Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  London Stock Exchange  >  Barclays PLC    BARC   GB0031348658

BARCLAYS PLC

(BARC)
  Rapport  
Cours en différé. Temps Différé London Stock Exchange - 23/08 17:36:40
138.08 GBp   -0.89%
21/08BONDS : L'Allemagne place des obligations à 30 ans à un taux négatif, pour la 1ère fois
DJ
20/08Le point sur les changements de recommandations à Paris
RE
15/08L'action Swisscom malmenée à l'ouverture
AW
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurRecommandations des analystes

La Deutsche Bank transige à 7 milliards de dollars avec Washington

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
23/12/2016 | 18:35
LA DEUTSCHE BANK TRANSIGE À 7 MILLIARDS DE DOLLARS AVEC WASHINGTON

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank a annoncé vendredi un accord de principe avec le département américain de la Justice pour régler en échange de 7,2 milliards de dollars le contentieux sur la vente de titres financiers à risque adossés à des crédits immobiliers "subprime" entre 2005 et 2007.

Ce montant est environ deux fois moins élevé que celui envisagé dans un premier temps par les autorités américaines.

L'action Deutsche Bank a pris 0,34% à 17,81 euros à la Bourse de Francfort alors que l'indice européen du secteur bancaire a cédé 0,49%.

La banque allemande précise qu'elle a accepté de s'acquitter d'une amende civile de 3,1 milliards de dollars (environ 2,97 milliards d'euros) et de financer à hauteur de 4,1 milliards de dollars (3,93 milliards d'euros environ) des mesures de dédommagement de ses clients sous forme notamment de modifications de prêts et d'aides aux propriétaires et aux emprunteurs sur cinq ans.

La Deutsche Bank souligne qu'il ne s'agit encore que d'un accord de principe "sans assurance" quant à un accord définitif mais projette néanmoins de provisionner au quatrième trimestre une charge avant impôts de 1,17 milliard de dollars.

De source proche de l'établissement financier, on précise que la première banque privée d'Allemagne n'envisage pas de procéder à une augmentation de capital pour faire face à ces milliards de dollars de dépenses.

Deutsche Bank a adressé une note à ses employés pour les rassurer sur sa santé financière et leur affirmer qu'elle n'avait pas besoin d'une aide publique pour financer l'accord, selon une personne ayant eu connaissance de ce message diffusé sur l'intranet de la banque.

La banque s'attend à ce qu'un accord définitif soit finalisé avant l'investiture de Donald Trump à la Maison blanche, programmée le 20 janvier, a dit une source.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès du département américain de la Justice.

En revanche, le gouvernement allemand s'est félicité de cette issue. "Nous saluons le fait qu'un accord soit intervenu; nous ne ferons aucun commentaire sur ses conditions", a dit une porte-parole du ministère des Finances.

Mi-septembre, l'administration américaine avait réclamé 14 milliards de dollars pour solder les recours sur la vente de titres adossés à des créances hypothécaires douteuses avant l'éclatement de la crise des "subprime". "Les négociations ne font que commencer", avait répliqué la direction de la banque.

L'ampleur de l'amende initialement réclamée par le département de la Justice avait déstabilisé la Deutsche Bank, faisant chuter son cours de Bourse et ajoutant un facteur supplémentaire de fragilisation du secteur bancaire.

HÉRITAGE DES SUBPRIMES

Les poursuites intentées aux Etats-Unis contre de nombreuses banques, américaines ou étrangères, reposent sur la commercialisation de produits financiers adossés aux crédits "subprime", ces prêts immobiliers proposés aux Etats-Unis à des emprunteurs insolvables et basés sur des estimations surévaluées des biens immobiliers.

En 2012, Barack Obama a réclamé des comptes au secteur bancaire pour les avoir distribués sans prévenir les investisseurs qu'ils étaient liés à ces créances douteuses. Ces produits financiers "toxiques" ont grandement contribué à la crise financière de 2007-2009.

D'autres établissements poursuivis pour des pratiques similaires ont dû négocier avec le département de la Justice.

De grandes banques américaines ont déjà eu à régler des dizaines de milliards de dollars pour solder des litiges identiques, comme JPMorgan Chase & Co, qui a accepté de régler 13 milliards de dollars en 2013, Bank of America, condamnée à une amende de 16,65 milliards, ou bien encore Goldman Sachs, qui a transigé à 5 milliards.

De nouvelles procédures sont en cours. Le département de la Justice a intenté ce jeudi une action pour fraude contre la banque britannique Barclays.

Credit Suisse a pour sa part annoncé vendredi avoir conclu un accord de principe avec le département américain de la Justice pour régler en échange de 5,28 milliards de dollars le contentieux sur la vente de titres financiers à risque adossés à des crédits immobiliers "subprime".

(avec Arno Schütze à Francfort, Karen Freifeld à New York et Anya George Tharakan à Bangalore; Véronique Tison et Henri-Pierre André pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

par Kathrin Jones et Christian Kraemer

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BARCLAYS PLC -0.89%138.08 Cours en différé.-8.29%
CREDIT SUISSE GROUP AG -1.01%11.225 Cours en différé.5.00%
EURO / SWISS FRANC (EUR/CHF) -0.24%1.08518 Cours en différé.-3.10%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur BARCLAYS PLC
21/08BONDS : L'Allemagne place des obligations à 30 ans à un taux négatif, pour la 1è..
DJ
20/08Le point sur les changements de recommandations à Paris
RE
15/08L'action Swisscom malmenée à l'ouverture
AW
12/08EUROPE : Les Bourses européennes prudentes face aux incertitudes politiques et
AW
12/08AMS poursuite sa dégringolade en Bourse
AW
09/08EUROPE : Inquiètes de l'Italie et des propos de Trump, les Bourses européennes e..
AW
09/08Bourse Zurich: le SMI échoue à terminer au-dessus des 9800 points
AW
09/08BOURSE DE LONDRES : Londres finit en baisse de 0,44% à cause de l'Italie
AW
09/08BOURSE DE LONDRES : Londres recule avant chiffres de croissance
AW
08/08BARCLAYS PLC : Détachement de dividende (optionnel)
FA
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur BARCLAYS PLC
Plus de recommandations
Données financières (GBP)
CA 2019 21 260 M
EBIT 2019 7 513 M
Résultat net 2019 3 531 M
Dette 2019 -
Rendement 2019 6,52%
PER 2019 6,59x
PER 2020 5,97x
Capi. / CA2019 1,12x
Capi. / CA2020 1,08x
Capitalisation 23 798 M
Graphique BARCLAYS PLC
Durée : Période :
Barclays PLC : Graphique analyse technique Barclays PLC | BARC | GB0031348658 | Zone bourse
Tendances analyse technique BARCLAYS PLC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 24
Objectif de cours Moyen 189,42  GBp
Dernier Cours de Cloture 138,04  GBp
Ecart / Objectif Haut 103%
Ecart / Objectif Moyen 37,2%
Ecart / Objectif Bas -19,8%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
James Edward Staley Group Chief Executive Officer & Director
John McFarlane Group Chairman
Paul Compton Group Chief Operating Officer
Tushar Morzaria Group Finance Director & Executive Director
John Stecher Chief Innovation Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
BARCLAYS PLC-8.29%29 205
JP MORGAN CHASE & COMPANY8.60%338 947
INDUSTRIAL AND COMMERCIAL BANK OF CHINA1.89%260 760
BANK OF AMERICA10.35%246 391
WELLS FARGO & COMPANY-3.60%195 719
CHINA CONSTRUCTION BANK CORPORATION9.11%186 961