actions 2020 et (iii) un paiement de 10,6 millions € lié à l'émission susmentionnée de nos facilités de prêt à terme libellées en EUR et USD. En plus de notre solde de trésorerie disponible, nous avions également accès, au 31 mars 2020, à 505,0 millions € d'engagements disponibles au titre de notre facilité de crédit de premier rang modifiée 2018 et de nos autres facilités de crédit renouvelable, sous réserve du respect des conventions mentionnées ci-après. Sur une base pro forma - pour tenir compte de l'émission de la nouvelle FCR comme mentionné ci-dessus - nos engagements non utilisés auraient atteint 555,0 millions € au 31 mars 2020 avec certaines disponibilités jusqu'en mai 2026.

RATIO DE DETTE NETTE

  • l'occasion du Capital Markets Day de décembre 2018, nous avons confirmé notre cadre de ratio de levier, à savoir que le ratio de Dette nette totale sur EBITDA consolidé annualisé est maintenu à 3,5x-4,5x (« net total leverage »). En l'absence d'acquisitions majeures et/ou de changements significatifs au niveau de l'activité ou du cadre réglementaire, nous entendons rester proches du point médian de 4,0x en maintenant un niveau attrayant et soutenable de rémunération de l'actionnariat. Au 31 mars 2020, notre ratio de dette nette totale atteignait 4,0x, inchangé par rapport au 31 décembre 2019.

Notre 'net covenant leverage' tel que calculé dans le cadre de la facilité de crédit de premier rang modifiée 2018, et qui n'inclut pas les passifs de location-financement ni les passifs à court terme liés au financement par le fournisseur, s'établissait à 3,2x au 31 mars 2020. Ce ratio est resté inchangé par rapport au 31 décembre 2019. Notre ratio de dette nette actuel prévu par convention ('net covenant leverage') est sensiblement inférieur à la 'springing maintenance covenant' de 6,0x et au test de ratio d'endettement de 4,5x le « net senior leverage ». Cependant, la maintenance covenant précitée s'applique uniquement dans le cas où nous utiliserions 40% ou plus de nos facilités de crédit renouvelables. Au 31 mars 2020, nos facilités de crédit renouvelables étaient entièrement inutilisées, comme indiqué ci-dessus.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 20

  • Perspectives et informations complémentaires

3.1 Perspectives

Nous avons réalisé une performance financière appréciable au premier trimestre, avec (i) un chiffre d'affaires globalement inchangé en base remaniée, (ii) une croissance substantielle de 4% de notre Adjusted EBITDA remanié et (iii) des chiffres solides tant pour le Flux de trésorerie opérationnel disponible que pour le Flux de trésorerie disponible ajusté. L'impact de la pandémie mondiale de COVID-19 sur nos états financiers, qui est resté relativement limité au 1er trimestre 2020, devrait être un peu plus marqué au 2e trimestre 2020 et le reste de l'année, surtout si l'on considère l'exposition de notre filiale De Vijver Media aux marchés plus cycliques des médias et de la publicité. Nous continuons de constater des tendances saines sous-jacentes dans notre cœur de métier le côté résidentiel et commercial. Ceci est soutenu par une forte dynamique pour nos bundles FMC de base et une montée continue de notre base de clients haut débit avec une vitesse de téléchargement moyenne atteignant 202 Mbps à la fin du 1er trimestre 2020, en hausse de 44% contre 140 Mbps il y a un an.

Comme il est précisé au point 2. Faits marquants sur le plan financier, nous distinguons principalement quatre effets liés au Covid-19 ayant un impact défavorable sur notre profil financier. Premièrement, nous avons généré moins de revenus à faible marge sur la vente de combinés par rapport à la même période de l'année dernière en raison de la fermeture de tous nos magasins de détail depuis la mi-mars. En second lieu, nous avons observé auparavant une augmentation des désabonnements à Play Sports, notre bouquet de chaînes sportives payantes, par rapport aux années précédentes, suite à l'arrêt temporaire de tous les grands événements sportifs depuis la mi-mars. Troisièmement, notre activité d'intégration ICT Nextel a été affectée par des retards au niveau des revenus liés à des projets. Et pour terminer, nous avons enregistré une baisse des recettes publicitaires chez De Vijver Media, l'entreprise de média que nous avons acquise en juin dernier.

Malgré la situation exceptionnelle que nous connaissons, nous restons fort bien positionnés pour l'avenir grâce à notre infrastructure réseau gigabit HFC et 4G+ convergente de premier plan, combinée à notre stratégie FMC créatrice de valeur. Forts d'une conversion optimale de notre Flux de trésorerie disponible ajusté, de solides liquidités et d'un profil d'échéance de dette à long terme de 8,3 ans, nous sommes toujours en excellente position pour générer une valeur d'actionnaire attrayante en 2020 et au-delà. C'est pourquoi nous confirmons nos prévisions sur trois ans présentées lors du Capital Markets Day de décembre 2018. Ce faisant, nous restons sur la bonne voie pour atteindre un TCAC de flux de trésorerie opérationnel disponible de 6,5 à 8,0%(a)sur la période 2018-2021 (à l'exclusion de la comptabilisation des droits de diffusion du football et des licences du spectre mobile et de l'impact de l'IFRS 16, applicable à compter du 1er janvier 2019).

En ce qui concerne l'exercice 2020, nous pensons que le Covid-19 aura un impact modérément négatif - mais temporaire à la fois sur nos produits et notre Adjusted EBITDA de 2 points de pourcentage. Cela reflète les effets anticipés du confinement actuel à la mi-mars 2020 et exclut les effets de tout blocage supplémentaire au cours du second semestre, qui pourrait affecter davantage nos opérations. Il suppose également que nous sortirons progressivement du confinement en mai avec une reprise économique progressive après. Dans ce contexte, nous anticipons une baisse du chiffre d'affaires d'environ 2% sur une base rebasée. À l'exclusion nos autres revenus, qui comprennent (i) les revenus d'interconnexion provenant

  • la fois de notre téléphonie fixe et mobile (ii) les revenus publicitaires et de production de De Vijver Media NV, que nous avons consolidés par intégration globale 3 juin 2019, (iii) les ventes de téléphones portables, y compris les revenus générés par notre "Choose Your Device" (iv) les revenus de gros générés par nos services de gros commerciaux et réglementés (v) les frais d'activation et d'installation des produits et (vi) le chiffre d'affaires des ventes de décodeurs, nous prévoyons le chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année reste globalement stable par rapport à 2019, soutenant la résilience de notre segments de connectivité résidentielle et commerciale. Nous poursuivrons la maîtrise de notre base de coûts, veillant ainsi à générer un levier opérationnel dans l'ensemble des activités. Ce faisant, nous prévoyons un impact plus limité sur notre Adjusted EBITDA, à savoir jusque-1% en base remaniée. Vu l'excellence de notre infrastructure fixe et

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 21

mobile et notre capacité - démontrée à maintes reprises - à équilibrer soigneusement les investissements futurs, nous tablons toujours sur une croissance du Flux de trésorerie opérationnel disponible, plus précisément de 1 à 2% en base remaniée. Enfin, nous visons toujours un Flux de trésorerie disponible ajusté de 415,0 à 435,0 millions €, même si nous pensons que ce chiffre, pour l'exercice entier, se situera plutôt dans le bas de la fourchette.

