Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  General Motors Company    GM

GENERAL MOTORS COMPANY

(GM)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Le vaisseau Soyouz avec le premier robot humanoïde russe ne parvient pas à

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
24/08/2019 | 09:01

s'arrimer à l'ISS

ajoute précisions sur les défaillances, l'heure approximative de la nouvelle tentative d'arrimage

MOSCOU (awp/afp) - Le vaisseau spatial Soyouz avec à son bord le robot humanoïde Fedor, le premier à être envoyé par la Russie dans l'espace, n'est pas parvenu à s'arrimer samedi à l'ISS, un nouveau revers pour le secteur spatial russe.

A 05H36 GMT, "les cosmonautes russes ont ordonné d'abandonner l'arrimage en régime automatique", au départ prévu pour 05H30 GMT, après que le Soyouz "n'a pas pu entrer dans le module d'arrimage Poïsk" de la Station spatiale internationale, a déclaré la NASA dans un communiqué.

Le vaisseau russe s'est ensuite éloigné à une "distance de sécurité" de l'ISS, dans l'attente des directives du Centre russe de contrôle des vols spatiaux (Tsoup) quant à ses futures actions, selon la même source.

"La prochaine tentative d'arrimage pourrait avoir lieu au plus tôt lundi matin, selon les contrôleurs russes", a affirmé l'Agence spatiale américaine.

La retransmission en direct des opérations sur le site internet de l'Agence spatiale russe (Roskosmos) a été interrompue au moment où le Soyouz se trouvait à une centaine de mètres de la Station.

"L'analyse de la télémétrie a montré qu'il y avait des défaillances de l'équipement radio" de l'ISS, qu'"il est possible de corriger", a précisé le responsable du segment russe de la Station, Vladimir Soloviov, cité par l'agence officielle TASS.

Selon lui, l'équipage de l'ISS va désormais procéder à des travaux visant à partiellement remplacer cet équipement. "Nous envisageons d'assurer une nouvelle tentative d'arrimage lundi, vers 08H00-09H00" heure de Moscou (05H00-06H00 GMT), a-t-il souligné.

"Il n'y a aucune menace pour la Station et son équipage", a pour sa part fait savoir l'Agence spatiale russe dans un communiqué.

Nouvelle déconvenue

Il s'agit d'une nouvelle déconvenue pour le secteur spatial russe qui a enchaîné ces dernières années humiliants accidents et scandales de corruption.

Ainsi, en octobre dernier, un accident est survenu sur un Soyouz quelques minutes après son décollage, contraignant les spationautes à son bord - l'Américain Nick Hague et son collègue russe Alexeï Ovtchinine - à un atterrissage d'urgence.

Ce fut le premier échec dans l'histoire des vols habités de l'ISS.

Le vaisseau transportant le robot a décollé jeudi du cosmodrome russe de Baïkonour au Kazakhstan.

Censé arriver à l'ISS samedi matin, Fedor, dont le numéro d'identification est Skybot F850, devait y rester dix jours pour revenir sur Terre le 7 septembre.

Ce robot, au corps anthropomorphe argenté, mesure 1,80 m de haut et pèse 160 kg. Son nom correspond à l'acronyme de "Final Experimental Demonstration Object Research" et fait référence au prénom russe Fiodor.

Il dispose de comptes sur les réseaux sociaux Instagram et Twitter, qui détaillent sa vie quotidienne, par exemple lorsqu'il apprend à ouvrir une bouteille d'eau.

A bord de l'ISS, Fedor était censé tester ses capacités en conditions de gravité très faible, sous la supervision du cosmonaute russe Alexandre Skvortsov. Parmi ses principaux savoir-faire figure notamment celui d'imiter les mouvements humains, ce qui veut dire qu'il pourrait aider les spationautes à réaliser leurs tâches.

Ce robot a été conçu pour travailler dans les conditions les plus difficiles, qui seraient dangereuses pour l'homme, selon Alexandre Blochenko, le directeur des programmes prometteurs à Roskosmos.

Les autorités russes ont également dit vouloir utiliser Fedor à l'avenir pour la conquête de l'espace lointain.

Ce n'est pas le premier robot à avoir quitté la Terre.

En 2011, la Nasa a envoyé dans l'espace un robot humanoïde baptisé Robonaut 2, mis au point en coopération avec General Motors, avec le même objectif de le faire travailler dans un environnement à haut risque. Il est revenu en 2018 en raison de problèmes techniques.

En 2013, le Japon a à son tour expédié un petit robot, en même temps que le premier commandant japonais de l'ISS, Koichi Wakata. Mis au point avec Toyota, Kirobo était capable de parler, mais uniquement en japonais.

La Russie, qui reste le seul pays en mesure de transporter des humains vers l'ISS, cherche depuis des années à redresser son industrie spatiale, source d'une immense fierté à l'époque soviétique, mais qui s'est retrouvée ruinée après la chute de l'URSS.

mp/bds

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
GENERAL MOTORS COMPANY -0.68%30.5 Cours en différé.-16.67%
TOYOTA MOTOR CORPORATION -2.13%7384 Cours en clôture.-1.23%
TWITTER 0.58%33.2 Cours en différé.3.00%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur GENERAL MOTORS COMPANY
28/02CANADA : l'économie a connu un brusque ralentissement fin 2019
AW
26/02CARLOS TAVARES : Nouveau record de marge, les SUV et Opel éclipsent la Chine
RE
24/02JACQUES ASCHENBROICH : A suivre aujourd'hui
AO
21/02VALEO mal orienté dans le sillage de ses résultats annuels
AO
21/02VALEO : délaissé après ses résultats annuels
CF
21/02Les valeurs à suivre aujourd'hui à la Bourse de Paris Vendredi 21 février 202..
AO
21/02JACQUES ASCHENBROICH : A suivre aujourd'hui
AO
20/02CORR : Valeo veut améliorer sa rentabilité en 2020, trop tôt pour chiffrer l'imp..
DJ
20/02VALEO : bénéfice net 2019 en chute de 43%
AW
20/02VALEO : confiant pour 2020, trop tôt pour jauger l'impact du coronavirus
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur GENERAL MOTORS COMPANY
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2020 143 Mrd
EBIT 2020 11 021 M
Résultat net 2020 8 815 M
Trésorerie 2020 10 648 M
Rendement 2020 5,06%
PER 2020 4,98x
PER 2021 5,57x
VE / CA2020 0,23x
VE / CA2021 0,22x
Capitalisation 43 585 M
Graphique GENERAL MOTORS COMPANY
Durée : Période :
General Motors Company : Graphique analyse technique General Motors Company | GM | US37045V1008 | Zone bourse
Tendances analyse technique GENERAL MOTORS COMPANY
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 21
Objectif de cours Moyen 46,63  $
Dernier Cours de Cloture 30,50  $
Ecart / Objectif Haut 123%
Ecart / Objectif Moyen 52,9%
Ecart / Objectif Bas 11,5%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Mary Teresa Barra Chairman & Chief Executive Officer
Mark L. Reuss President
Dhivya Suryadevara Chief Financial Officer & Executive Vice President
Randall D. Mott Chief Information Officer
Patricia Fiorello Russo Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
GENERAL MOTORS COMPANY-16.67%43 885
TOYOTA MOTOR CORPORATION-1.23%186 126
VOLKSWAGEN AG-15.56%82 604
HONDA MOTOR CO., LTD.0.43%46 299
DAIMLER AG-21.33%45 607
BMW AG-18.18%42 467