Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  Altria Group    MO

ALTRIA GROUP

(MO)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Altria, l'anti-ESG ?

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
3
26/11/2019 | 15:14

A l’heure où nombre de gérants paramètrent leurs investissements en fonction de critères ESG et mettent en avant la finance responsable au travers de la Responsabilité Sociétale des Entreprises. Revenons sur un acteur a priori aux antipodes de ces critères : le géant américain du tabac Altria.

Tout le monde connaît Philip Morris, le propriétaire des cigarettes Marlboro. Jusqu'en 2008, le groupe américain était une entité intégrée, vendant aussi bien sur le territoire des Etats-Unis qu'à l'international. Cette année-là, la multinationale a décidé de se scinder en deux entités juridiques distinctes : Philip Morris USA (désormais Altria) et Philip Morris International. En effet, à cette période, les Etats-Unis avaient décidé de modifier la législation concernant les producteurs de tabac. Une limitation qui concernait notamment l’usage d’additif et d’arômes, l’utilisation de la mention "light", etc. Altria a donc décidé de filialiser Philip Morris International pour favoriser son développement en la soustrayant à la législation américaine. Philip Morris International a donc, comme ses concurrents British American Tobacco et Japan Tobacco International, déplacé son siège en Suisse, où la règlementation est beaucoup plus favorable. Les ponts capitalistiques ont été coupés entre les deux entreprises à cette occasion.

Plus de dix ans après – à l'été 2019 – des rumeurs ont circulé sur l'existence de discussions entre PMI et Altria pour un remariage. Rumeurs rapidement confirmées par les deux protagonistes, fâchés, dit-on de s'être fait griller la première place mondiale suite au rachat de Reynolds par British American Tobacco. L’idée a cependant été boudée par les investisseurs, entraînant notamment une baisse de plus de 13% pour Philip Morris International sur les séances du 23 au 27 septembre. Les actionnaires critiquaient en particulier l'endettement d'Altria, ses taux de croissance plus faibles et l'entrée récente à grands frais au capital de Juul (nous en reparlerons juste après).

Un acteur diversifié… dans les Sin Stocks

Altria n'est pas seulement un industriel de la cigarette. On peut même dire qu'il s’est diversifié dans d’autres "Sin Stocks". Les "Sin Stocks", valeurs en général peu recommandables, ont la réputation de n’être que très peu impactés par les épisodes récessifs. Alors que de nombreuses banques centrales augmentent leurs bilans pour éviter un ralentissement économique, revenons sur cette société censée être indestructible. La société n’a plus rien à voir avec le petit bureau de tabac Philip Morris ouvert à Londres en 1847. Elle est en effet désormais investie sur les secteurs suivants :

  • Le tabac :

Malgré une baisse de 67% depuis 1965, on compte toujours près de 34 millions de fumeurs aux États-Unis. Altria domine ainsi le marché Outre-Atlantique grâce à sa filiale Philip Morris USA, qui possède un total de 12 marques différentes telles que Marlboro, Philip Morris, Chesterfields ou encore L&M. Rappelons que depuis la scission entre PM USA et PM International, Altria ne gère plus les exportations de ces marques.

Le groupe se positionne aussi sur le tabac à chiquer et à priser au travers de l’entreprise US Smokeless Tobacco. Un marché qui représentait tout de même près de 6,78 Mds$ en 2018.

La multinationale s'inscrit aussi sur le secteur du tabac premium grâce à ses filiales John Middleton et Nat Sherman, spécialisées dans les cigares et les pipes en bois.

  • L’alcool

Ste. Michelle est aussi une filiale d’Altria. Après plus de 50 ans d’histoire, le Château Ste. Michelle est l’un des plus vieux domaines de l’Etat de Washington. L’entreprise possède 3500 hectares dans la Columbia Valley et produit de nombreuses variétés de vin allant de 9 à 150$ la bouteille. En 2016, Altria était aussi entrée au capital de la plus grande brasserie au monde, Anheuser-Bush Inbev, à hauteur de 9,6% du capital (selon le dernier rapport annuel du groupe belge, Altria détenait fin 2018 un peu plus de 10% du capital). Le groupe belgo-brésilien est propriétaire de nombreuses marques telles que Leffe, Corona, Budweiser ou encore Stella Artois.

