Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Xetra  >  Daimler    DAI   DE0007100000

DAIMLER (DAI)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

L'Europe finit en baisse, les incertitudes sur le commerce et le pétrole de retour

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
06/12/2018 | 18:27
L'EUROPE FINIT EN BAISSE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette baisse jeudi, emportées par un regain d'aversion au risque en raison des craintes d'une aggravation des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, tandis que les cours du brut s'enfoncent dans le rouge.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 3,32% à 4.780,46 points, la plus forte depuis le 24 juin 2016, soit le lendemain du référendum sur le Brexit.

Le Footsie britannique a perdu 3,58% et le Dax allemand 3,48%.

L'indice EuroStoxx 50 a cédé 3,31%, le FTSEurofirst 300 3,31% et le Stoxx 600 3,09% à 343,31 points, un plus bas depuis deux ans.

L'indice de volatilité de l'EuroStoxx 50 a gagné 28,94%, à un plus haut depuis le 26 octobre, et celui du CAC 40 a pris 23,21%.

Meng Wanzhou, directrice financière du groupe chinois Huawei, a été arrêtée le 1er décembre à Vancouver, au Canada, et risque une extradition vers les Etats-Unis, a annoncé mercredi le ministère canadien de la Justice, sans préciser les motifs de cette décision qui risque de mettre à mal la trêve commerciale récemment conclue entre Pékin et Washington.

L'information, qui renforce le sentiment de rivalité entre les Etats-Unis et la Chine porte, au-delà des droits de douane, sur l'hégémonie en matière technologique, selon des analystes.

"Je pense vraiment qu'on se borne trop à la dynamique commerciale entre la Chine et les Etats-Unis", a déclaré Norman Villamin, responsable des investissements chez Union Bancaire Privée. "Il ne s'agit pas de commerce, il s'agit de savoir qui dominera économiquement et politiquement le monde d'ici 10 à 20 ans. Il s'agit de la technologie et de qui l'emportera dans ce domaine."

A l'aversion au risque liée au commerce s'ajoute la chute des cours du brut en raison des craintes d'une réduction plus faible que prévu de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de ses alliés.

Au terme d'une journée de réunion à Vienne, l'Opep a conclu un accord provisoire de réduction de la production mais elle attend des nouvelles de la Russie avant d'en préciser l'ampleur, selon deux sources du cartel.

VALEURS

L'ensemble des indices Stoxx ont terminé la séance en baisse, à commencer par le secteur automobile, sensible à la montée du protectionnisme, qui a chuté de 4,15%.

Parmi les plus importants reculs du secteur, Faurecia a perdu 7,34%, Plastic Omnium 5,66%; Daimler a abandonné 6,18%, le constructeur allemand ayant par ailleurs abaissé les objectifs de sa filiale de services financiers.

Les secteurs de l'assurance et de la banque ont perdu respectivement 3,87% et 3,93%.

Le compartiment des ressources de base a reculé de 3,79%, les craintes sur le commerce pesant sur les cours du métaux. L'indice Stoxx de la haute technologie a cédé 2,89%, avec notamment un recul de 5,98% pour STMicroelectronics à Paris et de 10,72% pour AMS à Amsterdam.

L'équipementier télécoms Ericsson, l'un des principaux concurrents de Huawei, a gagné en revanche 1,81%.

A WALL STREET

Pour sa réouverture au lendemain de l'hommage à l'ex-président américain Georges H. W. Bush, la Bourse de New York recule nettement. Les trois indices phares de Wall Street perdent plus de 2%

Apple recule de plus de 3% à l'heure de la clôture en Europe.

Les secteurs sensibles à l'aggravation des tensions commerciales sont en première ligne: l'industrie perd 2,79%, les hautes technologies 1,95% et l'automobile 3,2%. Le secteur de l'énergie, poids lourd de la cote, cède quant à lui 3,12%.

CHANGES/TAUX

Dans ce contexte, le dollar recule de 0,18% face à un panier de devises de référence. Contre le yen, valeur refuge traditionnelle, le billet vert perd 0,65%, tombant à un plus bas depuis un mois. L'euro, lui, gagne 0,22% à 1,1369 dollar.

L'aversion au risque profite aussi à l'or, qui a touché un plus haut depuis juillet 2017 à 1.244,3199, et se traduit également par une baisse des rendements obligataires. Celui de l'emprunt américain à 10 ans lâche plus de huit points de base à 2,85%, un creux de plus de trois mois.

