Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Xetra  >  Lufthansa Group AG    LHA   DE0008232125

LUFTHANSA GROUP AG

(LHA)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Aigle Azur et XL Airways: les nuages s'amoncellent dans le ciel européen

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
21/09/2019 | 07:01

CORRECTION Merci bien lire au 13ème paragraphe que XL Airways arrive en neuvième position avec "730.000 passagers", et non "730 millions" comme écrit par erreur. Revoici rectifié

PARIS (awp/afp) - Les coups d'arrêt brutaux portés à Aigle Azur et XL Airways révèlent les fragilités du secteur du transport aérien en Europe, où les compagnies aériennes les plus vulnérables subissent de plein fouet une guerre des prix sans merci.

XL Airways a demandé jeudi soir son placement en redressement judiciaire, trois semaines après Aigle Azur, actuellement en liquidation. En 18 mois, au moins une dizaine de compagnies ont baissé le rideau en Europe, selon l'Association internationale du transport aérien (Iata).

Parmi elles, l'allemande Germania en février, l'islandaise WOW Air en mars, la danoise Primera Air et la chypriote Cobalt Air en 2018. En Allemagne, Air Berlin a été absorbée par Eurowings, la compagnie à bas coûts de Lufthansa. En Italie, Alitalia est en très grande difficulté et attend toujours un repreneur.

Aigle Azur, née en 1946, spécialisée dans les liaisons avec l'Algérie et la desserte du bassin méditerranéen, a été victime, selon les experts, à la fois de choix stratégiques malheureux, avec l'ouverture il y a deux ans de lignes vers Pékin et Sao Paulo, et des effets dévastateurs pour son image d'une passe d'armes ubuesque cet été entre actionnaires.

La compagnie à coûts réduits XL Airways était quant à elle dans "une situation devenue extrêmement difficile", après avoir mené en vain depuis 2018 des discussions avec plusieurs repreneurs potentiels, selon elle.

A Paris, elle s'est retrouvée en concurrence frontale avec des "low-cost" long-courrier, notamment sur les Etats-Unis.

Laurent Magnin, son patron, a dénoncé une "concurrence internationale débridée" et mis en cause une "problématique structurelle de coûts [en France], des charges sociales qui sont hors normes par rapport au reste du monde" estimant que "la situation des compagnies françaises était majoritairement déficitaire".

Pour Chris Goater, porte-parole de l'Iata, en Europe les compagnies aériennes sont confrontées à un environnement de travail "malheureusement pas facile".

Le marché est "très concurrentiel (...) Nous avons beaucoup de compagnies" avec des "coûts [de fonctionnement] élevés", a-t-il expliqué à l'AFP en citant le poids des grèves, du coût des taxes aéroportuaires, des charges sociales, du contrôle aérien et des taxes environnementales.

S'ajoutent à ces éléments l'incertitude liée à la volatilité des prix du kérosène, dont le coût représente entre 15 et 35% du prix de revient complet d'un vol.

Un marché fragmenté

En juin, le directeur général de l'Iata Alexandre de Juniac notait déjà "une situation plus tendue" avec des disparitions de compagnies, "notamment dans le secteur du low-cost en Europe", en se demandant "s'il y avait de la place pour autant d'acteurs qui avaient commandé autant d'avions".

En France, "à l'exception d'Air France, on a des acteurs qui sont sur des stratégies de niche, des acteurs qui sont très fragmentés et ont chacun des parts de marché de 1, 2, 3, 4% du transport aérien français", explique à l'AFP Paul Chiambaretto, professeur à Montpellier Business School et chercheur associé à l'Ecole Polytechnique, spécialiste du transport aérien en plaidant pour une "consolidation" du secteur.

Une trentaine de compagnies sont répertoriées en France avec en pole position Air France et ses filiales (64 millions de passagers transportés à fin 2018), suivie par Air Corsica (1,981 million) et Aigle Azur (1,915 million). XL Airways arrive en neuvième position avec 730.000 passagers.

"Le secteur aérien est un secteur sur lequel il y a relativement peu de barrières à l'entrée (...) ce qui fait qu'il y a aussi une forte mortalité", selon M. Chiambaretto. Il évoque des "acteurs qui arrivent, cassent les prix et perturbent les perceptions des vrais prix pour les consommateurs".

En France, "ça fait dix ans qu'on explique qu'on va dans le mur", déplore pour sa part le président de la Fédération Nationale de l'Aviation Marchande (Fnam) Alain Battisti, qui estime que "l'État n'a jamais pris la mesure des handicaps structurels que nous avons, c'est-à-dire le coût du travail et de la fiscalité directe et indirecte".

Il dénonce en outre les difficultés pour les compagnies en France de se restructurer "parce que juridiquement aujourd'hui c'est presque impossible".

sw/tq/LyS/spi

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIR BERLIN PLC 0.00%Cours en clôture.-18.42%
AIR FRANCE-KLM -0.24%10.21 Cours en temps réel.7.70%
LUFTHANSA GROUP AG 0.26%15.51 Cours en différé.-21.27%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur LUFTHANSA GROUP AG
18/10ALLEMAGNE : la grève chez Lufthansa dimanche concernera quatre filiales
AW
18/10Francfort freine avant le "super samedi" britannique (Dax:-0,32%)
AW
17/10La Bourse de Francfort pas convaincue par l'accord sur le Brexit (Dax: -0,12%..
AW
17/10Lufthansa pourrait voler au secours d'Alitalia
RE
17/10Francfort en veille avant le final du Brexit (Dax:0,00%)
AW
15/10ATLANTIA : et FS acceptent de s'impliquer dans le sauvetage d'Alitalia
RE
14/10La Bourse de Francfort sceptique sur un accord USA-Chine (Dax: -0,20%)
AW
14/10ALLEMAGNE : appel à la grève dimanche chez Lufthansa
AW
14/10Francfort balancée entre des sentiments partagés (Dax:-0,52%)
AW
11/10BOURSE DE FRANCFORT : Francfort finit en hausse de 2,86%, portée par les négocia..
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur LUFTHANSA GROUP AG
Plus de recommandations
Données financières (EUR)
CA 2019 36 396 M
EBIT 2019 2 024 M
Résultat net 2019 1 173 M
Dette 2019 5 549 M
Rendement 2019 4,71%
PER 2019 6,39x
PER 2020 4,73x
VE / CA2019 0,35x
VE / CA2020 0,38x
Capitalisation 7 371 M
Graphique LUFTHANSA GROUP AG
Durée : Période :
Lufthansa Group AG : Graphique analyse technique Lufthansa Group AG | LHA | DE0008232125 | Zone bourse
Tendances analyse technique LUFTHANSA GROUP AG
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 23
Objectif de cours Moyen 15,76  €
Dernier Cours de Cloture 15,51  €
Ecart / Objectif Haut 28,9%
Ecart / Objectif Moyen 1,59%
Ecart / Objectif Bas -22,6%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Carsten Spohr Chairman-Executive Board & CEO
Karl-Ludwig Kley Chairman-Supervisory Board
Ulrik Svensson Chief Financial Officer
Roland Schütze Chief Information Officer
Matthias Wissmann Member-Supervisory Board
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
LUFTHANSA GROUP AG-21.27%8 177
DELTA AIR LINES INC.6.95%34 389
UNITED AIRLINES HOLDINGS, INC.6.84%22 637
AIR CHINA LIMITED3.09%15 946
RYANAIR HOLDINGS12.09%14 725
INTERNATIONAL CONSOLIDATED AIRLINES GROUP, SA-16.96%13 101