Avec cela, nous reconfirmons notre intention de maintenir le ratio de dette nette net total autour du point médian de 4,0x, tout en continuant pour mener à bien notre stratégie de rémunération des actionnaires telle que présentée lors de Capital Markets Day de décembre 2018 Journée. Dans ce cadre de allocation du capital, nous visons à distribuer entre 50% et 70% de flux de trésorerie disponible ajusté de l'année précédente aux actionnaires par des dividendes intermédiaires et finaux. Dans les limites de le cadre de net dette nette total susmentionné et en l'absence de l'un des facteurs ci-dessus, la part qui reste de notre flux de trésorerie disponible ajusté peut être envisagée pour des rachats d'actions supplémentaires, dividendes extraordinaires, désendettement, acquisitions relutives ou une combinaison de ceux-ci.

Tableau 5 : Prévisions

Prévisions pour

Comme présenté le décembre 4, 2018

Comme vérifié le April 30, 2020

l'exercice 2018 - 2021

Operating Free Cash

Entre 6.5% - 8.0%

Entre 6.5% - 8.0%

Flow CAGR (remaniée)

(a, b)

Prévisions pour

FY 2019 base

Comme présenté le 12 février

Comme vérifié le 30 avril 2020

l'exercice 2020

remaniée

(c)

2020

Revenus (en base remaniée)

Revenus, à l'exclusion d'autre produits (remaniée) (d)

Croissance de

l'Adjusted EBITDA(e)(en base remaniée)

Croissance du Flux de trésorerie opérationnel disponible (en base remaniée) (b, f)

2.626,0 millions €

Globalement stables

Environ -2%

2.089,4 millions €

Globalement stables

1.394,2 millions €

Environ 1%

Environ -1%

€838,0 millions €

Environ 2%

1 - 2%

Flux de trésorerie

(g, h)

-

415,0 - 435,0 millions €

Bas de la fourchette de 415,0 - 435,0

disponible ajusté

millions €

  1. Le rapprochement entre notre prévision de l'Operating Free Cash Flow CAGR pour2018-2021 et un critère EU-IFRS n'est pas disponible dans la mesure où tous les éléments de ce rapprochement ne sont pas retenus dans nos prévisions, certains éléments pouvant varier fortement d'une période à l'autre.
  2. À l'exclusion de la comptabilisation des droits de retransmission pour le football et des licences pour le spectre mobile, et à l'exclusion de l'impact d'IFRS 16 sur nos dépenses d'investissement à imputer.
  3. Incluant le chiffre d'affairespré-acquisition et le EBITDA ajusté de De Vijver Media (consolidée par intégration globale depuis le 3 juin 2019) et excluant chiffre d'affaires et EBITDA ajusté de Coditel S.à r.l. (déconsolidé au 1er avril 2020).
  4. Les autres produits comprennent (i) les revenus d'interconnexion de nos clients de téléphonie fixe et mobile, (ii) la publicité et les revenus de production de De Vijver Media NV, que nous avons consolidés par intégration globale au 3 juin 2019, (iii) les ventes de téléphones portables, y les revenus gagnés dans le cadre de nos programmes "Choose Your Devicel", (iv) les revenus de gros générés par nos services commerciaux et réglementés les entreprises de vente en gros, (v) les frais d'activation et d'installation des produits et (vi) les revenus de vente des décodeurs, comme indiqué au point 2.1.
  5. Un rapprochement de nos prévisions d'EBITDA ajusté pour 2020 avec une mesure IFRS de l'UE n'est pas fourni car tous les éléments du rapprochement sont prévus dans le cadre de notre processus de prévision, car certains éléments peuvent varier considérablement d'une période à l'autre.
  6. Le rapprochement entre notre prévision de Flux de trésorerie opérationnel disponible pour l'exercice 2020 et un critèreEU-IFRS n'est pas disponible dans la mesure où tous les éléments de ce rapprochement ne sont pas retenus dans nos prévisions, certains éléments pouvant varier fortement d'une période à l'autre.
  7. Le rapprochement entre notre prévision de Flux de trésorerie disponible ajusté pour 2020 et un critèreEU-IFRS n'est pas disponible dans la mesure où tous les éléments de ce rapprochement ne sont pas retenus dans nos prévisions, certains éléments pouvant varier fortement d'une période à l'autre.
  8. En supposant que certains paiements de licences du spectre mobile se produiront au 4e trimestre 2020 et que le paiement de l'impôt dû sur l'exercice 2019 ne se produira pas avant le début de 2021.

3.2 Événements survenus après la date du bilan

Fusion clôturée entre Eltrona et SFR-Coditel au Luxembourg

Le 1er avril 2020, Eltrona Interdiffusion SA (« Eltrona ») et Telenet ont annoncé la clôture formelle de la fusion entre les activités de câblodistribution de Telenet au Luxembourg (Coditel S.à r.l.) et les activités de câblodistribution d'Eltrona. Cette fusion confirme le partenariat stratégique entre les actionnaires d'Eltrona et

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 22

ceux de Telenet. Post Luxembourg, actionnaire d'Eltrona depuis 1998, a vendu ses 34% de parts à Telenet, si bien qu'après la fusion, les actionnaires fondateurs détiendront 50% + 1 action et Telenet 50% - 1 action de l'entité fusionnée. En ce qui concerne Telenet, l'opération signifie également que l'activité ne sera plus consolidée dans ses résultats à partir du 1er avril 2020. Veuillez consulter l'Investor & Analyst Toolkit sur le site web Relations Investisseurs de Telenet pour une actualisation des résultats de l'exercice 2019 en base remaniée tenant compte de l'acquisition de De Vijver Media NV sur la période janvier-février 2019 et de la cession de Coditel S.à r.l. au 1er avril 2019.

Telenet intervient dans l'action en justice d'Orange Belgium contre la vente de VOO à Providence Début avril 2020, Telenet a annoncé qu'elle était intervenue dans une action en justice d'Orange Belgium contre la vente du câblo-opérateur wallon VOO à Providence. Après une analyse juridique plus approfondie de la procédure engagée par Orange Belgium contre la vente de VOO, Telenet a conclu qu'il était plus judicieux pour la Société d'intervenir dans la procédure en vue de sauvegarder ses droits par rapport à toute décision qui pourrait être prise dans cette affaire.

