Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Apple Inc.    AAPL

APPLE INC.

(AAPL)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Apple veut ratisser encore plus large avec sa plateforme de jeux

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
19/09/2019 | 06:49

San Francisco (awp/afp) - Avec le lancement d'Apple Arcade jeudi, le géant américain des technologies de luxe entre dans le monde lucratif des jeux vidéo avec un modèle économique très différent de ce qui se fait déjà, mais qui ne menace a priori pas les poids lourds du secteur.

Pour 4,99 dollars par mois (quasiment autant en francs suisses), les abonnés auront accès à un catalogue de jeux exclusifs à l'écosystème Apple, avec la promesse de pouvoir y jouer aussi bien sur leur iPhone, leur tablette iPad, leur Mac (ordinateur) ou leur Apple TV, sans publicités ni dépenses supplémentaires.

Les jeux vidéo ont explosé sur mobile ces dernières années, notamment grâce au modèle du "free-to-play": le téléchargement ne coûte rien, mais les joueurs sont exposés à des publicités, et peuvent choisir d'acheter des objets virtuels qui facilitent leur progression dans le scénario.

"L'offre Apple Arcade va peut-être grignoter des parts dans le secteur des jeux +free-to-play+, ou alors elle pourrait attirer de nouveaux joueurs qui ne se sont pas encore décidés à payer pour des contenus sur mobile", estime Mat Piscatella, directeur de recherche chez NPD.

En 2019, le marché mondial du jeu vidéo dépassera les 114 milliards d'euros, dont plus de 51 milliards générés par les jeux vidéo sur mobile, d'après le centre de réflexion Idate. Un chiffre qui comprend les téléchargements payants et les achats optionnels, mais pas les revenus publicitaires, qui représentent au moins 10% de plus.

Début milieu fin / convertir

"Le vieux modèle des téléchargements payants est mort avec l'invention du free-to-play", affirme Michael Pachter, analyste chez Wedbush Securities. "Les jeux d'Apple Arcade, c'est encore différent: Il y aura un début, un milieu et une fin, sans achats".

Le service d'Apple "ne représente pas vraiment une menace à l'industrie conventionnelle du jeu, mais je pense qu'il va trouver son public. Il devrait convertir des utilisateurs de smartphone avec le temps", précise-t-il.

Reste à savoir quel public. Les passionnés et les amateurs occasionnels disposent déjà d'un choix très larges entre des jeux sur console (dont les "blockbusters" du secteur, très sophistiqués au niveau graphique et narratif), des jeux multijoueurs en ligne (comme le phénomène planétaire Fortnite), ou encore une tétrachiée de jeux sur mobiles, des petites productions raffinées, souvent payantes, aux puzzle addictifs et colorés comme CandyCrush.

Pour séduire les joueurs occasionnels, le groupe californien peut compter sur son prix réduit. Pour les plus chevronnés, il devra proposer un catalogue suffisamment étoffé, avec une réelle fluidité de l'expérience d'un support à un autre.

"Ils commencent avec 100 jeux. Pour moi il en faudra plus de 1000. C'est un objectif en-dessous duquel les joueurs pourraient ne pas adhérer", commente Laurent Michaud, directeur d'étude à l'Idate.

Apple devra aussi convaincre les studios de concevoir des jeux qui fonctionnent aussi bien sur un écran de poche que sur un grand écran dans le salon.

"Cela demande des efforts aux développeurs de travailler pour des interfaces différentes. Ils auront besoin de garanties, pour s'assurer que leurs surcoûts seront rentabilisés par un volume significatif de joueurs", analyse Laurent Michaud.

"Déployer nos ailes"

Apple n'a pas dévoilé de détails concernant le partage de revenus avec les éditeurs.

"Pour nous, c'est l'occasion d'explorer de nouveaux modèles financiers et de déployer nos ailes dans l'abonnement", explique Alexandre De Rochefort, directeur financier de Gameloft (Vivendi), un studio qui produit des jeux pour Apple Arcade.

