Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Xetra  >  Lufthansa Group AG    LHA   DE0008232125

LUFTHANSA GROUP AG

(LHA)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Le coronavirus pourrait coûter très cher au secteur aérien

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
20/02/2020 | 20:29

Paris (awp/afp) - L'épidémie liée au nouveau coronavirus pourrait entraîner un manque à gagner total de près de 30 milliards de dollars (quasiment autant en francs suisses) pour les compagnies aériennes en 2020, selon l'Association internationale du transport aérien (Iata), qui redoute la "première baisse mondiale" des réservations depuis 2008-2009.

Mesures de quarantaine, annulations de dessertes, chute du tourisme en Chine et du monde... 2020 "sera une année très difficile pour les compagnies aériennes", a prévenu jeudi le directeur général de l'Iata, Alexandre de Juniac.

Selon l'association, qui regroupe 290 compagnies aériennes, la baisse nette du nombre de passagers par rapport à 2019 pourrait être de 8,2% dans la région Asie-Pacifique cette année. De quoi entraîner "un manque à gagner de 27,8 milliards de dollars" pour les transporteurs de la région, indique-t-elle.

En ajoutant l'impact de la faible demande pour les vols des compagnies exerçant leurs activités dans le reste du monde, le manque à gagner global pourrait atteindre 29,3 milliards de dollars. Un revers pour un transport aérien mondial habitué à de fortes croissances et qui a généré 838 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2019.

"Nous entrons dans une période compliquée pour l'industrie mondiale du transport aérien. Arrêter la propagation du virus est la priorité absolue", souligne dans un communiqué Alexandre de Juniac, pour qui les gouvernements ont un "rôle important à jouer" dans cette crise.

L'association internationale redoute ainsi que le Covid-19 n'entraîne une baisse du nombre de réservations aériennes dans le monde, ce qui serait "une première" depuis la crise financière mondiale de 2008-2009.

Cette situation aura un impact financier sans doute "sévère" pour les compagnies "particulièrement exposées au marché chinois", prévient M. de Juniac.

L'Iata prévient toutefois que l'ampleur de l'impact de l'épidémie sur le secteur est difficile à anticiper à ce stade, car on ignore quelle sera son évolution, et si celle-ci sera ou non, comparable à celle du Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère) en 2003. En outre, les Etats vont adapter leurs politiques budgétaires et monétaires pour atténuer cet impact.

Mais l'association souligne également que les conséquences pourraient être plus importantes, si jamais l'épidémie s'étendait davantage dans la région Asie-Pacifique: "l'impact sur les compagnies aériennes du reste du monde serait supérieur".

"décisions difficiles"

Plusieurs compagnies aériennes, dont Air France, British Airways, Air Canada, Lufthansa ou Delta, ont suspendu leurs vols vers la Chine continentale en raison de l'épidémie. Air France-KLM a d'ailleurs estimé jeudi entre 150 et 200 millions d'euros le manque à gagner dû à la suspension de ses vols, prévue jusqu'en avril.

Selon le cabinet OAG Aviation Worldwide, les compagnies chinoises ont réduit de 10,4 millions le nombre de sièges des vols intérieurs depuis le début de l'épidémie, contre environ 1,7 million de sièges pour les transporteurs étrangers.

"Les compagnies aériennes prennent des décisions difficiles pour réduire leurs capacités et, dans certains cas, des lignes. La baisse des coûts du carburant contribuera à compenser une partie des pertes de revenus" mais pas la totalité, a prévenu Alexandre de Juniac.

D'après l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), une agence de l'ONU basée à Montréal, l'épidémie a d'ores et déjà entraîné une baisse de revenus de 4 à 5 milliards de dollars pour les compagnies aériennes mondiales. Les conséquences du Covid-19 pourraient dès lors être "plus importantes que celles causées par l'épidémie de Sras en 2003".

Selon l'Iata, l'épidémie de Sras avait engendré un manque à gagner de 6 milliards de dollars pour les compagnies aériennes asiatiques. Au plus fort de la crise, le trafic des compagnies d'Asie-Pacifique - foyer de cette maladie - avait chuté de près de 50%.

Pour l'association aérienne, tout n'est pas joué cependant pour le secteur aérien. "Nous ne savons pas encore exactement comment l'épidémie se développera ni si elle suivra le même profil que le SRAS ou non", prévient l'Iata, pour qui la baisse des prix du carburant pourrait "contribuer à compenser" les pertes de revenus.

afp/al

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIR CANADA -1.15%14.55 Cours en différé.-69.66%
AIR FRANCE-KLM 1.35%4.972 Cours en temps réel.-49.90%
INTERNATIONAL CONSOLIDATED AIRLINES GROUP, SA -1.00%198 Cours en différé.-68.32%
LUFTHANSA GROUP AG -0.33%7.95 Cours en différé.-51.55%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur LUFTHANSA GROUP AG
03/04Air France-KLM cherche à emprunter plusieurs milliards garantis par Paris et ..
RE
03/04Exclusif-Air France-KLM cherche à emprunter plusieurs milliards garantis par ..
RE
03/04CORONAVIRUS : le fil des actus positives
02/04LUFTHANSA : en repli, un analyste a baissé son conseil
CF
02/04CORONAVIRUS : 60% du personnel Lufthansa au chômage partiel
AW
02/04LUFTHANSA  : Credit Suisse dégrade son opinion
AO
02/04LUFTHANSA : La valeur du jour en Europe LUFTHANSA serait en discussions pour obt..
AO
02/04LUFTHANSA  : des discussions portant sur des milliards d’euros d’aides de l’État..
AO
02/04EN DIRECT DES MARCHES : Capgemini, Dassault Systèmes, Engie, Veolia, Michelin..
02/04Lufthansa met 60% de son personnel au chômage partiel
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur LUFTHANSA GROUP AG
Plus de recommandations
Données financières (EUR)
CA 2020 25 411 M
EBIT 2020 -1 145 M
Résultat net 2020 -2 354 M
Dette 2020 10 242 M
Rendement 2020 0,38%
PER 2020 -1,76x
PER 2021 3,01x
VE / CA2020 0,55x
VE / CA2021 0,35x
Capitalisation 3 814 M
Graphique LUFTHANSA GROUP AG
Durée : Période :
Lufthansa Group AG : Graphique analyse technique Lufthansa Group AG | LHA | DE0008232125 | Zone bourse
Tendances analyse technique LUFTHANSA GROUP AG
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ALLEGER
Nombre d'Analystes 20
Objectif de cours Moyen 10,94  €
Dernier Cours de Cloture 7,98  €
Ecart / Objectif Haut 126%
Ecart / Objectif Moyen 37,2%
Ecart / Objectif Bas -93,7%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Carsten Spohr Chairman-Executive Board & CEO
Karl-Ludwig Kley Chairman-Supervisory Board
Ulrik Svensson Chief Financial Officer
Roland Schütze Chief Information Officer
Matthias Wissmann Member-Supervisory Board
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
LUFTHANSA GROUP AG-51.55%4 499
DELTA AIR LINES INC.-61.56%18 188
AIR CHINA LIMITED-1.77%12 101
RYANAIR HOLDINGS PLC-41.42%10 956
ANA HOLDINGS INC.-2.30%10 478
CHINA EASTERN AIRLINES CORPORATION LIMITED-1.43%8 303