Telenet émet une nouvelle facilité de crédit renouvelable de 510,0 millions € sur 6,2 ans.

Telenet International Finance S.à r.l., la filiale de financement de Telenet, a conclu une nouvelle facilité de crédit renouvelable de 510,0 millions € sur 6,2 ans (la « nouvelle FCR »). La nouvelle FCR remplace les actuelles facilités de crédit renouvelables de 460,0 millions € de la Société, avec certaines disponibilités jusque juin 2023. Ce faisant, Telenet a réussi à étendre et relever ses facilités de crédit renouvelables, ce qui renforce encore son profil de liquidité. En outre, Telenet a toujours accès à 45,0 millions € de liquidités supplémentaires en vertu d'accords séparés avec certains prêteurs, ce qui lui assure un matelas de liquidités total de 555,0 millions € au-delà des 137,3 millions € de trésorerie et équivalents de trésorerie que la Société détenait au 31 mars 2020.

La nouvelle FCR présente les caractéristiques suivantes : (I) échéance au 31 mai 2026 (par rapport au 31 décembre 2021 pour l'actuelle FCR AP de 60,0 millions € et au 30 juin 2023 pour l'actuelle FCR AG de 400,0 millions €), (ii) une marge de 2,25% au-dessus de l'EURIBOR (seuil à 0%) (contre 2,75% pour la FCR AG et 2,25% pour la FCR AP à court terme) et (iii) une commission d'engagement de 40% de la marge (inchangé). La nouvelle FCR peut être utilisée pour les besoins généraux du groupe, ce qui inclut les acquisitions, les distributions aux actionnaires et les besoins généraux en fonds de roulement de la Société.

Telenet a achevé avec succès le rachat de 10% de ses Senior Secured Fixed Rate Notes à 3,50% de 600,0 millions € échéant en mars 2028

Telenet Finance Luxembourg Notes S.à r.l. (« TFLN »), la filiale de financement de Telenet, a mené à bien le rachat de 10% de ses Senior Secured Fixed Rate Notes à 3,50% de 600,0 millions € échéant en mars 2028 (les « Notes ») pour un montant total de 56,6 millions €. Les Notes ont été rachetées à un prix moyen pondéré de 94,375% sur la période 12 mars 2020 - 7 avril 2020 par le biais d'un intermédiaire financier indépendant qui a racheté les Notes pour le compte de TFLN. La transaction a été réglée le 9 avril 2020 avec l'excédent de trésorerie au bilan de la Société et va renforcer davantage encore le profil de Flux de trésorerie disponible ajusté de la Société. TFLN a annulé en totalité les Notes rachetées, y compris le règlement des intérêts courus. Suite à cette transaction, le montant en principal restant au titre des Notes est descendu à 540,0 millions €, avec à la clé une économie de 2,1 millions € sur les intérêts annuels en espèces.

L'AGA approuve le dividende brut complémentaire proposé de 1,3050 € par action

Le 29 avril 2020, l'Assemblée générale annuelle des actionnaires de Telenet a approuvé le dividende brut complémentaire proposé de 1,3050 € par action, ce qui équivaut à 143,2 millions € sur la base des 109.733.247 actions donnant droit à dividende au 20 mars 2020 et en excluant les 4.923.538 actions propres

  • cette date, qui ne donnent pas droit au dividende. Le dividende complémentaire sera payé le 6 mai 2020 et les actions Telenet seront négociéesex-dividende dès l'ouverture de la Bourse de Bruxelles le 4 mai 2020. L'addition du dividende brut intérimaire de décembre 2019 de 62,8 millions € (0,57 € par action) et du dividende brut complémentaire proposé de 143,2 millions € (1,3050 € par action) donne un dividende brut total de 206,0 millions € (1,8750 € par action) pour l'exercice 2019.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 23

Annulation de 814.966 actions propres approuvée par l'AGE

Le 29 avril 2020, l'Assemblée générale extraordinaire des actionnaires de Telenet a approuvé l'annulation proposée de 814.966 actions propres. Cette proposition est conforme à la politique de Telenet de maintenir un niveau suffisant d'actions propres pour couvrir les obligations en cours dans le cadre des plans de gratification à long terme de la direction de la Société. En conséquence, le nombre d'actions de la Société est descendu de 114.656.785 à 113.841.819 avec effet immédiat.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 24

  • Telenet Group Holding SA - Statistiques d'exploitation consolidés intermédiaires

Pour la période de trois mois se terminant le 31 mars20202019 Variation %

Services d'abonnement

Maisons raccordables - Réseau Combiné (13)

3 394 200

3 357 100

1 %

Télévision câblée

Télédistribution de base (6)

147 400

191 400

(23) %

Télévision premium (7)

1 704 600

1 725 400

(1) %

Total télévision câblée

1 852 000

1 916 800

(3)%

Internet haut débit

Internet haut débit résidentiel

1 449 900

1 472 200

(2) %

Internet haut débit professionnel

222 600

185 900

20 %

Total internet haut débit (8)

1 672 500

1 658 100

1 %

Téléphonie fixe

Téléphonie fixe résidentiel

1 068 500

1 127 700

(5) %

Téléphonie fixe professionnel

137 800

115 500

19 %

Total téléphonie fixe (9)

1 206 300

1 243 200

(3)%

Unités génératrices totales de revenus (14)

4 730 800

4 818 100

(2)%

Taux d'attrition (15)

Télévision câblée

9,3 %

12,8 %

Internet haut débit

8,3 %

12,6 %

Téléphonie fixe

9,6 %

14,8 %

Relation client

Clients triple play

1 106 800

1 135 300

(3) %

Total relations client (11)

2 064 600

2 099 800

(2) %

Services par relation client (11)

2,29

2,29

- %

ARPU par relation client (€ / mois) (11) (12)

58,3

57,3

2 %

Pour la période de trois mois se terminant le 31 mars

2020

2019

Variation %

Services mobiles

Téléphonie mobile

Postpayé

2 387 600

2 228 100

7 %

Prépayé

427 200

476 700

(10) %

Téléphonie mobile (10)

2 814 800

2 704 800

4 %

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 25

  • Telenet Group Holding SA - États financiers consolidés et abrégés intermédiaires (IFRS UE)

5.1 État de résultat global consolidé et abrégé intermédiaire (IFRS UE, non audité)

Pour la période de trois mois

se terminant au

(en millions €, sauf actions et montants par action)

31 mars

2020

2019

Variation %

Résultat de la période

Produits

653,0

626,0

4 %

Charges

Coût des services fournis

(348,2)

(344,8)

1

%

Bénéfice brut

304,8

281,2

8 %

Coûts commerciaux et administratifs

(151,6)

(130,3)

16

%

Bénéfice opérationnel

153,2

150,9

2 %

Produits financiers

152,0

4,0

3 700

%

Produit d'intérêt et de change nets

0,1

0,2

(50) %

Bénéfice net sur instruments financiers dérivés

151,9

3,8

3 897

%

Charges financières

(146,2)

(119,0)

23

%

Charge d'intérêt, pertes de change et autres charges financières nettes

(128,2)

(119,0)

8

%

Perte sur remboursement anticipé de la dette

(18,0)

-

100%

Produits (charges) financières nettes

5,8

(115,0)

N.M.