"Le modèle de l'abonnement devient très populaire dans la musique, les films et les séries, mais l'industrie du jeu vidéo est en retard dans ce domaine", ajoute-t-il.

Des abonnements à des catalogues de jeux existent déjà, notamment chez Xbox (Microsoft) et Playstation (Sony).

Mais le marché attend surtout le lancement par Google en novembre de Stadia, sa plateforme de jeux vidéo en streaming, sans téléchargement, avec la possibilité de jouer aussi bien sur son PC que sur sa télévision.

Les groupes de la Silicon Valley ont entrepris de diversifier leur offre, tout en gardant le plus possible leurs clients dans leur écosystème. C'est particulièrement vrai d'Apple, dont les jeux seront confinés à ses appareils.

Apple Arcade "va attirer une portion du milliard et quelques d'utilisateurs actifs d'iOS (le système d'exploitation d'Apple)", considère Piers Harding-Rolls, directeur de recherche chez IHS Markit Technology. "Mais étant donné leur immense base de fans, on aboutira sans doute à un service de jeux sur abonnement plus gros que la plupart de ceux qui sont arrivés avant".

afp/al

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET -0.67%1244.41 Cours en différé.19.09%
APPLE INC. 0.48%236.41 Cours en différé.49.16%
BOLLORÉ -0.95%3.746 Cours en temps réel.7.03%
IHS MARKIT LTD 0.04%69.74 Cours en différé.45.38%
MICROSOFT CORPORATION -1.63%137.41 Cours en différé.35.29%
SONY CORPORATION -0.94%6449 Cours en clôture.25.27%
VIVENDI 0.99%25.42 Cours en temps réel.19.45%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur APPLE INC.
18/10TAXATION DU NUMÉRIQUE : le G20 ouvre la voie à des négociations cruciales à
AW
18/10Wall Street : en léger repli après le Conference Board
CF
18/10TAXATION DU NUMÉRIQUE : le G20 doit apporter son soutien à l'initiative de l'OCD..
AW
17/10Wall Street : biais positif après de nouveaux trimestriels
CF
17/10APPLE : en hausse, un broker se montre convaincu
CF
17/10APPLE : Wedbush, à l'achat, apprécie 'une forte demande'
CF
17/10Agenda economique monde jusqu'au 31 octobre
RE
16/10Netflix repart de l'avant avec 158 millions d'abonnés
AW
16/10L'Italie prévoit une taxe sur le numérique à partir de 2020
AW
16/10Agenda economique monde jusqu'au 31 octobre
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur APPLE INC.
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 259 Mrd
EBIT 2019 63 372 M
Résultat net 2019 54 253 M
Trésorerie 2019 102 Mrd
Rendement 2019 1,27%
PER 2019 20,2x
PER 2020 18,6x
VE / CA2019 3,73x
VE / CA2020 3,62x
Capitalisation 1 068 Mrd
Graphique APPLE INC.
Durée : Période :
Apple Inc. : Graphique analyse technique Apple Inc. | AAPL | US0378331005 | Zone bourse
Tendances analyse technique APPLE INC.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 45
Objectif de cours Moyen 228,00  $
Dernier Cours de Cloture 236,41  $
Ecart / Objectif Haut 14,2%
Ecart / Objectif Moyen -3,56%
Ecart / Objectif Bas -36,6%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Timothy Donald Cook Chief Executive Officer & Director
Arthur D. Levinson Chairman
Jeffrey E. Williams Chief Operating Officer
Luca Maestri Chief Financial Officer & Senior Vice President
Kevin M. Lynch Vice President-Technology
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
APPLE INC.49.16%1 063 273
SAMSUNG ELECTRONICS CO LTD--.--%284 322
XIAOMI CORP--.--%26 351
WINGTECH TECHNOLOGY CO.,LTD244.44%6 554
MERRY ELECTRONICS CO LTD--.--%1 042
FITBIT, INC.-19.92%1 028