  • Le cannabis

Après la vague de légalisation en Amérique du Nord (Canada et quelques Etats américains), le groupe a décidé de s’intéresser au marché du cannabis. Pour ce faire, elle a acquis 45% du capital de la société Cronos en 2018. Bien qu’ayant connu un parcours boursier assez désastreux en 2019 (-39% depuis le début de l’année), l’entreprise conserve une capitalisation de 2 Mds$. Elle est positionnée sur le cannabis sous différentes formes au Canada, comme à l’international.

  • La cigarette électronique

Depuis quelques années, le marché de la cigarette électronique se développe de plus en plus dans le monde entier. Selon le Global E-Cigarette Market, le marché devrait atteindre environ 30 Mds$ d’ici 2023. Altria a donc décidé de s'y positionner en rentrant à 35% dans le capital de la société Juul pour un investissement de 12,8 Mds$. Le modèle de cette entreprise se différencie de celui des autres acteurs présents sur le secteur. En effet, à l’inverse de marques telles que Smoke ou Vandy Vape, les produits Juul ne sont pas compatibles avec les produits d’autres marques.

Par ailleurs, ses cigarettes ne se rechargent pas avec du liquide, mais avec des recharges produites par la marque. Avec une approche Premium et "pratique", la marque a su s’imposer comme un phénomène de mode aux Etats-Unis. Néanmoins, depuis la vague de décès liée au vapotage aux USA et la plainte déposée par une ancienne cadre de l’entreprise, les ventes ont ralenti. La détérioration de la santé financière de l’entreprise a poussé cette dernière à remplacer son dirigeant par K.C. Crosthwaite, ancien vice-président d’Altria. Il a ainsi revu le modèle économique de la société et annoncé un plan de restructuration pour un montant d’1 Md$, entraînant la suppression de 650 postes. Il y a moins d'un mois, Altria à justement déprécié son investissement de 4,5Mds$.

  • La finance

Enfin, Altria se positionne dans le domaine de la finance, via Philip Morris Capital Corporation qui gère un portefeuille d’investissements dans divers secteurs, tels que l’aéronautique, l’énergie, les chemins de fer ou encore l’immobilier.

Sur le plan financier, l’entreprise est plutôt en très bonne santé. Avec une capitalisation de plus de 89 Mds$ et un chiffre d’affaires de 19,6 Mds$ en 2018, Altria parvient à réaliser des marges d’exploitation de plus de 50%. On notera par ailleurs un PER de 16,3, ce qui est relativement faible par rapport aux autres entreprises américaines : le PER moyen des entreprises du S&P 500 est de 23,06. 

Contexte et mise en perspective 

Etant donné que la majeure partie de l’activité du groupe provient de la vente de cigarette, nous pouvons observer une certaine corrélation entre les parcours boursiers d’Altria et des autres acteurs du secteur du tabac (Philip Morris International, Japan Tobacco Inc., British American Tobacco…). Entre 2009 (après s’être séparée de PMI) et 2017, l’entreprise a réalisé une performance boursière de plus de 400% contre environ 170% pour le S&P500. Cependant, la tendance s’est inversée depuis et nous pouvons évoquer différentes raisons.

Tout d’abord, Altria opère sur un marché mature. Comme nous l’avons cité précédemment, le nombre de fumeurs réduit progressivement aux Etats-Unis. Les préoccupations sanitaires – favorisées par les campagnes anti tabac (parfois financées par les producteurs de tabac eux-mêmes) – font de la cigarette un produit de moins en moins attrayant. De plus, le développement de solutions alternatives telles que la cigarette électronique, les patchs à la nicotine etc., poussent de nombreux fumeurs à s'arrêter. Sans parler de l’augmentation des taxes sur le tabac.