Quote-part du résultat des entités mises en équivalence

0,4

(1,1)

N.M.

Gain sur la vente d'actifs à une coentreprise

-

0,1

(100) %

Bénéfice avant impôts

159,4

34,9

357 %

Charges d'impôts

(6,2)

(20,9)

(70) %

Résultat net de la période

153,2

14,0

994 %

Résultat net comptabilisé directement en capitaux propres

Éléments qui ne seront pas recyclés dans l'état consolidé du résultat

Reévaluation de passifs/(actifs) provenant de plans de pension à prestations définies

-

-

-%

Impôts différés

-

-

-%

Résultat net comptabilisé directement en capitaux propres

-

-

-%

Résultat global de la période

153,2

14,0

994 %

Résultat imputable aux :

153,2

14,0

994 %

Propriétaires de la Société

153,3

13,9

1 003

%

Intérêts minoritaires

(0,1)

0,1

N.M.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 26

(en millions €, sauf actions et montants par action)

Résultat global de la période, imputable aux :

Propriétaires de la Société

Intérêts minoritaires

Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires

Bénéfice ordinaire par action en €

Bénéfice dilué par action en €

Produits par nature

Produits des abonnements:

Télévision câblée

Internet haut débit

Téléphonie fixe

Produits des abonnements liés au câble

Téléphonie mobile

Total des produits des abonnements

Services aux entreprises

Autres

Total des produits

Charges par nature

Coûts d'exploitation du réseau

Coûts directs (programmation et droits d'auteur, interconnection et autres) Frais de personnel

Coûts des ventes et frais de marketing

Coûts liés aux services du personnel et aux services professionnels externalisés Autres coûts indirects

Coûts de restructuration

Charges d'exploitation liées aux acquisitions ou cessions Rémunérations à base d'actions des administrateurs et des travailleurs Dépréciations

Amortissements

Amortissements sur droits de diffusion

Dépréciation sur des actifs incorporels avec une durée de vie longue et goodwill Gain sur la vente des filiales

Dépréciation sur des actifs corporels avec une durée de vie longue

Total des charges

N.M. - Not Meaningful (Non Significatif)

Pour la période de trois mois se terminant au

31 mars

2020

2019

Variation %

153,2

14

994 %

153,3

13,9

1 003

%

(0,1)

0,1

N.M.

110 052 569

110 419 863

1,39

0,13

N.M.

1,39

0,13

N.M.

144,4

144,9

- %

160,2

161,2

(1) %

56,8

55,6

2

%

361,4

361,7

- %

113,6

107,2

6

%

475,0

468,9

1 %

50,0

52,1

(4) %

128,0

105,0

22

%

653,0

626,0

4 %

(54,3)

(54,3)

- %

(130,3)

(127,0)

3

%

(68,7)

(64,5)

7

%

(21,2)

(23,5)

(10) %

(9,5)

(9,0)

6

%

(23,4)

(28,2)

(17) %

(1,0)

(0,4)

150

%

(1,1)

(0,4)

175

%

(1,8)

(2,5)

(28) %

(100,7)

(103,5)

(3) %

(45,8)

(42,0)

9

%

(39,6)

(20,0)

98

%

(2,8)

-

100%

2,1

0,4

425

%

(1,7)

(0,2)

750

%

(499,8)

(475,1)

5 %

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 27

5.2 Flux de trésorerie consolidé et abrégé intermédiaire (IFRS UE, non

audité)

Pour la période de trois

mois se terminant au

(en millions €)

31 mars

2020

2019

Variation %

Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles

Bénéfice de la période

153,2

14,0

994

%

Amortissements, pertes de valeur et restructurations

189,5

165,7

14

%

Variation des fonds de roullement et autres

32,0

97,7

(67) %

Impôts sur le résultat

6,2

20,9

(70)

%

Charges d'intérêt, pertes de change et autres charges financières nettes

128,1

117,6

9

%

Perte nette (gain net) sur dérivés

(151,9)

(3,8)

3 897

%

Perte sur le remboursement anticipé de la dette

18,0

-

-%

Perte (gain) sur la vente d'actifs à une coentreprise

-

(0,1)

(100)

%

Intérêts payés

(92,3)

(90,1)

2

%

Impôts payés

(0,3)

(156,4)

(100) %

Flux net de trésorerie générés par les activités opérationnelles

282,5

165,5

71

%

Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement

Acquisition d'immobilisations corporelles

(71,5)

(73,1)

(2)

%

Acquisition d'actifs incorporels

(46,0)

(29,5)

56

%

Acquisition et emprunts dans des entités mises en équivalence

(0,2)

(0,2)

-

%

Produits de la vente d'immobilisations corporelles et autres actifs incorporels

0,3

0,5

(40) %

Flux net de trésorerie utilisés pour les activités d'investissement

(117,4)

(102,3)

15

%

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

Remboursement d'emprunts et autres obligations de financement

(137,5)

(192,0)

(28) %

Produits de la levée d'emprunts et autres obligations de financement

81,8

154,3

(47) %

Rachat d'actions propres

(29,0)

(50,4)

(42) %

Vente d'actions propres

-

6,2

(100) %

Paiement de frais de transaction lors de l'émission d'emprunts et compensations pour

(10,6)

-

-%

remboursement anticipé d'emprunts

Autres

(33,7)

(22,3)

51

%

Flux net de trésorerie utilisés pour les activités de financement

(129,0)

(104,2)

24

%

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 28

Pour la période de trois

mois se terminant au

(en millions €)

31 mars

2020

2019

Variation %

Augmentation (diminuation) nette de trésorerie et équivalents de trésorerie

Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période

101,4

88,2

15

%

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période

137,5

47,2

191

%

Augmentation (diminuation) nette de trésorerie et équivalents de trésorerie

36,1

(41,0)

N.M.

