Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Imv Inc       CA44974L1031

IMV INC

SynthèseGraphiquesActualitésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteur

Imv : De nouveaux résultats sur la combinaison de DPX-Survivac d'IMV et de Keytruda® de Merck continue de montrer des bénéfices pour le traitement du lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
12/06/2019 | 13:31

Des réponses radiologiques complètes ont été liées à la réponse des cellules T dans 2 des premiers six patients évaluables.

IMV tiendra une téléconférence par webdiffusion avec les investisseurs le 12 juin 2019 à 8:00 HNE

IMV Inc. (Nasdaq: IMV; TSX: IMV), société de recherche clinique en immuno-oncologie, annonce aujourd’hui une mise à jour sur les données de l’étude clinique de phase 2, SPiReL, combinant le produit principal d’IMV, le DPX-Survivac, la cyclophosphamide intermittente à faible dose et le checkpoint inhibiteur Keytruda® (pembrolizumab) de la compagnie Merck. L’étude clinique est conçue pour évaluer l’innocuité et l’efficacité de cette combinaison d’immunothérapie chez les patients atteints d’un lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB) persistent, récurrent/réfractaire.

À la première évaluation en cours de traitement, cinq des six premiers patients ont présenté des bénéfices cliniques, incluant quatre patients avec des réductions de tumeurs. Deux de ces patients ont atteints une réponse radiologique complète, un autre une réponse partielle et deux ont eu une maladie stable sur l’étude. La combinaison a continué de présenter profil d’innocuité acceptable.

« Nous sommes grandement encouragés par le niveau d’activité que nous observons avec la combinaison de DPX-Survivac et de Keytruda® chez ces patients souffrant d’un lymphome diffus à grandes cellules B,» a mentionné Frederic Ors, chef de la direction d’IMV. « Nous croyons que les bénéfices cliniques que nous obtenons jusqu’à présent avec l’étude SPiReL, et le lien entre l’activité antitumorale et la réponse des cellules T supporte le mécanisme d’action innovateur de DPX-Survivac et notre approche d’immunothérapie en combinaison. Nous continuons de travailler avec nos partenaires afin de faire progresser l’étude clinique pour offrir de meilleures options de traitements, et améliorer la vie des patients avec des cancers difficiles à traiter. »

Faits saillants des données de SPiRel:

Au moment de la compilation des données, 11 patients avaient été enrôlés dans l’étude. Les données d’efficacité des six premiers patients évaluables présentées ci-dessous sont basées sur les critères modifiés de Chesoni:

  • Deux patients ont atteint un réponse radiologique complète :
    • Ces deux patients ont montré la meilleure réponse des cellules T survivin-spécifique à DPX-Survivac parmi les échantillons analysés.
    • Un patient avec une réponse complète (RC) a complété le traitement d’un an.
  • Un patient a atteint une réponse partielle (RP) à son premier scan pendant le traitement.
  • Deux patients avaient une maladie stable.
    • Ces patients sont demeurés sans progression de maladie pendant le traitement pour 6 et 8 mois respectivement.
  • Un patient avec une maladie volumineuse a progressé lors de la première scanographie.
  • Deux sujets ne sont pas évaluables selon le protocole, ayant respectivement quittés l’étude au jour 7 et au jour 28.
  • La combinaison de traitements semble être bien tolérée avec seulement 2 événements indésirables sérieux reliés aux traitements (faible numération des leucocytes et des neutrophiles).
  • Les résultats radiologiques de trois patients additionnels sont attendus.

Le résumé d’ICML a été publié le 12 juin 2019 par l’entremise du 15-ICML ABSTRACT BOOK, a supplement to Hematological Oncology ayant comme premier auteur Neil Berinstein, MD, FRCPC, ABIM Haematologist at the Odette Cancer Centre, Sunnybrook Health Sciences Centre and Affiliate Scientist at Sunnybrook Research Institute. Le Dr. Berinstein sera présent à la conférence ICML pour discuter des résultats.

IMV tiendra une téléconférence par webdiffusion aujourd’hui, le 12 juin 2019 à 8:00 HNE afin de discuter de ces résultats de l’étude SPiReL. Les analystes financiers sont invités à se joindre à l’appel conférence en composant le (866) 211-3204 (US et Canada) ou le (647) 689-6600 (International) en utilisant le code de conférence 9685423. Les autres personnes intéressées pourront accéder à la webdiffusion en temps réel en cliquant sur ce lien: https://ir.imv-inc.com/events-and-presentations. La webdiffusion sera enregistrée et disponible sur le site web d’IMV pendant 30 jours suivant l’appel.

i Cheson, B.D.,, Pfistner, B., Juweid, M.E., Gascoyne, R.D., Specht, L., Horning, S.J., . . . and Diehl, V. (2007). Revised Response Criteria for Malignant Lymphoma. Journal of Clinical Oncology, 25(5) DOI: 10.1200/JCO.2006.09.2403

À propos du LDGCB

Le LDCGB est le type le plus courant des lymphomes agressifs à l’échelle mondiale représentant environs un tiers de tous les lymphomes de type non hodgkinien. Aux États-Unis il est estimé qu’en 2019, près de 25,000 nouveaux cas de LDGCB seront diagnostiqués. Jusqu'à 30% de tous les patients atteints de DLBCL qui ne réponde pas ou qui font une rechute suite aux traitements initiaux ont des résultats médiocres et ont besoin de nouvelles options thérapeutiques.