Enfin, "l'heure de gloire" des "Sin Stocks" semble désormais passée. La part d’institutionnels au sein du capital de l’entreprise, après avoir augmenté de près de 60% entre 2012 et 2017, a baissé de près de 10% entre 2017 et 2019. En bourse, le titre Altria a touché un pic historique il y a deux ans après avoir surperformé les indices depuis le début du millénaire. Comme l'illustre le graphique ci-dessous, la pente s'est inversée depuis :

Une décrue qui coïncide avec le développement de l’ISR (Investissement Socialement Responsable). L'appétit des investisseurs institutionnels pour les sociétés soucieuses du développement durable, du respect des droits de l’homme etc. relève d’une part de raisons évidentes d’éthique, mais aussi de marketing. En effet, la finance responsable plaît aux particuliers.

Altria n’est certainement pas la première valeur à laquelle on pense pour créer un fonds socialement responsable… Et pourtant ! La société, qui avait en son temps fait partie du fameux Vice Fund (VICEX), se retrouve désormais dans plusieurs fonds ISR. Autant dire que, comme en 2008, sa capacité d'adaptation n'est plus à démontrer.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALTRIA GROUP 0.48%50.41 Cours en différé.2.07%
BRITISH AMERICAN TOBACCO PLC 1.44%2998 Cours en différé.19.92%
CAPITALA FINANCE CORP. -0.12%8.51 Cours en différé.18.69%
CRONOS GROUP INC. 1.95%8.91 Cours en différé.-38.04%
DJ INDUSTRIAL 1.22%28015.06 Cours en différé.20.09%
JAPAN TOBACCO INC. 0.14%2500.5 Cours en clôture.-2.57%
NASDAQ 100 1.07%8397.367217 Cours en différé.30.41%
NASDAQ COMP. 1.00%8656.528802 Cours en différé.28.41%
PHILIP MORRIS INTERNATIONAL 1.06%83.25 Cours en différé.24.70%
S&P 500 0.91%3145.91 Cours en différé.25.49%

Gallien Girardot
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
3
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ALTRIA GROUP
06/12Ipsen chute de 24%, la FDA ayant suspendu deux études cliniques du laboratoir..
DJ
06/12IPSEN : suspend deux études cliniques portant sur le palovarotène pour raison de..
DJ
26/11Altria, l'anti-ESG ?
19/11Les valeurs à suivre mardi 19 novembre 2019 à Wall Street -
AO
19/11ALTRIA : Juul menacé par la justice américaine
AO
01/11EN DIRECT DES MARCHES : Peugeot, Alstom, Renault, Fnac Darty, Claranova, Face..
31/10Wall Street termine en baisse après des indicateurs décevants
AW
31/10A Wall Street, les inquiétudes sur le commerce éclipsent les solides résultat..
AW
31/10Altria déprécie de 4,5 milliards de dollars son investissement dans Juul
AW
31/10BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ALTRIA GROUP
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 19 866 M
EBIT 2019 10 602 M
Résultat net 2019 6 008 M
Dette 2019 29 370 M
Rendement 2019 6,49%
PER 2019 17,1x
PER 2020 11,7x
VE / CA2019 6,22x
VE / CA2020 6,08x
Capitalisation 94 172 M
Graphique ALTRIA GROUP
Durée : Période :
Altria Group : Graphique analyse technique Altria Group | MO | US02209S1033 | Zone bourse
Tendances analyse technique ALTRIA GROUP
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 17
Objectif de cours Moyen 53,41  $
Dernier Cours de Cloture 50,41  $
Ecart / Objectif Haut 34,9%
Ecart / Objectif Moyen 5,94%
Ecart / Objectif Bas -12,7%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Howard A. Willard Chairman, CEO, COO & Executive Vice President
William F. Gifford Vice Chairman & Chief Financial Officer
George Muñoz Independent Director
Thomas F. Farrell Independent Director
Dinyar S. Devitre Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
ALTRIA GROUP2.07%94 172
ITC LIMITED-13.60%41 960
JAPAN TOBACCO INC.-2.57%40 802
HANJAYA MANDALA SAMPOERNA TBK PT--.--%17 240
KT&G CORP--.--%10 113
GUDANG GARAM TBK PT--.--%7 239