Adjusted Free Cash Flow

Flux net de trésorerie générés par les activités opérationnelles

282,5

165,5

71

%

Charges d'exploitation liées aux acquisition ou cessions

0,2

0,2

-

%

Remboursements en capital sur les engagements au titre du crédit fournisseurs

81,8

59,3

38

%

Acquisition d'immobilisations corporelles

(71,5)

(73,1)

(2)

%

Acquisition d'actifs incorporels

(46,0)

(29,5)

56

%

Remboursements en capital sur les engagements au titre du crédit fournisseurs

(136,5)

(83,5)

63

%

Amortissements en capital sur les obligations de location (hors contrats de location liés au

(13,1)

(13,3)

(2)

%

réseau)

Amortissements en capital sur les dotations aux contrats de location liés au réseau après

(14,0)

(5,8)

141

%

acquisition

Adjusted Free Cash Flow

83,4

19,8

321 %

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 29

5.3 Bilan consolidé et abrégé intermédiaire (IFRS UE, non audité)

31 mars

31 décembre

(en millions €)

2020

Variation

2019

Actif

Actifs non courants :

Immobilisations corporelles

2 352,7

2 366,8

(14,1)

Goodwill

1 856,6

1 879,2

(22,6)

Autres immobilisations incorporelles

755,2

790,3

(35,1)

Actifs d'impôt différé

233,0

261,4

(28,4)

Participations dans et prêts aux entités mises en équivalence

16,9

16,3

0,6

Autres investissements

6,1

6,1

-

Instruments financiers dérivés

133,8

55,3

78,5

Autres actifs

27,5

27,9

(0,4)

Total des actifs non courants

5 381,8

5 403,3

(21,5)

Actifs courants :

Stocks

33,9

25,2

8,7

Créances commerciales

204,8

204,5

0,3

Autres actifs courants

162,2

130,4

31,8

Trésorerie et équivalents de trésorerie

137,5

101,4

36,1

Instruments financiers dérivés

51,6

61,7

(10,1)

590,0

523,2

66,8

Actifs détenus en vue de la vente

51,7

-

51,7

Total des actifs courants

641,7

523,2

118,5

Total des actifs

6 023,5

5 926,5

97,0

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 30

31 mars

31 décembre

Variation

(en millions €)

2020

2019

Capitaux propres et passifs

Capitaux propres :

Capital social

12,8

12,8

-

Primes d'émission

80,7

80,7

-

Autres réserves

663,2

695,7

(32,5)

Perte reportée

(2 134,8)

(2 287,8)

153,0

Réévaluations

(13,5)

(13,5)

-

Capitaux propres attribuables aux propriétaires de la

(1 391,6)

(1 512,1)

120,5

société

Intérêts minoritaires

25,0

25,1

(0,1)

Total des capitaux propres

(1 366,6)

(1 487,0)

120,4

Passifs non courants

Emprunts et dettes financiers

5 219,3

5 206,0

13,3

Instruments financiers dérivés

183,5

261,4

(77,9)

Produits différés

3,8

3,8

-

Passifs d'impôt différé

164,1

177,0

(12,9)

Autres dettes non courantes

64,5

63,0

1,5

Provisions

15,5

17,7

(2,2)

Total des passifs non courants

5 650,7

5 728,9

(78,2)

Passifs courants

Emprunts et autres passifs financiers

519,4

527,0

(7,6)

Dettes fournisseurs

249,1

247,7

1,4

Charges à imputer et autres passifs courants

479,6

418,4

61,2

Provisions

79,3

70,9

8,4

Produits différés

119,0

107,8

11,2

Instruments financiers dérivés

56,5

69,5

(13,0)

Passif d'impôt courant

224,8

243,3

(18,5)

1 727,7

1 684,6

43,1

Passifs directement associés aux actifs destinés à la vente

11,7

0,0

11,7

Total des passifs courants

1 739,4

1 684,6

54,8

Total des passifs

7 390,1

7 413,5

(23,4)

