Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Toronto Stock Exchange  >  BlackBerry Limited    BB   CA09228F1036

BLACKBERRY LIMITED

(BB)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurRecommandations des analystes

Huawei ouvre un nouveau front dans la guerre pour le contrôle des smartphones

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
12/08/2019 | 15:14

Paris (awp/afp) - Avec HarmonyOS, son nouveau système d'exploitation mobile (OS, pour Operating System), le géant chinois des télécoms Huawei ouvre un nouveau front dans la bataille technologique avec les Etats-Unis en venant concurrencer frontalement Android sur un marché très spécifique mais extrêmement lucratif.

Le marché des OS pour smartphones se résume aujourd'hui à un duopole 100% américain: d'un côté Apple, avec son iOS qui équipe exclusivement ses iPhones, de l'autre Google, avec Android installé sur la quasi-totalité des concurrents de la firme à la pomme, dont Huawei.

Or ce dernier, confronté à des sanctions américaines, ne pourra bientôt plus profiter des services développés par Google, qui comme les autres groupes technologiques américains n'a plus le droit de commercer avec Huawei. Le groupe chinois se doit donc de tenter le pari d'un OS autonome.

"C'est une puissance mondiale de la recherche aujourd'hui", souligne Stéphane Téral, directeur exécutif de la recherche sur l'industrie mobile pour le cabinet IHS Markit. "Lorsque Huawei s'est lancé en 2011 sur le marché consommateurs, il y avait du scepticisme mais ils ont décollé de manière exceptionnelle, ils peuvent imposer un troisième OS sur le marché", estime-t-il.

Ce troisième OS, d'autres ont tenté de le lancer: BlackBerry tout d'abord, dès 1999 pour ses propres téléphones, emportés par l'émergence du smartphone; Microsoft ensuite, en 2010, qui équipera les appareils du finlandais Nokia, lequel avait également raté le virage du smartphone.

Deux expériences arrêtées en 2016 et 2017, qui ont refroidi les ardeurs des plus grands, à commencer par le numéro un mondial du smartphone, le sud-coréen Samsung.

"Samsung y avait pensé mais sans réellement s'y lancer", rappelle Sylvain Chevallier, associé au sein du cabinet BearingPoint, "mais dans le cas de Huawei, leur marché intérieur leur donne beaucoup de poids, toutes les applications chinoises, WeChat, Alipay, etc., seront compatibles, cela rend la possibilité d'un succès très crédible."

Un outil de fidélisation

Dans un pays qui compte plus de 800 millions d'utilisateurs de smartphones, un écosystème d'applications très spécifiques et un patriotisme exacerbé par les récentes tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, Huawei dispose de tous les atouts pour tranquillement faire monter Harmony en puissance.

"Ils disposent d'une plateforme d'un milliard d'utilisateurs potentiels pour tester leur OS, repérer rapidement les erreurs et les corriger, inciter les développeurs d'applications à ne pas se couper de ce marché, puis s'attaquer à un autre marché", détaille Stéphane Téral.

Sylvain Chevallier voit en particulier "clairement un coup à jouer" sur les marchés émergents, comme l'Inde, l'Indonésie ou le continent africain, où le basculement vers le smartphone se fait petit à petit et où les utilisateurs ne sont pas encore habitués à un système d'exploitation particulier.

"Bien plus que les caractéristiques techniques d'un appareil, l'OS est un facteur de fidélisation extrêmement fort, Apple par exemple se maintient principalement grâce à son iOS", souligne-t-il.

D'autant que Huawei pourrait bientôt ne pas être seul et voir les autres constructeurs chinois, Xiaomi, OPPO ou Vivo notamment, basculer leurs appareils sous un système d'exploitation chinois, surtout s'il dispose de l'écosystème d'applications qui va avec et que l'Etat central les y incite fortement.

Or, les constructeurs venant de l'Empire du Milieu représentent 42% du marché mondial du smartphone, selon le cabinet Counterpoint, et plus de 55% des smartphones sous Android.