À propos de l’étude SPiRel, multi-centrique

L’étude SPiRel (DPX-Survivac en combinaison avec de la cyclophosphamide à faible dose administrée en combinaison avec pembrolizumab chez des patients avec LDGCB persistent, Récurrent/réfractaire est une étude de phase 2 non-randomisé, multi-centre et ouvert. L’investigateur principal, le Dr. Neil Berinstein dirige l’étude qui prévoit enrôler 25 patients évaluables pour lesquels le LDGCB récurrent exprime de la survivine, un antigène de tumeurs exprimé dans la majorité des tumeurs de type LDGCB.

L’objectif principal de l’étude est de documenter le taux de réponse. Les objectifs secondaires incluent la mesure de la régression tumorale, la documentation du profil de toxicité et la durée des réponses.

De plus, les investigateurs performeront les analyses nécessaires afin d’évaluer les antigènes spécifiques de la réponse immunitaire et les changements de réponses d’infiltration de la tumour par les cellules T dans le microenvironnement tumoral. Ils entendent aussi évaluer le potentiel de certains biomarqueurs en lien avec les réponses immunitaires et cliniques.

À propos de DPX-Survivac

DPX-Survivac est le principal candidat de la nouvelle génération d’immunothérapies développée par IMV, laquelle programme les lymphocytes T in-vivo et ce dernier a démontré son potentiel à titre de chef de file potentiel de l’industrie pour une activation ciblée, persistante et durable des cellules T.

IMV croit que son mécanisme d’action (« MDA ») est d’un apport significatif dans la régression soutenue à travers le temps de tumeurs solides. DPX-Survivac est constitué de peptides à base de survivine formulés à même la plate-forme de libération de médicaments exclusive de la société. DPX-Survivac est conçu de manière à obtenir une réponse immunitaire cytotoxique des lymphocytes T contre les cellules cancéreuses présentant à leur surface des peptides de survivine.

La survivine est reconnue par la National Cancer Institute (NCI) comme étant un antigène spécifique de tumeurs prometteur, lequel est largement surexprimé dans la majorité des types de cancer et qui joue un rôle essentiel dans l’antagonisation de la mort cellulaire, soutenant l'angiogenèse associée à la tumeur et promouvant la résistance aux traitements anticancers. IMV a identifié plus de 15 indications contre lesquels la survivine peut être ciblée par DPX-Survivac.

La "U.S. Food and Drug Administration" (FDA) a octroyé une désignation accélérée ("Fast Track designation") à DPX-Survivac à titre de thérapie de maintien pour le cancer avancé des ovaires. De plus la FDA et l’Agence européenne des médicaments lui ont octroyé le statut de médicament orphelin contre le cancer de l’ovaire. Des investigateurs évaluent présentement le DPX-Survivac dans le cadre de plusieurs études cliniques de phase 2.

À propos de IMV

IMV inc. est une société biopharmaceutique au stade clinique qui se consacre à rendre l’immunothérapie plus efficace et la plus accessible possible aux gens atteints du cancer et d’autres maladies graves. IMV est à l’avant-garde dans la mise au point d’une nouvelle génération d’immunothérapies basée sur sa propre plateforme de livraison de drogues. Cette technologie brevetée tire le maximum d’un nouveau mécanisme d’action qui permet la programmation in vivo des lymphocytes T visant à générer de toutes nouvelles et puissantes possibilités thérapeutiques synthétiques. Le principal candidat de IMV, DPX-Survivac, est un traitement d’immunothérapie qui combine les caractéristiques de la plateforme avec une cible : survivine. IMV est présentement en évaluation de DPX-Survivac à titre de monothérapie en cancer avancé de l’ovaire, et en tant que combinaison dans de multiples études cliniques avec Merck. Veuillez visiter le www.imv-inc.com.

IMV Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient de l’information prospective au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. Toute information portant sur des activités ou des développements éventuels constitue de l’information prospective. Les énoncés prospectifs sont fondés sur des estimations et des avis de la direction à la date à laquelle ils sont formulés. Ces énoncés ne doivent toutefois pas être considérés comme une assertion que les projets se réaliseront. Les résultats réels peuvent être sensiblement différents de ceux énoncés dans le présent communiqué de presse en raison de risques et d’incertitudes connus et inconnus touchant la société, notamment les conditions de marché, l’accès à des capitaux, la conception et la réalisation fructueuse des études cliniques et la réception, notamment en temps utile, de toutes les approbations réglementaires, et d’autres risques décrits de temps à autre dans les documents d’information continue trimestriels et dans la notice annuelle de la société. IMV Inc. décline toute responsabilité de mettre à jour les énoncés prospectifs dans le présent communiqué de presse à moins que la législation ne l’y oblige. Les investisseurs sont prévenus de ne pas se fier à ces énoncés prospectifs et sont encouragés à lire les documents d’information continue d’IMV, notamment sa notice annuelle courante, et ses états financiers consolidés annuels audités dont on peut obtenir copie sur le site Internet de SEDAR à l’adresse www.sedar.com et sur le site Internet d’EDGAR à l’adresse www.sec.gov/edgar.


© Business Wire 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur IMV INC
12/06IMV : De nouveaux résultats sur la combinaison de DPX-Survivac d'IMV et de Keytr..
BU
Plus d'actualités
Graphique IMV INC
Durée : Période :
Imv Inc : Graphique analyse technique Imv Inc | CA44974L1031 | Zone bourse