Total des capitaux propres et des passifs

6 023,5

5 926,5

97,0

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 31

  1. Aux fins du calcul des taux de croissance remanié sur une base comparable pour le 1er trimestre clos le 31 mars 2020, nous avons ajusté nos revenus historiques et notre EBITDA ajusté pour inclure les revenus avant acquisition et le EBITDA ajusté de De Vijver Media (consolidés par intégration globale depuis le 3 juin, 2019) dans nos montants remanié pour le 1er trimestre clos le 31 mars 2019 dans la même mesure que le chiffre d'affaires et le EBITDA ajusté de cette entité sont inclus dans nos résultats pour le 1er trimestre clos le 31 mars 2020. Nous avons reflété le chiffre d'affaires et EBITDA ajusté de De Vijver Media dans nos montants remanié 2019 sur la base de ce que nous pensons être les informations les plus fiables dont nous disposons actuellement (généralement les états financiers avant l'acquisition), ajusté pour tenir compte des effets estimés de (a) toute différence significative entre nos méthodes comptables et celles des entités acquises, (b) tout effet significatif des ajustements comptables d'acquisition, et (c) d'autres éléments que nous jugeons appropriés. Nous ne modifions pas les périodespré-acquisition pour éliminer les éléments non récurrents ou pour donner un effet rétroactif à tout changement d'estimation qui pourrait être mis en œuvre pendant les périodes post-acquisition. Étant donné que nous ne détenions ni n'exploitions les entreprises acquises au cours des périodes de pré-acquisition, rien ne garantit que nous avons identifié tous les ajustements nécessaires pour présenter le chiffre d'affaires et l'EBITDA ajusté de ces entités sur une base comparable à celle postérieure correspondante. les montants d'acquisition qui sont inclus dans nos résultats historiques ou sur lesquels les états financiers antérieurs à l'acquisition sur lesquels nous nous sommes appuyés ne contiennent pas d'erreurs non détectées. De plus, les pourcentages de croissance remaniée ne sont pas nécessairement représentatifs des revenus et du EBITDA ajusté qui se seraient produits si ces transactions avaient eu lieu aux dates présumées aux fins du calcul de nos montants remaniés ou des revenus et du EBITDA ajusté qui se produiront à l'avenir. Les pourcentages de croissance remaniée ont été présentés comme base pour évaluer les taux de croissance sur une base comparable et ne sont pas présentés comme une mesure de notre performance financière pro forma.
  2. L'EBITDA est défini comme étant le bénéfice avant les charges financières nettes, la part dans le résultat des participations consolidées par mise en équivalence, les impôts sur le résultat, les amortissements sur immobilisations corporelles et incorporelles et les dépréciations. L'Adjusted EBITDA est défini comme étant l'EBITDA avant les rémunérations à base d'actions, des ajustements après la période de mesure liés aux acquisitions d'entreprise et les coûts de restructuration et avant les charges et produits opérationnels liés à des acquisitions ou des désinvestissements, réussis ou non. Les charges ou produits opérationnels liés à des acquisitions ou des désinvestissements comprennent (i) les bénéfices et pertes sur la cession d'actifs immobilisés, (ii) les frais de due diligence, coûts juridiques, frais de conseil et autres frais de tiers qui se rapportent directement aux efforts de la Société en vue d'acquérir ou de céder un intérêt de contrôle dans des entreprises et (iii) les autres éléments en rapport avec l'acquisition, comme les gains et les pertes sur le règlement d'une contrepartie conditionnelle. L'Adjusted EBITDA est utilisé par la direction en tant que critère supplémentaire pour les performancessous-jacentes de la Société et ne peut être utilisé en remplacement des critères IFRS-UE qui donnent une indication des performances de la Société, mais doit être utilisé en association avec le critère IFRS-UE le plus directement comparable. Le Tableau 1 à la page 14 établit la correspondance entre ce critère et le critère IFRS-UE le plus directement comparable.
  3. Nous entendons par 'dépenses d'investissement à imputer' les investissements en immobilisations corporelles et incorporelles, y compris les investissements dans le cadre de contrats delocation-financement et autres contrats de financement, tels qu'ils sont présentés sur une base d'imputation dans l'état consolidé de la position financière de la Société.
  4. Le flux de trésorerie opérationnel disponible (Operating Free Cash Flow ou 'OFCF') est défini comme étant l'EBITDA ajusté (Adjusted EBITDA) moins les dépenses d'investissement à imputer, comme indiqué dans le rapport financier consolidé de la Société. Les dépenses d'investissement à imputer n'incluent pas la comptabilisation des droits de diffusion pour le football et des licences pour le spectre mobile.
  5. Il faut entendre par 'Adjusted Free Cash Flow' le flux de trésorerie net provenant des activités opérationnelles poursuivies de la Société, plus (i) les paiements en numéraire de dépenses de tiers directement liées aux acquisitions et désinvestissements réussis ou non et (ii) les coûts financés par un tiers, moins (i) les acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles des activités opérationnelles poursuivies de la Société, (ii) les remboursements en capital sur les engagements au titre du crédit fournisseurs, (iii) les remboursements en capital sur les contrats de location- financement (à l'exception des contrats liés au réseau qui ont été repris à la suite d'acquisitions) et (iv) les remboursements en capital sur les contrats de location supplémentaires liés aux réseaux suite à une acquisition, tels que repris, dans chaque cas, dans le tableau des flux de trésorerie consolidé de la Société. Le flux de trésorerie disponible est utilisé par la direction en tant que critère supplémentaire pour la capacité de la Société de rembourser ses dettes et de financer de nouvelles opportunités d'investissement et ne peut être utilisé en remplacement des critèresIFRS-UE qui donnent une indication des performances de la Société, mais doit être utilisé en association avec le critère IFRS-UE le plus directement comparable.
  6. Un abonné à la télédistribution de base est une habitation, une unité d'habitation dans un immeuble comptant plusieurs unités d'habitation ou une unité dans un immeuble commercial qui, via un signal vidéo analogique ou numérique sur le Réseau Combiné, reçoit le service vidéo de Telenet sans abonnement à un service mensuel récurrent nécessitant l'usage d'une technologie d'encryptage. La technologie d'encryptage comprend les smart cards et autres technologies intégrées ou virtuelles utilisées par Telenet pour fournir son offre de services améliorée. Telenet compte les unités génératrices de revenus sur la base du nombre d'immeubles. Un abonné avec plusieurs raccordements dans un même immeuble est donc comptabilisé comme une seule unité génératrice de revenus. Un abonné avec deux maisons qui a, pour chacune de ces maisons, un abonnement au service de télévision câblée de Telenet, est comptabilisé comme deux unités génératrices de revenus.
  7. Un abonné à la télévision Premium est une habitation, une unité d'habitation dans un immeuble comptant plusieurs unités d'habitation ou une unité dans un immeuble commercial qui, via un signal vidéo numérique sur le Réseau Combiné, reçoit le service de télévision câblée de Telenet sur la base d'un abonnement à un service mensuel récurrent nécessitant l'usage d'une technologie d'encryptage. Les abonnés à la télévision Premium sont comptés sur la base du nombre d'immeubles. Ainsi, un abonné qui dispose d'un ou plusieurs boîtiers décodeurs et qui reçoit le service de télévision câblée de Telenet dans un seul et même immeuble est en principe compté comme un seul

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 32

abonné. Un abonné à la télévision Premium n'est pas compté parmi les abonnés à la télédistribution de base. À mesure que des clients Telenet passent de l'offre de base à l'offre Premium de télévision par câble, Telenet fait état d'une diminution du nombre d'abonnés à l'offre de base équivalente à l'augmentation du nombre d'abonnés à l'offre Premium.