De quoi donner des sueurs froides à Google, qui pourrait être un des grands perdants de la guerre commerciale américano-chinoise.

Contacté par l'AFP, le groupe américain n'a pas souhaité commenter.

Mais "il y a une possibilité de voir tous les constructeurs chinois basculer sous cet OS", confirme M. Teral, "c'est ce que tout le monde craint actuellement du côté de Google et cela transformerait même la Silicon Valley".

D'autant qu'Harmony ne se veut pas un système d'exploitation seulement pour les smartphones, mais aussi pour l'ensemble des objets connectés de Huawei, à l'image de sa nouvelle télévision intelligente, présentée le lendemain de son OS.

"Il faut bien avoir en tête que beaucoup d'acteurs, pas seulement en Chine, ne seront pas mécontents de disposer d'une alternative à Android, qu'il s'agisse des opérateurs télécoms pour leurs box, des constructeurs automobiles pour leurs voitures intelligentes, ou d'autres", insiste M. Chevallier.

afp/rp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET INC. 0.35%1518.73 Cours en différé.13.39%
APPLE INC. 0.02%324.95 Cours en différé.10.66%
BLACKBERRY LIMITED -2.89%7.73 Cours en différé.-7.43%
DINGLONG CULTURE CO LTD Cours en clôture.
IHS MARKIT LTD. 0.61%80.76 Cours en différé.7.18%
MICROSOFT CORPORATION 0.89%185.35 Cours en différé.17.53%
NOKIA OYJ 0.53%3.963 Cours en différé.20.24%
SAMSUNG ELECTRONICS CO LTD Cours en clôture.
SAMSUNG ELECTRONICS CO., LTD. 0.00%Cours en clôture.0.00%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur BLACKBERRY LIMITED
03/02TCL cesse la production des BlackBerry, fin probable de ces smartphones
AW
2019Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street Vendredi 20 décembre 2019
AO
2019BLACKBERRY : consensus battu au 3e trimestre
CF
2019BLACKBERRY : publication meilleure que prévu
AO
2019BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
2019BLACKBERRY : le titre chute après la réduction des prévisions
CF
2019Wall Street, optimiste sur les négociations Chine/USA, ouvre en hausse
AW
2019BLACKBERRY : une ancienne de l'U.S. Air Force au conseil
CF
2019Huawei ouvre un nouveau front dans la guerre pour le contrôle des smartphones
AW
2019Wall Street finit en ordre dispersé, fébrile à l'approche du G20
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur BLACKBERRY LIMITED
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2020 1 100 M
EBIT 2020 53,2 M
Résultat net 2020 -113 M
Trésorerie 2020 439 M
Rendement 2020 -
PER 2020 -30,7x
PER 2021 -36,4x
VE / CA2020 2,53x
VE / CA2021 2,22x
Capitalisation 3 219 M
Graphique BLACKBERRY LIMITED
Durée : Période :
BlackBerry Limited : Graphique analyse technique BlackBerry Limited | BB | CA09228F1036 | Zone bourse
Tendances analyse technique BLACKBERRY LIMITED
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 14
Objectif de cours Moyen 6,31  $
Dernier Cours de Cloture 5,83  $
Ecart / Objectif Haut 29,1%
Ecart / Objectif Moyen 8,18%
Ecart / Objectif Bas -28,4%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
John S. Chen Executive Chairman & Chief Executive Officer
Steve Rai Chief Financial Officer
Charles Eagan Chief Technology Officer
Christopher Hummel Chief Information Officer
Barbara G. Stymiest Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
BLACKBERRY LIMITED-7.43%3 227
MICROSOFT CORPORATION17.53%1 409 781
ATLASSIAN CORPORATION PLC28.32%37 899
SPLUNK INC.15.19%26 908
SYNOPSYS17.35%24 590
SEA LIMITED20.56%22 463