Le rendement allemand de même échéance est tombé à 0,23%.

Les signes d'inversion de la courbe des taux américains, qui font craindre une entrée en récession des Etats-Unis à plus ou moins court terme, restent toujours un sujet de préoccupation majeure sur le marché obligataire.

Echappant à la tendance générale, le rendement italien à 10 ans a grimpé à 3,207%, la Ligue, au pouvoir à Rome avec le Mouvement 5 Etoiles, s'opposant à une forte baisse du déficit italien, selon des sources politiques.

L'écart de rendement ("spread") entre les titres à dix ans allemands et italiens remonte ainsi à plus de 294 points de base.

PÉTROLE

Les cours du brut évoluent en nette baisse: le Brent perd 4,45% à 58,82 dollars le baril et le brut léger américain (WTI, West Intermediate Texas) recule de 4,67% à 50,42 dollars, un plus bas d'une semaine.

LES INDICATEURS DU JOUR

Sur le front macroéconomique, le secteur privé a créé moins d'emplois que prévu en novembre selon l'enquête ADP tandis que les chiffres du département du Travail ont fait ressortir une légère baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage.

Le déficit commercial des Etats-Unis a atteint en octobre son niveau le plus élevé en dix ans, suggérant que les mesures mises en oeuvre par l'administration Trump pour équilibrer la balance commerciale se sont révélées pour l'heure inefficaces.

(Avec Helen Reid à Londres, édité par Wilfrid Exbrayat)

par Laetitia Volga

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 2.15%4909.45 Cours en temps réel.-9.53%
DAIMLER 1.55%47.42 Cours en différé.-34.05%
DAX 1.38%10929.43 Cours en différé.-16.54%
ERICSSON 3.19%82.86 Cours en différé.49.12%
EURO STOXX 50 1.72%3107.97 Cours en différé.-12.80%
STOXX EUROPE 600 1.69%350 Cours en différé.-11.56%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur DAIMLER
11/12La valeur du jour à Wall Street Le secteur automobile se distingue, les droit..
AO
11/12La Chine va réduire ses droits sur les voitures US
RE
11/12DAIMLER : achètera pour 20 milliards d’euros de cellules de batteries d’ici 2030
AO
11/12DAIMLER : va acheter pour plus de 20 milliards de batteries
CF
11/12ENTRETIEN : WPP réduira ses effectifs de 3.500 personnes pour simplifier sa stru..
DJ
11/12DAIMLER : Oddo BHF reste à 'achat', réduit sa cible
CF
11/12Daimler va consacrer 20 milliards d'euros à l'achat de cellules de batteries
RE
07/12DAIMLER : L'autocariste allemand Flixbus lance son IPO
RE
06/12L'Europe finit en baisse, les incertitudes sur le commerce et le pétrole de r..
RE
06/12DAIMLER : abaisse sa prévision d'Ebit 2018 pour sa branche financière
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur DAIMLER
Plus de recommandations
Données financières (€)
CA 2018 166 Mrd
EBIT 2018 11 084 M
Résultat net 2018 8 337 M
Trésorerie 2018 16 128 M
Rendement 2018 7,51%
PER 2018 5,96
PER 2019 5,55
VE / CA 2018 0,20x
VE / CA 2019 0,20x
Capitalisation 49 956 M
Graphique DAIMLER
Durée : Période :
Daimler : Graphique analyse technique Daimler | DAI | DE0007100000 | Zone bourse
Tendances analyse technique DAIMLER
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 30
Objectif de cours Moyen 63,3 €
Ecart / Objectif Moyen 36%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Dieter Zetsche Chairman-Management Board
Manfred Bischoff Chairman-Supervisory Board
Bodo Knut Uebber Chief Financial Officer
Frank Lindenberg Head-Finance & Controlling
Clemens A. H. Boersig Member-Supervisory Board
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
DAIMLER-34.05%56 581
TOYOTA MOTOR CORP-5.55%193 921
VOLKSWAGEN-12.23%81 950
BAYERISCHE MOTOREN WERKE-17.79%52 643
GENERAL MOTORS CORPORATION-15.37%48 962
HONDA MOTOR CO LTD-21.48%48 217