  1. Un abonné internet est une habitation, une unité d'habitation dans un immeuble comptant plusieurs unités d'habitation ou une unité dans un immeuble commercial qui reçoit des services internet sur le Réseau Combiné.
  2. Un abonné à la téléphonie fixe est une habitation, une unité d'habitation dans un immeuble comptant plusieurs unités d'habitation ou une unité dans un immeuble commercial qui reçoit des services de téléphonie fixe sur le Réseau Combiné. Les abonnés à la téléphonie fixe n'incluent aucun abonné à la téléphonie mobile.
  3. Le nombre d'abonnés à la téléphonie mobile représente le nombre de cartes SIM actives qui sont en usage, et non le nombre de services fournis. Si par exemple un abonné à la téléphonie mobile dispose à la fois d'un plan data et d'un plan vocal pour un smartphone, cette personne est considérée comme un seul abonné à la téléphonie mobile. Un abonné avec un plan vocal et un plan data pour un smartphone et un plan data pour un ordinateur portable (via un dongle) est cependant compté comme deux abonnés à la téléphonie mobile. Après 90 jours d'inactivité, les clients qui ne paient aucun montant mensuel récurrent ne sont plus repris dans le nombre des abonnés à la téléphonie mobile.
  4. Une relation client est un client qui reçoit au moins un des services télé, internet ou téléphonie fixe de Telenet et que Telenet compte comme une unité génératrice de revenus, quelle que soit la quantité de services auxquels il est abonné. Les relations clients sont en principe comptées sur la base du nombre d'immeubles. Si une personne reçoit des services Telenet dans deux immeubles (p. ex. dans sa maison principale et dans une résidence de vacances), cette personne est en principe comptée comme deux relations clients. Telenet ne compte pas comme relations clients les clients qui utilisent uniquement les services de téléphonie mobile de Telenet.
  5. Le revenu moyen par relation client fait référence aux revenus mensuels moyens provenant des abonnements par relation client moyenne et est calculé en divisant les revenus mensuels moyens provenant des abonnements (hors revenus de la téléphonie mobile, services aux entreprises, interconnexion, redevances de transport et distribution, vente de smartphones et frais d'installation) pour la période en question, par le nombre moyen de relations clients au début et à la fin de la période.
  6. Les maisons raccordables sont les habitations, unités d'habitation dans un immeuble comptant plusieurs unités d'habitation ou unités dans un immeuble commercial qui peuvent, sans extension matérielle de la centrale de distribution, être raccordées au Réseau Combiné. Le nombre de maisons raccordables est basé sur les données du recensement, lesquelles peuvent changer en fonction des révisions de ces données ou sur la base de nouveaux résultats de recensement.
  7. Une unité génératrice de revenus est un abonné individuel à la télédistribution de base, un abonné individuel à la télévision Premium, un abonné internet individuel ou un abonné individuel à la téléphonie fixe. Une habitation, une unité d'habitation dans un immeuble comptant plusieurs unités d'habitation ou une unité dans un immeuble commercial peut inclure une ou plusieurs unités génératrices de revenus. Si par exemple un client particulier est abonné à l'offre Premium de télévision par câble de Telenet, au service de téléphonie fixe et à l'internet haut débit, ce client représente trois unités génératrices de revenus. Le nombre total d'unités génératrices de revenus est la somme du nombre d'abonnés à la télédistribution de base, à la télévision Premium, à l'internet et à la téléphonie fixe. Le nombre d'unités génératrices de revenus est compté, d'une manière générale, sur la base du nombre d'immeubles, de sorte que pour un service déterminé, un immeuble déterminé ne soit pas compté comme étant plus d'une unité génératrice de revenus. Si une personne reçoit des services Telenet dans deux immeubles (p. ex. dans sa maison principale et dans une résidence de vacances), cette personne est par contre comptée comme deux unités génératrices de revenus pour le service en question. Chaque service câble, internet ou téléphonie fixe inclus dans un pack de produits est compté comme une unité génératrice de revenus, quelle que soit la nature de la remise pack ou de la promotion éventuelle. Les abonnés non payants sont comptés comme des abonnés pendant la période au cours de laquelle ils reçoivent un service gratuit par le biais d'une promotion. Certains de ces abonnés renoncent au terme de cette période gratuite. Les services qui sont offerts gratuitement de manière prolongée (p. ex. aux VIP ou aux travailleurs) ne sont, en principe, pas comptés comme unités génératrices de revenus. Les abonnements aux services de téléphonie mobile ne sont pas repris dans le nombre d'unités génératrices de revenus communiqué à l'extérieur.
  8. Le taux d'attrition représente le pourcentage de clients qui résilient leur abonnement. La moyenne mobile annuelle est calculée en divisant le nombre de désabonnements au cours des 12 derniers mois par le nombre moyen de relations clients. Pour le calcul du taux d'attrition, on considère qu'il y a eu désabonnement dès lors que le client ne reçoit plus aucun service de la part de Telenet et doit restituer le matériel de Telenet. Le passage partiel vers un produit inférieur, ce qui est généralement appliqué pour encourager les clients à payer une facture en souffrance afin d'éviter qu'il soit mis fin à tous les services, n'est pas considéré comme un désabonnement dans le calcul du taux d'attrition de Telenet. De même, les clients qui déménagent à l'intérieur de la zone câblée de Telenet et les clients qui passent à des services supérieurs ou inférieurs ne sont pas considérés comme des désabonnements dans le calcul du taux d'attrition.
  9. Le calcul du revenu moyen par abonné à la téléphonie mobile ne prenant pas en compte les revenus d'interconnexion, concerne le revenu mensuel moyen provenant de la téléphonie mobile par abonné actif à la téléphonie mobile et est obtenu en divisant les revenus mensuels moyens provenant de la téléphonie mobile (hors frais d'activation, produits de la vente de smartphones et frais de mise en demeure) pour une période déterminée par le nombre moyen d'abonnés actifs à la téléphonie mobile au début et à la fin de la période. Pour le calcul du revenu moyen par abonné à la téléphonie mobile prenant en compte les revenus d'interconnexion, on ajoute au numérateur, dans le calculci-dessus, le montant des revenus d'interconnexion au cours de la période.
  10. Le ratio du levier total net est la somme des emprunts, dettes financiers et autres passifs financiers moins trésorerie et équivalents de trésorerie, comme indiqué sur le bilan de la société, divisé par e Consolidated Annualized EBITDA des deux derniers trimestres. Dans son bilan, la dette de Telenet en USD a été converti en € sur base du taux de change EUR/USD du 31 mars 2020. Comme Telenet a conclu des contrats dérives afin de fixer le taux d'intérêt

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 33

flottant et le risque du taux de change, les montants fixés en € étaient de 2.041,5 millions € (Term Loan AR de 2.295,0 millions USD) et 882,8 millions € (Senior Secured Notes venant à échéance en 2028 de 1,0 milliard USD). Pour le calcul de son ratio d'endettement net total, Telenet utilise les montants fixés en € vue le risque économique sous- jacent.

  1. Le ratio du levier covenant net est calculé selon la définition de la Facilité de Crédit Senior 2018 modifiée,c.-à-d. en divisant la dette nette totale (sur base des montants fixés en € comme mentionné ci-dessus), à l'exclusion (i) des prêts d'actionnaires subordonnés, (ii) des éléments d'endettement activés sous les indemnités de clientèle et d'annuités, (iii) de tout contrat de location-financement conclu le 1er août 2007 ou avant cette date, et (iv) de toute dette dans le cadre de la location du réseau conclue avec les intercommunales pures, par le Consolidated Annualized EBITDA des deux derniers trimestres y inclus des synergies non-réalisés suite aux acquisitions de BASE et de SFR Belux.

Conférence téléphonique pour investisseurs et analystes - Telenet donnera, le 30 avril 2020 à 15:00h (heures de Bruxelles), un video webcast et une conférence téléphonique sur les résultats financiers pour investisseurs institutionnels et analystes. Vous trouverez les détails et les liens du webcast sur https://investors.telenet.be.

Contacts

Relations avec les

Rob Goyens

rob.goyens@telenetgroup.be

Téléphone: +32 15 333 054

Bart Boone

bart.boone@telenetgroup.be

Téléphone: +32 15 333 738

investisseurs:

Relations presse et médias:

Stefan Coenjaerts

stefan.coenjaerts@telenetgroup.be

Téléphone: +32 15 335 006

  • propos de Telenet - En tant que fournisseur belge de services de divertissement et de télécommunications, Telenet Group est constamment à la recherche de l'excellence pour ses clients au sein du monde numérique. Sous la marque Telenet, l'entreprise fournit des services de télévision numérique, d'Internet à haut débit et de téléphonies fixe et mobile, destinés au segment résidentiel en Flandre et à Bruxelles. Telenet Group offre également des services de téléphonie mobile sous la marque BASE à l'échelle de la Belgique. Le département Telenet Business propose quant à lui des solutions de connectivité, d'hébergement et de sécurité aux marchés professionnels belge et luxembourgeois. Plus de 3.000 collaborateurs ont un objectif commun: rendre la vie et le travail plus facile et plus agréable. Telenet Group fait partie de Telenet Group Holding SA et est coté sur Euronext Bruxelles sous le symbole boursier TNET. Pour plus d'informations, visitez www.telenet.be. Liberty Global - l'une des entreprises leaders au niveau mondial de la vidéo convergente, de l'Internet haut débit et de la communication, innovant et donnant les moyens à ses clients dans six pays européens de tirer le meilleur parti de la révolution numérique - détient une participation directe de 57,9% des actions de Telenet Group Holding SA (hors actions propres détenues de temps à autre par cette dernière).

Informations complémentaires - Des informations complémentaires concernant Telenet et ses produits peuvent être obtenues sur son site web https://www.telenet.be. D'autres informations relatives aux données opérationnelles et financières figurant dans le présent document peuvent être téléchargées dans la partie du site destinée aux investisseurs. Le rapport annuel consolidé 2019 de Telenet ainsi que les états financiers consolidés intermédiaires non audités et des présentations liées aux résultats financiers de la période des trois mois se terminant le 31 mars 2020 peuvent être consultés dans la partie du site de Telenet destinée aux investisseurs (https://investors.telenet.be.

Déclaration de 'Safe Harbor' en vertu du 'Private Securities Litigation Reform Act' américain de 1995 - Certaines déclarations incluses dans le présent document constituent des 'forward-looking statements' (déclarations prospectives) au titre du Private Securities Litigation Reform Act américain de 1995. Des mots ou expressions tels que « croire », « s'attendre », « devoir », « avoir l'intention de », « projeter », « faire dans le futur », « estimer », « position », « stratégie » et expressions similaires identifient ces déclarations prospectives relatives à nos perspectives financières et opérationnelles, nos prévisions de croissance, nos lancements de stratégie, de produits ou de réseaux, et l'impact attendu des acquisitions sur nos activités et performances financières conjointes et sont sujets à certains risques connus et inconnus, incertitudes et autres facteurs qui peuvent avoir pour effet que nos résultats, performances, accomplissements ou résultats sectoriels réels soient significativement différents des résultats envisagés, projetés, prévus, estimés ou contenus dans les budgets, que ceux-ci soient implicites ou explicites. Ces facteurs comprennent de possibles développements préjudiciables affectant nos liquidités ou résultats opérationnels ; des événements préjudiciables de nature concurrentielle, économique ou réglementaire ; l'impact négatif potentiel de la récente éclosion de la nouvelle pandémie de cornoavirus (COVID-19), des paiements substantiels au titre de notre dette et autres obligations contractuelles ; notre aptitude à financer et exécuter notre plan d'affaires ; notre aptitude à générer des liquidités en suffisance afin de procéder aux paiements au titre de notre dette ; les fluctuations des taux d'intérêts et des devises ; l'impact de nouvelles opportunités commerciales nécessitant des investissements préalables significatifs; notre aptitude à attirer de nouveaux clients et à retenir les clients existants et à accroître notre pénétration globale du marché; notre aptitude à concurrencer d'autres sociétés de communications ou de distribution de contenu ; notre aptitude à garder les contrats qui sont indispensables à nos opérations ; notre aptitude à répondre adéquatement aux avancées technologiques; notre aptitude à développer et maintenir des sauvegardes de nos systèmes critiques ; notre aptitude à poursuivre le développement de réseaux, placer des installations, obtenir et conserver les agréments et accords gouvernementaux requis et financer la construction et le développement dans les temps prévus, à un coût raisonnable et à des conditions satisfaisantes ; notre capacité d'influencer ou de répondre de façon efficace à de nouvelles lois ou réglementations ; notre aptitude à procéder à des investissements créateurs de valeur et notre aptitude à maintenir ou augmenter les distributions aux actionnaires dans le futur. Nous ne sommes aucunement tenus d'actualiser les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué aux fins de refléter les résultats réels, les modifications aux postulats ou les changements au niveau des facteurs qui influencent ces déclarations.

TELENET GROUP HOLDING SA - RESULTATS PREMIER TRIMESTRE 2020 - 34

Information financière - Les états financiers consolidés de Telenet Group Holding de et pour l'exercice se terminant le 31 décembre 2019 ont été établis, sauf indication contraire, conformément aux IFRS-UE et peuvent être consultés sur le site internet de la Société.

Critères non-GAAP - 'Adjusted EBITDA', 'Operating Free Cash Flow' et 'Adjusted Free Cash Flow' sont des critères non- GAAP au sens de la 'Regulation G' de la Securities and Exchange Commission américaine. Pour les définitions et les rapprochements y afférents, nous renvoyons à la partie 'Investor Relations' sur le site internet de Liberty Global plc (https://www.libertyglobal.com). Liberty Global plc est l'actionnaire de contrôle de la Société.

Ce document a été autorisé à la publication le 30 avril 2020 à 7.00 h, heure de Bruxelles

La Sté Telenet Group Holding NV a publié ce contenu, le 30 avril 2020, et est seule responsable des informations qui y sont renfermées.
Les contenus ont été diffusés par Public non remaniés et non révisés, le21 mai 2020 07:53:09 UTC.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur TELENET GROUP HOLDING NV
30/07TELENET : Résultats premier semestre 2020
PU
21/05TELENET : Communiqué de presse
PU
15/05AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : Asos, Eiffage, Euronext, Givaudan, HelloFresh, Logite..
06/05TELENET GROUP HOLDING NV : Franchissements de seuil
CO
04/05TELENET : Business et NVISO s'associent en faveur de la cyber sécurité
PU
04/05TELENET GROUP HOLDING : Détachement de dividende final
FA
30/04EN DIRECT DES MARCHES : Orange, Société Générale, Michelin, Korian, Valneva, ..
30/04TELENET : Résultats premier trimestre 2020
PU
30/04TELENET GROUP HOLDING NV : Résultats 1er trimestre
CO
29/04TELENET : Les actionnaires de Telenet approuvent le dividende complémentaire pro..
PU
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur TELENET GROUP HOLDING NV
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 2 579 M 3 027 M -
Résultat net 2020 358 M 421 M -
Dette nette 2020 5 420 M 6 361 M -
PER 2020 9,76x
Rendement 2020 6,73%
Capitalisation 3 484 M 4 098 M -
VE / CA 2020 3,45x
VE / CA 2021 3,38x
Nbr Employés 3 000
Flottant 37,8%
Graphique TELENET GROUP HOLDING NV
Durée : Période :
Telenet Group Holding NV : Graphique analyse technique Telenet Group Holding NV | TNET | BE0003826436 | Zone bourse
Tendances analyse technique TELENET GROUP HOLDING NV
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 17
Objectif de cours Moyen 42,41 €
Dernier Cours de Cloture 31,90 €
Ecart / Objectif Haut 88,1%
Ecart / Objectif Moyen 32,9%
Ecart / Objectif Bas -5,64%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
John C. Porter Chief Executive Officer, Executive Director & MD
Albrecht de Graeve Chairman
Erik Van den Enden Chief Financial Officer
Micha Berger Chief Technology Officer
Charles Henry Rowland Bracken Non-Executive Director
Secteur et Concurrence